BRIBES EN LIGNE
siglent a fort e nagent e faisant dialoguer merci au printemps des ] heureux l’homme le temps passe si vite, il faut laisser venir madame ce texte m’a été la mort, l’ultime port,    regardant dans un coin de nice, constellations et frères et sables mes parolesvous       en de toutes les agnus dei qui tollis peccata pour lee ecrire les couleurs du monde dans le respect du cahier des c’est parfois un pays   ciel !!!!       ce deuxième essai le j’ai parlé samuelchapitre 16, versets 1       allong envoi du bulletin de bribes pluies et bruines, il était question non     dans la ruela 1254 : naissance de les enseignants : ce poème est tiré du reflets et echosla salle josué avait un rythme       pav&ea toi, mésange à sur la toile de renoir, les le 2 juillet je suis bien dans pour michèle aueret grant est la plaigne e large       st tout à fleur d’eaula danse madame est la reine des      & quand sur vos visages les       chaque 1 la confusion des douce est la terre aux yeux cinquième essai tout au seuil de l’atelier ici, les choses les plus merci à marc alpozzo  jésus les petites fleurs des a propos de quatre oeuvres de       sur (À l’église sainte marie, recleimet deu mult À l’occasion de première   dits de  pour le dernier jour le soleil n’est pas f le feu s’est voile de nuità la karles se dort cum hume vertige. une distance moi cocon moi momie fuseau un trait gris sur la les durand : une et encore  dits tes chaussures au bas de       gentil       au  c’était ce monde est semé "la musique, c’est le là, c’est le sable et     surgi on préparait a supposer quece monde tienne a la femme au marcel alocco a temps de bitume en fusion sur     pluie du autre essai d’un       assis de sorte que bientôt je crie la rue mue douleur monde imaginal, toutes sortes de papiers, sur antoine simon 2 se reprendre. creuser son le 19 novembre 2013, à la deuxième suite       su dans le pain brisé son       aux mais jamais on ne  les trois ensembles la danse de paien sunt morz, alquant madame des forêts de de tantes herbes el pre nu(e), comme son nom       voyage ses mains aussi étaient rm : nous sommes en c’est le grand    nous       ( pour martine, coline et laure dans les horizons de boue, de dernier vers aoi percey priest lakesur les quai des chargeurs de rita est trois fois humble.       midi il avait accepté (en regardant un dessin de   si vous souhaitez antoine simon 27 après la lecture de les grands a l’aube des apaches, mon travail est une antoine simon 19 dernier vers aoi nous savons tous, ici, que       pour macles et roulis photo 7 j’entends sonner les       six seins isabelle boizard 2005 si, il y a longtemps, les   entrons le grand combat : si elle est belle ? je       vaches Ç’avait été la l’art n’existe       é       crabe- mise en ligne je reviens sur des tendresse du mondesi peu de les avenues de ce pays       il un temps hors du   ces sec erv vre ile     pourquoi d’un côté  il y a le le plus insupportable chez dernier vers aoi    au balcon grande lune pourpre dont les j’ai donc il semble possible tout en vérifiant religion de josué il « pouvez-vous     tout autour on a cru à       pourqu du fond des cours et des "mais qui lit encore le m1       a claude b.   comme       magnol normal 0 21 false fal       l̵    de femme liseuse       sur elle disposait d’une jouer sur tous les tableaux   six formes de la le texte qui suit est, bien antoine simon 31 le vieux qui antoine simon 26 af : j’entends douze (se fait terre se    si tout au long la poésie, à la dans l’effilé de preambule – ut pictura       cette pour alain borer le 26       baie c’est la distance entre je ne peins pas avec quoi, pour jacqueline moretti,   se pour jean gautheronle cosmos les doigts d’ombre de neige       dans   un pour michèle issent de mer, venent as   1) cette je suis celle qui trompe       ton ainsi alfred…       &agrav leonardo rosa   le 10 décembre dans ma gorge       la (de)lecta lucta         je me quand c’est le vent qui   saint paul trois j’ai relu daniel biga, depuis le 20 juillet, bribes titrer "claude viallat, pour helmut l’éclair me dure, où l’on revient pour mes enfants laure et quand vous serez tout passent .x. portes, s’égarer on pour philippe comme ce mur blanc clere est la noit e la madame est une edmond, sa grande dernier vers aoi  dernières mises la cité de la musique et ces       pass&e violette cachéeton     &nbs deuxième apparition onze sous les cercles       grappe       bonheu       j̵   la baie des anges attendre. mot terrible.   encore une pas sur coussin d’air mais au lecteur voici le premier générations antoine simon 12 toujours les lettres : exode, 16, 1-5 toute au rayon des surgelés cet article est paru dans le c’est une sorte de le proche et le lointain  la lancinante       dans approche d’une dernier vers aoi le coquillage contre sors de mon territoire. fais la légende fleurie est raphaël dernier vers aoi gardien de phare à vie, au station 4 : judas        pav&ea pas une année sans évoquer et si au premier jour il pour maxime godard 1 haute la musique est le parfum de  “s’ouvre deuxième de la       &agrav 1) notre-dame au mur violet vous avez ce pays que je dis est dieu faisait silence, mais la mastication des quant carles oït la       glouss   jn 2,1-12 :   nous sommes a ma mère, femme parmi la chaude caresse de À la loupe, il observa attention beau travail de tissage, dans  le livre, avec bientôt, aucune amarre les étourneaux !       la       dans     à pure forme, belle muette, janvier 2002 .traverse de profondes glaouis on cheval madame, on ne la voit jamais raphaël tandis que dans la grande au labyrinthe des pleursils dentelle : il avait la littérature de antoine simon 9 g. duchêne, écriture le antoine simon 17       va dernier vers aoi nice, le 8 octobre le corps encaisse comme il       neige dernier vers aoi marie-hélène la question du récit       et tu       p&eacu seul dans la rue je ris la les premières patrick joquel vient de sequence 6   le le passé n’est  “comment "l’art est-il     un mois sans "le renard connaît pourquoi yves klein a-t-il l’homme est (la numérotation des c’est un peu comme si, moisissures mousses lichens nous lirons deux extraits de     &nbs Éléments - etait-ce le souvenir un besoin de couper comme de     " une il faut dire les mesdames, messieurs, veuillez dans ce pays ma mère       allong ils s’étaient marché ou souk ou une errance de li emperere s’est antoine simon 11       fleure pour angelo max charvolen, martin miguel une fois entré dans la le ciel est clair au travers 0 false 21 18 dernier vers aoi rimbaud a donc       rampan dernier vers aoi de soie les draps, de soie   iv    vers dans les hautes herbes saluer d’abord les plus décembre 2001. station 1 : judas pour egidio fiorin des mots       embarq  les premières et  riche de mes bernard dejonghe... depuis ouverture d’une     le cygne sur pur ceste espee ai dulor e f le feu m’a lorsqu’on connaît une       retour tout mon petit univers en       apparu  il est des objets sur une autre approche de de mes deux mains       sur le       un la mort d’un oiseau.       " certains prétendent "si elle est ce la parol

Accueil > Mots-clés > Artistes > Rodriguez

Rodriguez



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette