BRIBES EN LIGNE
les oiseaux s’ouvrent antoine simon 11 leonardo rosa quand nous rejoignons, en madame a des odeurs sauvages Être tout entier la flamme       dans mult est vassal carles de     au couchant ouverture d’une ce carles li reis en ad prise sa "ah ! mon doux pays,       object   marcel introibo ad altare dernier vers aoi charogne sur le seuilce qui sculpter l’air : ses mains aussi étaient station 5 : comment toute trace fait sens. que ce qui aide à pénétrer le 1254 : naissance de li emperere par sa grant je suis occupé ces langues de plomba la "si elle est le temps passe dans la entr’els nen at ne pui pas de pluie pour venir il n’est pire enfer que j’ai longtemps effleurer le ciel du bout des prenez vos casseroles et  les premières       un pour jean marie je déambule et suis       deux encore la couleur, mais cette     cet arbre que ço dist li reis : antoine simon 23 deuxième apparition de poussées par les vagues antoine simon 18 il arriva que antoine simon 20 j’ai ajouté elle disposait d’une       dans rêves de josué, titrer "claude viallat, j’entends sonner les       six pour pierre theunissen la démodocos... Ça a bien un la liberté s’imprime à pour marcel  pour de mille fardeaux, mille     pluie du antoine simon 19 au matin du antoine simon 6  l’écriture avant dernier vers aoi       &agrav que d’heures equitable un besoin sonnerait les dernières       un nous lirons deux extraits de a supposer quece monde tienne  jésus deuxième suite le recueil de textes antoine simon 32 a propos de quatre oeuvres de pas même       je me À la loupe, il observa les textes mis en ligne aux george(s) (s est la pour " je suis un écorché vif.  dernières mises les petites fleurs des apaches :       le mais jamais on ne À l’occasion de dernier vers aoi noble folie de josué, quand les eaux et les terres folie de josuétout est vous avez des quatre archanges que       voyage       é       "       la pie à cri et à sequence 6   le autre citation"voui il était question non de prime abord, il marie-hélène le ciel est clair au travers sixième comme c’est       au       gentil       alla dans la caverne primordiale sous l’occupation "moi, esclave" a dans les carnets dernier vers aoi c’est la distance entre j’écoute vos "le renard connaît etait-ce le souvenir et ma foi, antoine simon 14 ce qui fait tableau : ce       pav&ea pour mes enfants laure et     les fleurs du sors de mon territoire. fais les premières janvier 2002 .traverse pour jean-louis cantin 1.- antoine simon 22 nous avancions en bas de       ruelle vous deux, c’est joie et       sur pour alain borer le 26 l’impression la plus le 26 août 1887, depuis       o un jour nous avons  pour le dernier jour "pour tes pour robert s’égarer on       à  dans le livre, le       (en regardant un dessin de toute une faune timide veille       la le 19 novembre 2013, à la encore une citation“tu non... non... je vous assure,       toujours les lettres : « h&eacu j’ai travaillé   maille 1 :que ce pays que je dis est tout est possible pour qui a propos d’une quelque chose vous dites : "un dans le respect du cahier des ce qu’un paysage peut ce paysage que tu contemplais assise par accroc au bord de       sur dans les horizons de boue, de clere est la noit e la       droite       sur dans le patriote du 16 mars depuis ce jour, le site pure forme, belle muette, dans les écroulements       d&eacu abu zayd me déplait. pas et si tu dois apprendre à       longte   nous sommes si, il y a longtemps, les deuxième approche de pur ceste espee ai dulor e   je n’ai jamais le temps passe si vite, pour jean gautheronle cosmos je ne saurais dire avec assez sous la pression des      & on trouvera la video etudiant à le pendu il semble possible moi cocon moi momie fuseau  avec « a la  de la trajectoire de ce dernier vers aoi des voix percent, racontent et la peur, présente       le dernier vers aoi station 1 : judas l’appel tonitruant du       voyage la fonction, on cheval l’une des dernières rm : nous sommes en ici. les oiseaux y ont fait je t’ai admiré, chaises, tables, verres, ecrire sur les plus vieilles le galop du poème me       " alocco en patchworck © de la quai des chargeurs de 0 false 21 18 du fond des cours et des dernier vers aoi sauvage et fuyant comme m1       "tu sais ce que c’est sixième exode, 16, 1-5 toute       neige temps de bitume en fusion sur f le feu s’est       il ajout de fichiers sons dans la brume. nuages  au mois de mars, 1166  la lancinante quand il voit s’ouvrir,       la       marche  “comment voudrais je vous quando me ne so itu pe issent de mer, venent as pour ma j’ai relu daniel biga, tu le saiset je le vois paien sunt morz, alquant la fraîcheur et la 7) porte-fenêtre temps où les coeurs quatrième essai de le samedi 26 mars, à 15 clers fut li jurz e li je ne sais pas si la pureté de la survie. nul     nous  c’était quelques autres pour lee accorde ton désir à ta je ne peins pas avec quoi, après la lecture de l’instant criblé  un livre écrit dernier vers aoi dans le pain brisé son de proche en proche tous quand c’est le vent qui    7 artistes et 1 certains soirs, quand je chercher une sorte de pour max charvolen 1) f j’ai voulu me pencher la question du récit le lent déferlement la gaucherie à vivre, la prédication faite f les marques de la mort sur       pass&e  “s’ouvre dernier vers aoi dans ma gorge de toutes les la tentation du survol, à       sur  l’exposition  dernier vers aoi dans l’innocence des rien n’est plus ardu       pass&e dernier vers aoi quand les mots   dits de rien n’est onze sous les cercles       sur dernier vers que mort chairs à vif paumes bel équilibre et sa li emperere s’est il en est des meurtrières. au lecteur voici le premier le ciel de ce pays est tout       mouett 1-nous sommes dehors. dans les carnets très malheureux... macles et roulis photo 3     dans la ruela la mort d’un oiseau. cet univers sans   saint paul trois quand vous serez tout nécrologie et  riche de mes       au À perte de vue, la houle des       vu       reine nous dirons donc une autre approche de je n’hésiterai l’éclair me dure, descendre à pigalle, se passet li jurz, si turnet a antoine simon 9 f qu’il vienne, le feu générations giovanni rubino dit merci à marc alpozzo       fourr& quelque temps plus tard, de neuf j’implore en vain le nécessaire non pas sur coussin d’air mais petites proses sur terre spectacle de josué dit i mes doigts se sont ouverts merci au printemps des au labyrinthe des pleursils l’illusion d’une paroles de chamantu madame déchirée sainte marie, grande lune pourpre dont les   anatomie du m et       &ccedi (de)lecta lucta       sur la pente “le pinceau glisse sur  les œuvres de il faut aller voir     son mon cher pétrarque,     le cygne sur a la fin il ne resta que dans l’effilé de décembre 2001.       ton ensevelie de silence,       au a la libération, les       aujour l’homme est deux nouveauté, suite de antoine simon 16 si elle est belle ? je pour michèle gazier 1 pour martine, coline et laure huit c’est encore à se reprendre. creuser son au seuil de l’atelier le vieux qui       "   ciel !!!! ainsi va le travail de qui       la cyclades, iii° l’erbe del camp, ki un verre de vin pour tacher       dans       &agrav à la bonne diaphane est le   ces notes  je signerai mon       ma et que dire de la grâce la parol

Accueil > Mots-clés > Artistes > Aliotta

Aliotta

Dernière publication : 17 décembre 2008.
Les 3 derniers articles : Le paradoxe du corail .
Les 3 articles les plus lus : Le paradoxe du corail .

info portfolio

Angelo Aliotta, Vallauris, 7 mars 2009

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette