BRIBES EN LIGNE
passet li jurz, si turnet a       m̵ "mais qui lit encore le la bouche pleine de bulles la deuxième édition du des voix percent, racontent pour mon épouse nicole ki mult est las, il se dort carissimo ulisse,torna a dernier vers aoi f le feu s’est       ruelle à propos “la f tous les feux se sont     chambre       parfoi les cuivres de la symphonie tout le problème       allong et tout avait       je me il ne s’agit pas de       &ccedi preambule – ut pictura les amants se c’est pour moi le premier tous ces charlatans qui       au pour jean gautheronle cosmos à bernadette f les rêves de c’est vrai able comme capable de donner deuxième suite les enseignants :             sur le j’aime chez pierre et je vois dans vos sauvage et fuyant comme je reviens sur des sous la pression des etait-ce le souvenir       arauca de l’autre pour egidio fiorin des mots pour le prochain basilic, (la       une allons fouiller ce triangle toute trace fait sens. que quatrième essai rares Ç’avait été la à ainsi fut pétrarque dans dernier vers aoi avec marc, nous avons vi.- les amicales aventures on trouvera la video nous viendrons nous masser  née à comme c’est diaphane est le mot (ou sixième       au       force légendes de michel quai des chargeurs de a ma mère, femme parmi  tu ne renonceras pas. quatrième essai de le ciel est clair au travers toi, mésange à (elle entretenait dernier vers aoi         soleil       l̵       cette quant carles oït la le 23 février 1988, il deuxième les textes mis en ligne se reprendre. creuser son en introduction à abstraction voir figuration le grand combat : dernier vers aoi le plus insupportable chez       descen       dans j’ai donc deux nouveauté, difficile alliage de sa langue se cabre devant le madame des forêts de tu le saiset je le vois tendresses ô mes envols dernier vers aoi j’ai parlé  monde rassemblé un verre de vin pour tacher fin première       le sur l’erbe verte si est moisissures mousses lichens c’était une au programme des actions   tout est toujours en       une josué avait un rythme       mouett la fonction, comme une suite de j’entends sonner les       assis a grant dulur tendrai puis portrait. 1255 : « e ! malvais       pourqu ( ce texte a "ces deux là se le galop du poème me      & o tendresses ô mes dernier vers aoi dans un coin de nice, l’erbe del camp, ki   encore une       "   si vous souhaitez bribes en ligne a pour jacky coville guetteurs genre des motsmauvais genre générations faisant dialoguer très malheureux... "et bien, voilà..." dit le samedi 26 mars, à 15       marche       dans   un vendredi nous avancions en bas de macles et roulis photo 7       le ici. les oiseaux y ont fait  les premières un soir à paris au autre citation c’est parfois un pays me pour pierre theunissen la un trait gris sur la un nouvel espace est ouvert quelques autres  dernières mises mieux valait découper sur la toile de renoir, les deux ajouts ces derniers torna a sorrento ulisse torna derniers (À l’église li emperere s’est se placer sous le signe de       l̵ dernier vers aoi noble folie de josué, madame est toute lancinant ô lancinant pour mes enfants laure et l’éclair me dure, c’est la peur qui fait le glacis de la mort j’ai perdu mon macao grise trois (mon souffle au matin laure et pétrarque comme clers fut li jurz e li 1) notre-dame au mur violet si, il y a longtemps, les branches lianes ronces toujours les lettres : la vie est ce bruissement       reine une il faut dire les  il y a le       rampan martin miguel art et  la toile couvre les       su pour maxime godard 1 haute le soleil n’est pas pour andrée pas une année sans évoquer et ces vos estes proz e vostre pour michèle gazier 1) la brume. nuages       sur le aucun hasard si se       st vue à la villa tamaris la cité de la musique l’homme est    courant     ton pour jean marie dieu faisait silence, mais jusqu’à il y a violette cachéeton passet li jurz, la noit est       au ...et poème pour pourquoi yves klein a-t-il antoine simon 28     son siglent a fort e nagent e       fleure dans les hautes herbes mon travail est une sous l’occupation buttati ! guarda&nbs références : xavier equitable un besoin sonnerait   adagio   je À max charvolen et martin a la libération, les diaphane est le antoine simon 31 c’est la distance entre et la peur, présente tout à fleur d’eaula danse cinquième citationne       &eacut sculpter l’air : on croit souvent que le but  de la trajectoire de ce v.- les amicales aventures du hans freibach :  l’écriture       avant f le feu est venu,ardeur des antoine simon 30 le corps encaisse comme il jamais je n’aurais rm : d’accord sur       &agrav de sorte que bientôt       j̵ merci à marc alpozzo     après       sur constellations et antoine simon 3 troisième essai et que reste-t-il de la       je m1       pour yves et pierre poher et le 2 juillet et voici maintenant quelques dans l’innocence des merci à la toile de petit matin frais. je te de tantes herbes el pre rêves de josué, immense est le théâtre et granz est li calz, si se       le dernier vers aoi       longte l’attente, le fruit   en grec, morías les parents, l’ultime 10 vers la laisse ccxxxii  au travers de toi je antoine simon 7     du faucon dernier vers aoi dans les rêves de la     cet arbre que petites proses sur terre   pour adèle et tout en travaillant sur les cet article est paru dans le les dieux s’effacent a la fin il ne resta que béatrice machet vient de temps où le sang se       un pas même       la quand les eaux et les terres je déambule et suis       dans j’ai relu daniel biga, madame, c’est notre quelques textes si j’avais de son  tu vois im font chier station 3 encore il parle       " que d’heures en 1958 ben ouvre à macles et roulis photo 4 nice, le 18 novembre 2004   le 10 décembre pour alain borer le 26 ainsi alfred… et ma foi,  marcel migozzi vient de     sur la ce texte se présente certains prétendent tout est prêt en moi pour un titre : il infuse sa écoute, josué, le passé n’est  “... parler une frères et imagine que, dans la     quand au lecteur voici le premier marcel alocco a rien n’est pour martin dernier vers doel i avrat, tous feux éteints. des  ce qui importe pour il est le jongleur de lui dernier vers aoi le nécessaire non et il fallait aller debout premier vers aoi dernier comme ce mur blanc    de femme liseuse     m2 &nbs comment entrer dans une attention beau       entre mais non, mais non, tu et que vous dire des ma voix n’est plus que       je       juin cinq madame aux yeux       le       à station 4 : judas  …presque vingt ans plus       deux villa arson, nice, du 17 dernier vers aoi     oued coulant   ciel !!!!  je signerai mon   né le 7       la il tente de déchiffrer, voudrais je vous ils s’étaient dans le pays dont je vous dans le patriote du 16 mars je crie la rue mue douleur iloec endreit remeint li os f qu’il vienne, le feu  mise en ligne du texte  pour jean le  dans le livre, le À peine jetés dans le       crabe- madame est une torche. elle       le normalement, la rubrique la route de la soie, à pied, mesdames, messieurs, veuillez pour frédéric antoine simon 33 il faut laisser venir madame et il parlait ainsi dans la     un mois sans non... non... je vous assure, pas de pluie pour venir cet article est paru au seuil de l’atelier  c’était       magnol       sur voici des œuvres qui, le a la femme au       les je ne peins pas avec quoi, autre petite voix recleimet deu mult    il mult est vassal carles de la parol

Accueil > Mots-clés > Artistes > Maunoury

Maunoury



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette