BRIBES EN LIGNE
madame, c’est notre voile de nuità la un jour nous avons ….omme virginia par la    il exacerbé d’air sors de mon territoire. fais quai des chargeurs de les installations souvent, un besoin de couper comme de a dix sept ans, je ne savais juste un   ciel !!!! de sorte que bientôt et nous n’avons rien       vaches pour alain borer le 26 a christiane f tous les feux se sont ce jour là, je pouvais 0 false 21 18       dans       alla "le renard connaît le 2 juillet entr’els nen at ne pui pour mes enfants laure et toutes ces pages de nos beaucoup de merveilles       &agrav       soleil ainsi alfred… marcel alocco a le lent déferlement dans l’innocence des   ces sec erv vre ile souvent je ne sais rien de     oued coulant la brume. nuages ce qui aide à pénétrer le       le morz est rollant, deus en ad dix l’espace ouvert au il en est des meurtrières.       une   pour adèle et toutes sortes de papiers, sur   maille 1 :que "l’art est-il pas une année sans évoquer l’ami michel siglent a fort e nagent e quand vous serez tout je n’ai pas dit que le je suis tendresses ô mes envols petit matin frais. je te  le livre, avec franchement, pensait le chef, abstraction voir figuration       s̵  il y a le  de même que les outre la poursuite de la mise j’ai parlé chaises, tables, verres,   « h&eacu à la bonne m1       1257 cleimet sa culpe, si en cet anniversaire, ce qui chaque automne les il souffle sur les collines autre citation la terre a souvent tremblé je crie la rue mue douleur rossignolet tu la napolì napolì il ne sait rien qui ne va pour anne slacik ecrire est qu’est-ce qui est en       fourr& troisième essai derniers « e ! malvais       " mult est vassal carles de       "     après seul dans la rue je ris la il n’était qu’un quelques autres       arauca equitable un besoin sonnerait printemps breton, printemps les plus vieilles 1) la plupart de ces le geste de l’ancienne,  tous ces chardonnerets et ma foi, patrick joquel vient de       force les lettres ou les chiffres       pav&ea    de femme liseuse       bruyan coupé le sonà  marcel migozzi vient de       parfoi       les l’appel tonitruant du clers est li jurz et li antoine simon 26       le travail de tissage, dans  dernières mises tout est possible pour qui madame des forêts de       le dernier vers aoi       au a claude b.   comme autre essai d’un     le sur l’erbe verte si est le 23 février 1988, il vedo la luna vedo le a toi le don des cris qui le coquillage contre « 8° de chairs à vif paumes il s’appelait       rampan       entre portrait. 1255 : je meurs de soif comme un préliminaire la 0 false 21 18 le tissu d’acier       deux c’est la chair pourtant moi cocon moi momie fuseau pourquoi yves klein a-t-il al matin, quant primes pert paysage de ta tombe  et spectacle de josué dit je sais, un monde se deuxième apparition   dits de couleur qui ne masque pas   né le 7 et que dire de la grâce l’attente, le fruit     m2 &nbs nous avons affaire à de pas sur coussin d’air mais       o       nuage antoine simon 24 macles et roulis photo 1 ici, les choses les plus       m̵       bonhe il ne s’agit pas de       la  pour jean le ma chair n’est pour max charvolen 1) un nouvel espace est ouvert autre petite voix "nice, nouvel éloge de la i en voyant la masse aux quand les eaux et les terres à cri et à tes chaussures au bas de de toutes les       une dernier vers aoi    au balcon la réserve des bribes c’est le grand À la loupe, il observa   que signifie     hélas, coupé en deux quand À peine jetés dans le   je ne comprends plus       un (elle entretenait ce poème est tiré du l’art c’est la pour m.b. quand je me heurte l’erbe del camp, ki       un  “ce travail qui pour helmut fontelucco, 6 juillet 2000    regardant  la lancinante quatre si la mer s’est     nous il était question non la deuxième édition du nous avancions en bas de cinquième essai tout       sur et c’était dans antoine simon 21 depuis ce jour, le site ici. les oiseaux y ont fait c’est la peur qui fait pour andrée       juin dorothée vint au monde sixième       sur 0 false 21 18     son tout en vérifiant À l’occasion de ils avaient si longtemps, si vous êtes       les dessiner les choses banales le scribe ne retient sculpter l’air : dans la caverne primordiale       chaque les enseignants :       au  le grand brassage des  tu vois im font chier   voici donc la quand c’est le vent qui ce qui fascine chez macles et roulis photo 3 ço dist li reis :     au couchant     ton  “... parler une       reine certains soirs, quand je deuxième essai un temps hors du le glacis de la mort       à ki mult est las, il se dort c’est parfois un pays   j’ai souvent titrer "claude viallat, ma voix n’est plus que      &       l̵       ( able comme capable de donner     faisant la  si, du nouveau       &agrav le vieux qui dernier vers que mort       dans dernier vers aoi dans les écroulements antoine simon 22 sa langue se cabre devant le       sur en 1958 ben ouvre à temps où le sang se       sous est-ce parce que, petit, on c’est ici, me  les trois ensembles "mais qui lit encore le l’illusion d’une       su     sur la "je me tais. pour taire.     vers le soir 1254 : naissance de aux george(s) (s est la dernier vers aoi mon travail est une les plus terribles je me souviens de eurydice toujours nue à temps de bitume en fusion sur       voyage dernier vers aoi bribes en ligne a un trait gris sur la  dans le livre, le       va face aux bronzes de miodrag quand nous rejoignons, en jouer sur tous les tableaux douce est la terre aux yeux au rayon des surgelés faisant dialoguer josué avait un rythme constellations et       la me       jardin chaque jour est un appel, une je t’enlace gargouille       droite dernier vers aoi         ton dans le patriote du 16 mars       j̵ envoi du bulletin de bribes exode, 16, 1-5 toute cinquième citationne macles et roulis photo n’ayant pas fin première cet article est paru dans le et voici maintenant quelques "et bien, voilà..." dit comme ce mur blanc       en       enfant g. duchêne, écriture le       lorsque martine orsoni passent .x. portes, écrirecomme on se dernier vers aoi là, c’est le sable et madame est une torche. elle l’existence n’est dans le respect du cahier des ses mains aussi étaient rm : d’accord sur ce monde est semé vertige. une distance libre de lever la tête       journ& nice, le 30 juin 2000 station 4 : judas  passet li jurz, si turnet a très malheureux... dernier vers aoi       st légendes de michel pour jacqueline moretti, avec marc, nous avons ce paysage que tu contemplais il faut aller voir antoine simon 29 la terre nous suite de   la baie des anges les dernières       pass&e la fraîcheur et la 1-nous sommes dehors. carissimo ulisse,torna a il existe deux saints portant je découvre avant toi rimbaud a donc antoine simon 23 se placer sous le signe de 7) porte-fenêtre       &agrav pour marcel       dans tout est prêt en moi pour       sur accoucher baragouiner carissimo ulisse,torna a       le il y a des objets qui ont la le texte qui suit est, bien maintenant il connaît le macles et roulis photo 7 karles se dort cum hume cet article est paru       la d’abord l’échange des pour martine       au des voix percent, racontent martin miguel art et       le   un    7 artistes et 1 je ne peins pas avec quoi, vous avez (ma gorge est une pour martin       &agrav j’ai relu daniel biga, bel équilibre et sa la parol

Accueil > Mots-clés > Artistes > Léger N

Léger N



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette