BRIBES EN LIGNE
a la libération, les     surgi et…  dits de le recueil de textes la liberté s’imprime à entr’els nen at ne pui troisième essai encore une citation“tu dans les écroulements À la loupe, il observa     les fleurs du immense est le théâtre et     tout autour nous serons toujours ces       au c’était une mesdames, messieurs, veuillez introibo ad altare macles et roulis photo 3       chaque       l̵ bruno mendonça préparation des ils avaient si longtemps, si       enfant       dans attendre. mot terrible. intendo... intendo ! madame est la reine des raphaël     pourquoi le 2 juillet   en grec, morías depuis ce jour, le site pour michèle pour jacqueline moretti, af : j’entends vue à la villa tamaris       ruelle me cette machine entre mes pour andré       je dernier vers aoi       avant  les premières dernier vers s’il quand vous serez tout siglent a fort e nagent e       bonheu antoine simon 31 5) triptyque marocain 1. il se trouve que je suis pour egidio fiorin des mots abu zayd me déplait. pas bal kanique c’est autre citation non... non... je vous assure, j’entends sonner les madame chrysalide fileuse chaises, tables, verres,       un  hier, 17  le grand brassage des des quatre archanges que (de)lecta lucta   l’appel tonitruant du fontelucco, 6 juillet 2000 les amants se charogne sur le seuilce qui i en voyant la masse aux       neige archipel shopping, la mult est vassal carles de il existe au moins deux le 15 mai, à antoine simon 3 li quens oger cuardise rm : d’accord sur il avait accepté       le merle noir  pour madame, on ne la voit jamais grant est la plaigne e large  de même que les sculpter l’air :  “s’ouvre les premières  c’était sa langue se cabre devant le a propos de quatre oeuvres de     quand       &agrav i.- avaler l’art par la fraîcheur et la dans le respect du cahier des   (à si tu es étudiant en les doigts d’ombre de neige le temps passe si vite, antoine simon 16 issent de mer, venent as rm : nous sommes en dernier vers aoi  dans le livre, le le "patriote",    au balcon printemps breton, printemps   né le 7 le coquillage contre souvent je ne sais rien de pour michèle gazier 1) station 3 encore il parle « pouvez-vous la bouche pleine de bulles (josué avait lentement     ton les petites fleurs des ce poème est tiré du art jonction semble enfin nous dirons donc dernier vers aoi   quand nous rejoignons, en ….omme virginia par la 13) polynésie les lettres ou les chiffres toujours les lettres : traquer on préparait       jardin dorothée vint au monde les étourneaux ! ce monde est semé tout mon petit univers en macles et roulis photo 1   tout est toujours en quelque chose       vaches       entre un jour nous avons À peine jetés dans le je dors d’un sommeil de un temps hors du       pass&e   est-ce que bien sûrla       sur pure forme, belle muette, deuxième essai le pour martine pour julius baltazar 1 le       allong       p&eacu  “ce travail qui mille fardeaux, mille démodocos... Ça a bien un eurydice toujours nue à un homme dans la rue se prend    nous c’est seulement au mougins. décembre j’arrivais dans les de toutes les       bruyan antoine simon 27 l’homme est       le morz est rollant, deus en ad       sur       dans bribes en ligne a violette cachéeton quai des chargeurs de les dernières pour martin la tentation du survol, à   (dans le       reine granz est li calz, si se f dans le sourd chatoiement       le c’est la distance entre l’art n’existe nous avons affaire à de j’ai relu daniel biga, 0 false 21 18 n’ayant pas spectacle de josué dit       fourr& portrait. 1255 : journée de mouans sartoux. traverse de  on peut passer une vie mais jamais on ne il tente de déchiffrer,       arauca là, c’est le sable et       dans thème principal : dans le pain brisé son langues de plomba la dernier vers aoi   iv    vers       en même si vous n’avez   six formes de la  monde rassemblé la réserve des bribes a propos d’une une autre approche de       s̵ comment entrer dans une pour maguy giraud et elle ose à peine c’est une sorte de rita est trois fois humble. fragilité humaine. deuxième deuxième suite ecrire les couleurs du monde on a cru à à bernadette je suis celle qui trompe       é j’ai perdu mon       cerisi macles et roulis photo  jésus       apparu approche d’une le grand combat : dernier vers aoi "mais qui lit encore le nous viendrons nous masser ki mult est las, il se dort la langue est intarissable neuf j’implore en vain 1) notre-dame au mur violet       sur le tissu d’acier premier vers aoi dernier il en est des meurtrières. je t’ai admiré, on dit qu’agathe guetter cette chose       au ce paysage que tu contemplais patrick joquel vient de       juin pour yves et pierre poher et  référencem pur ceste espee ai dulor e et  riche de mes       et tu dans l’effilé de       la c’est ici, me       dans 1-nous sommes dehors. l’ami michel   un vendredi ma voix n’est plus que les enseignants : je découvre avant toi encore la couleur, mais cette glaciation entre dans ce périlleux la communication est       &eacut où l’on revient pour robert cinquième essai tout abstraction voir figuration de mes deux mains f les feux m’ont et combien       &agrav d’un côté dimanche 18 avril 2010 nous je n’ai pas dit que le quel ennui, mortel pour dans l’innocence des iv.- du livre d’artiste c’est la peur qui fait     m2 &nbs madame est une  le livre, avec  marcel migozzi vient de l’erbe del camp, ki bel équilibre et sa  au travers de toi je       parfoi toutes sortes de papiers, sur  epître aux au matin du ço dist li reis :       dans la pureté de la survie. nul       pour 0 false 21 18 de tantes herbes el pre   jn 2,1-12 : max charvolen, martin miguel les installations souvent, dernier vers aoi pas même   on n’est les textes mis en ligne dans le pays dont je vous avant propos la peinture est ce jour-là il lui il s’appelait il était question non       une ] heureux l’homme non, björg, sous la pression des je n’hésiterai  “comment     du faucon f toutes mes il ne s’agit pas de paysage de ta tombe  et et c’était dans deux mille ans nous j’ai en réserve elle disposait d’une dans un coin de nice, dernier vers aoi       quand antoine simon 24 À perte de vue, la houle des cyclades, iii° madame, vous débusquez tromper le néant     nous       dans dans les rêves de la c’est pour moi le premier la mastication des 1 au retour au moment cinq madame aux yeux genre des motsmauvais genre       " écoute, josué, nous avancions en bas de quelques autres       ce pas une année sans évoquer et que dire de la grâce dernier vers aoi le vieux qui que reste-t-il de la le pendu       " ce n’est pas aux choses edmond, sa grande "ah ! mon doux pays,       les avez-vous vu station 4 : judas  leonardo rosa je t’enfourche ma légendes de michel cinquième citationne       je merci à la toile de etudiant à   la baie des anges les grands poussées par les vagues       coude ce qu’un paysage peut dont les secrets… à quoi faisant dialoguer au programme des actions       le dans ce pays ma mère      & pour marcel mon travail est une aux george(s) (s est la il aurait voulu être clers est li jurz et li clers fut li jurz e li on peut croire que martine jusqu’à il y a       allong viallat © le château de « 8° de marché ou souk ou livre grand format en trois coupé le sonà   ces notes la parol

Accueil > Mots-clés > Date de publication > 1999-2002

1999-2002

Dernière publication : 25 avril 2010.
Les 3 derniers articles : De RM à BN le 30 juin 2000 , Une démarche critique ? , Le tamis de l’ange .
Les 3 articles les plus lus : Le tamis de l’ange , Paroles de corps , Apparences/disparences .


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette