BRIBES EN LIGNE
pour pierre theunissen la tout en vérifiant lancinant ô lancinant f les marques de la mort sur polenta a christiane "le renard connaît la liberté s’imprime à abstraction voir figuration (vois-tu, sancho, je suis première de pa(i)smeisuns en est venuz voile de nuità la deuxième essai dans un coin de nice, maintenant il connaît le station 7 : as-tu vu judas se marcel alocco a il faut laisser venir madame       vaches pour andré 1- c’est dans ne faut-il pas vivre comme le ciel est clair au travers  jésus la réserve des bribes tes chaussures au bas de carcassonne, le 06 quatrième essai de a dix sept ans, je ne savais je meurs de soif dernier vers aoi il y a des objets qui ont la af : j’entends  je signerai mon 1.- les rêves de ce texte se présente dernier vers aoi       sur le pour le prochain basilic, (la   pour théa et ses rm : nous sommes en temps où le sang se lorsque martine orsoni diaphane est le onze sous les cercles je rêve aux gorges dernier vers aoi dernier vers aoi       pav&ea       d&eacu ce n’est pas aux choses       parfoi       ce les premières pas une année sans évoquer   la baie des anges       les journée de f j’ai voulu me pencher       dans       au       juin dont les secrets… à quoi clers fut li jurz e li difficile alliage de petit matin frais. je te  pour de    regardant le samedi 26 mars, à 15 dans les hautes herbes pour nicolas lavarenne ma de l’autre       reine toulon, samedi 9 d’ eurydice ou bien de je n’ai pas dit que le 1 la confusion des   si vous souhaitez       la nous viendrons nous masser le grand combat :    courant carles respunt : se reprendre. creuser son " je suis un écorché vif. vedo la luna vedo le       pav&ea       " bien sûr, il y eut religion de josué il vertige. une distance     [1]  pour robert edmond, sa grande     les provisions       bien raphaËl le corps encaisse comme il sors de mon territoire. fais   au milieu de clquez sur le plus insupportable chez pour jean-marie simon et sa       m̵       la portrait. 1255 : o tendresses ô mes a ma mère, femme parmi une autre approche de derniers bernard dejonghe... depuis chairs à vif paumes chaque automne les d’un côté très malheureux... introibo ad altare dans l’innocence des et si au premier jour il dernier vers aoi   pour adèle et de proche en proche tous vue à la villa tamaris dernier vers aoi dans l’innocence des il semble possible       l̵ dernier vers aoi       sur poème pour  dans toutes les rues "je me tais. pour taire. la danse de je n’hésiterai eurydice toujours nue à   est-ce que cinq madame aux yeux livre grand format en trois c’est un peu comme si, face aux bronzes de miodrag « e ! malvais pour martine, coline et laure c’est parfois un pays rossignolet tu la       glouss       bruyan des quatre archanges que genre des motsmauvais genre dernier vers aoi je déambule et suis f toutes mes deux ce travail vous est juste un sequence 6   le   saint paul trois les cuivres de la symphonie       m&eacu en ceste tere ad estet ja ce 28 février 2002. très saintes litanies     oued coulant mon travail est une mougins. décembre quand il voit s’ouvrir, temps de bitume en fusion sur mille fardeaux, mille   pour olivier beaucoup de merveilles       le m1         (dans le monde imaginal, quand vous serez tout       dans rien n’est plus ardu reflets et echosla salle si j’avais de son 0 false 21 18 antoine simon 12 mult est vassal carles de dernier vers aoi merci à marc alpozzo       retour       un si tu es étudiant en "la musique, c’est le nous savons tous, ici, que       en       s̵     sur la pente  pour le dernier jour « 8° de voici des œuvres qui, le granz est li calz, si se dernier vers aoi ils sortent traquer pour jacky coville guetteurs jusqu’à il y a avant propos la peinture est me inoubliables, les       au ne pas négocier ne antoine simon 14       sur quelque temps plus tard, de j’arrivais dans les       aujour l’homme est       apr&eg même si noble folie de josué, pas sur coussin d’air mais       j̵ dans ma gorge il ne s’agit pas de       une grande lune pourpre dont les accoucher baragouiner  dernier salut au dans le monde de cette  l’exposition  j’ai parlé   un vendredi archipel shopping, la f le feu s’est pour lee       arauca     longtemps sur  monde rassemblé       object     m2 &nbs       au       vu un homme dans la rue se prend tous feux éteints. des       su dimanche 18 avril 2010 nous       dans ma mémoire ne peut me madame, vous débusquez "pour tes       sur   3   

les dans les carnets       le premier vers aoi dernier max charvolen, martin miguel mon cher pétrarque, antoine simon 10 la vie humble chez les    tu sais douce est la terre aux yeux il ne reste plus que le paroles de chamantu toute trace fait sens. que ouverture d’une le glacis de la mort       la quel ennui, mortel pour buttati ! guarda&nbs    7 artistes et 1 c’est extrêmement (josué avait lentement entr’els nen at ne pui on cheval descendre à pigalle, se comme un préliminaire la i.- avaler l’art par toutes ces pages de nos qu’est-ce qui est en il y a tant de saints sur 0 false 21 18 arbre épanoui au ciel lu le choeur des femmes de aux george(s) (s est la carissimo ulisse,torna a c’est vrai bribes en ligne a c’est la chair pourtant dernier vers aoi paien sunt morz, alquant tout mon petit univers en       chaque 1 au retour au moment ainsi fut pétrarque dans le 26 août 1887, depuis et ma foi,       il g. duchêne, écriture le normalement, la rubrique avant dernier vers aoi temps de pierres       la       la       voyage       la antoine simon 23   dits de les oiseaux s’ouvrent       entre   ciel !!!! là, c’est le sable et six de l’espace urbain, il avait accepté       longte  née à     quand     &nbs       neige je ne peins pas avec quoi,  le "musée les grands       l̵ les routes de ce pays sont j’ai changé le le texte qui suit est, bien l’art c’est la ainsi va le travail de qui il s’appelait j’ai travaillé       en un  on peut passer une vie dernier vers aoi       magnol     vers le soir     ton dernier vers aoi non... non... je vous assure, pour yves et pierre poher et     cet arbre que lorsqu’on connaît une pour michèle à les étourneaux ! antoine simon 19 je t’ai admiré, passent .x. portes, le passé n’est       le       sabots rita est trois fois humble. marché ou souk ou l’existence n’est a propos de quatre oeuvres de des voix percent, racontent la brume. nuages huit c’est encore à un trait gris sur la "si elle est titrer "claude viallat,  dernières mises langues de plomba la       en mais jamais on ne ce qu’un paysage peut la mort d’un oiseau. errer est notre lot, madame, il était question non recleimet deu mult     hélas,       sur ( ce texte a vous deux, c’est joie et dernier vers aoi     de rigoles en vous avez ce qui aide à pénétrer le       dans guetter cette chose 1-nous sommes dehors. mult ben i fierent franceis e grant est la plaigne e large       aux n’ayant pas heureuse ruine, pensait       embarq antoine simon 2 coupé en deux quand le lourd travail des meules       la     rien (ma gorge est une       grimpa vous n’avez je crie la rue mue douleur comme c’est       &agrav je suis bien dans la tentation du survol, à sixième       marche       sous dans le pays dont je vous "moi, esclave" a quand les eaux et les terres       dans la parol

Accueil > Mots-clés > Artistes > Soulages

Soulages



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette