BRIBES EN LIGNE
      la       au     quand       au pour jacqueline moretti, mult ben i fierent franceis e "tu sais ce que c’est       maquis l’éclair me dure,     un mois sans s’ouvre la vous êtes       sur carissimo ulisse,torna a poussées par les vagues dernier vers aoi  “... parler une je suis dans l’innocence des   se (ma gorge est une dernier vers aoi nos voix pour jean-louis cantin 1.- dans la caverne primordiale les dernières antoine simon 19 madame aux rumeurs chercher une sorte de       " f le feu s’est pour frédéric ce qui fascine chez le lent tricotage du paysage mon travail est une langues de plomba la     chambre polenta c’est seulement au envoi du bulletin de bribes       neige  dans le livre, le il ne sait rien qui ne va     à cinq madame aux yeux autre petite voix epuisement de la salle, cet univers sans       descen la langue est intarissable       dans       &agrav avant propos la peinture est la chaude caresse de dans le monde de cette autre citation tandis que dans la grande les plus vieilles       j̵       sur tous ces charlatans qui comme c’est quel étonnant un verre de vin pour tacher temps de pierres       quinze  c’était en introduction à       dans je déambule et suis nous viendrons nous masser ce qu’un paysage peut  pour le dernier jour troisième essai et  riche de mes il semble possible     m2 &nbs à cri et à       l̵ i mes doigts se sont ouverts antoine simon 9  on peut passer une vie napolì napolì dentelle : il avait le grand combat : bel équilibre et sa que reste-t-il de la jusqu’à il y a de pareïs li seit la       marche pour michèle aueret    de femme liseuse f j’ai voulu me pencher d’un côté il est le jongleur de lui     hélas, attelage ii est une œuvre rossignolet tu la     extraire antoine simon 12 mesdames, messieurs, veuillez j’aime chez pierre       et tu c’est la chair pourtant a propos d’une reflets et echosla salle …presque vingt ans plus "pour tes a l’aube des apaches, pour maguy giraud et       la       glouss  les éditions de fragilité humaine. eurydice toujours nue à     [1]  À perte de vue, la houle des       au printemps breton, printemps (la numérotation des pour anne slacik ecrire est       su une autre approche de la terre a souvent tremblé       reine       au antoine simon 27 rêves de josué,       cerisi         &n etudiant à nous dirons donc “dans le dessin vous deux, c’est joie et       dans nous avons affaire à de travail de tissage, dans       magnol le nécessaire non       bonheu     "       object a propos de quatre oeuvres de approche d’une faisant dialoguer pour gilbert 1) notre-dame au mur violet       &ccedi pour angelo nice, le 8 octobre tromper le néant antoine simon 20 deuxième suite    au balcon À la loupe, il observa       " trois (mon souffle au matin       dans       je me elle ose à peine       rampan ce qui fait tableau : ce introibo ad altare pour michèle si, il y a longtemps, les accoucher baragouiner un jour nous avons       & sa langue se cabre devant le 5) triptyque marocain       sur le temps passe si vite, a la libération, les 1- c’est dans macao grise réponse de michel dernier vers aoi   six formes de la pour egidio fiorin des mots dans le pain brisé son traquer   marcel   si vous souhaitez a dix sept ans, je ne savais       la pour       parfoi mi viene in mentemi pour daniel farioli poussant les textes mis en ligne attendre. mot terrible.       midi dernier vers aoi un homme dans la rue se prend on préparait on cheval    si tout au long f le feu est venu,ardeur des m1             l̵ les lettres ou les chiffres « h&eacu       nuage cinquième essai tout le ciel de ce pays est tout il y a dans ce pays des voies est-ce parce que, petit, on       assis leonardo rosa iv.- du livre d’artiste décembre 2001. mais non, mais non, tu se reprendre. creuser son "moi, esclave" a et si tu dois apprendre à le coquillage contre     longtemps sur je ne sais pas si       une ils avaient si longtemps, si   d’un coté, la fonction, religion de josué il sous l’occupation la tentation du survol, à hans freibach : mouans sartoux. traverse de dernier vers aoi macles et roulis photo 1 jamais je n’aurais       sur deux ajouts ces derniers dernier vers aoi       en un poème pour       dans       le dernier vers aoi a la femme au quatrième essai rares   on n’est       " "le renard connaît f les rêves de station 5 : comment l’homme est  l’écriture une errance de       le       les fontelucco, 6 juillet 2000 1-nous sommes dehors. a la fin il ne resta que rimbaud a donc la deuxième édition du       entre trois tentatives desesperees quai des chargeurs de       je me il n’y a pas de plus sur l’erbe verte si est station 7 : as-tu vu judas se la bouche pure souffrance   entrons mon cher pétrarque, l’heure de la     surgi du fond des cours et des ecrire sur    7 artistes et 1     nous quand il voit s’ouvrir, pour raphaël       à       p&eacu et combien où l’on revient agnus dei qui tollis peccata dans l’innocence des viallat © le château de le 23 février 1988, il chaque jour est un appel, une     après c’est la distance entre       " ainsi alfred… les dessins de martine orsoni       le le ciel est clair au travers on peut croire que martine       d&eacu que d’heures aux barrières des octrois pour mireille et philippe granz fut li colps, li dux en       longte elle réalise des il existe au moins deux franchement, pensait le chef, antoine simon 17 c’est le grand       l̵ nice, le 30 juin 2000       il   ces notes violette cachéeton dernier vers aoi       la « amis rollant, de dans un coin de nice, toute trace fait sens. que « pouvez-vous quand vous serez tout un titre : il infuse sa       je des voix percent, racontent dans les hautes herbes ( ce texte a       jardin       une     depuis       "             m̵ dessiner les choses banales  les œuvres de le 26 août 1887, depuis sixième à la mémoire de errer est notre lot, madame, il n’était qu’un ouverture d’une ma voix n’est plus que       sur       voyage   le 10 décembre ajout de fichiers sons dans      & le geste de l’ancienne, n’ayant pas vi.- les amicales aventures clers est li jurz et li nouvelles mises en       voyage sables mes parolesvous dernier vers aoi   dits de je dors d’un sommeil de merci au printemps des de profondes glaouis autres litanies du saint nom  pour jean le       droite antoine simon 13   ces sec erv vre ile dernier vers que mort 13) polynésie j’ai en réserve il ne s’agit pas de dernier vers aoi       le la brume. nuages « voici le galop du poème me comme une suite de g. duchêne, écriture le il aurait voulu être f tous les feux se sont       &agrav   encore une la gaucherie à vivre, mieux valait découper  hors du corps pas quelques autres et il fallait aller debout pour martin   (à  l’exposition        dans antoine simon 16 j’ai relu daniel biga,       apparu       fourmi cet article est paru dans le       vaches des quatre archanges que   maille 1 :que       sur voudrais je vous tes chaussures au bas de quand les mots a christiane       dans la parol

Accueil > Mots-clés > Artistes > Li Mir

Li Mir



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette