BRIBES EN LIGNE
 dernières mises ce jour là, je pouvais il avait accepté station 5 : comment antoine simon 5 la fraîcheur et la nice, le 30 juin 2000       six exode, 16, 1-5 toute il tente de déchiffrer,       une normalement, la rubrique dans l’innocence des les plus vieilles 0 false 21 18 recleimet deu mult mi viene in mentemi l’heure de la       grimpa À la loupe, il observa ne pas négocier ne fontelucco, 6 juillet 2000 "si elle est quelques textes l’erbe del camp, ki macles et roulis photo 4 dans les carnets       baie pour jean marie bernard dejonghe... depuis     pluie du le 28 novembre, mise en ligne toute une faune timide veille pour angelo f le feu est venu,ardeur des  hier, 17 la bouche pleine de bulles nice, le 18 novembre 2004       allong peinture de rimes. le texte       dans diaphane est le de profondes glaouis la danse de   adagio   je  avec « a la je sais, un monde se il y a tant de saints sur et tout avait pour max charvolen 1) au lecteur voici le premier madame, vous débusquez  l’écriture une fois entré dans la la musique est le parfum de       bruyan 1 la confusion des j’ai perdu mon montagnesde quel étonnant       longte  les éditions de pourquoi yves klein a-t-il       l̵ il ne reste plus que le       au dans les hautes herbes  les premières       (    7 artistes et 1  “ce travail qui s’égarer on toi, mésange à il souffle sur les collines ici. les oiseaux y ont fait       enfant c’est un peu comme si, tous feux éteints. des antoine simon 14 lentement, josué   j’ai souvent     surgi       magnol "je me tais. pour taire. outre la poursuite de la mise le passé n’est madame a des odeurs sauvages       la pie marcel alocco a je me souviens de « h&eacu  pour de       en tendresses ô mes envols dernier vers doel i avrat, seins isabelle boizard 2005 vi.- les amicales aventures tout est prêt en moi pour 0 false 21 18 rêve, cauchemar, voici des œuvres qui, le décembre 2001.       sur tout en vérifiant dernier vers aoi et il parlait ainsi dans la cette machine entre mes titrer "claude viallat,       à ma chair n’est nouvelles mises en bel équilibre et sa pour qui veut se faire une les plus terribles accorde ton désir à ta carissimo ulisse,torna a dans un coin de nice, (À l’église     rien dernier vers aoi passet li jurz, si turnet a pour maguy giraud et il est le jongleur de lui la vie est ce bruissement c’était une deuxième essai le soudain un blanc fauche le  monde rassemblé j’oublie souvent et nos voix ce pays que je dis est deuxième l’attente, le fruit temps de bitume en fusion sur   en grec, morías dans le pays dont je vous et  riche de mes antoine simon 7 du fond des cours et des       chaque  de même que les     quand ce texte m’a été bernadette griot vient de a grant dulur tendrai puis se reprendre. creuser son d’ eurydice ou bien de les dieux s’effacent dernier vers aoi deux mille ans nous ouverture de l’espace béatrice machet vient de l’éclair me dure, moi cocon moi momie fuseau       embarq       fleure je suis       la i.- avaler l’art par macles et roulis photo 7   entrons le 2 juillet ce 28 février 2002. spectacle de josué dit seul dans la rue je ris la la terre a souvent tremblé       & rêves de josué,     longtemps sur je serai toujours attentif à religion de josué il ….omme virginia par la pour egidio fiorin des mots paysage de ta tombe  et  c’était si, il y a longtemps, les sables mes parolesvous   anatomie du m et  tous ces chardonnerets antoine simon 29 antoine simon 32 tout mon petit univers en c’est une sorte de langues de plomba la toute trace fait sens. que       ce sauvage et fuyant comme granz fut li colps, li dux en il n’était qu’un  hors du corps pas un besoin de couper comme de       le cet article est paru d’abord l’échange des   l’oeuvre vit son toutes sortes de papiers, sur le scribe ne retient merle noir  pour je m’étonne toujours de la essai de nécrologie, À max charvolen et le soleil n’est pas on cheval les étourneaux !       midi à bernadette       deux la question du récit pour michèle       bien il en est des meurtrières. la mort d’un oiseau. j’ai relu daniel biga,       pass&e je rêve aux gorges grant est la plaigne e large ki mult est las, il se dort   encore une antoine simon 17       "  le "musée       les je t’enlace gargouille printemps breton, printemps “dans le dessin fragilité humaine.   maille 1 :que comme une suite de pas une année sans évoquer li emperere par sa grant a toi le don des cris qui marché ou souk ou deuxième essai       l̵       va dans la caverne primordiale à sylvie madame est toute l’appel tonitruant du ecrire sur f qu’il vienne, le feu chaque jour est un appel, une       l̵ il était question non af : j’entends     dans la ruela on peut croire que martine le samedi 26 mars, à 15       gentil les enseignants : madame porte à dernier vers aoi pure forme, belle muette, intendo... intendo ! dernier vers aoi sculpter l’air : pour nicolas lavarenne ma macles et roulis photo raphaël pour martine je crie la rue mue douleur       le la fonction, elle ose à peine dans les horizons de boue, de vous êtes que d’heures station 4 : judas  la poésie, à la  dans toutes les rues antoine simon 26 les routes de ce pays sont iv.- du livre d’artiste six de l’espace urbain, trois tentatives desesperees   1) cette à       et   nous sommes chairs à vif paumes dernier vers aoi cinquième essai tout nous lirons deux extraits de       &n onzième alocco en patchworck ©       dans au matin du si j’avais de son dernier vers aoi reflets et echosla salle       un (vois-tu, sancho, je suis antoine simon 19       le       &n la liberté s’imprime à antoine simon 12 générations antoine simon 21       dans  on peut passer une vie       é       soleil lancinant ô lancinant dernier vers que mort antoine simon 23 sept (forces cachées qui       object       rampan       mouett l’art c’est la cyclades, iii° franchement, pensait le chef, 13) polynésie       il pour yves et pierre poher et pour gilbert ce monde est semé les cuivres de la symphonie deux ajouts ces derniers deuxième suite  je signerai mon al matin, quant primes pert c’est la peur qui fait dans l’effilé de (josué avait lentement chaque automne les les durand : une depuis ce jour, le site  improbable visage pendu les dessins de martine orsoni encore la couleur, mais cette       il j’ai donc (elle entretenait quatrième essai de       aux de la       la tout est possible pour qui a christiane  au travers de toi je giovanni rubino dit la vie est dans la vie. se tous ces charlatans qui l’homme est jamais si entêtanteeurydice des conserves ! sur l’erbe verte si est       m̵ j’ai ajouté dernier vers aoi   antoine simon 22 rita est trois fois humble.       vu iloec endreit remeint li os antoine simon 30 dernier vers aoi apaches : polenta dernier vers aoi     nous attendre. mot terrible. il en est des noms comme du prenez vos casseroles et passet li jurz, la noit est ouverture d’une epuisement de la salle, chaises, tables, verres, dernier vers aoi 0 false 21 18 « voici dernier vers aoi que reste-t-il de la on dit qu’agathe pour frédéric antoine simon 13 charogne sur le seuilce qui je n’hésiterai       en "mais qui lit encore le     " pour mes enfants laure et   le 10 décembre       l̵ un nouvel espace est ouvert       ruelle       aujour pour julius baltazar 1 le tendresse du mondesi peu de       &ccedi (ô fleur de courge... « amis rollant, de       apparu dernier vers aoi     [1]  la parol

Accueil > Mots-clés > Artistes > Pignon

Pignon

Dernière publication : 20 juillet 2008.
Les 3 derniers articles : Regards de biais .
Les 3 articles les plus lus : Regards de biais .

info portfolio

Ernest Pignon E. 1988
  • Regards de biais

    Première publication : avril 1995 / article dans revue d’art
    Qu’est-ce qui est en jeu dans l’efficacité du travail d’Ernest Pignon-Ernest ? Il est de fait que les oeuvres qui atteignent aussi rapidement et aussi sûrement l’effet qu’elles visent sont rares. On (...)


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette