BRIBES EN LIGNE
pour helmut cyclades, iii° recleimet deu mult chairs à vif paumes passet li jurz, la noit est au programme des actions un jour nous avons le 28 novembre, mise en ligne     sur la pente       rampan janvier 2002 .traverse       en dernier vers aoi  le grand brassage des reprise du site avec la la gaucherie à vivre, la vie est ce bruissement autre citation "ces deux là se macles et roulis photo 7       le au matin du       " la réserve des bribes     pluie du bel équilibre et sa a grant dulur tendrai puis trois tentatives desesperees moisissures mousses lichens la poésie, à la branches lianes ronces    il l’ami michel le ciel de ce pays est tout       les derniers antoine simon 17 tous feux éteints. des       deux     les fleurs du la question du récit       ma       pour dans la caverne primordiale coupé le sonà       devant mes pensées restent antoine simon 20 le 15 mai, à station 7 : as-tu vu judas se prenez vos casseroles et aucun hasard si se les routes de ce pays sont au commencement était le géographe sait tout des voix percent, racontent       au arbre épanoui au ciel les amants se nice, le 18 novembre 2004 autre citation"voui       allong c’est seulement au et il parlait ainsi dans la premier vers aoi dernier antoine simon 32       neige       gentil pour jean-marie simon et sa dimanche 18 avril 2010 nous dans ma gorge voici des œuvres qui, le       sur tu le saiset je le vois       la merci au printemps des       pav&ea et ma foi,       apparu des voiles de longs cheveux       il       nuage si tu es étudiant en ce il y a dans ce pays des voies hans freibach : douce est la terre aux yeux quand les mots de mes deux mains antoine simon 24 " je suis un écorché vif. rita est trois fois humble.       et cet article est paru dans le mise en ligne toulon, samedi 9       "       l̵ sur la toile de renoir, les f les rêves de       le  mise en ligne du texte la bouche pure souffrance sauvage et fuyant comme il s’appelait mille fardeaux, mille  c’était quatre si la mer s’est je suis celle qui trompe rm : nous sommes en   voici donc la petites proses sur terre tout mon petit univers en       sous f les feux m’ont ce jour là, je pouvais cinquième citationne des quatre archanges que a toi le don des cris qui au lecteur voici le premier ils avaient si longtemps, si de profondes glaouis tu le sais bien. luc ne troisième essai       ( antoine simon 16 preambule – ut pictura sous la pression des premier essai c’est et je vois dans vos il y a des objets qui ont la dans le monde de cette écoute, josué,  les œuvres de cliquetis obscène des quand sur vos visages les ma chair n’est heureuse ruine, pensait       la       dans seins isabelle boizard 2005 je n’ai pas dit que le d’abord l’échange des pur ceste espee ai dulor e et ces r.m.a toi le don des cris qui À perte de vue, la houle des antoine simon 27 rien n’est plus ardu très saintes litanies les petites fleurs des ouverture d’une       pass&e dernier vers aoi elle ose à peine     un mois sans toutes sortes de papiers, sur       longte non, björg, dans le respect du cahier des dernier vers aoi grande lune pourpre dont les en ceste tere ad estet ja encore une citation“tu     après pas une année sans évoquer       pav&ea       m&eacu immense est le théâtre et accoucher baragouiner après la lecture de       sur       au dernier vers aoi dernier vers aoi l’art n’existe quatrième essai de epuisement de la salle,       bruyan pour robert dernier vers aoi       au dans ce périlleux rêve, cauchemar,       voyage  le "musée le lent tricotage du paysage       je comme c’est   adagio   je quelque chose "la musique, c’est le il avait accepté (josué avait lentement la musique est le parfum de pour pierre theunissen la       je    7 artistes et 1 errer est notre lot, madame, À la loupe, il observa "le renard connaît       journ& quel ennui, mortel pour traquer le lourd travail des meules       grimpa un homme dans la rue se prend iv.- du livre d’artiste c’est ici, me  “la signification le nécessaire non       le antoine simon 11 moi cocon moi momie fuseau apaches : approche d’une       &       marche   d’un coté, madame est une torche. elle je m’étonne toujours de la il n’est pire enfer que       &eacut je rêve aux gorges lu le choeur des femmes de chaque automne les un soir à paris au     [1]        je 0 false 21 18 j’aime chez pierre juste un le 23 février 1988, il on croit souvent que le but normalement, la rubrique bernadette griot vient de pas facile d’ajuster le    au balcon ici, les choses les plus pour gilbert je meurs de soif morz est rollant, deus en ad  je signerai mon générations       voyage des conserves ! clers fut li jurz e li   on n’est d’un côté « pouvez-vous raphaËl ainsi va le travail de qui d’ eurydice ou bien de quelques textes       &ccedi pour michèle station 4 : judas  f tous les feux se sont       la l’heure de la pour andré villers 1)       reine       bien   pour adèle et pas de pluie pour venir  dernières mises  ce mois ci : sub antoine simon 13   ces sec erv vre ile derniers vers sun destre (vois-tu, sancho, je suis un jour, vous m’avez six de l’espace urbain, madame est la reine des  tous ces chardonnerets bien sûr, il y eut quant carles oït la dans l’innocence des  improbable visage pendu onzième le bulletin de "bribes ils s’étaient macles et roulis photo 3       que  au travers de toi je quai des chargeurs de dernier vers aoi la légende fleurie est quel étonnant etait-ce le souvenir       retour       jonath attendre. mot terrible.    en 5) triptyque marocain pour jacqueline moretti, ce qui fascine chez mi viene in mentemi li emperere par sa grant       &n troisième essai et vedo la luna vedo le  pour le dernier jour c’est un peu comme si, petit matin frais. je te       sur le cet article est paru c’était une titrer "claude viallat, dans l’effilé de       quinze       dans       dans vous n’avez dernier vers aoi franchement, pensait le chef,   pour le prochain de pa(i)smeisuns en est venuz       l̵       neige halt sunt li pui e mult halt archipel shopping, la     &nbs ce poème est tiré du       é     de rigoles en mise en ligne d’un régine robin, chercher une sorte de       apr&eg ….omme virginia par la toi, mésange à i.- avaler l’art par une il faut dire les ce monde est semé     longtemps sur le coquillage contre la deuxième édition du j’ai relu daniel biga, seul dans la rue je ris la madame, c’est notre deuxième apparition et la peur, présente dans un coin de nice,    tu sais  l’écriture printemps breton, printemps de la charogne sur le seuilce qui       les art jonction semble enfin une errance de violette cachéeton et si tu dois apprendre à vous êtes grant est la plaigne e large       au dans le pays dont je vous       &agrav    de femme liseuse       dans antoine simon 3       sabots mougins. décembre "si elle est il existe au moins deux       la m1       la fraîcheur et la  le livre, avec imagine que, dans la     rien montagnesde comme un préliminaire la tout à fleur d’eaula danse diaphane est le mot (ou   que signifie pour qui veut se faire une pour max charvolen 1) j’oublie souvent et       entre on cheval       le comme ce mur blanc       montag  référencem spectacle de josué dit un besoin de couper comme de af : j’entends la parol

Accueil > Mots-clés > Artistes > Villers

Villers

Dernière publication : 9 mai 2009.
Les 3 derniers articles : Poésie et photographie .
Les 3 articles les plus lus : Poésie et photographie .

  • Poésie et photographie

    pour André Villers 1) Les correspondances Dès qu’un photographe se manifeste comme un grand artiste, on peut employer à son propos le vocabulaire de la critique littéraire, et en particulier de (...)
    Clefs : Butor , Villers , photographie


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette