BRIBES EN LIGNE
le coquillage contre     depuis le 28 novembre, mise en ligne le 2 juillet à propos des grands f qu’il vienne, le feu 1 la confusion des 0 false 21 18 archipel shopping, la des quatre archanges que  pour jean le       le bruno mendonça antoine simon 25       deux c’est ici, me je t’enlace gargouille portrait. 1255 :       &n tout le problème ils sortent ki mult est las, il se dort       " lancinant ô lancinant le plus insupportable chez   six formes de la il ne reste plus que le très saintes litanies c’est parfois un pays   un       force l’une des dernières  zones gardées de josué avait un rythme imagine que, dans la envoi du bulletin de bribes mougins. décembre toutes ces pages de nos pour frédéric       ce sables mes parolesvous antoine simon 31       montag f les marques de la mort sur de pareïs li seit la     l’é les doigts d’ombre de neige normal 0 21 false fal inoubliables, les pour michèle       alla       reine on cheval jamais si entêtanteeurydice     nous     sur la tous ces charlatans qui thème principal : dernier vers aoi À peine jetés dans le   on n’est       vu dans le respect du cahier des   adagio   je exacerbé d’air  dernier salut au l’heure de la quelques autres béatrice machet vient de a supposer quece monde tienne       dans     cet arbre que il existe au moins deux pour maguy giraud et deuxième suite face aux bronzes de miodrag n’ayant pas préparation des       au "ah ! mon doux pays,       il en introduction à pour jean-louis cantin 1.- ecrire les couleurs du monde frères et       au on trouvera la video si, il y a longtemps, les passent .x. portes, ce paysage que tu contemplais pour yves et pierre poher et       la vous êtes les dernières ajout de fichiers sons dans les lettres ou les chiffres laure et pétrarque comme    courant    de femme liseuse tout en vérifiant       neige à propos “la   d’un coté,   le 10 décembre dans ce pays ma mère       en un fragilité humaine.       " il existe deux saints portant de la  les œuvres de       mouett ce jour là, je pouvais la légende fleurie est faisant dialoguer le corps encaisse comme il     son c’est pour moi le premier 10 vers la laisse ccxxxii dernier vers aoi  le livre, avec apaches :     chambre merci au printemps des c’est seulement au deuxième apparition de max charvolen, martin miguel   tout est toujours en       entre       &agrav       sur       l̵ patrick joquel vient de f le feu s’est     au couchant   que signifie ce pays que je dis est dernier vers aoi       pav&ea antoine simon 9 noble folie de josué, deuxième essai       fleure nos voix dernier vers aoi   nous sommes chercher une sorte de elle disposait d’une       dans  de même que les l’illusion d’une sequence 6   le dire que le livre est une     &nbs il n’est pire enfer que       fourr& reflets et echosla salle de sorte que bientôt       la ne faut-il pas vivre comme     extraire   entrons pas de pluie pour venir 1. il se trouve que je suis f le feu m’a nous dirons donc pour andrée il aurait voulu être le vieux qui je désire un       jardin al matin, quant primes pert histoire de signes . certains prétendent les plus terribles       &agrav (josué avait allons fouiller ce triangle   si vous souhaitez       bruyan       " accorde ton désir à ta a toi le don des cris qui       enfant un homme dans la rue se prend merci à marc alpozzo j’entends sonner les pas sur coussin d’air mais la gaucherie à vivre, dans les carnets tes chaussures au bas de  les trois ensembles sous l’occupation       une   est-ce que rita est trois fois humble. cinq madame aux yeux  la lancinante d’ eurydice ou bien de les avenues de ce pays clquez sur seins isabelle boizard 2005 je suis celle qui trompe la liberté s’imprime à raphaël toujours les lettres : je suis occupé ces       soleil entr’els nen at ne pui carles li reis en ad prise sa rien n’est il s’appelait vous n’avez etait-ce le souvenir     " 1- c’est dans madame est une torche. elle pour anne slacik ecrire est       apparu dans le pays dont je vous le franchissement des dernier vers aoi « amis rollant, de j’écoute vos madame, vous débusquez cinquième citationne il était question non       la bien sûr, il y eut       je       aux station 1 : judas le lent déferlement polenta madame, on ne la voit jamais exode, 16, 1-5 toute issent de mer, venent as tendresses ô mes envols ….omme virginia par la juste un comment entrer dans une je me souviens de rêve, cauchemar, toute une faune timide veille bribes en ligne a percey priest lakesur les       nuage mise en ligne d’un la terre nous   pour le prochain dix l’espace ouvert au printemps breton, printemps ce 28 février 2002. ouverture d’une  au mois de mars, 1166 lorsque martine orsoni       au       j̵       quand rêves de josué,       la suite du blasphème de       bonheu d’un côté       l̵ marie-hélène au seuil de l’atelier       avant le tissu d’acier poussées par les vagues dernier vers aoi       apr&eg quand nous rejoignons, en o tendresses ô mes autre essai d’un     chant de antoine simon 19 et…  dits de granz est li calz, si se antoine simon 12 mais non, mais non, tu les amants se bal kanique c’est pour jacqueline moretti, antoine simon 2       la (dans mon ventre pousse une comme une suite de pour michèle aueret comme c’est madame chrysalide fileuse démodocos... Ça a bien un glaciation entre macles et roulis photo 3       dans  née à  la toile couvre les a dix sept ans, je ne savais la prédication faite (À l’église il ne s’agit pas de samuelchapitre 16, versets 1 pluies et bruines, onze sous les cercles  dans toutes les rues et la peur, présente       le madame porte à       object ainsi va le travail de qui après la lecture de antoine simon 23 dorothée vint au monde de mes deux mains les plus vieilles le temps passe dans la       m̵ edmond, sa grande suite de pourquoi yves klein a-t-il le 26 août 1887, depuis pour m.b. quand je me heurte j’ai longtemps l’art n’existe       marche antoine simon 13       fourmi le ciel de ce pays est tout       qui s’ouvre la deuxième approche de madame, c’est notre madame est toute       su       l̵     faisant la 7) porte-fenêtre    si tout au long ce n’est pas aux choses pour martin la vie humble chez les  au travers de toi je  les premières     tout autour pure forme, belle muette, tant pis pour eux. le passé n’est  “ce travail qui dernier vers aoi       la       longte dernier vers que mort sculpter l’air : j’ai changé le       reine ce qui importe pour   ces notes je sais, un monde se premier vers aoi dernier  “la signification dans les horizons de boue, de violette cachéeton ils avaient si longtemps, si       devant       sabots mes pensées restent       d&eacu À max charvolen et martin       la la musique est le parfum de mult ben i fierent franceis e vue à la villa tamaris       coude quelques textes       vu (ô fleur de courge... tous feux éteints. des a claude b.   comme leonardo rosa et combien 0 false 21 18 à cri et à c’est la distance entre essai de nécrologie, j’ai perdu mon     dans la ruela   pour adèle et       le le scribe ne retient il faut aller voir autre citation la parol

Accueil > Mots-clés > Genres littéraires > poésie

poésie

Dernière publication : 26 janvier.
Les 3 derniers articles : VERSO LA PACE DEI MERLI , Lectures dans le Cantal , TABLEAU PARISIEN .
Les 3 articles les plus lus : Souvent je ne sais rien de toi , Rampant dans la lande , Je reviens sur des éléments très doux .

  • BEATRICE BONHOMME

    Paysage de ta tombe

    J’ai entendu Béatrice Bonhomme dire ces deux textes lors d’une lecture, à Nice, durant l’été 2008.
    Clefs : Bonhomme , poésie

  • JEAN-MARIE BARNAUD

    Fragments d’un corps incertain

    Jean-Marie Barnaud : Extrait d’un livre inédit à paraître aux éditions Cheyne
    Clefs : Barnaud , poésie

  • YVES UGHES

    Capharnaüm, 3

    Station 1 : Judas Je j’entrais dans le silence vaginal des hauteurs et ce que j’y faisais m’était étranger mes actes gâtés comme sauces accrochaient au fond me (...)
    Clefs : Ughes , poésie

  • YVES UGHES

    Capharnaüm, 4

    Ne pas négocier ne jamais tomber dans la faiblesse des palmiers ancillaires. Alors même que Judas avançait en bord de mer les employés municipaux s’affairaient à démonter les ombres. La ville devait (...)
    Clefs : Ughes , poésie

  • YVES UGHES

    Capharnaüm, 5

    et il fallait aller debout comme homme possible chercher comment arracher le pouvoir militaire de cette médaille de lauriers dressée démesurée dans la chair du (...)
    Clefs : Ughes , poésie

  • YVES UGHES

    Capharnaüm, 6

    sous la pression des aumônes demandées la véhémence des poids lourds fait bouger la plaque démise des lèvres et le (...)
    Clefs : Ughes , poésie

  • YVES UGHES

    Capharnaüm, 7

    nous avancions en bas de casse nous avancions dans les boyaux d’un monde suintant et transpirions ainsi beaucoup dans les mailles des tricots de corps se tordaient les damnés de l’instant tout (...)
    Clefs : Ughes , poésie

  • YVES UGHES

    Capharnaüm, 8

    Station 3 encore IL parle maintenant d’une hauteur blanche qui me paraît inaccessible sous la peau de mon visage mes taches rouges altèrent la pudeur des mots le sang toujours semble (...)
    Clefs : Ughes , poésie

  • PATRICK JOQUEL

    Pouvez-vous définir...

    Déambulation 1

    « Pouvez-vous définir ce que signifie pour vous écrire ? » me demande-t-on souvent… Je ne sais pas : j’écris. Monologue ? Peut-on vraiment être seul dans l’écriture ? Dialogue alors ? (...)
    Clefs : poésie , Joquel

  • DANIEL BIGA

    Le haïku...

    les quatre saisons du haïku

    le haïku je le pratique en tout lieu tout temps toute saison comme la promenade quotidienne
    Clefs : Biga , poésie


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette