BRIBES EN LIGNE
    " pour alain borer le 26 j’oublie souvent et  mise en ligne du texte       coude je suis celle qui trompe  tu vois im font chier ajout de fichiers sons dans       fourr&     faisant la « pouvez-vous       rampan thème principal : dernier vers aoi       la le proche et le lointain diaphane est le pour lee       sur pour jean-louis cantin 1.-       neige les grands couleur qui ne masque pas "je me tais. pour taire.       sur « amis rollant, de au rayon des surgelés le coquillage contre       assis       vaches le "patriote", cliquetis obscène des vedo la luna vedo le le grand combat : deux nouveauté, il existe deux saints portant     de rigoles en je suis madame a des odeurs sauvages s’égarer on à cri et à       dans       je me à propos “la présentation du pour marcel   pour olivier 1.- les rêves de (josué avait le 19 novembre 2013, à la nous avancions en bas de  le "musée 0 false 21 18     un mois sans pas de pluie pour venir pour ma pour andrée       au on cheval pour martine, coline et laure c’est la distance entre       le passet li jurz, la noit est bel équilibre et sa station 3 encore il parle que d’heures "moi, esclave" a quand les eaux et les terres deux ce travail vous est sables mes parolesvous ce texte m’a été pas une année sans évoquer carcassonne, le 06     m2 &nbs tout en travaillant sur les grande lune pourpre dont les exode, 16, 1-5 toute à 10 vers la laisse ccxxxii guetter cette chose "nice, nouvel éloge de la la mort d’un oiseau. j’ai donc elle disposait d’une chaque jour est un appel, une a la fin il ne resta que dernier vers aoi       vu c’est ici, me       &agrav  l’exposition        l̵ on trouvera la video antoine simon 31  un livre écrit preambule – ut pictura in the country pour robert marcel alocco a       object je n’hésiterai dans ma gorge pour yves et pierre poher et un jour, vous m’avez autre citation"voui a l’aube des apaches, et ma foi,       six les amants se  “comment       sur une errance de madame est toute les dernières spectacle de josué dit le tissu d’acier       &agrav écrirecomme on se un trait gris sur la tant pis pour eux. antoine simon 6 religion de josué il       dans pour raphaël dieu faisait silence, mais montagnesde  monde rassemblé granz fut li colps, li dux en       un les parents, l’ultime       apr&eg la prédication faite  “ce travail qui la réserve des bribes       m&eacu       en je n’ai pas dit que le a dix sept ans, je ne savais (elle entretenait pour maxime godard 1 haute   jn 2,1-12 :     longtemps sur pour michèle ne pas négocier ne ne faut-il pas vivre comme lu le choeur des femmes de o tendresses ô mes       ce       sur nous dirons donc raphaël pour jean-marie simon et sa       banlie toutes sortes de papiers, sur rêves de josué,     ton       &ccedi vi.- les amicales aventures rossignolet tu la li quens oger cuardise       longte noble folie de josué,       tourne quelques textes juste un dernier vers aoi       la pour jacqueline moretti, et si tu dois apprendre à   six formes de la nous avons affaire à de quatrième essai de       mouett dernier vers aoi dernier vers aoi       dans madame porte à       une antoine simon 24 comme un préliminaire la nice, le 30 juin 2000       au       sur aux george(s) (s est la pour julius baltazar 1 le       magnol avant propos la peinture est       et tu c’est pour moi le premier du bibelot au babilencore une le bulletin de "bribes  il est des objets sur  la toile couvre les    en je ne sais pas si a toi le don des cris qui a claude b.   comme la fraîcheur et la 1) la plupart de ces le scribe ne retient  tous ces chardonnerets       su exacerbé d’air l’art c’est la la vie humble chez les pour martine dernier vers aoi il souffle sur les collines       " antoine simon 18 À max charvolen et martin  je signerai mon légendes de michel aucun hasard si se       sur 13) polynésie ….omme virginia par la monde imaginal, un temps hors du et que vous dire des 1) notre-dame au mur violet je déambule et suis       sur le   (dans le histoire de signes . le 2 juillet       jardin antoine simon 27       &n patrick joquel vient de 5) triptyque marocain toutes ces pages de nos dans ce pays ma mère antoine simon 7 il était question non n’ayant pas dans le patriote du 16 mars c’est le grand tromper le néant quelque chose préparation des       bruyan une fois entré dans la le temps passe dans la c’est extrêmement le ciel de ce pays est tout pour andré quand il voit s’ouvrir,       et   ciel !!!! mise en ligne d’un     les fleurs du je m’étonne toujours de la     une abeille de       je pur ceste espee ai dulor e dans un coin de nice, printemps breton, printemps décembre 2001.       gentil       le les petites fleurs des dernier vers que mort         &n pas sur coussin d’air mais " je suis un écorché vif. folie de josuétout est dans le monde de cette       ...mai beaucoup de merveilles c’était une certains prétendent au lecteur voici le premier au matin du       le       allong       " mouans sartoux. traverse de antoine simon 20 accoucher baragouiner je t’ai admiré, dernier vers aoi "pour tes     oued coulant descendre à pigalle, se archipel shopping, la  epître aux       pav&ea la légende fleurie est       m̵ paysage de ta tombe  et       baie       embarq       j̵ À perte de vue, la houle des ce qui importe pour comme ce mur blanc  “la signification    si tout au long       la       les une il faut dire les antoine simon 29 les enseignants : paien sunt morz, alquant les installations souvent, les premières mais jamais on ne station 1 : judas mult est vassal carles de madame, on ne la voit jamais g. duchêne, écriture le       &agrav ecrire les couleurs du monde 1-nous sommes dehors. face aux bronzes de miodrag (josué avait lentement       apr&eg deux ajouts ces derniers toujours les lettres : la tentation du survol, à si tu es étudiant en ki mult est las, il se dort voici des œuvres qui, le ensevelie de silence, en ceste tere ad estet ja au commencement était dans les carnets 0 false 21 18 antoine simon 5 bien sûrla   l’oeuvre vit son frères et dernier vers aoi f toutes mes   le 10 décembre normalement, la rubrique envoi du bulletin de bribes vous avez  de même que les la terre a souvent tremblé       il paroles de chamantu macles et roulis photo 7     &nbs dessiner les choses banales si j’avais de son     nous en introduction à     au couchant c’est seulement au  c’était quand sur vos visages les là, c’est le sable et antoine simon 33       soleil tout est possible pour qui pour max charvolen 1)   anatomie du m et sixième mon travail est une les plus vieilles       chaque À max charvolen et la mastication des    regardant mon cher pétrarque,     sur la pente 1254 : naissance de poème pour je sais, un monde se chercher une sorte de comment entrer dans une       allong À l’occasion de il pleut. j’ai vu la ce 28 février 2002. je dors d’un sommeil de ici. les oiseaux y ont fait nous lirons deux extraits de nice, le 8 octobre deuxième suite  pour jean le attendre. mot terrible. vous avez 1 la confusion des       la si elle est belle ? je « h&eacu temps de pierres dans la   nous sommes   la production ici, les choses les plus  référencem la parol

Accueil > Mots-clés > Artistes > Matisse

Matisse

Dernière publication : 16 mars 2009.
Les 3 derniers articles : IV. Les îles de l’âge , III. Les caresses de la paix , II. Les yeux du voyageur .
Les 3 articles les plus lus : III. Les caresses de la paix , II. Les yeux du voyageur , I. Le fauve tranquille .

  • MICHEL BUTOR

    I. Le fauve tranquille

    1) Notre-Dame au mur violet (1902) Je suis né le31 décembre 1869 au Cateau-Cambrésis, une petite ville du Nord. C’était encore le Second Empire. J’ai passé mon enfance parmi les châles des Indes ornés (...)

  • MICHEL BUTOR

    II. Les yeux du voyageur

    5) Triptyque marocain (1912) J’ai fait naturellement mes premiers voyages outremer en bateau, mais dès que j’ai vu des avions j’en ai rêvé. Un simple saut à Londres nous donne une révélation du monde (...)

  • III. Les caresses de la paix

    7) Porte-fenêtre à Collioure (1914) C’est la guerre. C’est encore cette question de santé qui m’oblige à rester à l’arrière. Je ne suis pas dans les tranchées, mais quand même. Les camarades sont moins (...)

  • MICHEL BUTOR

    IV. Les îles de l’âge

    13) Polynésie (1946) Nice - le Havre - New York. De là Chicago, Los Angeles, San Francisco où embarquement sur le Tahiti qui fera naufrage trois mois plus tard. C’était il y a déjà des années. Avant (...)


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette