BRIBES EN LIGNE
écrirecomme on se     après     oued coulant napolì napolì un homme dans la rue se prend       dans       jonath dont les secrets… à quoi       &n antoine simon 24 villa arson, nice, du 17 si grant dol ai que ne (À l’église je t’enlace gargouille  c’était entr’els nen at ne pui pour jacky coville guetteurs antoine simon 32       le passent .x. portes, la bouche pure souffrance coupé le sonà tu le saiset je le vois       la       je le plus insupportable chez station 5 : comment elle réalise des station 3 encore il parle le franchissement des dernier vers aoi me ki mult est las, il se dort ma voix n’est plus que    tu sais tandis que dans la grande premier vers aoi dernier immense est le théâtre et station 4 : judas  quelque temps plus tard, de       en un la pureté de la survie. nul je n’ai pas dit que le le texte qui suit est, bien spectacle de josué dit  hier, 17   si vous souhaitez frères et       l̵  les éditions de …presque vingt ans plus il s’appelait ce jour là, je pouvais macles et roulis photo 7 troisième essai et voudrais je vous le galop du poème me       la à propos des grands siglent a fort e nagent e "ah ! mon doux pays,   saint paul trois bernard dejonghe... depuis libre de lever la tête  “s’ouvre deuxième madame déchirée       ma pour michèle       en et que vous dire des  au mois de mars, 1166 dans le pays dont je vous pur ceste espee ai dulor e   dits de préparation des avant dernier vers aoi l’instant criblé  tous ces chardonnerets 1257 cleimet sa culpe, si passet li jurz, si turnet a il n’était qu’un     l’é le tissu d’acier       dans vertige. une distance il tente de déchiffrer, pour mes enfants laure et pour angelo je désire un   d’un coté,       droite carles respunt : dorothée vint au monde vi.- les amicales aventures nous dirons donc       neige       &n 7) porte-fenêtre montagnesde un trait gris sur la     une abeille de seins isabelle boizard 2005 al matin, quant primes pert antoine simon 13 de profondes glaouis et ma foi, juste un le lent tricotage du paysage   (à monde imaginal,       parfoi l’art n’existe au labyrinthe des pleursils equitable un besoin sonnerait accoucher baragouiner pure forme, belle muette, descendre à pigalle, se langues de plomba la o tendresses ô mes j’écoute vos   jn 2,1-12 :       apparu la deuxième édition du mais non, mais non, tu  tu vois im font chier c’est un peu comme si, le proche et le lointain la liberté de l’être tromper le néant 1) notre-dame au mur violet  pour jean le cinquième essai tout antoine simon 27 bernadette griot vient de folie de josuétout est pas facile d’ajuster le les durand : une karles se dort cum hume       &ccedi À max charvolen et   un   on n’est nouvelles mises en dans le monde de cette dans l’innocence des  mise en ligne du texte douze (se fait terre se la chaude caresse de dans les carnets je t’enfourche ma     du faucon à la bonne       b&acir introibo ad altare   marcel       au tous feux éteints. des       "       en pour raphaël chercher une sorte de l’ami michel la terre a souvent tremblé       la quatrième essai de       sur attelage ii est une œuvre  l’écriture a supposer quece monde tienne     un mois sans   iv    vers     faisant la dernier vers aoi autres litanies du saint nom béatrice machet vient de       j̵ j’ai en réserve pour andrée pas de pluie pour venir la fraîcheur et la d’un côté zacinto dove giacque il mio       magnol  “la signification sur l’erbe verte si est nous viendrons nous masser quai des chargeurs de       la       une beaucoup de merveilles       bien six de l’espace urbain, ma voix n’est plus que       dans dernier vers aoi nice, le 8 octobre     les fleurs du       fleur pour m.b. quand je me heurte « amis rollant, de sur la toile de renoir, les pour robert onze sous les cercles  “ce travail qui vue à la villa tamaris antoine simon 18       dans temps où le sang se pour martine  je signerai mon quand les mots À max charvolen et martin je suis bien dans les textes mis en ligne jamais je n’aurais     chambre sauvage et fuyant comme       pass&e eurydice toujours nue à   est-ce que quelques autres seul dans la rue je ris la le ciel de ce pays est tout si j’étais un    courant rita est trois fois humble. les grands À peine jetés dans le jusqu’à il y a recleimet deu mult antoine simon 26 macles et roulis photo 3 lu le choeur des femmes de apaches :       alla ...et poème pour f le feu m’a moi cocon moi momie fuseau il arriva que c’est la peur qui fait     chant de       avant soudain un blanc fauche le 1. il se trouve que je suis   adagio   je comme un préliminaire la a toi le don des cris qui   ces sec erv vre ile ce monde est semé nice, le 30 juin 2000 ne faut-il pas vivre comme ecrire sur temps de pierres dans la des voiles de longs cheveux       rampan diaphane est le pour andré villers 1)       la dernier vers aoi mouans sartoux. traverse de   six formes de la l’une des dernières f les rêves de accorde ton désir à ta (dans mon ventre pousse une       le tout est prêt en moi pour traquer madame est une     " les amants se ajout de fichiers sons dans (josué avait lentement dans ce périlleux       je me les dernières présentation du       les c’est parfois un pays souvent je ne sais rien de pour julius baltazar 1 le la langue est intarissable il est le jongleur de lui deuxième apparition de       dans 1-nous sommes dehors. sous la pression des clers fut li jurz e li la brume. nuages dernier vers aoi       dans références : xavier       cette neuf j’implore en vain  improbable visage pendu et si au premier jour il dimanche 18 avril 2010 nous régine robin,   en grec, morías    il     son c’est ici, me comme ce mur blanc c’est extrêmement de la pour jean-louis cantin 1.- antoine simon 20 (de)lecta lucta         je me rêve, cauchemar,       entre du fond des cours et des dernier vers aoi le ciel est clair au travers     m2 &nbs un besoin de couper comme de  les premières  dernières mises mon travail est une       le af : j’entends r.m.a toi le don des cris qui       une cyclades, iii° les oiseaux s’ouvrent démodocos... Ça a bien un quatrième essai rares carles li reis en ad prise sa à bernadette     nous mult est vassal carles de j’arrivais dans les chaque jour est un appel, une madame, on ne la voit jamais       &agrav pour jean-marie simon et sa madame est une torche. elle       sur le     pluie du       le f le feu s’est       sur       nuage ce pays que je dis est une autre approche de toutes ces pages de nos       grimpa ensevelie de silence, il n’est pire enfer que dans l’effilé de « voici les cuivres de la symphonie au commencement était mise en ligne d’un non... non... je vous assure,       soleil pour mireille et philippe       l̵       fourr& “le pinceau glisse sur troisième essai   ciel !!!! dans l’innocence des deux ajouts ces derniers et il fallait aller debout       un je crie la rue mue douleur temps de cendre de deuil de sors de mon territoire. fais       m̵       " ainsi fut pétrarque dans tout le problème juste un mot pour annoncer « 8° de     sur la pente a grant dulur tendrai puis pour andré je me souviens de pour egidio fiorin des mots "l’art est-il       dans attention beau le passé n’est en cet anniversaire, ce qui 0 false 21 18 reprise du site avec la  de même que les la parol

Accueil > Mots-clés > Artistes > Venet

Venet

Dernière publication : 30 décembre 2008.
Les 3 derniers articles : La force du retrait .
Les 3 articles les plus lus : La force du retrait .


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette