BRIBES EN LIGNE
la galerie chave qui se placer sous le signe de  le grand brassage des       je       " une fois entré dans la nous serons toujours ces       le dans les horizons de boue, de langues de plomba la pour mireille et philippe les dieux s’effacent les dernières       un pour nicolas lavarenne ma       la   marcel       b&acir très malheureux... i.- avaler l’art par les plus terribles raphaël arbre épanoui au ciel et c’était dans en cet anniversaire, ce qui rm : nous sommes en rare moment de bonheur, "l’art est-il deux ce travail vous est vos estes proz e vostre       cerisi sequence 6   le 0 false 21 18 Être tout entier la flamme       "       allong macao grise       &agrav   saint paul trois   ces notes 1) notre-dame au mur violet       midi la fraîcheur et la temps où les coeurs dans le monde de cette quel étonnant ( ce texte a carles respunt :       &       pass&e       allong première avant propos la peinture est     sur la pente pour mon épouse nicole     l’é       les je serai toujours attentif à       apparu pas de pluie pour venir diaphane est le mot (ou sables mes parolesvous le lent déferlement il faut laisser venir madame a christiane quelque chose antoine simon 30       sur       sur il pleut. j’ai vu la le lourd travail des meules       la  la lancinante madame, vous débusquez al matin, quant primes pert un jour, vous m’avez dans le pain brisé son traquer le bulletin de "bribes il s’appelait f les feux m’ont       et tu 7) porte-fenêtre dernier vers aoi pour anne slacik ecrire est À perte de vue, la houle des   je ne comprends plus dans les hautes herbes le 19 novembre 2013, à la     chant de poussées par les vagues c’est pour moi le premier ouverture d’une au programme des actions iv.- du livre d’artiste il tente de déchiffrer, ma chair n’est 1. il se trouve que je suis ce qui aide à pénétrer le c’est la distance entre la littérature de     " siglent a fort e nagent e  le "musée r.m.a toi le don des cris qui ce jour là, je pouvais       soleil       au comment entrer dans une religion de josué il antoine simon 27 quatrième essai rares a propos de quatre oeuvres de deux ajouts ces derniers       l̵  martin miguel vient de la il était question non villa arson, nice, du 17   dits de j’aime chez pierre       la À max charvolen et ne pas négocier ne       alla dix l’espace ouvert au       bruyan     pourquoi       sur  née à       gentil pur ceste espee ai dulor e soudain un blanc fauche le in the country temps de pierres attention beau c’était une       deux       soleil gardien de phare à vie, au macles et roulis photo 1       à tout en travaillant sur les    courant     un mois sans tes chaussures au bas de nous lirons deux extraits de   jn 2,1-12 : ma voix n’est plus que dernier vers aoi  “ce travail qui jamais je n’aurais antoine simon 6 accorde ton désir à ta  pour de  les trois ensembles       dans je ne sais pas si au seuil de l’atelier       &n l’appel tonitruant du faisant dialoguer toutes ces pages de nos 0 false 21 18 tout le problème « pouvez-vous     sur la sculpter l’air : qu’est-ce qui est en pour yves et pierre poher et pour maguy giraud et       quinze les doigts d’ombre de neige dont les secrets… à quoi autre petite voix autre citation     une abeille de       dans quatrième essai de merci au printemps des chairs à vif paumes       m̵ vedo la luna vedo le et encore  dits       magnol       fourmi af : j’entends errer est notre lot, madame, "moi, esclave" a       dans       droite       au       " dernier vers aoi pour martine "mais qui lit encore le a ma mère, femme parmi cet article est paru je dors d’un sommeil de vous avez les amants se       object dans les carnets attelage ii est une œuvre       longte derniers vers sun destre pas facile d’ajuster le "ces deux là se  il est des objets sur     à juste un intendo... intendo ! mon cher pétrarque,       il       entre dernier vers s’il o tendresses ô mes pour jean marie patrick joquel vient de troisième essai c’est une sorte de  l’exposition  du bibelot au babilencore une madame déchirée sur la toile de renoir, les la vie est ce bruissement vertige. une distance le scribe ne retient       dans    il essai de nécrologie,     longtemps sur   un       dans     du faucon chercher une sorte de où l’on revient (de)lecta lucta    il y a le  de même que les dans les écroulements là, c’est le sable et aux barrières des octrois pour martine, coline et laure     hélas, paroles de chamantu diaphane est le station 5 : comment madame est la reine des face aux bronzes de miodrag       maquis heureuse ruine, pensait spectacle de josué dit voici des œuvres qui, le après la lecture de je t’enlace gargouille l’ami michel       &n la musique est le parfum de d’ eurydice ou bien de le 26 août 1887, depuis   d’un coté, ma voix n’est plus que je suis celle qui trompe toutes sortes de papiers, sur antoine simon 10 station 7 : as-tu vu judas se       dans li quens oger cuardise un nouvel espace est ouvert ensevelie de silence, onzième pas même     m2 &nbs     vers le soir l’art c’est la       deux pour andré     tout autour ainsi alfred… art jonction semble enfin carmelo arden quin est une       l̵ ainsi va le travail de qui       dans vous êtes pour pierre theunissen la  jésus et si au premier jour il toute une faune timide veille des voiles de longs cheveux il en est des meurtrières. sa langue se cabre devant le il avait accepté antoine simon 14       abstraction voir figuration   anatomie du m et dans l’innocence des v.- les amicales aventures du l’évidence  “... parler une cinquième essai tout dans ma gorge 0 false 21 18 allons fouiller ce triangle edmond, sa grande  zones gardées de seins isabelle boizard 2005 ce qui fascine chez constellations et il en est des noms comme du antoine simon 22 la fonction, le ciel est clair au travers c’est le grand vous deux, c’est joie et noble folie de josué, au lecteur voici le premier       le printemps breton, printemps approche d’une       fleur dernier vers que mort clere est la noit e la epuisement de la salle, dans le respect du cahier des f toutes mes nice, le 30 juin 2000 madame est une torche. elle       le si grant dol ai que ne vous n’avez et que vous dire des dans les carnets avez-vous vu non... non... je vous assure, nous avons affaire à de pour jean gautheronle cosmos mille fardeaux, mille  de la trajectoire de ce  hier, 17 pour alain borer le 26 un titre : il infuse sa etait-ce le souvenir laure et pétrarque comme       la je rêve aux gorges madame porte à je t’enfourche ma giovanni rubino dit       sur le       au    7 artistes et 1       grappe branches lianes ronces cher bernard f tous les feux se sont de prime abord, il     de rigoles en rêve, cauchemar, dernier vers aoi « 8° de antoine simon 29 et ma foi, clers est li jurz et li     oued coulant merle noir  pour paien sunt morz, alquant la lecture de sainte écoute, josué, les textes mis en ligne cyclades, iii°       en mougins. décembre clquez sur mise en ligne d’un samuelchapitre 16, versets 1       tourne antoine simon 24 pas sur coussin d’air mais "pour tes       journ&       dans carles li reis en ad prise sa       la ki mult est las, il se dort générations pour helmut       je me  au mois de mars, 1166 j’arrivais dans les   pour olivier dessiner les choses banales  ce mois ci : sub la parol

Accueil > Mots-clés > Artistes > Serge III

Serge III

Dernière publication : 20 juillet 2008.
Les 3 derniers articles : Les contenus de Serge III .
Les 3 articles les plus lus : Les contenus de Serge III .


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette