BRIBES EN LIGNE
quand sur vos visages les ouverture d’une   si vous souhaitez le franchissement des la fraîcheur et la elle disposait d’une carissimo ulisse,torna a issent de mer, venent as dans la caverne primordiale ce va et vient entre la réserve des bribes etait-ce le souvenir me       &ccedi je suis       sur passet li jurz, si turnet a j’écoute vos présentation du  tu ne renonceras pas. depuis ce jour, le site mougins. décembre deuxième essai le antoine simon 32 temps où les coeurs       un c’est parfois un pays outre la poursuite de la mise le 23 février 1988, il       pour inoubliables, les petites proses sur terre   le texte suivant a pour maguy giraud et       jonath difficile alliage de j’ai relu daniel biga, premier vers aoi dernier les dessins de martine orsoni le "patriote", 1 la confusion des un tunnel sans fin et, à       grappe       longte   encore une       ...mai rm : nous sommes en j’ai parlé À perte de vue, la houle des de tantes herbes el pre       deux antoine simon 31 une fois entré dans la clers fut li jurz e li et il fallait aller debout ço dist li reis : 0 false 21 18       sabots vedo la luna vedo le antoine simon 19 dernier vers doel i avrat, fontelucco, 6 juillet 2000  au travers de toi je       dans       sur martin miguel art et f tous les feux se sont   un       soleil       l̵ dernier vers aoi huit c’est encore à lorsqu’on connaît une  epître aux la chaude caresse de r.m.a toi le don des cris qui on croit souvent que le but un verre de vin pour tacher écrirecomme on se onzième 1254 : naissance de  pour de   je ne comprends plus madame est la reine des accoucher baragouiner dieu faisait silence, mais     double deux mille ans nous dernier vers aoi nos voix tu le saiset je le vois la bouche pleine de bulles     vers le soir bel équilibre et sa     depuis       je art jonction semble enfin moi cocon moi momie fuseau  dans toutes les rues le 26 août 1887, depuis le tissu d’acier       longte ] heureux l’homme epuisement de la salle,       le       dans granz fut li colps, li dux en dernier vers aoi "mais qui lit encore le dernier vers aoi jouer sur tous les tableaux dans le train premier madame dans l’ombre des clere est la noit e la       (   se apaches : antoine simon 29 temps de pierres dans la       la pie j’ai travaillé       ce " je suis un écorché vif.       assis au commencement était de l’autre ainsi fut pétrarque dans       " voile de nuità la il était question non encore une citation“tu janvier 2002 .traverse l’une des dernières  dernier salut au noble folie de josué,       vu dans les carnets "et bien, voilà..." dit antoine simon 33       au abu zayd me déplait. pas mais jamais on ne imagine que, dans la       sur vous avez autre citation j’ai donc les petites fleurs des souvent je ne sais rien de       je me       le coquillage contre j’ai donné, au mois madame est toute “le pinceau glisse sur je crie la rue mue douleur je dors d’un sommeil de antoine simon 14 onze sous les cercles    tu sais ...et poème pour       la   pour olivier dire que le livre est une j’ai ajouté     [1]  certains prétendent       apr&eg faisant dialoguer la tentation du survol, à pour julius baltazar 1 le pour marcel il existe deux saints portant les routes de ce pays sont un nouvel espace est ouvert approche d’une dans les hautes herbes clers est li jurz et li toujours les lettres : polenta       descen nous dirons donc 0 false 21 18 antoine simon 10 c’est la peur qui fait       &n "l’art est-il       le c’est seulement au       p&eacu       &agrav il n’est pire enfer que il souffle sur les collines station 7 : as-tu vu judas se très saintes litanies l’erbe del camp, ki fragilité humaine.       une iloec endreit remeint li os deuxième c’était une pour max charvolen 1) pour jean marie  pour le dernier jour la deuxième édition du dernier vers aoi  hier, 17 cher bernard mieux valait découper ainsi va le travail de qui toutes ces pages de nos la force du corps, la brume. nuages même si c’est le grand dernier vers aoi à propos des grands sur la toile de renoir, les qu’est-ce qui est en li emperere par sa grant ma chair n’est comme c’est  ce mois ci : sub karles se dort cum hume pour lee       sur le   jn 2,1-12 : merci au printemps des     chambre la rencontre d’une et ma foi,       pass&e heureuse ruine, pensait il avait accepté diaphane est le ainsi alfred…       coude cette machine entre mes       avant       la tous ces charlatans qui       apparu       arauca ils s’étaient dans le monde de cette ne pas négocier ne un titre : il infuse sa mise en ligne d’un si elle est belle ? je la musique est le parfum de     &nbs rien n’est plus ardu dessiner les choses banales dans le pain brisé son les premières la lecture de sainte macles et roulis photo       aujour saluer d’abord les plus pour angelo décembre 2001. préparation des aux george(s) (s est la quel ennui, mortel pour  référencem iv.- du livre d’artiste lu le choeur des femmes de dernier vers aoi premier essai c’est frères et (en regardant un dessin de  c’était nous avons affaire à de un jour, vous m’avez  pour jean le       dans quelque chose avez-vous vu folie de josuétout est de la ki mult est las, il se dort       ( et voici maintenant quelques       neige alocco en patchworck © Ç’avait été la       en autres litanies du saint nom À la loupe, il observa l’impossible madame des forêts de et te voici humanité d’un côté après la lecture de antoine simon 13     faisant la face aux bronzes de miodrag v.- les amicales aventures du merci à marc alpozzo madame, on ne la voit jamais quelques autres les parents, l’ultime     après je serai toujours attentif à et si tu dois apprendre à l’ami michel   voici donc la temps de cendre de deuil de dix l’espace ouvert au f le feu m’a il semble possible quelque temps plus tard, de  monde rassemblé ma voix n’est plus que références : xavier       les       su       droite antoine simon 27 attelage ii est une œuvre troisième essai       dans normalement, la rubrique   maille 1 :que le temps passe si vite, le numéro exceptionnel de la bouche pure souffrance la langue est intarissable attendre. mot terrible.       d&eacu suite du blasphème de       la nécrologie dernier vers aoi dernier vers aoi 1-nous sommes dehors. pour egidio fiorin des mots       en un descendre à pigalle, se jusqu’à il y a dernier vers aoi ce qui fascine chez station 3 encore il parle abstraction voir figuration  les œuvres de violette cachéeton constellations et       devant             six pour martine       dans   pour le prochain des quatre archanges que les lettres ou les chiffres montagnesde pour martine, coline et laure réponse de michel sors de mon territoire. fais carles li reis en ad prise sa ils sortent       au  de même que les hans freibach : À peine jetés dans le ce texte m’a été  née à 1257 cleimet sa culpe, si  il est des objets sur branches lianes ronces antoine simon 2       &n dans ce périlleux chairs à vif paumes f le feu est venu,ardeur des     " comme une suite de je désire un  jésus du bibelot au babilencore une pour robert a supposer quece monde tienne a l’aube des apaches,       la rimbaud a donc       maquis     pluie du paysage de ta tombe  et les durand : une les amants se peinture de rimes. le texte au seuil de l’atelier       &agrav à cri et à la parol

Accueil > Mots-clés > Publications > Monographies

Monographies

Dernière publication : 28 mars 2015.
Les 3 derniers articles : Odyssées furtives, 12 , Odyssées furtives, 11 , Odyssées furtives, 10 .
Les 3 articles les plus lus : Odyssées furtives, 9 , Odyssées furtives, 8 , ART ET TERRITOIRE .


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette