BRIBES EN LIGNE
À la loupe, il observa quand vous serez tout       les d’ eurydice ou bien de le glacis de la mort a la fin il ne resta que encore la couleur, mais cette alocco en patchworck ©       allong       assis   jn 2,1-12 : ouverture de l’espace apaches : titrer "claude viallat, dans le pays dont je vous toute une faune timide veille paien sunt morz, alquant tu le sais bien. luc ne al matin, quant primes pert lu le choeur des femmes de bribes en ligne a       fleure     après et je vois dans vos la légende fleurie est le galop du poème me       pour bel équilibre et sa les durand : une elle ose à peine passet li jurz, si turnet a et que vous dire des madame dans l’ombre des     &nbs deux mille ans nous       sur le     pourquoi       d&eacu ensevelie de silence, vous avez coupé le sonà dans l’innocence des n’ayant pas un tunnel sans fin et, à       la qu’est-ce qui est en l’heure de la ici. les oiseaux y ont fait       alla  dans toutes les rues       et tu juste un régine robin, 1.- les rêves de il n’y a pas de plus       le   si vous souhaitez 7) porte-fenêtre frères et clers est li jurz et li nous avancions en bas de j’ai travaillé    courant     une abeille de comment entrer dans une j’oublie souvent et  on peut passer une vie       les   pour théa et ses un temps hors du vertige. une distance attendre. mot terrible. dont les secrets… à quoi heureuse ruine, pensait j’écoute vos nous viendrons nous masser le temps passe si vite,       neige et te voici humanité madame a des odeurs sauvages on peut croire que martine  les éditions de     chambre un homme dans la rue se prend ecrire les couleurs du monde granz est li calz, si se faisant dialoguer pour michèle toujours les lettres : m1       de mes deux mains   six formes de la comme c’est sa langue se cabre devant le       sur chaque automne les pour michèle gazier 1 mon cher pétrarque, prenez vos casseroles et normalement, la rubrique       soleil comme une suite de macles et roulis photo 7 à cri et à dernier vers aoi       l̵    7 artistes et 1 pour philippe antoine simon 10 dans les carnets dernier vers aoi pour qui veut se faire une dans la caverne primordiale f le feu est venu,ardeur des       entre  l’exposition  f le feu m’a où l’on revient   nous sommes la galerie chave qui   pour olivier temps où les coeurs la pureté de la survie. nul       m&eacu comme ce mur blanc reflets et echosla salle       jardin pour jacqueline moretti, petit matin frais. je te sous la pression des je désire un     de rigoles en       dans 10 vers la laisse ccxxxii     extraire laure et pétrarque comme de proche en proche tous       pourqu  improbable visage pendu viallat © le château de preambule – ut pictura   pour le prochain       journ& dans les hautes herbes ainsi va le travail de qui       à f toutes mes       droite carles respunt : le soleil n’est pas quatrième essai rares art jonction semble enfin       la pie "ces deux là se il aurait voulu être karles se dort cum hume poussées par les vagues   (dans le pour andré quatrième essai de ce n’est pas aux choses charogne sur le seuilce qui rien n’est 1. il se trouve que je suis leonardo rosa dernier vers aoi samuelchapitre 16, versets 1   adagio   je c’est la chair pourtant       pass&e je ne sais pas si antoine simon 19 poème pour chaque jour est un appel, une a propos de quatre oeuvres de i en voyant la masse aux dernier vers aoi   nous avons affaire à de ] heureux l’homme les routes de ce pays sont deuxième essai « h&eacu le proche et le lointain a ma mère, femme parmi un jour, vous m’avez marcel alocco a  c’était antoine simon 22     tout autour il avait accepté    nous       au jusqu’à il y a quand c’est le vent qui       la tendresses ô mes envols     &nbs       l̵ il existe deux saints portant       pass&e mougins. décembre au programme des actions soudain un blanc fauche le attendre. mot terrible. le travail de bernard deux nouveauté, buttati ! guarda&nbs etait-ce le souvenir  les trois ensembles maintenant il connaît le   un vendredi dernier vers aoi ce jour là, je pouvais et encore  dits       magnol attention beau       &n       reine deuxième et…  dits de mesdames, messieurs, veuillez     pluie du le 15 mai, à intendo... intendo ! deuxième apparition de edmond, sa grande printemps breton, printemps dernier vers aoi au rayon des surgelés       un quel ennui, mortel pour premier vers aoi dernier       entre tendresse du mondesi peu de       &agrav       les quando me ne so itu pe pour jacky coville guetteurs mieux valait découper       une vedo la luna vedo le la liberté s’imprime à       midi dernier vers aoi avez-vous vu le vieux qui       retour             reine       le       la ce qui fascine chez   la production quel étonnant à la mémoire de       un       &agrav nous lirons deux extraits de antoine simon 15     le cygne sur pour andré je ne saurais dire avec assez cette machine entre mes sous l’occupation       la gardien de phare à vie, au dernier vers aoi f les marques de la mort sur ce       ma 13) polynésie dernier vers aoi pas une année sans évoquer rimbaud a donc a propos d’une de toutes les si grant dol ai que ne Éléments - antoine simon 2 antoine simon 24 la terre nous dans le pain brisé son       sabots   le 10 décembre l’instant criblé       b&acir nice, le 30 juin 2000 de soie les draps, de soie la bouche pleine de bulles   (à deuxième approche de       le macles et roulis photo 6  avec « a la  hors du corps pas       le   saint paul trois (À l’église       soleil avec marc, nous avons descendre à pigalle, se pour jean gautheronle cosmos (ma gorge est une il ne reste plus que le "nice, nouvel éloge de la c’est parfois un pays pour marcel je ne peins pas avec quoi, je rêve aux gorges v.- les amicales aventures du     sur la pente     un mois sans tout est prêt en moi pour ce va et vient entre madame est une epuisement de la salle, nécrologie la fonction,       et       la    il     double mi viene in mentemi   est-ce que il n’est pire enfer que       cette fontelucco, 6 juillet 2000 "ah ! mon doux pays,         &n il tente de déchiffrer, première accoucher baragouiner livre grand format en trois j’ai donné, au mois vous n’avez la bouche pure souffrance       neige       dans merci à la toile de le plus insupportable chez je déambule et suis       va j’aime chez pierre je me souviens de tant pis pour eux. il souffle sur les collines je reviens sur des nu(e), comme son nom station 3 encore il parle       longte antoine simon 33       st deuxième suite la fraîcheur et la c’est un peu comme si, douce est la terre aux yeux bal kanique c’est noble folie de josué,  “comment vous dites : "un mais non, mais non, tu  jésus dernier vers que mort       object il semble possible a dix sept ans, je ne savais branches lianes ronces le 23 février 1988, il       parfoi  au travers de toi je sables mes parolesvous       arauca des quatre archanges que pour gilbert carles li reis en ad prise sa dernier vers aoi antoine simon 30       apr&eg  hier, 17  la lancinante pourquoi yves klein a-t-il li quens oger cuardise onze sous les cercles entr’els nen at ne pui       ( antoine simon 23       " siglent a fort e nagent e exode, 16, 1-5 toute  il y a le la rencontre d’une dernier vers aoi la parol

Accueil > Mots-clés > Bribes > "Je"

"Je"

Dernière publication : 20 août 2014.
Les 3 derniers articles : CLXII , CLVI , CLIV .
Les 3 articles les plus lus : CXIV , LXXXVII , CIII .

  • XII

    Deuxième apparition de la figure du grand père dite "le grand jeu" Faîtes vos jeux, rien ne va plus... Ses premières absences m’avaient irrité : qu’il pût perdre un neuf d’atout, qu’il (...)

  • XXI

    deuxième approche de la religion de Josué, un autre rêve d’autobiographie J’organise autour d’une réplique d’une seule réplique une histoire infinie AOI Je remontais le boulevard Saint (...)
    Clefs : Dieu , récits , "Je" , foule

  • XXXVII

    "Pour tes débordements mon peuple ; pour tes trop brusques violences, pour ta grande vigueur quand la fureur te prend…" (Torna a Sorrento Ulisse torna a Sorrento la canzone della Sirena (...)

  • XLVIII

    tandis que dans la grande salle il parlait ainsi Reprise des tentatives d’autobiographie dite “la théorie de l’intrusion” J’ai toujours senti que -plus ou moins- je me trouvais souvent dans (...)

  • XLIX

    Très malheureux... Peut-il être très malheureux ? Ou même triste ? En tout cas, il n’est pas méchant… 7 - 14 - 21 - 28 Torre torino torone torotto mia moglie è cascata da letto Vous connaissez la (...)

  • LII

    Carissimo Ulisse, Torna a Sorrento, Ulisse, torna a Sorrento ; mon très cher Ulysse, reviens à Sorrente… J’ai couru après ton image tout autour de la Méditerranée, et mes rêves m’ont emporté bien (...)

  • Chronographie

    Diaphane est le mot (ou n’est-ce pas translucide ?) Flotter entre deux rides du temps- ne dit-on pas qu’entre la glace et l’eau se forme une mince couche d’air. C’est ainsi que vivent les Apaches, (...)

  • LX

    La terre nous pardonnera-t-elle d’être ce que nous sommes ? La mer nous supportera-t-elle encore longtemps ? Oh ! que mourir serait doux si c’était vraiment manière de vivre ! Pourtant les choses sont (...)
    Clefs : monde , "Je"

  • LXIII

    Deuxième essai d’autoportrait dit à l’incertitude Je ne sais pas, non, je ne sais pas... Est-ce par ignorance ou incertitude, ou inquiétude ? Non... Je ne sais pas... En tout cas, l’impression que (...)
    Clefs : monde , "Je" , langue , autobiographie , art

  • LXVI

    Troisième essai d’autoportrait dit au cas clinique Ils ne savent pas qui je suis... Non, non ! Ils ne le savent pas. Ne le savent... ou, s’ils le savent, ils le cachent bien. Ils le cachent. (...)


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette