BRIBES EN LIGNE
le temps passe si vite, nice, le 18 novembre 2004 démodocos... Ça a bien un avant propos la peinture est un titre : il infuse sa dans les carnets pour jean-louis cantin 1.-   tout est toujours en la fonction, le tissu d’acier madame, c’est notre       assis macles et roulis photo 7 si tu es étudiant en madame déchirée de l’autre j’ai ajouté 1-nous sommes dehors. au labyrinthe des pleursils antoine simon 25 antoine simon 29 c’est le grand un jour, vous m’avez toutes sortes de papiers, sur dessiner les choses banales       l̵ religion de josué il tous ces charlatans qui antoine simon 30 (À l’église rêve, cauchemar, deux ajouts ces derniers       magnol       le       longte       "       soleil ce jour-là il lui vedo la luna vedo le       vu en introduction à ecrire les couleurs du monde de profondes glaouis       parfoi ma chair n’est       je me ensevelie de silence,   anatomie du m et pour mireille et philippe   né le 7 macles et roulis photo tromper le néant le samedi 26 mars, à 15 trois tentatives desesperees  hier, 17  née à nécrologie vi.- les amicales aventures   la baie des anges ma voix n’est plus que       force de proche en proche tous nous dirons donc marcel alocco a  monde rassemblé "je me tais. pour taire.         or macles et roulis photo 4 cet article est paru dans le ...et poème pour pour andré allons fouiller ce triangle dans le train premier à la mémoire de la pureté de la survie. nul je n’ai pas dit que le ( ce texte a je désire un mise en ligne on peut croire que martine       la attendre. mot terrible. et te voici humanité ses mains aussi étaient et je vois dans vos sixième à sylvie   au milieu de cinq madame aux yeux pas sur coussin d’air mais  dans le livre, le j’ai donc difficile alliage de pour michèle  jésus spectacle de josué dit       pass&e cyclades, iii° carissimo ulisse,torna a       au en cet anniversaire, ce qui toujours les lettres :     l’é       au l’heure de la si j’étais un ce qu’un paysage peut (en regardant un dessin de   l’oeuvre vit son c’était une tendresses ô mes envols les premières la terre a souvent tremblé dans ma gorge       sur raphaËl langues de plomba la quel ennui, mortel pour un nouvel espace est ouvert karles se dort cum hume les dessins de martine orsoni       dans  “... parler une antoine simon 13 iloec endreit remeint li os   en grec, morías ce jour là, je pouvais       sous quand c’est le vent qui lu le choeur des femmes de  improbable visage pendu antoine simon 16 dernier vers aoi montagnesde  on peut passer une vie "pour tes napolì napolì me       la pour martin des conserves ! "tu sais ce que c’est c’est un peu comme si, premier vers aoi dernier est-ce parce que, petit, on suite du blasphème de j’ai perdu mon       au f les marques de la mort sur i en voyant la masse aux le temps passe dans la       je madame est une     chambre       il   saint paul trois la liberté de l’être    tu sais       midi dans les hautes herbes noble folie de josué, macles et roulis photo 6 un jour nous avons pas une année sans évoquer     double       qui       pass&e       les       baie       reine ce qui fait tableau : ce   adagio   je jamais si entêtanteeurydice seins isabelle boizard 2005       vu l’une des dernières dimanche 18 avril 2010 nous tout est prêt en moi pour avec marc, nous avons de prime abord, il l’impossible ils avaient si longtemps, si  c’était pour raphaël       tourne  hors du corps pas (de)lecta lucta   "ces deux là se on trouvera la video nous avancions en bas de « pouvez-vous on a cru à   ces sec erv vre ile  de la trajectoire de ce  l’exposition  f les rêves de dans la caverne primordiale  marcel migozzi vient de       le dans l’innocence des     ton       &agrav       " titrer "claude viallat, bien sûrla la légende fleurie est ouverture d’une antoine simon 12  tous ces chardonnerets gardien de phare à vie, au journée de     de rigoles en mise en ligne d’un f tous les feux se sont derniers si, il y a longtemps, les je meurs de soif  les trois ensembles Ç’avait été la de pa(i)smeisuns en est venuz se placer sous le signe de la mastication des je découvre avant toi     son ma voix n’est plus que générations quel étonnant lentement, josué je t’enlace gargouille au seuil de l’atelier     surgi et si au premier jour il       apparu bribes en ligne a       journ& à bernadette dans le pain brisé son un temps hors du À peine jetés dans le à propos des grands paysage de ta tombe  et   pour théa et ses       six quelque temps plus tard, de       voyage antoine simon 18 sur la toile de renoir, les   le 10 décembre dernier vers aoi iv.- du livre d’artiste la littérature de quatrième essai de pour marcel quatrième essai de a christiane  de même que les pour daniel farioli poussant deux mille ans nous À l’occasion de si elle est belle ? je vous dites : "un voici des œuvres qui, le pour martine, coline et laure  référencem dernier vers aoi       à pourquoi yves klein a-t-il Être tout entier la flamme       alla je serai toujours attentif à dernier vers aoi vue à la villa tamaris       quand   se madame est une torche. elle juste un granz est li calz, si se d’abord l’échange des le 2 juillet dernier vers aoi         &n       le       pav&ea     cet arbre que je suis rare moment de bonheur, je suis celle qui trompe et…  dits de i mes doigts se sont ouverts antoine simon 23       nuage       bien cliquetis obscène des equitable un besoin sonnerait histoire de signes .       retour onze sous les cercles l’erbe del camp, ki il s’appelait       la       l̵ (josué avait lentement nous viendrons nous masser assise par accroc au bord de cette machine entre mes le ciel de ce pays est tout tout en vérifiant inoubliables, les le soleil n’est pas (dans mon ventre pousse une   dits de issent de mer, venent as    seule au  epître aux elle ose à peine antoine simon 7       la       ma dernier vers aoi "le renard connaît la gaucherie à vivre, thème principal :       une la mort, l’ultime port, poussées par les vagues  le grand brassage des "et bien, voilà..." dit « amis rollant, de antoine simon 31 merci au printemps des les doigts d’ombre de neige au lecteur voici le premier temps de bitume en fusion sur ce va et vient entre i.- avaler l’art par mon travail est une quand il voit s’ouvrir, ils s’étaient des voiles de longs cheveux bal kanique c’est pour max charvolen 1)     vers le soir       soleil c’est parfois un pays janvier 2002 .traverse autres litanies du saint nom dernier vers s’il       cerisi c’est extrêmement des voix percent, racontent 1257 cleimet sa culpe, si ki mult est las, il se dort de soie les draps, de soie quand les eaux et les terres le lent tricotage du paysage le corps encaisse comme il f dans le sourd chatoiement dans ce périlleux la chaude caresse de dernier vers aoi À max charvolen et martin j’ai en réserve ce pays que je dis est comme une suite de paroles de chamantu art jonction semble enfin antoine simon 19 le geste de l’ancienne, arbre épanoui au ciel       avant " je suis un écorché vif. écoute, josué,  tu ne renonceras pas. "la musique, c’est le un trait gris sur la en 1958 ben ouvre à     chant de       crabe- pour maxime godard 1 haute madame des forêts de on dit qu’agathe       & la bouche pure souffrance       aux af : j’entends       deux ….omme virginia par la f toutes mes introibo ad altare dernier vers aoi dernier vers aoi aux barrières des octrois dernier vers aoi carles respunt : la parol

Accueil > Mots-clés > Artistes > Bertrand

Bertrand



info portfolio

Reflet sur une oeuvre de JC Bertrand
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette