BRIBES EN LIGNE
le travail de bernard dernier vers doel i avrat,       et attendre. mot terrible.       é   iv    vers mais jamais on ne Être tout entier la flamme en 1958 ben ouvre à       apparu       "   encore une       arauca carissimo ulisse,torna a dans un coin de nice, pourquoi yves klein a-t-il dernier vers aoi cinq madame aux yeux l’éclair me dure, il était question non la bouche pleine de bulles livre grand format en trois f les rêves de ce jour là, je pouvais  tu vois im font chier vos estes proz e vostre       coude       le je me souviens de dix l’espace ouvert au ici. les oiseaux y ont fait les avenues de ce pays pour michèle quant carles oït la comme ce mur blanc       sur     quand       je     l’é quelque chose réponse de michel  un livre écrit la tentation du survol, à ses mains aussi étaient derniers toi, mésange à libre de lever la tête c’est ici, me le franchissement des       pour macles et roulis photo 6 ma voix n’est plus que et voici maintenant quelques       soleil villa arson, nice, du 17 " je suis un écorché vif. quand vous serez tout marché ou souk ou c’était une l’appel tonitruant du       &eacut  dernier salut au rêve, cauchemar, madame est la reine des (josué avait quatrième essai rares des conserves ! un jour nous avons       l̵ quand les mots a la femme au langues de plomba la “dans le dessin à la mémoire de c’est pour moi le premier imagine que, dans la jusqu’à il y a paien sunt morz, alquant ki mult est las, il se dort sixième       au   je n’ai jamais       "       ruelle autres litanies du saint nom allons fouiller ce triangle l’existence n’est grant est la plaigne e large le "patriote", dans ce pays ma mère dernier vers aoi       la on croit souvent que le but nécrologie la chaude caresse de constellations et eurydice toujours nue à elle ose à peine onzième charogne sur le seuilce qui un besoin de couper comme de lorsqu’on connaît une la terre a souvent tremblé tout est possible pour qui je n’hésiterai  monde rassemblé vous êtes  dans toutes les rues l’erbe del camp, ki   on n’est   3   

les il aurait voulu être dont les secrets… à quoi (de)lecta lucta   station 5 : comment pour martin bruno mendonça dernier vers aoi j’oublie souvent et attelage ii est une œuvre on dit qu’agathe       l̵ rm : nous sommes en merci à marc alpozzo       parfoi quel ennui, mortel pour       un j’ai ajouté la rencontre d’une tu le sais bien. luc ne       au   la production je suis station 3 encore il parle laure et pétrarque comme histoire de signes . traquer antoine simon 24 vertige. une distance temps de cendre de deuil de le lent tricotage du paysage la vie est dans la vie. se après la lecture de il pleut. j’ai vu la attendre. mot terrible. ce qui fait tableau : ce dernier vers aoi ma mémoire ne peut me À l’occasion de       banlie al matin, quant primes pert       la la mort, l’ultime port, mouans sartoux. traverse de       bonheu la danse de       devant pour martine bien sûrla rien n’est plus ardu  de la trajectoire de ce rm : d’accord sur voile de nuità la j’ai donc macles et roulis photo que d’heures derniers vers sun destre dans les hautes herbes       l̵ tant pis pour eux. que reste-t-il de la pas de pluie pour venir coupé le sonà la mort d’un oiseau.    il le corps encaisse comme il depuis le 20 juillet, bribes me dernier vers aoi À max charvolen et     de rigoles en carcassonne, le 06 outre la poursuite de la mise       troisième essai et     sur la pente       allong   que signifie depuis ce jour, le site clere est la noit e la pour angelo sables mes parolesvous sors de mon territoire. fais carles li reis en ad prise sa de proche en proche tous ils sortent     chambre dernier vers aoi je meurs de soif issent de mer, venent as       le       su j’ai longtemps       un pour jacky coville guetteurs hans freibach : la question du récit    au balcon dernier vers aoi cher bernard marie-hélène chairs à vif paumes pour m.b. quand je me heurte "nice, nouvel éloge de la carles respunt :  “s’ouvre tu le saiset je le vois     &nbs s’ouvre la       pourqu de tantes herbes el pre granz est li calz, si se première pour egidio fiorin des mots de profondes glaouis       object vous avez  je signerai mon     le  l’exposition  vous n’avez       cette       midi j’écoute vos paysage de ta tombe  et des voiles de longs cheveux  au mois de mars, 1166       la c’est le grand 1254 : naissance de mes pensées restent deux nouveauté,  ce mois ci : sub le bulletin de "bribes etudiant à je serai toujours attentif à frères et exacerbé d’air il semble possible mesdames, messieurs, veuillez là, c’est le sable et  les trois ensembles je ne sais pas si premier essai c’est       cerisi     au couchant       longte la cité de la musique  pour jean le f toutes mes pour max charvolen 1) si grant dol ai que ne pour jean gautheronle cosmos antoine simon 21  au travers de toi je       "       deux    seule au il faut aller voir ] heureux l’homme « voici       " clers fut li jurz e li tout en vérifiant et il parlait ainsi dans la une il faut dire les in the country le scribe ne retient trois (mon souffle au matin     oued coulant     " dorothée vint au monde   un vendredi       quinze       m̵ madame est une (dans mon ventre pousse une ce pays que je dis est antoine simon 3 arbre épanoui au ciel il faut laisser venir madame et nous n’avons rien f le feu est venu,ardeur des       la antoine simon 7  c’était dernier vers aoi       dans je rêve aux gorges bel équilibre et sa  il est des objets sur certains prétendent le numéro exceptionnel de  martin miguel vient avez-vous vu ma voix n’est plus que       embarq marcel alocco a légendes de michel carissimo ulisse,torna a le temps passe si vite, guetter cette chose "la musique, c’est le les dernières et si au premier jour il mise en ligne nu(e), comme son nom       apr&eg si j’étais un       fleure       &n  “ce travail qui la communication est premier vers aoi dernier pour maguy giraud et "l’art est-il exode, 16, 1-5 toute « pouvez-vous vue à la villa tamaris       gentil glaciation entre « h&eacu antoine simon 30 les parents, l’ultime ...et poème pour       ma "moi, esclave" a       la et la peur, présente « 8° de     m2 &nbs  les œuvres de cliquetis obscène des inoubliables, les de sorte que bientôt juste un ce 28 février 2002. nice, le 8 octobre 0 false 21 18 si, il y a longtemps, les le 15 mai, à c’est seulement au m1       l’art n’existe    si tout au long les plus terribles ço dist li reis :       object quand il voit s’ouvrir, préparation des iv.- du livre d’artiste À la loupe, il observa antoine simon 23 tendresse du mondesi peu de toulon, samedi 9 tous feux éteints. des macles et roulis photo 4 a toi le don des cris qui (josué avait lentement f tous les feux se sont pour raphaël trois tentatives desesperees petit matin frais. je te       j̵ ce va et vient entre    courant ainsi fut pétrarque dans dernier vers aoi   si vous souhaitez    regardant       dans cinquième citationne dans le pain brisé son la galerie chave qui la terre nous on a cru à nos voix f le feu m’a       dans dieu faisait silence, mais je t’enlace gargouille un nouvel espace est ouvert les doigts d’ombre de neige   le 10 décembre la parol

Accueil > Mots-clés > Publications > catalogue d’exposition

catalogue d’exposition

Dernière publication : 31 décembre 2015.
Les 3 derniers articles : Horizon Plume - Horizon Puits , Pour apprivoiser un barbare , Michèle Brondello, ou les sentinelles des forêts .
Les 3 articles les plus lus : Sainte Martine , Le coeur du laboureur , L’Annonciation .


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette