BRIBES EN LIGNE
      je me errer est notre lot, madame, et je vois dans vos il existe deux saints portant       dans livre grand format en trois « h&eacu ce pays que je dis est nouvelles mises en on croit souvent que le but le plus insupportable chez un texte que j’ai un jour nous avons quel étonnant   nous sommes le lent déferlement n’ayant pas  zones gardées de hans freibach : mise en ligne les dernières essai de nécrologie, je serai toujours attentif à un besoin de couper comme de le coquillage contre       bien la deuxième édition du rare moment de bonheur, la prédication faite       &n sa langue se cabre devant le tout mon petit univers en ki mult est las, il se dort toutes ces pages de nos comment entrer dans une     un mois sans six de l’espace urbain,     surgi un jour, vous m’avez dessiner les choses banales       et       " les doigts d’ombre de neige une image surgit et derrière       ma dieu faisait silence, mais dernier vers s’il carles li reis en ad prise sa cet échange s’est fait à cri et à antoine simon 21 le texte qui suit est, bien rm : nous sommes en f le feu s’est envoi du bulletin de bribes     &nbs   iv    vers clers est li jurz et li outre la poursuite de la mise le galop du poème me     rien toutefois je m’estimais 1257 cleimet sa culpe, si rien n’est plus ardu nous lirons deux extraits de dans ce périlleux preambule – ut pictura vedo la luna vedo le  née à la légende fleurie est       banlie c’est seulement au le vieux qui autres litanies du saint nom temps de cendre de deuil de présentation du sous la pression des antoine simon 33 tous ces charlatans qui la vie est ce bruissement j’ai donc raphaël attelage ii est une œuvre       & ecrire les couleurs du monde antoine simon 2 sainte marie,       aux quatrième essai rares premier essai c’est écrirecomme on se 0 false 21 18 titrer "claude viallat, de profondes glaouis ce qu’un paysage peut     m2 &nbs est-ce parce que, petit, on l’heure de la (elle entretenait dernier vers doel i avrat, coupé le sonà       force (en regardant un dessin de pour martine, coline et laure       m̵ attendre. mot terrible. pour max charvolen 1) cinq madame aux yeux pour   adagio   je a la fin il ne resta que j’ai ajouté il en est des noms comme du a toi le don des cris qui générations dernier vers aoi diaphane est le je suis occupé ces dernier vers aoi f tous les feux se sont station 4 : judas  des quatre archanges que  tu vois im font chier   encore une       deux i.- avaler l’art par dans le train premier le grand combat :       l̵ pour nicolas lavarenne ma tout en travaillant sur les des conserves !       sur antoine simon 30 dernier vers que mort bruno mendonça …presque vingt ans plus la littérature de       &agrav a dix sept ans, je ne savais morz est rollant, deus en ad pour andrée la bouche pure souffrance antoine simon 29 juste un mot pour annoncer encore la couleur, mais cette  l’écriture Éléments - la liberté s’imprime à       &n bel équilibre et sa     depuis on peut croire que martine macao grise il ne sait rien qui ne va vue à la villa tamaris dernier vers aoi montagnesde antoine simon 31  de la trajectoire de ce       dans vous dites : "un siglent a fort e nagent e pour michèle gazier 1) comme une suite de je désire un quelques autres josué avait un rythme pour robert lancinant ô lancinant le poiseau de       et tu la bouche pleine de bulles quatre si la mer s’est si j’étais un l’attente, le fruit       la nous dirons donc    7 artistes et 1 et si tu dois apprendre à travail de tissage, dans       au on a cru à villa arson, nice, du 17       la dernier vers aoi       fourr& carissimo ulisse,torna a antoine simon 5 madame, on ne la voit jamais lorsqu’on connaît une neuf j’implore en vain dernier vers aoi antoine simon 25 de pa(i)smeisuns en est venuz       sur de la  hier, 17 clers fut li jurz e li       dans face aux bronzes de miodrag ce va et vient entre tant pis pour eux. écoute, josué,       apr&eg et il parlait ainsi dans la dernier vers aoi f le feu est venu,ardeur des les enseignants : temps de pierres dans la a propos d’une il aura fallu longtemps - le ciel de ce pays est tout  “comment   pour le prochain karles se dort cum hume li emperere s’est       fourmi descendre à pigalle, se       &agrav même si   ces notes       longte dernier vers aoi madame chrysalide fileuse l’une des dernières       m&eacu       sous je ne peins pas avec quoi, je n’hésiterai il n’était qu’un il n’est pire enfer que suite du blasphème de       pass&e antoine simon 6       pass&e quelques textes du bibelot au babilencore une je suis les dessins de martine orsoni     son viallat © le château de quand les eaux et les terres mougins. décembre de toutes les c’est vrai f le feu s’est de l’autre encore une citation“tu pluies et bruines, chercher une sorte de tout en vérifiant       au pas sur coussin d’air mais sixième       sur « 8° de petit matin frais. je te  ce mois ci : sub       sur ( ce texte a       é patrick joquel vient de la danse de le scribe ne retient       ...mai       mouett       je me   maille 1 :que madame déchirée macles et roulis photo 1 c’était une   en grec, morías       tourne petites proses sur terre dernier vers aoi "tu sais ce que c’est il semble possible paroles de chamantu   au milieu de et il fallait aller debout "ah ! mon doux pays, la gaucherie à vivre, ce monde est semé cet univers sans  il y a le attendre. mot terrible. toute trace fait sens. que       marche deuxième essai la galerie chave qui le désir de faire avec grant est la plaigne e large       m̵     [1]        le aucun hasard si se préparation des nous savons tous, ici, que madame porte à       ( un trait gris sur la j’arrivais dans les madame est une  le livre, avec et te voici humanité  si, du nouveau les textes mis en ligne la fraîcheur et la quatrième essai de il s’appelait fragilité humaine. (josué avait lentement douze (se fait terre se       la là, c’est le sable et la brume. nuages cet article est paru       je   il aurait voulu être dans le monde de cette  epître aux pour daniel farioli poussant dans les carnets       droite       la pour gilbert fontelucco, 6 juillet 2000 lu le choeur des femmes de la main saisit granz est li calz, si se "moi, esclave" a les durand : une quand vous serez tout ce qui fascine chez réponse de michel   le 10 décembre antoine simon 22 antoine simon 15 il faut aller voir pas facile d’ajuster le deuxième  les premières ...et poème pour un titre : il infuse sa iloec endreit remeint li os  la lancinante ici. les oiseaux y ont fait       sur   (dans le 1) la plupart de ces pour egidio fiorin des mots       l̵ et la peur, présente (vois-tu, sancho, je suis       d&eacu     " pour yves et pierre poher et je t’enfourche ma iv.- du livre d’artiste a claude b.   comme mais jamais on ne       sur sur l’erbe verte si est     du faucon       sur le aux barrières des octrois       dans je t’enlace gargouille nice, le 18 novembre 2004 f dans le sourd chatoiement on préparait nous avancions en bas de    en temps où le sang se granz fut li colps, li dux en langues de plomba la       le avec marc, nous avons       le temps de pierres       l̵     le station 3 encore il parle avant propos la peinture est dernier vers aoi antoine simon 23 li quens oger cuardise dernier vers aoi une image surgit traverse le       &agrav     longtemps sur premier vers aoi dernier seul dans la rue je ris la la parol

Accueil > Mots-clés > Artistes > Long

Long



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette