BRIBES EN LIGNE
      dans approche d’une voile de nuità la tout à fleur d’eaula danse je ne saurais dire avec assez tout en travaillant sur les c’est la distance entre bernadette griot vient de saluer d’abord les plus troisième essai et quand c’est le vent qui       dans       six       pass&e ma mémoire ne peut me al matin, quant primes pert       dans madame, vous débusquez sculpter l’air : s’ouvre la on cheval       reine nous avancions en bas de   entrons pierre ciel dessiner les choses banales autre citation"voui temps de bitume en fusion sur "la musique, c’est le 1254 : naissance de       en autre essai d’un elle disposait d’une comme un préliminaire la antoine simon 32 charogne sur le seuilce qui dernier vers s’il carcassonne, le 06       allong       sur     sur la pente   on n’est  le grand brassage des     sur la       et       la et voici maintenant quelques je n’ai pas dit que le       bonhe les dessins de martine orsoni  le livre, avec bientôt, aucune amarre les cuivres de la symphonie  il est des objets sur f les marques de la mort sur c’était une temps où les coeurs     son       la       grappe une errance de patrick joquel vient de tendresse du mondesi peu de genre des motsmauvais genre    tu sais   voici donc la       bruyan il était question non pour daniel farioli poussant       une jouer sur tous les tableaux macles et roulis photo Être tout entier la flamme       neige       qui       &agrav fragilité humaine.       " cet univers sans onzième o tendresses ô mes juste un avec marc, nous avons paysage de ta tombe  et    au balcon       la attendre. mot terrible. tout le problème 0 false 21 18 macles et roulis photo 4       l̵       voyage 1.- les rêves de je suis celle qui trompe     pluie du       arauca       rampan   tout est toujours en huit c’est encore à       fourr& j’ai donné, au mois le 26 août 1887, depuis coupé en deux quand   ciel !!!!       pourqu vous avez ….omme virginia par la deuxième essai le qu’est-ce qui est en macles et roulis photo 1       dans madame est toute pour jacky coville guetteurs bribes en ligne a         &n il s’appelait j’écoute vos traquer     longtemps sur       le       entre       tourne tout est possible pour qui je me souviens de légendes de michel d’un bout à     hélas,       au la cité de la musique souvent je ne sais rien de pour alain borer le 26   3   

les  “ne pas       au       &agrav sous la pression des     après ce qui importe pour se placer sous le signe de l’homme est le glacis de la mort les petites fleurs des antoine simon 6 antoine simon 33       la f les feux m’ont nous viendrons nous masser  pour de dernier vers aoi       force l’attente, le fruit dire que le livre est une nécrologie À max charvolen et martin dernier vers aoi karles se dort cum hume chaises, tables, verres, le coquillage contre       juin un besoin de couper comme de  c’était dans les carnets   la production giovanni rubino dit je ne peins pas avec quoi, nos voix temps de pierres dans la li quens oger cuardise i.- avaler l’art par allons fouiller ce triangle la galerie chave qui toute une faune timide veille …presque vingt ans plus il faut aller voir il semble possible le 26 août 1887, depuis pure forme, belle muette,       et tu aux barrières des octrois    en       entre 13) polynésie premier essai c’est ce n’est pas aux choses iloec endreit remeint li os première dans le pain brisé son temps de pierres       les     depuis       longte la bouche pleine de bulles comme c’est  ce mois ci : sub   né le 7 la route de la soie, à pied, le numéro exceptionnel de deux ce travail vous est  née à on trouvera la video ce 28 février 2002. pour mes enfants laure et       le frères et raphaël       enfant même si edmond, sa grande rimbaud a donc       je deuxième essai marché ou souk ou pour marcel       &agrav       en un antoine simon 20 ici. les oiseaux y ont fait sixième aucun hasard si se   le 10 décembre       devant       apr&eg je m’étonne toujours de la       magnol vedo la luna vedo le       banlie les amants se       au le pendu antoine simon 12     faisant la       cerisi la fraîcheur et la (josué avait lentement dernier vers aoi j’aime chez pierre l’art c’est la “dans le dessin sables mes parolesvous “le pinceau glisse sur Éléments -  dans toutes les rues       s̵ et je vois dans vos dernier vers aoi passet li jurz, si turnet a 1257 cleimet sa culpe, si la force du corps, non... non... je vous assure, le grand combat :  la toile couvre les     du faucon dentelle : il avait et  riche de mes un trait gris sur la       le f tous les feux se sont normal 0 21 false fal merci à marc alpozzo       les tous ces charlatans qui pour martine, coline et laure encore une citation“tu rossignolet tu la la légende fleurie est et c’était dans tandis que dans la grande (dans mon ventre pousse une je rêve aux gorges       sur le pour jean gautheronle cosmos sors de mon territoire. fais a propos de quatre oeuvres de pour nicolas lavarenne ma le 23 février 1988, il quelques textes je t’enlace gargouille il existe au moins deux       alla la poésie, à la f toutes mes folie de josuétout est tendresses ô mes envols f le feu s’est ma voix n’est plus que       & le temps passe dans la quand il voit s’ouvrir, chercher une sorte de sixième écoute, josué, les avenues de ce pays si grant dol ai que ne aux george(s) (s est la       la pie fin première seins isabelle boizard 2005 ce jour là, je pouvais ce texte se présente attelage ii est une œuvre granz est li calz, si se 0 false 21 18 nous savons tous, ici, que     à elle ose à peine le ciel de ce pays est tout dans le respect du cahier des temps où le sang se janvier 2002 .traverse carles respunt : dernier vers aoi des voix percent, racontent les doigts d’ombre de neige antoine simon 24 abu zayd me déplait. pas d’un côté portrait. 1255 : il ne s’agit pas de c’est extrêmement poussées par les vagues  de la trajectoire de ce libre de lever la tête un nouvel espace est ouvert       retour le recueil de textes pur ceste espee ai dulor e dernier vers aoi 1 au retour au moment quand nous rejoignons, en dernier vers aoi     dans la ruela      & pour ma ici, les choses les plus       la ce poème est tiré du       deux et si tu dois apprendre à à propos “la dans l’innocence des au lecteur voici le premier je suis des voiles de longs cheveux       allong josué avait un rythme pour michèle aueret f le feu est venu,ardeur des À perte de vue, la houle des     une abeille de "le renard connaît torna a sorrento ulisse torna c’est un peu comme si, des quatre archanges que madame a des odeurs sauvages rita est trois fois humble. quand sur vos visages les     &nbs antoine simon 16 il aurait voulu être la liberté s’imprime à c’est vrai dernier vers aoi       (       la références : xavier que reste-t-il de la jamais je n’aurais beaucoup de merveilles ...et poème pour macles et roulis photo 6 bruno mendonça un tunnel sans fin et, à dieu faisait silence, mais tout mon petit univers en  les éditions de       sur six de l’espace urbain, en 1958 ben ouvre à g. duchêne, écriture le antoine simon 9 de soie les draps, de soie il y a des objets qui ont la j’ai travaillé dernier vers aoi je serai toujours attentif à dans les écroulements    seule au  monde rassemblé toujours les lettres : le texte qui suit est, bien le vieux qui  l’écriture  les trois ensembles le scribe ne retient       " 1 la confusion des la parol

Accueil > Mots-clés > Genres littéraires > roman

roman

Dernière publication : 28 mars 2010.
Les 3 derniers articles : Lire... , Les Bienveillantes , Le choeur des femmes .
Les 3 articles les plus lus : Exergue , Le choeur des femmes , Les Bienveillantes .

  • MICHEL BUTOR

    Quatrième de couverture

    Le 26 août 1887, depuis le Caire où il était allé se rafraîchir des chaleurs d’Aden, Arthur Rimbaud écrit à son ancien directeur Alfred Bardey une longue lettre dans laquelle il lui raconte ses (...)
    Clefs : Butor , roman , photographie

  • ANNE GÉRARD

    Exergue

    Figli di puttana

    A ma mère, femme parmi les femmes, qui s’est battue jour après jour, sans même s’en rendre compte, pour avoir le droit d’exister autrement que sous le jugement des (...)
    Clefs : roman , Gérard

  • ANNE GÉRARD

    5 octobre

    Attendre. Mot terrible. Chargé d’une angoisse indicible. On attend, oui, mais on ne sait jamais précisément quoi. On prie, on supplie, on larmoie. Bonne ou mauvaise nouvelle. On attend. Un résultat. (...)
    Clefs : roman , Gérard

  • ANNE GÉRARD

    10 octobre, 5 heures du matin

    Attendre. Mot terrible. Chargé d’une angoisse indicible. On attend, oui, mais on ne sait jamais précisément quoi. On prie, on supplie, on larmoie. Bonne ou mauvaise nouvelle. On attend. Un résultat. (...)
    Clefs : roman , Gérard

  • RAPHAËL MONTICELLI

    Le choeur des femmes

    Lu le Choeur des femmes de Martin Winckler. Et je le rumine depuis que je l’ai lu. Il me revient ainsi régulièrement en mémoire, et au moment d’ouvrir cette nouvelle rubrique sur Bribes en ligne, (...)

  • RAPHAËL MONTICELLI

    Les Bienveillantes

    hommage à Jonathan Littel

    J’ai longtemps hésité avant d’ouvrir Les Bienveillantes de Jonathan Littel. Gros sujet, gros livre, gros battage médiatique, gros prix... Ça ne m’engageait guère. Vieux réflexe : je me méfie de ce dont (...)
    Clefs : roman , Littel

  • RAPHAËL MONTICELLI

    Lire...

    Jusqu’à il y a dix huit mois, j’étais chargé de diverses missions culturelles dans l’éducation nationale. En quittant ce travail, je pensais pouvoir disposer de plus de temps pour avancer mes chantiers (...)
    Clefs : roman , Polet , Lecture


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette