BRIBES EN LIGNE
macao grise je me souviens de la lecture de sainte clere est la noit e la petites proses sur terre il faut aller voir traquer dernier vers que mort les dieux s’effacent l’existence n’est le 26 août 1887, depuis carmelo arden quin est une il aurait voulu être polenta les amants se soudain un blanc fauche le à cri et à deux ajouts ces derniers pour egidio fiorin des mots la bouche pure souffrance aux barrières des octrois mieux valait découper     oued coulant     " clquez sur il existe deux saints portant écoute, josué, dernier vers aoi madame est une torche. elle f les marques de la mort sur l’instant criblé de toutes les       m&eacu       au       crabe- le 19 novembre 2013, à la station 7 : as-tu vu judas se       jardin   au milieu de       au je suis bien dans       " quando me ne so itu pe autre citation"voui a claude b.   comme (ma gorge est une  au mois de mars, 1166 en introduction à bribes en ligne a merci au printemps des au lecteur voici le premier 13) polynésie dernier vers aoi je crie la rue mue douleur derniers vers sun destre j’entends sonner les     hélas, cinquième citationne dernier vers aoi dernier vers aoi pas sur coussin d’air mais dernier vers aoi le vieux qui a dix sept ans, je ne savais       et antoine simon 20 o tendresses ô mes genre des motsmauvais genre on a cru à très saintes litanies vous n’avez ce n’est pas aux choses (À l’église j’ai ajouté sables mes parolesvous je reviens sur des la prédication faite       bonhe dorothée vint au monde art jonction semble enfin dernier vers aoi buttati ! guarda&nbs       retour coupé le sonà tu le saiset je le vois je t’enfourche ma normalement, la rubrique première antoine simon 24 j’ai travaillé la rencontre d’une à propos des grands se placer sous le signe de raphaël       soleil bernadette griot vient de douze (se fait terre se toujours les lettres : torna a sorrento ulisse torna preambule – ut pictura prenez vos casseroles et titrer "claude viallat, quand c’est le vent qui equitable un besoin sonnerait chaque jour est un appel, une pour jacky coville guetteurs ce jour là, je pouvais rien n’est antoine simon 33 deuxième suite       gentil l’erbe del camp, ki pour philippe j’oublie souvent et pour alain borer le 26    courant f qu’il vienne, le feu j’ai donné, au mois dans un coin de nice, f les feux m’ont             descen à propos “la 1) la plupart de ces les dernières 0 false 21 18       embarq ce  au travers de toi je dans le monde de cette et nous n’avons rien       entre les grands et il parlait ainsi dans la le 26 août 1887, depuis  les œuvres de bal kanique c’est       un vedo la luna vedo le un trait gris sur la   ces notes       dans "je me tais. pour taire.       sur  si, du nouveau     chant de     les fleurs du       fleure       la vous deux, c’est joie et dans l’innocence des 10 vers la laisse ccxxxii     l’é       le au rayon des surgelés et ces       la non... non... je vous assure, et ma foi, antoine simon 13 et si au premier jour il attendre. mot terrible. af : j’entends c’est parfois un pays le nécessaire non c’est un peu comme si, tout à fleur d’eaula danse travail de tissage, dans       la tant pis pour eux. frères et  on peut passer une vie monde imaginal,       va l’appel tonitruant du il est le jongleur de lui       qui samuelchapitre 16, versets 1 des voiles de longs cheveux edmond, sa grande j’écoute vos la deuxième édition du     &nbs  l’écriture pour jean gautheronle cosmos n’ayant pas       le beaucoup de merveilles   six formes de la au programme des actions ço dist li reis : madame des forêts de antoine simon 32       en un fontelucco, 6 juillet 2000 a supposer quece monde tienne tout le problème portrait. 1255 :       à temps de cendre de deuil de ce pays que je dis est toute trace fait sens. que   nous sommes pour qui veut se faire une c’est pour moi le premier il y a tant de saints sur toutes ces pages de nos …presque vingt ans plus dieu faisait silence, mais       soleil coupé en deux quand dans les carnets deuxième essai       au branches lianes ronces  les premières le 2 juillet   que signifie aucun hasard si se       journ& al matin, quant primes pert rêve, cauchemar,       la pie À perte de vue, la houle des les routes de ce pays sont mougins. décembre quatrième essai de de mes deux mains  référencem f toutes mes antoine simon 23 spectacle de josué dit paien sunt morz, alquant       le  avec « a la    tu sais   ciel !!!!    en       avant pour nicolas lavarenne ma 1-nous sommes dehors. arbre épanoui au ciel bien sûr, il y eut que reste-t-il de la voile de nuità la accorde ton désir à ta la terre nous       en       enfant troisième essai       la abu zayd me déplait. pas ensevelie de silence, le proche et le lointain vous avez       sur nous serons toujours ces pour jean marie ainsi fut pétrarque dans       sur le   la baie des anges       la       six       pour       la deuxième essai le       aux mais jamais on ne pour andré  de la trajectoire de ce je désire un dernier vers s’il seins isabelle boizard 2005 essai de nécrologie,   en grec, morías       reine       l̵       marche « amis rollant, de nous lirons deux extraits de au commencement était ouverture d’une carcassonne, le 06 certains soirs, quand je les dessins de martine orsoni  ce qui importe pour béatrice machet vient de dernier vers aoi     vers le soir  mise en ligne du texte 1 au retour au moment un tunnel sans fin et, à       vu       " pour mireille et philippe lorsqu’on connaît une ne faut-il pas vivre comme de soie les draps, de soie ce 28 février 2002. a toi le don des cris qui       grappe madame dans l’ombre des   pour théa et ses a la fin il ne resta que il était question non       la       deux à la bonne halt sunt li pui e mult halt clers est li jurz et li le géographe sait tout       l̵ la chaude caresse de est-ce parce que, petit, on antoine simon 5 les enseignants : peinture de rimes. le texte le pendu les plus vieilles madame déchirée à bernadette ce qu’un paysage peut ki mult est las, il se dort premier essai c’est       apparu "moi, esclave" a   voici donc la le travail de bernard trois (mon souffle au matin j’ai en réserve station 1 : judas        jésus dix l’espace ouvert au       voyage       le   né le 7 madame chrysalide fileuse livre grand format en trois lorsque martine orsoni troisième essai et quand vous serez tout pour maxime godard 1 haute exode, 16, 1-5 toute cyclades, iii° antoine simon 31 mon cher pétrarque, dessiner les choses banales napolì napolì quelque temps plus tard, de    regardant un besoin de couper comme de je suis dans le patriote du 16 mars     surgi ce texte m’a été le lourd travail des meules       je la question du récit le temps passe dans la       l̵ vos estes proz e vostre     quand apaches : le soleil n’est pas dans la caverne primordiale on préparait     dans la ruela pour mes enfants laure et poussées par les vagues 0 false 21 18 f tous les feux se sont et te voici humanité Éléments - f dans le sourd chatoiement nu(e), comme son nom     pourquoi comme une suite de l’attente, le fruit six de l’espace urbain, toutefois je m’estimais       fourr&  l’exposition        nuage d’un côté en ceste tere ad estet ja     le cygne sur     à  hors du corps pas depuis le 20 juillet, bribes       cerisi je m’étonne toujours de la la danse de antoine simon 16 et voici maintenant quelques la parol

Accueil > Mots-clés > Artistes > Miro

Miro



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette