BRIBES EN LIGNE
   si tout au long prenez vos casseroles et "et bien, voilà..." dit antoine simon 28 dernier vers aoi vue à la villa tamaris il semble possible un besoin de couper comme de archipel shopping, la essai de nécrologie, chairs à vif paumes attention beau "pour tes   (à       vu (elle entretenait je suis celle qui trompe madame est une torche. elle le lent tricotage du paysage   le texte suivant a quelque temps plus tard, de       et tu elle réalise des dire que le livre est une       voyage deux nouveauté, quatrième essai de dernier vers aoi me accorde ton désir à ta clers fut li jurz e li de pa(i)smeisuns en est venuz       apr&eg   iv    vers tant pis pour eux.   ciel !!!! napolì napolì juste un mot pour annoncer       embarq       allong le franchissement des il avait accepté ce monde est semé je suis occupé ces macles et roulis photo 1 douze (se fait terre se       au a la libération, les exode, 16, 1-5 toute  au travers de toi je pour maguy giraud et pour mon épouse nicole et que vous dire des       le dernier vers aoi avec marc, nous avons traquer       j̵ la danse de dans les hautes herbes c’est seulement au "l’art est-il la bouche pure souffrance ecrire les couleurs du monde le lent déferlement il ne sait rien qui ne va       juin mi viene in mentemi si, il y a longtemps, les       neige       en al matin, quant primes pert       la   anatomie du m et certains prétendent le recueil de textes la route de la soie, à pied, "le renard connaît des conserves !       le       voyage a propos de quatre oeuvres de ce jour là, je pouvais nous avons affaire à de Être tout entier la flamme si tu es étudiant en la rencontre d’une jusqu’à il y a paysage de ta tombe  et je suis bien dans cinquième citationne quelque chose la gaucherie à vivre, nous lirons deux extraits de pour le prochain basilic, (la toute trace fait sens. que       au « amis rollant, de elle disposait d’une “le pinceau glisse sur     au couchant marché ou souk ou       je me entr’els nen at ne pui dans le pays dont je vous li quens oger cuardise     un mois sans agnus dei qui tollis peccata merci au printemps des       pour alain borer le 26 nous savons tous, ici, que ce   adagio   je ce qui fascine chez  il est des objets sur encore la couleur, mais cette dernier vers aoi le 28 novembre, mise en ligne la bouche pleine de bulles dix l’espace ouvert au à et…  dits de approche d’une nous serons toujours ces   si vous souhaitez       &agrav la légende fleurie est i en voyant la masse aux je serai toujours attentif à pour martine, coline et laure dans le pain brisé son edmond, sa grande la terre a souvent tremblé       grappe       à  le "musée mille fardeaux, mille mult est vassal carles de ma voix n’est plus que "nice, nouvel éloge de la la cité de la musique dans l’innocence des madame des forêts de pas même l’attente, le fruit tendresses ô mes envols fontelucco, 6 juillet 2000 de sorte que bientôt       alla       " dans le patriote du 16 mars décembre 2001. a la femme au la musique est le parfum de       dans depuis le 20 juillet, bribes  le grand brassage des equitable un besoin sonnerait la langue est intarissable sous l’occupation merci à la toile de issent de mer, venent as  tous ces chardonnerets       fleur     faisant la pour andré    en bernard dejonghe... depuis       neige station 3 encore il parle       quand  les trois ensembles 1254 : naissance de outre la poursuite de la mise il pleut. j’ai vu la ce qui fait tableau : ce       dans ainsi alfred… r.m.a toi le don des cris qui il est le jongleur de lui dernier vers aoi    7 artistes et 1 antoine simon 32 le coquillage contre le coeur du en introduction à     du faucon     chambre ce pays que je dis est autre citation à propos “la vous deux, c’est joie et "tu sais ce que c’est dernier vers aoi le bulletin de "bribes vi.- les amicales aventures des voix percent, racontent       sur 1) notre-dame au mur violet non... non... je vous assure, ce paysage que tu contemplais charogne sur le seuilce qui toutes ces pages de nos attendre. mot terrible.       sabots antoine simon 29 pour m.b. quand je me heurte dernier vers que mort       la troisième essai et pour philippe poussées par les vagues dernier vers aoi de prime abord, il je ne peins pas avec quoi, au rayon des surgelés soudain un blanc fauche le la deuxième édition du       je toutes sortes de papiers, sur tout est possible pour qui ses mains aussi étaient l’impression la plus clers est li jurz et li pour robert bientôt, aucune amarre le scribe ne retient huit c’est encore à       je me et tout avait   dits de mise en ligne cyclades, iii°       la printemps breton, printemps je t’enfourche ma un temps hors du merle noir  pour antoine simon 26 0 false 21 18  la lancinante quatrième essai de avez-vous vu       sur le dans les rêves de la dernier vers aoi saluer d’abord les plus clere est la noit e la depuis ce jour, le site i.- avaler l’art par antoine simon 24 bel équilibre et sa pour julius baltazar 1 le alocco en patchworck © dernier vers aoi     m2 &nbs toi, mésange à antoine simon 9 nu(e), comme son nom juste un franchement, pensait le chef,  au mois de mars, 1166 ecrire sur en cet anniversaire, ce qui "ah ! mon doux pays,     le ço dist li reis : histoire de signes .       les   un la réserve des bribes       la       la pas sur coussin d’air mais       cerisi a propos d’une d’abord l’échange des f les feux m’ont béatrice machet vient de c’est une sorte de raphaël       arauca       en         &n fragilité humaine.       un       dans       dans il faut laisser venir madame a toi le don des cris qui "la musique, c’est le   né le 7     depuis comme ce mur blanc abstraction voir figuration  l’exposition        ...mai  monde rassemblé le numéro exceptionnel de       l̵ six de l’espace urbain, antoine simon 19 1257 cleimet sa culpe, si mais non, mais non, tu voile de nuità la les routes de ce pays sont d’un côté   pour théa et ses       le jamais je n’aurais  martin miguel vient  c’était montagnesde  epître aux     sur la pente gardien de phare à vie, au     nous introibo ad altare   d’un coté, il s’appelait vous êtes       le la vie est ce bruissement l’existence n’est 1) la plupart de ces pour gilbert       dans       dans granz fut li colps, li dux en autre petite voix  pour jean le lentement, josué  “ce travail qui le ciel est clair au travers marcel alocco a rita est trois fois humble.     " du bibelot au babilencore une passet li jurz, si turnet a   la baie des anges difficile alliage de       deux     de rigoles en deux ce travail vous est la prédication faite vous avez nous dirons donc marie-hélène tu le sais bien. luc ne  improbable visage pendu se reprendre. creuser son première rêve, cauchemar,       m&eacu l’éclair me dure, mais jamais on ne le glacis de la mort nous avancions en bas de temps de bitume en fusion sur granz est li calz, si se pierre ciel le 23 février 1988, il antoine simon 33 antoine simon 15 le vieux qui mes pensées restent c’est le grand vous n’avez moi cocon moi momie fuseau sur la toile de renoir, les rien n’est le geste de l’ancienne, iv.- du livre d’artiste les enseignants :     extraire tous feux éteints. des       pour preambule – ut pictura et nous n’avons rien     &nbs derniers i mes doigts se sont ouverts       longte les parents, l’ultime un soir à paris au madame est toute le travail de bernard pour jean marie non, björg, dernier vers aoi cliquetis obscène des 0 false 21 18 la parol

Accueil > Mots-clés > Approches des oeuvres > problèmes

problèmes



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette