BRIBES EN LIGNE
dernier vers aoi "ces deux là se deux ce travail vous est     longtemps sur epuisement de la salle,       &agrav etait-ce le souvenir vedo la luna vedo le   (à tous ces charlatans qui "la musique, c’est le quand vous serez tout       quand la mastication des ma voix n’est plus que pour maxime godard 1 haute accorde ton désir à ta comme un préliminaire la souvent je ne sais rien de la légende fleurie est les dernières avant propos la peinture est rimbaud a donc       au alocco en patchworck © sa langue se cabre devant le il ne sait rien qui ne va le 26 août 1887, depuis même si « voici madame, vous débusquez ensevelie de silence, au seuil de l’atelier pour jacqueline moretti, ici. les oiseaux y ont fait pourquoi yves klein a-t-il sors de mon territoire. fais à la bonne intendo... intendo ! dernier vers que mort tes chaussures au bas de marcel alocco a mouans sartoux. traverse de ses mains aussi étaient dans le pain brisé son a grant dulur tendrai puis au commencement était 1. il se trouve que je suis bien sûr, il y eut l’art c’est la     sur la pente le samedi 26 mars, à 15 bal kanique c’est difficile alliage de comme ce mur blanc tout à fleur d’eaula danse lorsqu’on connaît une encore une citation“tu       au fin première l’erbe del camp, ki l’homme est l’art n’existe iv.- du livre d’artiste Éléments - il avait accepté branches lianes ronces   entrons journée de   saint paul trois 10 vers la laisse ccxxxii pour nicolas lavarenne ma 13) polynésie j’ai travaillé la deuxième édition du       jardin la liberté s’imprime à  jésus frères et  mise en ligne du texte lancinant ô lancinant   né le 7       va béatrice machet vient de au rayon des surgelés madame aux rumeurs     [1]        au vous êtes me pluies et bruines, la chaude caresse de 1 la confusion des     chambre       force en cet anniversaire, ce qui dernier vers aoi dans les écroulements thème principal : Ç’avait été la macles et roulis photo 3 la gaucherie à vivre, 0 false 21 18 histoire de signes . deuxième apparition faisant dialoguer 1- c’est dans antoine simon 5 passet li jurz, si turnet a       et tu       voyage       le j’ai changé le nous avons affaire à de à sylvie i en voyant la masse aux dentelle : il avait       pour quelque chose ils sortent le lent déferlement rm : d’accord sur mult ben i fierent franceis e   anatomie du m et et ma foi, f toutes mes quand les eaux et les terres le galop du poème me       je cher bernard       avant       la "je me tais. pour taire.     chant de juste un       six de sorte que bientôt       il ce texte m’a été paysage de ta tombe  et cet article est paru je m’étonne toujours de la je reviens sur des     les fleurs du rêve, cauchemar, douze (se fait terre se mi viene in mentemi pour alain borer le 26  marcel migozzi vient de l’attente, le fruit six de l’espace urbain,       sur le s’égarer on et ces et que dire de la grâce  tu ne renonceras pas. la musique est le parfum de la terre a souvent tremblé pour frédéric (la numérotation des merci à la toile de après la lecture de antoine simon 30 ecrire les couleurs du monde montagnesde exode, 16, 1-5 toute       gentil du fond des cours et des pour maguy giraud et abstraction voir figuration villa arson, nice, du 17 les routes de ce pays sont d’ eurydice ou bien de le 26 août 1887, depuis       sur genre des motsmauvais genre       un af : j’entends       &agrav je rêve aux gorges ma chair n’est les dieux s’effacent la terre nous franchement, pensait le chef, sixième  on peut passer une vie  “... parler une l’éclair me dure, jouer sur tous les tableaux le 19 novembre 2013, à la       la a la libération, les dernier vers aoi       que pour jean marie glaciation entre station 7 : as-tu vu judas se       l̵ clers fut li jurz e li c’est vrai À la loupe, il observa le bulletin de "bribes bribes en ligne a pas même a la femme au       grappe     oued coulant       apr&eg les plus vieilles fontelucco, 6 juillet 2000 bientôt, aucune amarre zacinto dove giacque il mio temps où le sang se on préparait   ces notes sainte marie,  les œuvres de quand il voit s’ouvrir, soudain un blanc fauche le certains soirs, quand je rien n’est plus ardu       sabots des conserves ! avez-vous vu peinture de rimes. le texte mougins. décembre cinquième citationne un verre de vin pour tacher un homme dans la rue se prend       dans       une que reste-t-il de la pour max charvolen 1) deux mille ans nous prenez vos casseroles et       alla cyclades, iii° antoine simon 10       tourne pour marcel la danse de       jonath portrait. 1255 : la tentation du survol, à si, il y a longtemps, les       deux je crie la rue mue douleur quelques textes le nécessaire non là, c’est le sable et rita est trois fois humble. ma mémoire ne peut me il y a dans ce pays des voies     rien     du faucon sur la toile de renoir, les bernard dejonghe... depuis troisième essai toute une faune timide veille  si, du nouveau des voix percent, racontent d’un côté dernier vers aoi attendre. mot terrible. antoine simon 11       maquis on trouvera la video     dans la ruela charogne sur le seuilce qui cinquième essai tout petit matin frais. je te la vie humble chez les antoine simon 19   (dans le       bien je ne saurais dire avec assez dans les hautes herbes  epître aux guetter cette chose a toi le don des cris qui chairs à vif paumes décembre 2001. face aux bronzes de miodrag quelques autres dernier vers aoi patrick joquel vient de de tantes herbes el pre je me souviens de granz est li calz, si se   pour olivier les cuivres de la symphonie tout en travaillant sur les madame est la reine des       vu que d’heures mais jamais on ne il y a tant de saints sur   tout est toujours en dernier vers aoi noble folie de josué,   1) cette comment entrer dans une quand nous rejoignons, en  de la trajectoire de ce       m̵       dans dans les rêves de la j’ai longtemps       "       il    courant je t’ai admiré, il pleut. j’ai vu la deuxième apparition de le géographe sait tout       chaque madame dans l’ombre des ce n’est pas aux choses pour mes enfants laure et paroles de chamantu     pourquoi abu zayd me déplait. pas f j’ai voulu me pencher « h&eacu chercher une sorte de 0 false 21 18 seul dans la rue je ris la       pass&e la pureté de la survie. nul mult est vassal carles de  zones gardées de ce qu’un paysage peut li quens oger cuardise préparation des traquer martin miguel art et napolì napolì deux ajouts ces derniers les parents, l’ultime douce est la terre aux yeux le geste de l’ancienne, comme c’est effleurer le ciel du bout des (À l’église dernier vers aoi  ce mois ci : sub en introduction à ço dist li reis : l’instant criblé le ciel est clair au travers est-ce parce que, petit, on madame est toute antoine simon 26 tromper le néant la réserve des bribes tout est possible pour qui       allong sur l’erbe verte si est ainsi va le travail de qui  pour de hans freibach : toutes ces pages de nos   marcel       les les grands paien sunt morz, alquant …presque vingt ans plus À perte de vue, la houle des       bonhe       pass&e c’est pour moi le premier  de même que les pour jacky coville guetteurs et si tu dois apprendre à  dans toutes les rues   encore une huit c’est encore à ce jour-là il lui je découvre avant toi c’est la distance entre station 4 : judas      m2 &nbs dans le patriote du 16 mars  pour jean le trois tentatives desesperees   est-ce que la question du récit le coeur du tendresse du mondesi peu de je n’ai pas dit que le et je vois dans vos       reine m1       ce monde est semé la parol

Accueil > Mots-clés > Artistes > Miguel

Miguel

Dernière publication : 6 janvier 2012.
Les 3 derniers articles : 6 janvier 2012 , ART ET TERRITOIRE , Temps disjoint .
Les 3 articles les plus lus : ART ET TERRITOIRE , Lettres à Katy Rémy , Trouées .

info portfolio

Jean-François Dubreuil et Martin Miguel
  • Cinq petits pans de mur

    Date de rédaction : juin 1996
    I Mes doigts se sont ouverts à l’ombre des rues chargées de tous les âges du monde murs murs bruine de mots éclaboussant de sens brûlant de tout ce qui né d’avant les mots s’impose à nos sens (...)

  • Un art du retrait

    Première publication : juillet 2001 / Notes et correspondance
    A propos d’une exposition d’œuvres de Max Charvolen et Martin Miguel Chez André et Maryse Candela Il y a dans cette exposition, deux ou trois leçons que je veux retenir : elles concernent la (...)

  • Trouées

    Date de rédaction : août 2003
    texte gravé sur plexi transparent, coloré, fixé sur un béton traité de 20x20. 2 séries de 12 pièces uniques. 2003.

  • Lettres à Katy Rémy

    Date de rédaction : décembre 1996
    Katy Rémy demandait pour son "Jardin Littéraire" des textes ornées d’une lettrine d’artiste. Avec Martin Miguel nous lui avons donné ces "Lettres". Chaque lettrine est un béton de (...)

  • MICHEL BUTOR

    Pile et face

    ou passer les bornes

    pour Martin Miguel Peinture ? Sculpture ? Comme il était facile au XIXème siècle de faire la différence ! D’abord la peinture était plate, aussi lisse que possible et bien contenue dans son cadre (...)

  • Contrepas

    Oeuvre croisée avec Martin Miguel
    Clefs : Miguel

  • ALAIN FREIXE

    Temps disjoint

    / Bibliophilie
    Tout est toujours en ordre en la terre compacte et nous restons à perte de vue à perte de nom en suspension à cause des coups à cause de tout ce qui nous bat le cœur dans le temps disjoint (...)

  • RAPHAËL MONTICELLI

    ART ET TERRITOIRE

    Première publication : septembre 2010 / Monographies
    MARTIN MIGUEL ART ET TERRITOIRE UN ART DU TERRITOIRE Durant l’été 2010, Miguel propose deux réalisations monumentales complémentaires : l’occupation d’une salle du château-musée de Cagnes sur mer (dans (...)

  • 6 janvier 2012

    Martin Miguel vient d’ajouter sur son site des photos de notre dernier travail commun... Ces "silence de météore" ont été présentés en décembre par Jean Paul Aureglia, dans sa galerie, (...)


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette