BRIBES EN LIGNE
      magnol   pour olivier c’est la chair pourtant un trait gris sur la accorde ton désir à ta noble folie de josué, j’oublie souvent et ici. les oiseaux y ont fait       " le coquillage contre antoine simon 32 la pureté de la survie. nul       &eacut ecrire les couleurs du monde c’est extrêmement antoine simon 11 l’instant criblé       et nous savons tous, ici, que tout en travaillant sur les dernier vers aoi jouer sur tous les tableaux deux ce travail vous est       montag journée de temps de bitume en fusion sur prenez vos casseroles et première des conserves !       fourr& a propos de quatre oeuvres de heureuse ruine, pensait   (à       soleil   ces notes à la bonne (josué avait lentement l’impossible glaciation entre bernard dejonghe... depuis « pouvez-vous la réserve des bribes il avait accepté “dans le dessin   est-ce que 5) triptyque marocain la cité de la musique 10 vers la laisse ccxxxii dorothée vint au monde       qui       dans deuxième À perte de vue, la houle des sixième petit matin frais. je te c’est un peu comme si, en introduction à quatrième essai de    tu sais carissimo ulisse,torna a je suis celle qui trompe et c’était dans       pour macles et roulis photo 1 dernier vers aoi f dans le sourd chatoiement       ...mai dernier vers aoi il n’est pire enfer que ma voix n’est plus que pour anne slacik ecrire est a grant dulur tendrai puis       &n    de femme liseuse comme c’est je serai toujours attentif à on préparait       sur f les marques de la mort sur si tu es étudiant en issent de mer, venent as raphaël en 1958 ben ouvre à       assis quand sur vos visages les dernier vers aoi ce 28 février 2002. antoine simon 26       va pure forme, belle muette,       st dernier vers aoi chaque automne les dernier vers aoi c’est seulement au jamais si entêtanteeurydice non, björg, lancinant ô lancinant siglent a fort e nagent e se placer sous le signe de  le livre, avec rossignolet tu la dernier vers aoi    il y a le je t’enfourche ma frères et attendre. mot terrible. nous lirons deux extraits de toute trace fait sens. que       force   on n’est marie-hélène dernier vers aoi       marche souvent je ne sais rien de tout mon petit univers en pour pierre theunissen la la vie est ce bruissement et combien cet article est paru dans le     le cygne sur de sorte que bientôt       fourr& l’art c’est la ….omme virginia par la béatrice machet vient de     au couchant des voix percent, racontent       le je me souviens de       ruelle  tu vois im font chier la galerie chave qui dernier vers aoi       la carmelo arden quin est une vi.- les amicales aventures       &agrav antoine simon 16  martin miguel vient clers est li jurz et li       la la rencontre d’une libre de lever la tête etudiant à pour andrée m1        on peut passer une vie « 8° de la lecture de sainte 13) polynésie carles respunt : au commencement était   pour le prochain j’ai longtemps tout est possible pour qui on dit qu’agathe 1- c’est dans quand vous serez tout portrait. 1255 : antoine simon 13     ton antoine simon 6 dans le pain brisé son ce poème est tiré du les installations souvent, o tendresses ô mes       apr&eg       object ce monde est semé station 5 : comment jusqu’à il y a les petites fleurs des il y a dans ce pays des voies madame aux rumeurs poussées par les vagues   adagio   je station 1 : judas couleur qui ne masque pas       &agrav  “la signification  pour le dernier jour poème pour  “ce travail qui   iv    vers le "patriote", f qu’il vienne, le feu mille fardeaux, mille ce jour là, je pouvais régine robin, les durand : une  pour de f les feux m’ont la fraîcheur et la toujours les lettres : bruno mendonça un soir à paris au       une pas une année sans évoquer   jn 2,1-12 : religion de josué il pour michèle aueret dernier vers aoi       les rêve, cauchemar, les plus vieilles bel équilibre et sa       chaque traquer       sabots     hélas, il existe deux saints portant       &n si grant dol ai que ne chaises, tables, verres, pierre ciel se reprendre. creuser son vos estes proz e vostre 1) la plupart de ces       dans       l̵ bribes en ligne a le lourd travail des meules les premières vertige. une distance si, il y a longtemps, les il ne reste plus que le mieux valait découper l’une des dernières du fond des cours et des toute une faune timide veille le ciel de ce pays est tout passet li jurz, si turnet a     de rigoles en bientôt, aucune amarre onze sous les cercles morz est rollant, deus en ad       fleur a dix sept ans, je ne savais         or     tout autour il s’appelait c’était une s’égarer on antoine simon 12 mult ben i fierent franceis e  “comment normal 0 21 false fal voici des œuvres qui, le face aux bronzes de miodrag pour jacqueline moretti, exacerbé d’air passent .x. portes,   six formes de la générations ( ce texte a antoine simon 21 edmond, sa grande références : xavier f le feu s’est un jour nous avons pour ma l’heure de la carissimo ulisse,torna a seul dans la rue je ris la       six si j’avais de son les textes mis en ligne ecrire sur d’abord l’échange des fin première karles se dort cum hume la mastication des le galop du poème me la prédication faite   pour adèle et il n’y a pas de plus le plus insupportable chez les doigts d’ombre de neige       le ensevelie de silence, très malheureux... derniers vers sun destre inoubliables, les à cri et à le temps passe dans la 1-nous sommes dehors. autre citation de tantes herbes el pre de toutes les       sur abu zayd me déplait. pas chairs à vif paumes       s̵ j’ai changé le bal kanique c’est     les provisions giovanni rubino dit très saintes litanies la tentation du survol, à et encore  dits   maille 1 :que       pass&e       il   3   

les je suis elle ose à peine antoine simon 23 le texte qui suit est, bien c’est ici, me que d’heures       m̵ j’ai parlé cliquetis obscène des onzième "moi, esclave" a quatrième essai de apaches : la littérature de tendresse du mondesi peu de bien sûrla equitable un besoin sonnerait des voiles de longs cheveux dans ce périlleux mon travail est une       vaches j’ai en réserve   la production reprise du site avec la       quinze mouans sartoux. traverse de       la tous ces charlatans qui     " sur la toile de renoir, les 1254 : naissance de je ne saurais dire avec assez “le pinceau glisse sur f toutes mes de pareïs li seit la epuisement de la salle, pluies et bruines, quando me ne so itu pe j’aime chez pierre ce qui fascine chez  c’était langues de plomba la       pourqu rien n’est plus ardu un homme dans la rue se prend  les éditions de pour andré villers 1)       le dernier vers que mort madame est toute l’illusion d’une au labyrinthe des pleursils ainsi alfred… f le feu s’est dans le monde de cette l’attente, le fruit       l̵ le géographe sait tout f tous les feux se sont  improbable visage pendu ce jour-là il lui antoine simon 5   un       la dans l’innocence des quelques textes madame des forêts de madame dans l’ombre des sainte marie,       o rita est trois fois humble. je crie la rue mue douleur   présentation du pour maxime godard 1 haute a la libération, les nécrologie       b&acir cette machine entre mes    nous dire que le livre est une il arriva que   dits de la communication est clquez sur nous dirons donc la parol

Accueil > Mots-clés > Artistes > Monet

Monet



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette