BRIBES EN LIGNE
on croit souvent que le but  improbable visage pendu il avait accepté monde imaginal,       dans       vu ...et poème pour d’abord l’échange des i mes doigts se sont ouverts 1257 cleimet sa culpe, si       apr&eg   au milieu de       banlie       l̵ lorsqu’on connaît une       aujour un titre : il infuse sa des quatre archanges que nous savons tous, ici, que le samedi 26 mars, à 15  la toile couvre les vous n’avez et la peur, présente À perte de vue, la houle des samuelchapitre 16, versets 1 le géographe sait tout       pav&ea     dans la ruela siglent a fort e nagent e c’est ici, me ( ce texte a ouverture d’une onze sous les cercles dernier vers aoi       é ….omme virginia par la       dans   il arriva que mult ben i fierent franceis e       neige       la quand vous serez tout     les provisions écoute, josué,       voyage       nuage pour maguy giraud et  le grand brassage des       p&eacu la bouche pure souffrance dernier vers aoi f les feux m’ont “le pinceau glisse sur travail de tissage, dans approche d’une  ce qui importe pour neuf j’implore en vain bernard dejonghe... depuis de mes deux mains dernier vers aoi       aux       alla   dits de bientôt, aucune amarre autre citation"voui deuxième essai pour martine, coline et laure dernier vers aoi       une sors de mon territoire. fais tendresse du mondesi peu de       d&eacu ce paysage que tu contemplais tout le problème       au li emperere s’est et…  dits de allons fouiller ce triangle   entrons l’appel tonitruant du cinq madame aux yeux   saint paul trois pour jean gautheronle cosmos       sur le pour michèle aueret à on trouvera la video  “s’ouvre il y a dans ce pays des voies soudain un blanc fauche le 1) notre-dame au mur violet 1) la plupart de ces l’homme est   un nos voix "et bien, voilà..." dit janvier 2002 .traverse i en voyant la masse aux ma voix n’est plus que vous dites : "un     pourquoi non... non... je vous assure,       le genre des motsmauvais genre paysage de ta tombe  et temps où les coeurs  mise en ligne du texte       la pie de tantes herbes el pre   3   

les folie de josuétout est 1- c’est dans     faisant la avec marc, nous avons max charvolen, martin miguel       je me dernier vers aoi rare moment de bonheur, ma chair n’est antoine simon 27 le travail de bernard des voiles de longs cheveux dernier vers aoi pour raphaël (la numérotation des pour marcel ainsi va le travail de qui la cité de la musique ajout de fichiers sons dans       chaque ensevelie de silence, chercher une sorte de s’égarer on ce       " antoine simon 23 je serai toujours attentif à bien sûr, il y eut temps de cendre de deuil de bel équilibre et sa       o diaphane est le madame est toute cinquième citationne 1. il se trouve que je suis assise par accroc au bord de à bernadette la mort d’un oiseau. et il fallait aller debout dans ma gorge lorsque martine orsoni et je vois dans vos mes pensées restent       grimpa décembre 2001. le lourd travail des meules tu le sais bien. luc ne       dans pour ma livre grand format en trois       cette à sylvie mougins. décembre toutes sortes de papiers, sur zacinto dove giacque il mio       la c’est la chair pourtant tu le saiset je le vois et  riche de mes titrer "claude viallat, noble folie de josué, 0 false 21 18 (josué avait lentement premier essai c’est si elle est belle ? je antoine simon 10 antoine simon 6 bernadette griot vient de       ( antoine simon 3 fontelucco, 6 juillet 2000 rêves de josué, la poésie, à la   nous sommes j’ai relu daniel biga, a toi le don des cris qui gardien de phare à vie, au     chambre thème principal :     rien   né le 7 dans le pain brisé son arbre épanoui au ciel  l’écriture l’évidence l’existence n’est       object  dans le livre, le dans les carnets dernier vers aoi cinquième essai tout accorde ton désir à ta dorothée vint au monde  martin miguel vient il n’y a pas de plus etudiant à   encore une       dans sur l’erbe verte si est la terre a souvent tremblé mi viene in mentemi     &nbs attendre. mot terrible. antoine simon 20 dans le respect du cahier des le proche et le lointain   tout est toujours en 1-nous sommes dehors.       tourne  tu vois im font chier ses mains aussi étaient imagine que, dans la moi cocon moi momie fuseau antoine simon 17 au seuil de l’atelier    seule au merci à marc alpozzo pour martin juste un  tu ne renonceras pas.   six formes de la ki mult est las, il se dort       il       soleil pour yves et pierre poher et présentation du la vie humble chez les la vie est dans la vie. se dans le patriote du 16 mars   (dans le       l̵       en pour mes enfants laure et  c’était béatrice machet vient de j’oublie souvent et cher bernard de prime abord, il       le pour andré villers 1) une il faut dire les la langue est intarissable quatrième essai de attendre. mot terrible. À peine jetés dans le madame aux rumeurs trois tentatives desesperees mise en ligne d’un attention beau  dernières mises             j̵    au balcon et si au premier jour il petit matin frais. je te       dans  pour le dernier jour 1 la confusion des madame chrysalide fileuse pour andré       la       l̵       juin un jour, vous m’avez rita est trois fois humble. suite du blasphème de les petites fleurs des si, il y a longtemps, les attelage ii est une œuvre hans freibach : eurydice toujours nue à dans l’innocence des madame déchirée  “la signification     au couchant il s’appelait je meurs de soif et que dire de la grâce si j’avais de son réponse de michel lu le choeur des femmes de d’un bout à able comme capable de donner  “... parler une ecrire sur       au suite de f le feu s’est       le le corps encaisse comme il je suis bien dans     de rigoles en chaises, tables, verres,  référencem dernier vers aoi le texte qui suit est, bien l’art c’est la bribes en ligne a pluies et bruines, pour michèle gazier 1   un vendredi sous l’occupation f dans le sourd chatoiement je suis       la tout mon petit univers en avez-vous vu douze (se fait terre se dentelle : il avait c’est une sorte de tout en travaillant sur les la prédication faite       le carles li reis en ad prise sa encore la couleur, mais cette madame est une torche. elle si j’étais un après la lecture de dernier vers aoi pour anne slacik ecrire est voudrais je vous traquer " je suis un écorché vif. tant pis pour eux. le bulletin de "bribes  avec « a la deux nouveauté, il faut laisser venir madame bal kanique c’est aux barrières des octrois la gaucherie à vivre, je crie la rue mue douleur in the country “dans le dessin       l̵ toujours les lettres : pour m.b. quand je me heurte la question du récit références : xavier la brume. nuages les premières       longte       le "si elle est tromper le néant pour philippe les cuivres de la symphonie pour le prochain basilic, (la je t’enfourche ma o tendresses ô mes passet li jurz, si turnet a un temps hors du c’est la peur qui fait    courant les doigts d’ombre de neige journée de tout est possible pour qui effleurer le ciel du bout des juste un mot pour annoncer dernier vers aoi       en un cet article est paru une fois entré dans la prenez vos casseroles et       pav&ea À max charvolen et tes chaussures au bas de seul dans la rue je ris la « voici       rampan villa arson, nice, du 17 franchement, pensait le chef, antoine simon 31 quatrième essai rares mon cher pétrarque,       ton vos estes proz e vostre pour jacqueline moretti, le lent tricotage du paysage la danse de granz fut li colps, li dux en "tu sais ce que c’est guetter cette chose       une la réserve des bribes la parol

Accueil > Mots-clés > Artistes > Maccaferi

Maccaferi



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette