BRIBES EN LIGNE
  pour adèle et bientôt, aucune amarre agnus dei qui tollis peccata de prime abord, il "ah ! mon doux pays, les textes mis en ligne et c’était dans madame, on ne la voit jamais 0 false 21 18  ce mois ci : sub rimbaud a donc vous êtes       il       m̵ f toutes mes       et tromper le néant dernier vers aoi et combien la musique est le parfum de la galerie chave qui       au  pour jean le c’est ici, me antoine simon 10 je me souviens de est-ce parce que, petit, on livre grand format en trois je rêve aux gorges 1.- les rêves de       " jouer sur tous les tableaux même si cinquième citationne l’art n’existe vedo la luna vedo le quand les eaux et les terres ….omme virginia par la thème principal : non, björg, dès l’origine de son   anatomie du m et tous feux éteints. des ki mult est las, il se dort ainsi fut pétrarque dans madame est toute       à pour m.b. quand je me heurte dernier vers aoi dans l’effilé de       l̵ comme c’est      &       au       quinze f tous les feux se sont       deux antoine simon 16 un jour, vous m’avez rien n’est plus ardu les routes de ce pays sont quatrième essai de chaque jour est un appel, une il aurait voulu être d’un bout à villa arson, nice, du 17 démodocos... Ça a bien un li emperere s’est de sorte que bientôt la cité de la musique       sur       sur je n’ai pas dit que le dernier vers aoi un besoin de couper comme de la liberté s’imprime à se reprendre. creuser son et voici maintenant quelques couleur qui ne masque pas  hors du corps pas je sais, un monde se  née à rm : nous sommes en sous la pression des dire que le livre est une aux george(s) (s est la       midi v.- les amicales aventures du dernier vers aoi sixième  dans le livre, le dernier vers aoi       "     longtemps sur la nuit dans les horizons de boue, de 0 false 21 18  le "musée  je signerai mon       dans dans la caverne primordiale si tu es étudiant en j’écoute vos       embarq envoi du bulletin de bribes guetter cette chose halt sunt li pui e mult halt  “ce travail qui pour julius baltazar 1 le       je me Être tout entier la flamme et…  dits de la vie est dans la vie. se       une rare moment de bonheur, pour jean marie mult est vassal carles de       journ& ce 28 février 2002. madame chrysalide fileuse   tout est toujours en le 15 mai, à     le cygne sur les étourneaux !   j’ai souvent onze sous les cercles en cet anniversaire, ce qui le vieux qui temps de bitume en fusion sur r.m.a toi le don des cris qui dans le ciel du     oued coulant pour mireille et philippe (la numérotation des       au nous avons affaire à de la communication est À max charvolen et martin i en voyant la masse aux merci à la toile de ecrire les couleurs du monde       cette   encore une libre de lever la tête   marcel       fleure je ne peins pas avec quoi, à sylvie       la cinquième essai tout je meurs de soif autre citation"voui et que vous dire des des voiles de longs cheveux le recueil de textes  zones gardées de troisième essai et  l’exposition  station 5 : comment temps de pierres dans la  jésus 13) polynésie li quens oger cuardise on peut croire que martine merci à marc alpozzo       entre reflets et echosla salle pour martine me       neige toujours les lettres : (dans mon ventre pousse une     extraire     au couchant monde imaginal, pour michèle gazier 1 tu le saiset je le vois       coude       le   six formes de la nous avancions en bas de exode, 16, 1-5 toute que d’heures dernier vers aoi       marche       ( macles et roulis photo 6 c’est parfois un pays dernier vers aoi pour jean-marie simon et sa bal kanique c’est ma chair n’est mm si c’est ça creuser, cinq madame aux yeux le glacis de la mort très malheureux... décembre 2001. le proche et le lointain quand il voit s’ouvrir, accoucher baragouiner suite du blasphème de bruno mendonça il ne s’agit pas de voici l’une de nos plus       deux comme ce mur blanc       bruyan religion de josué il       fourmi diaphane est le macao grise a la fin il ne resta que       reine À max charvolen et jamais je n’aurais ...et poème pour       dans neuf j’implore en vain     pluie du dernier vers aoi ce monde est semé il s’appelait sa langue se cabre devant le attendre. mot terrible. ce texte m’a été là, c’est le sable et       un pour maguy giraud et    au balcon pas de pluie pour venir pour michèle six de l’espace urbain,       sous ecrire sur clquez sur l’illusion d’une genre des motsmauvais genre       ce       le carmelo arden quin est une         b&acir dans l’innocence des heureuse ruine, pensait pas même       la comme une suite de première madame, c’est notre quel ennui, mortel pour  la lancinante able comme capable de donner je t’enfourche ma ( ce texte a cet article est paru si j’avais de son toutes sortes de papiers, sur aucun hasard si se clere est la noit e la leonardo rosa violette cachéeton       la pie   jn 2,1-12 : deuxième rupture : le premier vers aoi dernier j’ai donc 1- c’est dans elle réalise des peinture de rimes. le texte (en regardant un dessin de       jardin réponse de michel s’égarer on     ton on croit souvent que le but il semble possible       la à la bonne     les fleurs du   adagio   je le nécessaire non allons fouiller ce triangle chaque automne les dernier vers doel i avrat,       en un antoine simon 25       je c’est seulement au ici, les choses les plus elle ose à peine       pass&e un verre de vin pour tacher       la f j’ai voulu me pencher dieu faisait silence, mais pour egidio fiorin des mots carles li reis en ad prise sa ils sortent       fleur eurydice toujours nue à   dits de mon travail est une début de la mise en ligne de       dans charogne sur le seuilce qui vue à la villa tamaris des quatre archanges que nu(e), comme son nom quant carles oït la tes chaussures au bas de       devant tandis que dans la grande temps où les coeurs pour gilbert       longte au rayon des surgelés napolì napolì       sur le la poésie, à la quelques autres la littérature de tout mon petit univers en pour andré " je suis un écorché vif. mille fardeaux, mille a la libération, les       le nouvelles mises en la liberté de l’être de la la réserve des bribes       les       &ccedi apaches : dentelle : il avait       l̵ antoine simon 26 station 3 encore il parle mise en ligne du texte "les       l̵ s’ouvre la       en dernier vers aoi deuxième apparition de ne pas négocier ne chercher une sorte de j’ai parlé       glouss sous l’occupation l’erbe del camp, ki spectacle de josué dit je n’hésiterai       cerisi pour le prochain basilic, (la       la       sur une errance de les durand : une   ciel !!!! dans ce périlleux les amants se   l’oeuvre vit son c’est la peur qui fait très saintes litanies que reste-t-il de la mais non, mais non, tu toulon, samedi 9 le poiseau de depuis le 20 juillet, bribes le ciel est clair au travers       dans       nuage madame porte à nos voix mon cher pétrarque, pour lee le travail de miguel, de 1968 0 false 21 18 pour frédéric       reine tous ces charlatans qui       pass&e il ne sait rien qui ne va ço dist li reis :       la       maquis dernier vers aoi les oiseaux s’ouvrent f qu’il vienne, le feu pour martine, coline et laure chairs à vif paumes g. duchêne, écriture le nous lirons deux extraits de une fois entré dans la bien sûrla   voici donc la un homme dans la rue se prend la parol

Accueil > Mots-clés > Publications > Bibliophilie

Bibliophilie

Dernière publication : 22 février.
Les 3 derniers articles : Une image surgit , Deuxième rupture... , Première rupture : le dessin .
Les 3 articles les plus lus : Une image surgit , Il aura fallu longtemps , Quand les couleurs encore .


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette