BRIBES EN LIGNE
      "       sur       au la chaude caresse de antoine simon 14 il en est des meurtrières. pour jean-marie simon et sa et encore  dits la lecture de sainte pour martin       rampan g. duchêne, écriture le approche d’une la réserve des bribes rm : nous sommes en pour angelo       la pie un tunnel sans fin et, à       au le 28 novembre, mise en ligne       "       je me    au balcon À max charvolen et martin ce monde est semé   polenta temps de cendre de deuil de       la faisant dialoguer i.- avaler l’art par le plus insupportable chez moi cocon moi momie fuseau charogne sur le seuilce qui     " madame a des odeurs sauvages  monde rassemblé si j’avais de son le galop du poème me ce texte m’a été on croit souvent que le but       banlie ma mémoire ne peut me je déambule et suis         or juste un mot pour annoncer " je suis un écorché vif. guetter cette chose raphaël qu’est-ce qui est en       le effleurer le ciel du bout des       mouett bien sûr, il y eut entr’els nen at ne pui il existe au moins deux de sorte que bientôt ...et poème pour antoine simon 13       pass&e     m2 &nbs là, c’est le sable et franchement, pensait le chef, “dans le dessin able comme capable de donner sur la toile de renoir, les j’écoute vos       soleil madame est toute tant pis pour eux. l’impossible       dans    tu sais a christiane À peine jetés dans le le travail de bernard pour jean-louis cantin 1.-       " normal 0 21 false fal a claude b.   comme à merle noir  pour a supposer quece monde tienne premier vers aoi dernier livre grand format en trois 1) la plupart de ces       arauca sous la pression des     longtemps sur   adagio   je ils avaient si longtemps, si       grappe       je toute une faune timide veille je crie la rue mue douleur rm : d’accord sur   le texte suivant a madame porte à       tourne f toutes mes tendresse du mondesi peu de halt sunt li pui e mult halt cyclades, iii° ce qui fascine chez ] heureux l’homme vedo la luna vedo le traquer       ton derniers sixième et ces hans freibach :       midi frères et dans ce pays ma mère vertige. une distance       b&acir encore la couleur, mais cette d’ eurydice ou bien de toulon, samedi 9 monde imaginal, dernier vers aoi josué avait un rythme       l̵ dans l’innocence des   pour le prochain références : xavier       nuage       nuage madame aux rumeurs mise en ligne ( ce texte a (dans mon ventre pousse une pour raphaël attendre. mot terrible. f les marques de la mort sur       assis deux nouveauté, et la peur, présente nos voix       retour       sur pour michèle gazier 1) le recueil de textes deux ce travail vous est  hors du corps pas   saint paul trois macles et roulis photo 7 quelque temps plus tard, de       ruelle ce va et vient entre pour pierre theunissen la tout en vérifiant dernier vers aoi générations avant dernier vers aoi ainsi alfred…   l’oeuvre vit son     les fleurs du giovanni rubino dit       la       une  marcel migozzi vient de ce n’est pas aux choses de pareïs li seit la issent de mer, venent as d’un côté abu zayd me déplait. pas il y a tant de saints sur apaches :       il en cet anniversaire, ce qui       sur le lourd travail des meules       que voici des œuvres qui, le quand nous rejoignons, en antoine simon 9 essai de nécrologie, recleimet deu mult nous savons tous, ici, que seul dans la rue je ris la glaciation entre chaque automne les 5) triptyque marocain sables mes parolesvous o tendresses ô mes de toutes les la communication est       dans neuf j’implore en vain "nice, nouvel éloge de la huit c’est encore à jouer sur tous les tableaux comme ce mur blanc noble folie de josué, "je me tais. pour taire.     après macles et roulis photo 3 etait-ce le souvenir madame est la reine des autre petite voix     double au labyrinthe des pleursils coupé en deux quand       la À l’occasion de portrait. 1255 : antoine simon 21 six de l’espace urbain, j’ai relu daniel biga, chaque jour est un appel, une "ah ! mon doux pays, toutes ces pages de nos décembre 2001.  “s’ouvre antoine simon 19 antoine simon 12 de pa(i)smeisuns en est venuz le corps encaisse comme il   est-ce que  dernier salut au pour m.b. quand je me heurte iv.- du livre d’artiste epuisement de la salle, dieu faisait silence, mais encore une citation“tu journée de aucun hasard si se onzième assise par accroc au bord de et ma foi, la bouche pure souffrance il s’appelait       la napolì napolì mult ben i fierent franceis e     le cygne sur       glouss pour julius baltazar 1 le pure forme, belle muette, à la mémoire de vous dites : "un je ne sais pas si réponse de michel  “ne pas l’attente, le fruit dans les horizons de boue, de  les éditions de les dernières antoine simon 26 “le pinceau glisse sur pas même je meurs de soif j’ai ajouté si, il y a longtemps, les ce jour là, je pouvais si grant dol ai que ne       et       (  au travers de toi je       la       longte de prime abord, il       st le 26 août 1887, depuis l’appel tonitruant du       fleur macles et roulis photo 6  je signerai mon et que vous dire des a la femme au viallat © le château de dernier vers aoi c’est parfois un pays       le passet li jurz, si turnet a f les rêves de dernier vers doel i avrat,       je poussées par les vagues  de même que les la pureté de la survie. nul quand vous serez tout un verre de vin pour tacher       le quando me ne so itu pe antoine simon 5 on peut croire que martine quel étonnant       dans  tu ne renonceras pas. allons fouiller ce triangle       vu tout mon petit univers en religion de josué il à cri et à a dix sept ans, je ne savais ki mult est las, il se dort intendo... intendo ! etudiant à       la 0 false 21 18 sa langue se cabre devant le il tente de déchiffrer,       ma       dans f le feu m’a tout est possible pour qui dans le respect du cahier des antoine simon 22 c’est un peu comme si, dans l’innocence des   six formes de la  la lancinante avec marc, nous avons s’ouvre la       voyage       crabe- je t’enlace gargouille       entre voile de nuità la c’est vrai pas sur coussin d’air mais tandis que dans la grande       pass&e       sabots ouverture de l’espace pierre ciel cet article est paru dans le dernier vers aoi dans les carnets Éléments -  improbable visage pendu       d&eacu titrer "claude viallat,       grimpa       m̵       en un diaphane est le mot (ou vos estes proz e vostre cliquetis obscène des dernier vers aoi       reine le 23 février 1988, il les installations souvent,  dans toutes les rues les lettres ou les chiffres au commencement était l’art c’est la       parfoi antoine simon 17 cette machine entre mes dont les secrets… à quoi pour helmut envoi du bulletin de bribes c’était une Ç’avait été la       voyage de l’autre cinquième citationne c’est la distance entre rêve, cauchemar,       apparu la liberté de l’être       le À perte de vue, la houle des ce paysage que tu contemplais dernier vers aoi poème pour de la langues de plomba la  le grand brassage des       la passent .x. portes, dix l’espace ouvert au c’est la chair pourtant nous avancions en bas de à propos “la le pendu       le   j’ai souvent pour michèle saluer d’abord les plus attelage ii est une œuvre juste un un temps hors du deux mille ans nous fontelucco, 6 juillet 2000       deux la vie est ce bruissement nous dirons donc la parol

Accueil > Mots-clés > Artistes > Lejeune

Lejeune

Dernière publication : 22 décembre 2008.
Les 3 derniers articles : Apparences/disparences .
Les 3 articles les plus lus : Apparences/disparences .


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette