BRIBES EN LIGNE
      sur mesdames, messieurs, veuillez     &nbs il n’y a pas de plus   iv    vers     l’é       la dans le pays dont je vous       sur le zacinto dove giacque il mio je suis celle qui trompe       pav&ea la fraîcheur et la la réserve des bribes   anatomie du m et pour jean marie  le livre, avec laure et pétrarque comme j’ai ajouté quatrième essai rares       arauca   ces sec erv vre ile le scribe ne retient les textes mis en ligne deuxième apparition    si tout au long antoine simon 26       " rm : nous sommes en       &agrav sors de mon territoire. fais l’homme est antoine simon 21 1257 cleimet sa culpe, si       marche  la toile couvre les neuf j’implore en vain il n’était qu’un grant est la plaigne e large a toi le don des cris qui on a cru à les enseignants : (en regardant un dessin de le grand combat :       coude il existe deux saints portant preambule – ut pictura dernier vers aoi fin première antoine simon 33 je t’enlace gargouille       m&eacu       sur dimanche 18 avril 2010 nous       gentil comment entrer dans une ki mult est las, il se dort je dors d’un sommeil de on dit qu’agathe outre la poursuite de la mise une il faut dire les  référencem       l̵ et je vois dans vos     au couchant  dans le livre, le chairs à vif paumes troisième essai et le géographe sait tout on trouvera la video sur l’erbe verte si est merci au printemps des glaciation entre et il parlait ainsi dans la f le feu m’a "le renard connaît       en un     chant de       la pie ce 28 février 2002. temps de bitume en fusion sur temps où les coeurs pour maxime godard 1 haute  de la trajectoire de ce pour qui veut se faire une patrick joquel vient de       descen etudiant à la gaucherie à vivre,       neige le lourd travail des meules et voici maintenant quelques dans ce pays ma mère       &n     " sainte marie, quand il voit s’ouvrir, paroles de chamantu je meurs de soif nous dirons donc vi.- les amicales aventures     [1]  suite de (de)lecta lucta   petites proses sur terre ce pays que je dis est pour lee ce qui aide à pénétrer le nous lirons deux extraits de  si, du nouveau le temps passe si vite, peinture de rimes. le texte   ces notes antoine simon 3 carles respunt : antoine simon 25     surgi ce jour là, je pouvais     tout autour antoine simon 19 faisant dialoguer f toutes mes      &     un mois sans  les œuvres de    courant et ces       baie elle ose à peine et ma foi,       allong dans ce périlleux   que signifie non, björg, un nouvel espace est ouvert la route de la soie, à pied,   nous sommes et que dire de la grâce j’écoute vos exacerbé d’air       é madame porte à à propos des grands les dessins de martine orsoni station 1 : judas dernier vers aoi a la fin il ne resta que cinq madame aux yeux       st la vie est ce bruissement       dans pour mon épouse nicole elle réalise des dernier vers aoi je déambule et suis leonardo rosa il en est des meurtrières.   dans le respect du cahier des pas facile d’ajuster le je t’ai admiré, pour angelo tout en travaillant sur les si elle est belle ? je ses mains aussi étaient c’est extrêmement       cette dans les écroulements tous ces charlatans qui je sais, un monde se martin miguel art et soudain un blanc fauche le histoire de signes . dans la caverne primordiale f j’ai voulu me pencher       crabe- au seuil de l’atelier       retour le bulletin de "bribes granz est li calz, si se       o le ciel est clair au travers il y a tant de saints sur quatrième essai de c’est pour moi le premier napolì napolì tout est possible pour qui passet li jurz, si turnet a rêve, cauchemar, dans les hautes herbes rêves de josué, tendresses ô mes envols suite du blasphème de       mouett       cerisi "tu sais ce que c’est  pour jean le après la lecture de       le le proche et le lointain cyclades, iii° sequence 6   le dernier vers aoi exode, 16, 1-5 toute         or       entre les plus terribles       il folie de josuétout est carcassonne, le 06       montag à cri et à douce est la terre aux yeux 10 vers la laisse ccxxxii apaches : c’est une sorte de mille fardeaux, mille le "patriote",       les les installations souvent, Ç’avait été la macles et roulis photo 7   3   

les "si elle est antoine simon 5 des quatre archanges que       juin deuxième suite pour martine, coline et laure       je me un temps hors du       fleure vous avez nos voix morz est rollant, deus en ad franchement, pensait le chef, difficile alliage de (ma gorge est une dix l’espace ouvert au pas sur coussin d’air mais ensevelie de silence, comme c’est la prédication faite       à juste un lu le choeur des femmes de l’ami michel intendo... intendo ! la cité de la musique pour robert 0 false 21 18       neige attendre. mot terrible. il y a dans ce pays des voies juste un mot pour annoncer nous savons tous, ici, que station 3 encore il parle dans le patriote du 16 mars les premières mieux valait découper pierre ciel pas de pluie pour venir       bien       va       une sixième moisissures mousses lichens  tu vois im font chier ce va et vient entre fragilité humaine. le galop du poème me assise par accroc au bord de   saint paul trois ainsi alfred… la poésie, à la attelage ii est une œuvre il avait accepté station 7 : as-tu vu judas se dans les carnets dernier vers aoi de sorte que bientôt carles li reis en ad prise sa       ...mai       sur antoine simon 11 temps de pierres douze (se fait terre se   un vendredi ...et poème pour cher bernard un tunnel sans fin et, à maintenant il connaît le dernier vers aoi equitable un besoin sonnerait nice, le 8 octobre n’ayant pas  dernières mises mon travail est une le recueil de textes merci à la toile de chercher une sorte de a grant dulur tendrai puis villa arson, nice, du 17   le 10 décembre     le dans le monde de cette       pour lorsque martine orsoni       un clers fut li jurz e li station 4 : judas    est-ce que       les ce qui fait tableau : ce gardien de phare à vie, au dernier vers aoi temps où le sang se mais non, mais non, tu spectacle de josué dit en ceste tere ad estet ja       pass&e aux george(s) (s est la pour ma  avec « a la ne pas négocier ne je découvre avant toi antoine simon 16       soleil arbre épanoui au ciel si j’étais un errer est notre lot, madame, dans le train premier siglent a fort e nagent e madame est une torche. elle la mastication des raphaël la fonction,  dernier salut au d’un bout à f le feu s’est i.- avaler l’art par     pluie du le lent tricotage du paysage accoucher baragouiner i en voyant la masse aux encore la couleur, mais cette non... non... je vous assure, il faut aller voir quand sur vos visages les       l̵ dentelle : il avait j’ai en réserve dernier vers aoi dont les secrets… à quoi madame, c’est notre l’impossible     une abeille de charogne sur le seuilce qui la terre a souvent tremblé ….omme virginia par la antoine simon 17 c’est vrai on peut croire que martine "nice, nouvel éloge de la       qui deux nouveauté,       allong la chaude caresse de deux ajouts ces derniers vous deux, c’est joie et le coquillage contre rare moment de bonheur,       la antoine simon 6 iv.- du livre d’artiste chaque jour est un appel, une fontelucco, 6 juillet 2000 "moi, esclave" a       voyage       fourmi À peine jetés dans le karles se dort cum hume tout mon petit univers en bel équilibre et sa heureuse ruine, pensait a ma mère, femme parmi au programme des actions alocco en patchworck © a la libération, les la communication est il y a des objets qui ont la tromper le néant la parol

Accueil > Mots-clés > Artistes > Aliotta

Aliotta

Dernière publication : 17 décembre 2008.
Les 3 derniers articles : Le paradoxe du corail .
Les 3 articles les plus lus : Le paradoxe du corail .

info portfolio

Angelo Aliotta, Vallauris, 7 mars 2009

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette