BRIBES EN LIGNE
nous lirons deux extraits de macles et roulis photo 4 charogne sur le seuilce qui issent de mer, venent as dans le respect du cahier des quel étonnant       un c’est la distance entre à propos des grands pour andré la bouche pure souffrance "pour tes madame déchirée dieu faisait silence, mais spectacle de josué dit ma mémoire ne peut me "mais qui lit encore le ses mains aussi étaient l’instant criblé les parents, l’ultime un soir à paris au accoucher baragouiner mais non, mais non, tu je crie la rue mue douleur       dans l’heure de la eurydice toujours nue à (ô fleur de courge... mise en ligne d’un  zones gardées de on préparait  avec « a la j’ai travaillé       & bruno mendonça       les l’impossible antoine simon 20 entr’els nen at ne pui abu zayd me déplait. pas un trait gris sur la       qui au commencement était       le diaphane est le mot (ou toi, mésange à paien sunt morz, alquant  la lancinante couleur qui ne masque pas l’une des dernières « h&eacu   pour olivier     tout autour sous l’occupation   pour adèle et cyclades, iii°  “ce travail qui       sur le "je me tais. pour taire. vos estes proz e vostre   anatomie du m et si j’étais un       sur vertige. une distance       soleil seins isabelle boizard 2005 des quatre archanges que  de même que les comme c’est villa arson, nice, du 17       la vous avez       allong dire que le livre est une     du faucon       object le vieux qui vue à la villa tamaris merci au printemps des       reine ensevelie de silence, 7) porte-fenêtre a l’aube des apaches, c’est seulement au sept (forces cachées qui macles et roulis photo 7 carmelo arden quin est une  tous ces chardonnerets constellations et antoine simon 2       deux lentement, josué  un livre écrit   le 10 décembre dernier vers aoi       pass&e       ton       pourqu hans freibach :       il       ( coupé le sonà antoine simon 15 cher bernard 1 la confusion des nu(e), comme son nom comme ce mur blanc  de la trajectoire de ce attelage ii est une œuvre montagnesde pour pierre theunissen la je t’ai admiré, macles et roulis photo 6 station 7 : as-tu vu judas se la mort, l’ultime port,       embarq la mastication des se placer sous le signe de bel équilibre et sa antoine simon 6 ce 28 février 2002. et ces "ces deux là se travail de tissage, dans qu’est-ce qui est en ouverture de l’espace nécrologie même si je désire un "le renard connaît 1. il se trouve que je suis a toi le don des cris qui       le dorothée vint au monde ce jour-là il lui tant pis pour eux. À la loupe, il observa je suis celle qui trompe toutes ces pages de nos a claude b.   comme tendresse du mondesi peu de " je suis un écorché vif.       pav&ea       arauca pas sur coussin d’air mais       la       la dernier vers aoi mise en ligne  monde rassemblé décembre 2001. effleurer le ciel du bout des la tentation du survol, à pas une année sans évoquer       les une errance de     les provisions li emperere s’est dix l’espace ouvert au rita est trois fois humble. l’existence n’est le lourd travail des meules la bouche pleine de bulles macles et roulis photo 1 de proche en proche tous les doigts d’ombre de neige       &n       pour martine, coline et laure pluies et bruines, pour jean marie 13) polynésie station 5 : comment       un       jonath   nous sommes il est le jongleur de lui pour ma les enseignants : les durand : une       sur antoine simon 11 et que dire de la grâce   adagio   je nos voix tout en vérifiant il souffle sur les collines ce paysage que tu contemplais  si, du nouveau       devant moisissures mousses lichens bien sûr, il y eut deuxième apparition mouans sartoux. traverse de       fourr& pour jacky coville guetteurs préparation des la deuxième édition du     pourquoi antoine simon 22 en introduction à (josué avait lentement "nice, nouvel éloge de la         or  dernières mises   ces sec erv vre ile encore une citation“tu que reste-t-il de la clquez sur     un mois sans références : xavier   la baie des anges rossignolet tu la   né le 7       à de toutes les       m̵     l’é je t’enlace gargouille deux ajouts ces derniers       en le glacis de la mort à c’était une n’ayant pas     &nbs       " du bibelot au babilencore une sixième jouer sur tous les tableaux f le feu s’est sables mes parolesvous des voiles de longs cheveux un jour nous avons pour maguy giraud et     [1]  et encore  dits immense est le théâtre et l’art c’est la guetter cette chose démodocos... Ça a bien un   iv    vers    il       allong dernier vers aoi je suis bien dans morz est rollant, deus en ad madame porte à   ciel !!!! dernier vers aoi un titre : il infuse sa     les fleurs du raphaël     m2 &nbs       dans elle réalise des deux nouveauté,       " introibo ad altare       entre sixième c’est vrai vous êtes       bruyan l’illusion d’une  c’était 0 false 21 18 rêves de josué, le temps passe dans la       le je m’étonne toujours de la j’ai en réserve la cité de la musique       la « amis rollant, de …presque vingt ans plus il ne reste plus que le dernier vers aoi madame, c’est notre la fonction, v.- les amicales aventures du       montag il ne sait rien qui ne va cet article est paru dans le ma voix n’est plus que seul dans la rue je ris la       gentil soudain un blanc fauche le madame dans l’ombre des ecrire les couleurs du monde marché ou souk ou       le       pour encore la couleur, mais cette   je ne comprends plus       "   1) cette il semble possible une il faut dire les là, c’est le sable et et te voici humanité vous n’avez ici. les oiseaux y ont fait je déambule et suis   ces notes       voyage       le on a cru à cette machine entre mes (la numérotation des tromper le néant monde imaginal, deuxième essai les dernières   pour théa et ses tous feux éteints. des "moi, esclave" a saluer d’abord les plus       une jamais si entêtanteeurydice le lent tricotage du paysage dernier vers aoi abstraction voir figuration       je me certains soirs, quand je de mes deux mains       dans cinquième citationne       sur si, il y a longtemps, les le travail de bernard       nuage une fois entré dans la allons fouiller ce triangle  les éditions de de soie les draps, de soie dans les carnets pour mon épouse nicole  ce qui importe pour pour jean-louis cantin 1.-       longte le 23 février 1988, il       reine       bonhe dans le monde de cette       la folie de josuétout est dernier vers aoi quando me ne so itu pe histoire de signes . viallat © le château de       object carcassonne, le 06 libre de lever la tête pour marcel les oiseaux s’ouvrent dans un coin de nice, je ne sais pas si avec marc, nous avons l’erbe del camp, ki madame, on ne la voit jamais inoubliables, les un nouvel espace est ouvert dans les hautes herbes il y a dans ce pays des voies   six formes de la face aux bronzes de miodrag pas facile d’ajuster le pour michèle aueret dans les écroulements tout à fleur d’eaula danse les avenues de ce pays  hier, 17       l̵       ( bientôt, aucune amarre  référencem les dessins de martine orsoni il faut laisser venir madame  le livre, avec  dans toutes les rues nous viendrons nous masser       l̵ carissimo ulisse,torna a       s̵     le cygne sur       il la parol

Accueil > Mots-clés > Genres littéraires > critique d’art / critique littéraire

critique d’art / critique littéraire

Dernière publication : 30 janvier 2016.
Les 3 derniers articles : Sur un voleur de feu , PASO , PAN .
Les 3 articles les plus lus : PASO , Sur un voleur de feu , Préliminaires - a .


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette