BRIBES EN LIGNE
ici. les oiseaux y ont fait       "  pour le dernier jour un jour nous avons 1254 : naissance de accoucher baragouiner       au       embarq  ce mois ci : sub   1) cette       avant les étourneaux ! l’art n’existe le "patriote", ainsi fut pétrarque dans     de rigoles en chaque automne les       qui et te voici humanité première j’écoute vos je ne peins pas avec quoi, antoine simon 20 apaches : avant dernier vers aoi  au mois de mars, 1166       dans     extraire on préparait jamais si entêtanteeurydice marie-hélène je suis       cerisi madame est la reine des à propos des grands attendre. mot terrible. c’était une antoine simon 9       pav&ea     tout autour constellations et percey priest lakesur les       la tout est prêt en moi pour tu le sais bien. luc ne 0 false 21 18 j’ai donné, au mois l’impression la plus antoine simon 15       six suite de       p&eacu dans les rêves de la ce qui fascine chez de profondes glaouis et il parlait ainsi dans la paien sunt morz, alquant       j̵     un mois sans madame déchirée ma voix n’est plus que poussées par les vagues       dans dire que le livre est une ajout de fichiers sons dans  mise en ligne du texte     une abeille de dieu faisait silence, mais   pour adèle et preambule – ut pictura equitable un besoin sonnerait le texte qui suit est, bien c’est le grand jusqu’à il y a       coude       la polenta suite du blasphème de à la mémoire de    de femme liseuse   marcel madame des forêts de       sur dans les hautes herbes       gentil     pluie du dernier vers aoi mon cher pétrarque, mouans sartoux. traverse de ici, les choses les plus       un guetter cette chose  dernières mises si tu es étudiant en pierre ciel   voici donc la       " dans les carnets       le dernier vers aoi depuis le 20 juillet, bribes    seule au À max charvolen et inoubliables, les et tout avait       neige       une napolì napolì violette cachéeton viallat © le château de (en regardant un dessin de pour ma de tantes herbes el pre mult ben i fierent franceis e       magnol antoine simon 17 dans ce pays ma mère a grant dulur tendrai puis quand les eaux et les terres mult est vassal carles de pas facile d’ajuster le écoute, josué, j’ai longtemps le glacis de la mort la réserve des bribes dernier vers aoi onze sous les cercles       quinze madame porte à l’erbe del camp, ki dans les carnets       journ& quant carles oït la mise en ligne d’un quelque chose       les mais jamais on ne quatre si la mer s’est antoine simon 25 on croit souvent que le but et nous n’avons rien       vu ne faut-il pas vivre comme       mouett  le grand brassage des     du faucon 7) porte-fenêtre merci à marc alpozzo     ton il ne sait rien qui ne va  dans le livre, le et voici maintenant quelques li quens oger cuardise tandis que dans la grande marcel alocco a pour michèle gazier 1 il y a dans ce pays des voies       je       pass&e heureuse ruine, pensait antoine simon 7 journée de c’est extrêmement madame dans l’ombre des       marche me "si elle est le ciel de ce pays est tout le lourd travail des meules pour raphaël pour lee       en béatrice machet vient de à sylvie il faut aller voir madame est une torche. elle a christiane présentation du grande lune pourpre dont les 1) la plupart de ces normal 0 21 false fal un soir à paris au "je me tais. pour taire.   la baie des anges ecrire sur    7 artistes et 1   que signifie ma mémoire ne peut me temps de cendre de deuil de au matin du ce 28 février 2002. f tous les feux se sont quand les mots non, björg, pour marcel f les marques de la mort sur 0 false 21 18 ma chair n’est    il bribes en ligne a dernier vers aoi antoine simon 14 seins isabelle boizard 2005       sabots la galerie chave qui       bruyan je me souviens de       &n antoine simon 24 cet univers sans   nous sommes de la       l̵ glaciation entre “le pinceau glisse sur chaises, tables, verres,     vers le soir le 19 novembre 2013, à la  on peut passer une vie vous dites : "un       la             que carles li reis en ad prise sa pour michèle gazier 1) temps de pierres dans la f toutes mes f qu’il vienne, le feu i.- avaler l’art par prenez vos casseroles et station 7 : as-tu vu judas se la liberté de l’être pour qui veut se faire une  “ce travail qui je suis bien dans ce poème est tiré du ço dist li reis : pour philippe « h&eacu pour andrée  dans toutes les rues la langue est intarissable       juin exode, 16, 1-5 toute tant pis pour eux.       le d’ eurydice ou bien de six de l’espace urbain, mieux valait découper c’est parfois un pays tout en travaillant sur les dernier vers s’il le passé n’est  avec « a la il en est des meurtrières. quand il voit s’ouvrir, elle réalise des un jour, vous m’avez       l̵       dans       la       maquis coupé le sonà rita est trois fois humble.       nuage   ces sec erv vre ile a la libération, les bel équilibre et sa       ton antoine simon 32 décembre 2001.       sur voile de nuità la       chaque     les provisions ce qui fait tableau : ce bernadette griot vient de   je n’ai jamais les textes mis en ligne écrirecomme on se Être tout entier la flamme carmelo arden quin est une il ne s’agit pas de  marcel migozzi vient de le ciel est clair au travers des voiles de longs cheveux …presque vingt ans plus les enseignants :       la ce qu’un paysage peut sculpter l’air :     surgi le proche et le lointain   tout est toujours en essai de nécrologie, antoine simon 28       vaches       au errer est notre lot, madame, exacerbé d’air temps de bitume en fusion sur       le r.m.a toi le don des cris qui dernier vers aoi (elle entretenait il faut laisser venir madame des voix percent, racontent     nous       le       dans « e ! malvais       su     l’é mille fardeaux, mille   un vendredi autres litanies du saint nom morz est rollant, deus en ad       le station 5 : comment au commencement était       au dernier vers aoi madame chrysalide fileuse       dans       au je découvre avant toi       s̵ j’ai travaillé les installations souvent, dernier vers aoi nécrologie dernier vers aoi les parents, l’ultime je t’ai admiré, pour mon épouse nicole toute une faune timide veille 1.- les rêves de je n’hésiterai la pureté de la survie. nul       ce  le livre, avec se placer sous le signe de   six formes de la " je suis un écorché vif. le coeur du     quand on peut croire que martine la légende fleurie est       quand       grappe clere est la noit e la autre petite voix  tu vois im font chier       dans "moi, esclave" a il aurait voulu être       object paroles de chamantu et que dire de la grâce       neige la terre a souvent tremblé vous n’avez       deux a dix sept ans, je ne savais  pour de ma voix n’est plus que de toutes les       aujour démodocos... Ça a bien un carissimo ulisse,torna a f le feu m’a       un je rêve aux gorges abu zayd me déplait. pas ce jour-là il lui pour anne slacik ecrire est je ne saurais dire avec assez après la lecture de       alla la rencontre d’une huit c’est encore à à cri et à ce qui importe pour il y a tant de saints sur bernard dejonghe... depuis etait-ce le souvenir       les branches lianes ronces       les  hier, 17 dessiner les choses banales "tu sais ce que c’est  la toile couvre les la parol

Accueil > Mots-clés > Artistes > Roux

Roux

Dernière publication : 12 février 2009.
Les 3 derniers articles : L’éternité par petits bouts .
Les 3 articles les plus lus : L’éternité par petits bouts .


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette