BRIBES EN LIGNE
cinq madame aux yeux sables mes parolesvous    seule au Ç’avait été la       la douce est la terre aux yeux nice, le 30 juin 2000 tendresse du mondesi peu de pour jacqueline moretti,       voyage pourquoi yves klein a-t-il   la production les premières a dix sept ans, je ne savais pour andré je meurs de soif nécrologie mise en ligne d’un se placer sous le signe de     depuis et tout avait   encore une deuxième approche de ils sortent toi, mésange à cinquième citationne       le preambule – ut pictura attendre. mot terrible. effleurer le ciel du bout des il semble possible pour qui veut se faire une quatrième essai de (la numérotation des quant carles oït la dernier vers aoi le lent déferlement     hélas,       en un       voyage temps où le sang se       fourr&  dans toutes les rues pour martin tout est prêt en moi pour dernier vers que mort comme ce mur blanc « e ! malvais quatrième essai rares     le ( ce texte a       à antoine simon 11 je suis celle qui trompe si tu es étudiant en onzième quand il voit s’ouvrir,       entre (dans mon ventre pousse une à sylvie le 19 novembre 2013, à la g. duchêne, écriture le f tous les feux se sont rimbaud a donc       six là, c’est le sable et   pour adèle et l’une des dernières       sur ensevelie de silence, merci à la toile de quelques textes       la j’écoute vos rita est trois fois humble.   le texte suivant a « pouvez-vous madame a des odeurs sauvages       (       et tu paroles de chamantu mouans sartoux. traverse de en 1958 ben ouvre à et la peur, présente dernier vers aoi a christiane antoine simon 7 quelques autres       pass&e li quens oger cuardise la mort, l’ultime port,  l’écriture envoi du bulletin de bribes       o la chaude caresse de du fond des cours et des attendre. mot terrible. marie-hélène je suis occupé ces depuis le 20 juillet, bribes 0 false 21 18       &n  référencem deuxième suite 1 la confusion des quatrième essai de il n’y a pas de plus et que dire de la grâce folie de josuétout est troisième essai et pas même de la rare moment de bonheur, a propos d’une       sur ouverture de l’espace et  riche de mes antoine simon 14 la bouche pleine de bulles introibo ad altare souvent je ne sais rien de etait-ce le souvenir       au       apparu     longtemps sur toujours les lettres : quando me ne so itu pe arbre épanoui au ciel dernier vers aoi   tes chaussures au bas de       la  “ce travail qui       longte macles et roulis photo 6 li emperere s’est  au mois de mars, 1166 dix l’espace ouvert au les grands       pav&ea sors de mon territoire. fais antoine simon 22     de rigoles en granz fut li colps, li dux en sur l’erbe verte si est       crabe- et ma foi, antoine simon 20 leonardo rosa  si, du nouveau ma chair n’est dans les carnets antoine simon 16 ce 28 février 2002.       dans   jn 2,1-12 :       la pie pour alain borer le 26 les textes mis en ligne madame est toute trois tentatives desesperees tous feux éteints. des       &eacut       m&eacu madame, vous débusquez j’arrivais dans les rossignolet tu la       dans rien n’est religion de josué il       la il existe deux saints portant al matin, quant primes pert antoine simon 15 jamais je n’aurais l’éclair me dure,       parfoi antoine simon 26       glouss la pureté de la survie. nul de sorte que bientôt après la lecture de ce qui fait tableau : ce  “s’ouvre à cri et à       fourr&  il est des objets sur     m2 &nbs encore une citation“tu     ton     extraire       l̵ ecrire les couleurs du monde pluies et bruines,  “... parler une       sous       fourmi toutes ces pages de nos douze (se fait terre se     l’é même si il s’appelait antoine simon 31 aux george(s) (s est la j’ai donc les durand : une       apr&eg       sur art jonction semble enfin le numéro exceptionnel de station 3 encore il parle macles et roulis photo 7 mi viene in mentemi vertige. une distance       les dernier vers aoi  la lancinante siglent a fort e nagent e       &agrav et voici maintenant quelques 0 false 21 18 dernier vers aoi face aux bronzes de miodrag la réserve des bribes  “la signification un trait gris sur la seins isabelle boizard 2005 dans les horizons de boue, de dernier vers aoi       dans       va ils s’étaient   ces sec erv vre ile       fleure a ma mère, femme parmi six de l’espace urbain, le samedi 26 mars, à 15 a la libération, les on cheval et te voici humanité macles et roulis photo 1 ici. les oiseaux y ont fait il ne s’agit pas de il existe au moins deux il souffle sur les collines "nice, nouvel éloge de la station 1 : judas en ceste tere ad estet ja   pour olivier       le       p&eacu branches lianes ronces on trouvera la video percey priest lakesur les   je n’ai jamais f dans le sourd chatoiement le grand combat :   pour le prochain pour nicolas lavarenne ma le géographe sait tout able comme capable de donner mougins. décembre f les rêves de pour philippe       sur   si vous souhaitez pour jean marie "si elle est       magnol le pendu pierre ciel madame chrysalide fileuse       &agrav dans le patriote du 16 mars clers fut li jurz e li  le livre, avec       l̵ raphaËl       le carcassonne, le 06  née à la force du corps, merle noir  pour d’abord l’échange des i.- avaler l’art par il tente de déchiffrer, pour gilbert coupé en deux quand pour marcel une fois entré dans la   au milieu de la poésie, à la deuxième apparition de bientôt, aucune amarre dentelle : il avait le temps passe si vite, comme un préliminaire la sainte marie, des quatre archanges que    si tout au long diaphane est le le 26 août 1887, depuis (ô fleur de courge... torna a sorrento ulisse torna antoine simon 24       &ccedi au programme des actions gardien de phare à vie, au       sur antoine simon 23   six formes de la       pourqu  “ne pas bel équilibre et sa v.- les amicales aventures du nous dirons donc les installations souvent, chaises, tables, verres, pour jean-marie simon et sa     sur la le passé n’est je désire un madame est une torche. elle l’impossible  on peut passer une vie je sais, un monde se exacerbé d’air bien sûr, il y eut petit matin frais. je te       alla un verre de vin pour tacher de pareïs li seit la la littérature de antoine simon 9 pour angelo printemps breton, printemps les cuivres de la symphonie de profondes glaouis       au autre essai d’un des conserves ! le proche et le lointain       l̵     chant de apaches : c’était une il en est des noms comme du tous ces charlatans qui "pour tes  je signerai mon       neige il faut aller voir on dit qu’agathe premier essai c’est monde imaginal, à la mémoire de madame aux rumeurs dernier vers aoi 1-nous sommes dehors. vedo la luna vedo le     quand       " le glacis de la mort       j̵ À la loupe, il observa nous viendrons nous masser cher bernard       force       le "ces deux là se rm : d’accord sur       reine juste un tromper le néant la vie est dans la vie. se inoubliables, les il aurait voulu être le "patriote", f le feu s’est       je me ce texte m’a été quatre si la mer s’est pour martine, coline et laure 10 vers la laisse ccxxxii de mes deux mains       dans béatrice machet vient de l’illusion d’une tout mon petit univers en eurydice toujours nue à buttati ! guarda&nbs la parol

Accueil > Mots-clés > Publications > Monographies

Monographies

Dernière publication : 28 mars 2015.
Les 3 derniers articles : Odyssées furtives, 12 , Odyssées furtives, 11 , Odyssées furtives, 10 .
Les 3 articles les plus lus : Presqu’un dialogue avec Gérard Duchêne , Me voici , Les Durand, l’identité .


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette