BRIBES EN LIGNE
laure et pétrarque comme temps où les coeurs tous ces charlatans qui       neige les routes de ce pays sont  hors du corps pas dernier vers aoi le geste de l’ancienne, 1- c’est dans la vie est ce bruissement bruno mendonça un verre de vin pour tacher     &nbs si elle est belle ? je j’aime chez pierre preambule – ut pictura sa langue se cabre devant le antoine simon 14 ki mult est las, il se dort les petites fleurs des "nice, nouvel éloge de la aux george(s) (s est la troisième essai en 1958 ben ouvre à petites proses sur terre    regardant m1       noble folie de josué, deux ce travail vous est de toutes les       qui ici, les choses les plus patrick joquel vient de depuis le 20 juillet, bribes rm : d’accord sur du bibelot au babilencore une     tout autour le 26 août 1887, depuis     de rigoles en dernier vers aoi la gaucherie à vivre, une errance de (josué avait lentement la fraîcheur et la  je signerai mon     m2 &nbs l’impossible dernier vers aoi       reine rêves de josué,       sur    courant tout est possible pour qui  les œuvres de deuxième apparition de       soleil  pour jean le je meurs de soif a ma mère, femme parmi marie-hélène  pour le dernier jour cette machine entre mes la rencontre d’une le ciel de ce pays est tout la musique est le parfum de le 23 février 1988, il tous feux éteints. des et nous n’avons rien un titre : il infuse sa antoine simon 20 en ceste tere ad estet ja temps de pierres dans la mougins. décembre ce pour helmut pierre ciel 1. il se trouve que je suis       sabots le bulletin de "bribes merci à la toile de deux mille ans nous       alla si j’avais de son  les premières autre citation"voui libre de lever la tête       entre thème principal :  le "musée antoine simon 29 lentement, josué       marche dernier vers aoi       voyage       il  mise en ligne du texte à sylvie portrait. 1255 : je déambule et suis   j’ai souvent quelques textes      &  improbable visage pendu madame des forêts de ce poème est tiré du madame porte à et la peur, présente       va       dans du fond des cours et des dans les carnets pour m.b. quand je me heurte sixième ce qui fait tableau : ce un tunnel sans fin et, à       le dire que le livre est une la terre a souvent tremblé et encore  dits       la       dans siglent a fort e nagent e pur ceste espee ai dulor e quelques autres ce n’est pas aux choses antoine simon 7 une il faut dire les vous dites : "un         or non... non... je vous assure, sequence 6   le titrer "claude viallat, et tout avait       " j’ai longtemps assise par accroc au bord de  ce mois ci : sub       &ccedi le proche et le lointain       " la vie est dans la vie. se face aux bronzes de miodrag je ne peins pas avec quoi, mon cher pétrarque,       bruyan   l’oeuvre vit son poème pour lorsqu’on connaît une à propos “la nécrologie descendre à pigalle, se dans le pays dont je vous   ces sec erv vre ile je dors d’un sommeil de dorothée vint au monde       la c’est une sorte de granz fut li colps, li dux en  il y a le     les fleurs du régine robin,  zones gardées de les cuivres de la symphonie       sur le   jn 2,1-12 :       la toi, mésange à       le madame chrysalide fileuse       dans pour andré villers 1) le coeur du comme un préliminaire la douce est la terre aux yeux on peut croire que martine dernier vers aoi       sur introibo ad altare 0 false 21 18     le cygne sur "si elle est dernier vers aoi on préparait  jésus les dessins de martine orsoni macles et roulis photo 3       baie macles et roulis photo 7 se placer sous le signe de en introduction à       &n       " les plus vieilles     pluie du nu(e), comme son nom quatre si la mer s’est la lecture de sainte de profondes glaouis Être tout entier la flamme À la loupe, il observa et  riche de mes toutes sortes de papiers, sur deux nouveauté, à bernadette seins isabelle boizard 2005 violette cachéeton     pourquoi au labyrinthe des pleursils rimbaud a donc       montag   on n’est station 1 : judas la mastication des je m’étonne toujours de la       quand       en là, c’est le sable et la bouche pure souffrance les lettres ou les chiffres       sur c’est parfois un pays (À l’église « h&eacu heureuse ruine, pensait huit c’est encore à dernier vers aoi à cri et à cinq madame aux yeux v.- les amicales aventures du il semble possible li emperere s’est chaises, tables, verres,       p&eacu  si, du nouveau       l̵  née à ensevelie de silence,  “... parler une antoine simon 25       pav&ea j’ai donc       ( se reprendre. creuser son une autre approche de   la production l’erbe del camp, ki sous l’occupation vue à la villa tamaris pour martine guetter cette chose  dernier salut au toujours les lettres : pour philippe …presque vingt ans plus carissimo ulisse,torna a       é ce texte m’a été sables mes parolesvous "moi, esclave" a   se     à « pouvez-vous aucun hasard si se nous serons toujours ces dieu faisait silence, mais dernier vers aoi quando me ne so itu pe       sur nos voix       droite antoine simon 30 pour nicolas lavarenne ma dernier vers aoi       maquis dans le monde de cette deuxième le "patriote", autre petite voix le numéro exceptionnel de ce qu’un paysage peut s’ouvre la attention beau la cité de la musique sous la pression des       jardin Ç’avait été la   3   

les la chaude caresse de pour jean gautheronle cosmos un soir à paris au antoine simon 2 dernier vers aoi pour jacky coville guetteurs j’ai relu daniel biga, réponse de michel       pass&e ce qui aide à pénétrer le spectacle de josué dit l’art n’existe       allong je suis bien dans il faut laisser venir madame       vu une fois entré dans la c’est le grand       banlie  tu ne renonceras pas. poussées par les vagues très malheureux... c’est la distance entre madame déchirée les parents, l’ultime art jonction semble enfin le pendu "l’art est-il       fourr& ouverture d’une les amants se ] heureux l’homme  on peut passer une vie pour mon épouse nicole  epître aux les dieux s’effacent     &nbs ce paysage que tu contemplais vos estes proz e vostre       sur effleurer le ciel du bout des       midi dans ce périlleux il s’appelait depuis ce jour, le site         &n       pour pour il est le jongleur de lui je reviens sur des dernier vers aoi À perte de vue, la houle des il n’était qu’un derniers       sur pour yves et pierre poher et       le merle noir  pour macles et roulis photo 1 j’entends sonner les la bouche pleine de bulles pour le prochain basilic, (la       fourr& pour maguy giraud et       je me    au balcon       en un la poésie, à la madame, on ne la voit jamais il n’y a pas de plus   maille 1 :que nouvelles mises en coupé en deux quand passent .x. portes, temps où le sang se  “comment  les éditions de     du faucon     "       neige       au pour raphaël dont les secrets… à quoi   iv    vers     chant de       et tu diaphane est le mot (ou f dans le sourd chatoiement on croit souvent que le but de l’autre ma voix n’est plus que et combien c’est seulement au giovanni rubino dit pas même de soie les draps, de soie   est-ce que       gentil si grant dol ai que ne f le feu est venu,ardeur des dernier vers aoi pour alain borer le 26       enfant les avenues de ce pays onze sous les cercles un homme dans la rue se prend la parol

Accueil > Mots-clés > Artistes > Alocco

Alocco

Dernière publication : 22 février 2009.
Les 3 derniers articles : Il y a le châssis... , Déchirage , Guetteur de ce qui nous doue de lointain .
Les 3 articles les plus lus : Il y a le châssis... , Guetteur de ce qui nous doue de lointain , Lettre aux collégiens de Valbonne .

info portfolio

Alocco, 1974

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette