BRIBES EN LIGNE
errer est notre lot, madame, dessiner les choses banales       en   1) cette       ( c’est extrêmement m1             su 5) triptyque marocain   tout est toujours en    si tout au long   l’oeuvre vit son constellations et au programme des actions 0 false 21 18 cinquième citationne il y a dans ce pays des voies se reprendre. creuser son nice, le 30 juin 2000 sa langue se cabre devant le des quatre archanges que le recueil de textes mesdames, messieurs, veuillez pour martine, coline et laure percey priest lakesur les  au travers de toi je  l’exposition  dix l’espace ouvert au j’ai perdu mon       la   en grec, morías diaphane est le mot (ou charogne sur le seuilce qui dernier vers aoi 0 false 21 18 la galerie chave qui       sur beaucoup de merveilles une autre approche de deuxième apparition de i en voyant la masse aux les oiseaux s’ouvrent     longtemps sur cet article est paru dans le un nouvel espace est ouvert vous dites : "un   un vendredi un homme dans la rue se prend pas de pluie pour venir frères et f dans le sourd chatoiement viallat © le château de du bibelot au babilencore une le proche et le lointain c’est vrai grande lune pourpre dont les si j’étais un 1257 cleimet sa culpe, si dentelle : il avait  marcel migozzi vient de à la bonne       magnol       &agrav  née à       assis ainsi va le travail de qui     depuis   d’un coté, a supposer quece monde tienne       fourmi       alla le ciel est clair au travers       sabots quando me ne so itu pe quel étonnant il ne reste plus que le ce texte se présente il ne s’agit pas de       le       d&eacu immense est le théâtre et le 23 février 1988, il       " pas facile d’ajuster le tendresses ô mes envols f toutes mes je suis bien dans quant carles oït la  les œuvres de mult est vassal carles de ço dist li reis : huit c’est encore à l’éclair me dure, pour mes enfants laure et in the country jusqu’à il y a deuxième suite jamais je n’aurais la vie est ce bruissement sauvage et fuyant comme quatrième essai rares poussées par les vagues sur la toile de renoir, les le 15 mai, à     au couchant saluer d’abord les plus     sur la pente     chambre les plus terribles       sur antoine simon 16   (dans le       l̵ iloec endreit remeint li os       avant ecrire les couleurs du monde       les tant pis pour eux.       vu quelque chose cette machine entre mes cet univers sans depuis ce jour, le site    en pour jean-marie simon et sa       sous "mais qui lit encore le  ce qui importe pour Ç’avait été la       st il était question non « 8° de un trait gris sur la folie de josuétout est il souffle sur les collines 13) polynésie "tu sais ce que c’est g. duchêne, écriture le vous avez   pour adèle et autre citation « amis rollant, de aux george(s) (s est la il existe deux saints portant pour martine violette cachéeton essai de nécrologie, les amants se c’est la chair pourtant raphaËl soudain un blanc fauche le il arriva que suite du blasphème de la bouche pure souffrance       le les textes mis en ligne le geste de l’ancienne, pluies et bruines, ma voix n’est plus que on trouvera la video traquer vos estes proz e vostre comme ce mur blanc   je n’ai jamais       juin tout est prêt en moi pour « voici       dans       pav&ea il en est des meurtrières. buttati ! guarda&nbs       i.- avaler l’art par     chant de envoi du bulletin de bribes     un mois sans mougins. décembre j’ai en réserve macles et roulis photo 6       la       dans     surgi le glacis de la mort madame des forêts de       le première et  riche de mes clquez sur " je suis un écorché vif. des voix percent, racontent dieu faisait silence, mais quatrième essai de granz est li calz, si se l’évidence chaises, tables, verres, c’est ici, me       une c’est la peur qui fait montagnesde pour maxime godard 1 haute     le cygne sur  le "musée c’est parfois un pays je suis celle qui trompe toutes sortes de papiers, sur      & tout est possible pour qui laure et pétrarque comme vous êtes ce poème est tiré du jamais si entêtanteeurydice       ton madame aux rumeurs    tu sais je découvre avant toi la fraîcheur et la pour julius baltazar 1 le     double  “comment diaphane est le dans les rêves de la       la dernier vers aoi ce pays que je dis est pour michèle gazier 1) les grands af : j’entends a la femme au     &nbs janvier 2002 .traverse ouverture de l’espace dernier vers aoi f j’ai voulu me pencher paysage de ta tombe  et cet article est paru et que vous dire des antoine simon 6 (elle entretenait       le       arauca de la dans le monde de cette ainsi fut pétrarque dans "l’art est-il     cet arbre que de tantes herbes el pre passet li jurz, la noit est fontelucco, 6 juillet 2000 dernier vers aoi     rien   nous sommes pour mireille et philippe il est le jongleur de lui le 19 novembre 2013, à la la mastication des rita est trois fois humble. et que dire de la grâce pour jean marie     les fleurs du le 28 novembre, mise en ligne       ce       deux     faisant la le coeur du et la peur, présente d’abord l’échange des madame, c’est notre       dans "nice, nouvel éloge de la c’est un peu comme si,       l̵ et encore  dits       au derniers vers sun destre  la lancinante générations la mort, l’ultime port,       apparu alocco en patchworck © pas même pour jacqueline moretti, la chaude caresse de       &agrav sors de mon territoire. fais macles et roulis photo 4       un       baie     oued coulant toutes ces pages de nos après la lecture de je suis troisième essai     [1]        fourr& la danse de jouer sur tous les tableaux le lent déferlement l’erbe del camp, ki       " pour andré villers 1) j’ai relu daniel biga,       longte       la       la  zones gardées de       ( dernier vers aoi d’ eurydice ou bien de carcassonne, le 06 deux ce travail vous est coupé le sonà tout en vérifiant madame, vous débusquez       la pour mon épouse nicole pour michèle gazier 1 f les marques de la mort sur titrer "claude viallat, chaque jour est un appel, une dans l’effilé de       les voile de nuità la dernier vers aoi dernier vers aoi le géographe sait tout preambule – ut pictura       au (ô fleur de courge... bientôt, aucune amarre l’art c’est la     les provisions (vois-tu, sancho, je suis       marche pure forme, belle muette,  un livre écrit bel équilibre et sa agnus dei qui tollis peccata rimbaud a donc       o les routes de ce pays sont raphaël en cet anniversaire, ce qui la mort d’un oiseau. ce qui fait tableau : ce dernier vers aoi tromper le néant six de l’espace urbain, iv.- du livre d’artiste deuxième essai dernier vers aoi nice, le 18 novembre 2004 accoucher baragouiner c’est pour moi le premier passent .x. portes, petites proses sur terre       maquis antoine simon 3       et tu monde imaginal, encore une citation“tu la deuxième édition du où l’on revient trois (mon souffle au matin pour angelo dernier vers aoi sur l’erbe verte si est le corps encaisse comme il       chaque d’un bout à mon cher pétrarque, seins isabelle boizard 2005 il faut laisser venir madame vous deux, c’est joie et les doigts d’ombre de neige station 7 : as-tu vu judas se       le elle réalise des pour marcel  de même que les à propos des grands deux ajouts ces derniers présentation du    courant pour pierre theunissen la a propos d’une       j̵ chairs à vif paumes       sur morz est rollant, deus en ad       &n f les feux m’ont dans l’innocence des f les rêves de la parol

Accueil > Mots-clés > Artistes > Orsoni

Orsoni

Dernière publication : 9 mai 2010.
Les 3 derniers articles : Le projet de "la légende fleurie" , Petite apostille , Saint Luc Evangéliste .
Les 3 articles les plus lus : Avertissement , Sainte Dorothée , Sainte Martine .


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette