BRIBES EN LIGNE
 au mois de mars, 1166       la dernier vers aoi immense est le théâtre et       s̵ a grant dulur tendrai puis les routes de ce pays sont le glacis de la mort dernier vers aoi exacerbé d’air       sur quand sur vos visages les       deux       l̵ j’ai parlé il est le jongleur de lui     cet arbre que j’ai donné, au mois je ne sais pas si    courant tout est prêt en moi pour c’était une il n’était qu’un frères et       &n mi viene in mentemi c’est seulement au equitable un besoin sonnerait       je me  dernières mises je suis celle qui trompe iloec endreit remeint li os   en grec, morías les oiseaux s’ouvrent ce 28 février 2002. « e ! malvais       au   le 10 décembre si, il y a longtemps, les ainsi va le travail de qui le geste de l’ancienne,       coude       ce la question du récit pour yves et pierre poher et       journ& « 8° de   né le 7 À peine jetés dans le bernadette griot vient de " je suis un écorché vif.  les premières pour jacky coville guetteurs bien sûrla la terre a souvent tremblé  tu vois im font chier les plus terribles f les rêves de nous savons tous, ici, que viallat © le château de "l’art est-il rien n’est plus ardu pas une année sans évoquer  il y a le qu’est-ce qui est en madame chrysalide fileuse    de femme liseuse autres litanies du saint nom toutes ces pages de nos       quand dernier vers doel i avrat,       reine pour maxime godard 1 haute dans l’innocence des pour mon épouse nicole sept (forces cachées qui chairs à vif paumes       force  de même que les dernier vers aoi je t’enlace gargouille normal 0 21 false fal ecrire sur deux nouveauté, halt sunt li pui e mult halt marie-hélène antoine simon 14 les dernières dernier vers aoi si tu es étudiant en antoine simon 3 il tente de déchiffrer, jamais je n’aurais toulon, samedi 9       pass&e rm : d’accord sur dernier vers aoi       les traquer pas sur coussin d’air mais mais jamais on ne constellations et il faut laisser venir madame dans la caverne primordiale  je signerai mon       sur outre la poursuite de la mise la littérature de ce paysage que tu contemplais la route de la soie, à pied, ce le ciel est clair au travers f j’ai voulu me pencher n’ayant pas "pour tes pour pierre theunissen la temps de pierres dans la macles et roulis photo     sur la pente quand c’est le vent qui pour raphaël       &agrav rien n’est depuis ce jour, le site les parents, l’ultime       descen       entre douce est la terre aux yeux   l’oeuvre vit son préparation des troisième essai le plus insupportable chez dernier vers aoi quelque temps plus tard, de       une       la le 23 février 1988, il dernier vers aoi       st À la loupe, il observa       dans suite du blasphème de ce qui importe pour pour maguy giraud et très malheureux... antoine simon 27       " li quens oger cuardise voici des œuvres qui, le "mais qui lit encore le     longtemps sur la fraîcheur et la le temps passe si vite,     à le ciel de ce pays est tout   marcel preambule – ut pictura temps de bitume en fusion sur madame est la reine des       j̵ je meurs de soif ce pays que je dis est art jonction semble enfin le tissu d’acier et encore  dits j’oublie souvent et pour max charvolen 1) madame a des odeurs sauvages je désire un le passé n’est une fois entré dans la tout en travaillant sur les buttati ! guarda&nbs       a claude b.   comme  la toile couvre les       &agrav quel étonnant  ce mois ci : sub normalement, la rubrique dernier vers aoi cher bernard       apr&eg pour martin (la numérotation des jusqu’à il y a un tunnel sans fin et, à   iv    vers       baie       gentil folie de josuétout est toute trace fait sens. que encore une citation“tu 5) triptyque marocain       cette huit c’est encore à dernier vers aoi tes chaussures au bas de reprise du site avec la dans un coin de nice,       &agrav  dernier salut au j’ai perdu mon       et antoine simon 33 l’art c’est la ajout de fichiers sons dans suite de temps où les coeurs       les  zones gardées de dernier vers que mort  “ne pas  pour jean le li emperere par sa grant issent de mer, venent as villa arson, nice, du 17 i.- avaler l’art par    il       longte on trouvera la video       crabe-   pour le prochain o tendresses ô mes l’évidence j’ai en réserve jamais si entêtanteeurydice       le       au carmelo arden quin est une dernier vers aoi quelque chose       d&eacu         &n ço dist li reis : l’éclair me dure, encore la couleur, mais cette le géographe sait tout l’art n’existe       au glaciation entre       le on peut croire que martine     au couchant macles et roulis photo 3 attendre. mot terrible.       m̵ bribes en ligne a       vaches pour marcel il existe au moins deux est-ce parce que, petit, on l’heure de la       la       " où l’on revient un temps hors du le temps passe dans la carissimo ulisse,torna a prenez vos casseroles et       je pour martine un titre : il infuse sa madame est une j’ai longtemps       p&eacu on dit qu’agathe 0 false 21 18   saint paul trois morz est rollant, deus en ad       voyage comme ce mur blanc à  le livre, avec décembre 2001. antoine simon 30       m&eacu  dans toutes les rues le texte qui suit est, bien mais non, mais non, tu poussées par les vagues dire que le livre est une seins isabelle boizard 2005 il semble possible    si tout au long v.- les amicales aventures du quatrième essai de de mes deux mains       au 0 false 21 18 si elle est belle ? je moi cocon moi momie fuseau le bulletin de "bribes il existe deux saints portant dans le pain brisé son       " agnus dei qui tollis peccata  dans le livre, le ma voix n’est plus que À max charvolen et martin ce texte m’a été et c’était dans dernier vers aoi pour mes enfants laure et janvier 2002 .traverse  née à attention beau avez-vous vu   1) cette       vu l’illusion d’une se placer sous le signe de toutes sortes de papiers, sur le pendu dans l’innocence des dernier vers aoi il en est des noms comme du pour m.b. quand je me heurte antoine simon 26       &eacut hans freibach :       va premier essai c’est très saintes litanies il n’y a pas de plus reflets et echosla salle   adagio   je       dans cinquième citationne a ma mère, femme parmi       grappe la cité de la musique pour julius baltazar 1 le       sabots carcassonne, le 06  les œuvres de À l’occasion de  hier, 17 en introduction à une il faut dire les la danse de la bouche pleine de bulles certains soirs, quand je paysage de ta tombe  et À max charvolen et nouvelles mises en de l’autre       soleil l’appel tonitruant du a christiane autre citation"voui des quatre archanges que  marcel migozzi vient de pour michèle gazier 1)       nuage       bonhe pour frédéric de pareïs li seit la la vie est dans la vie. se le lent déferlement paroles de chamantu       reine madame aux rumeurs     nous ce monde est semé j’entends sonner les       pav&ea     &nbs cyclades, iii°    en pour andrée soudain un blanc fauche le je n’hésiterai s’égarer on       &agrav abstraction voir figuration je suis occupé ces  c’était       je     oued coulant dieu faisait silence, mais tromper le néant       grimpa   ces notes avant propos la peinture est ainsi fut pétrarque dans et  riche de mes à bernadette       la ce qui aide à pénétrer le la parol

Accueil > Mots-clés > Genres littéraires > poésie

poésie

Dernière publication : 26 janvier.
Les 3 derniers articles : VERSO LA PACE DEI MERLI , Lectures dans le Cantal , TABLEAU PARISIEN .
Les 3 articles les plus lus : Maquis grillé au soleil , 1 , Gloussement du marais .

  • BEATRICE BONHOMME

    Paysage de ta tombe

    J’ai entendu Béatrice Bonhomme dire ces deux textes lors d’une lecture, à Nice, durant l’été 2008.
    Clefs : Bonhomme , poésie

  • JEAN-MARIE BARNAUD

    Fragments d’un corps incertain

    Jean-Marie Barnaud : Extrait d’un livre inédit à paraître aux éditions Cheyne
    Clefs : Barnaud , poésie

  • YVES UGHES

    Capharnaüm, 3

    Station 1 : Judas Je j’entrais dans le silence vaginal des hauteurs et ce que j’y faisais m’était étranger mes actes gâtés comme sauces accrochaient au fond me (...)
    Clefs : Ughes , poésie

  • YVES UGHES

    Capharnaüm, 4

    Ne pas négocier ne jamais tomber dans la faiblesse des palmiers ancillaires. Alors même que Judas avançait en bord de mer les employés municipaux s’affairaient à démonter les ombres. La ville devait (...)
    Clefs : Ughes , poésie

  • YVES UGHES

    Capharnaüm, 5

    et il fallait aller debout comme homme possible chercher comment arracher le pouvoir militaire de cette médaille de lauriers dressée démesurée dans la chair du (...)
    Clefs : Ughes , poésie

  • YVES UGHES

    Capharnaüm, 6

    sous la pression des aumônes demandées la véhémence des poids lourds fait bouger la plaque démise des lèvres et le (...)
    Clefs : Ughes , poésie

  • YVES UGHES

    Capharnaüm, 7

    nous avancions en bas de casse nous avancions dans les boyaux d’un monde suintant et transpirions ainsi beaucoup dans les mailles des tricots de corps se tordaient les damnés de l’instant tout (...)
    Clefs : Ughes , poésie

  • YVES UGHES

    Capharnaüm, 8

    Station 3 encore IL parle maintenant d’une hauteur blanche qui me paraît inaccessible sous la peau de mon visage mes taches rouges altèrent la pudeur des mots le sang toujours semble (...)
    Clefs : Ughes , poésie

  • PATRICK JOQUEL

    Pouvez-vous définir...

    Déambulation 1

    « Pouvez-vous définir ce que signifie pour vous écrire ? » me demande-t-on souvent… Je ne sais pas : j’écris. Monologue ? Peut-on vraiment être seul dans l’écriture ? Dialogue alors ? (...)
    Clefs : poésie , Joquel

  • DANIEL BIGA

    Le haïku...

    les quatre saisons du haïku

    le haïku je le pratique en tout lieu tout temps toute saison comme la promenade quotidienne
    Clefs : Biga , poésie


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette