BRIBES EN LIGNE
une fois entré dans la pour anne slacik ecrire est a l’aube des apaches, ce pays que je dis est       la pie "si elle est dont les secrets… à quoi       embarq       m̵ ce a claude b.   comme vertige. une distance fragilité humaine. samuelchapitre 16, versets 1 un homme dans la rue se prend     le pour pierre theunissen la À l’occasion de ce va et vient entre voudrais je vous petit matin frais. je te est-ce parce que, petit, on la fonction, de pareïs li seit la antoine simon 12 equitable un besoin sonnerait ce qui aide à pénétrer le au lecteur voici le premier dorothée vint au monde       marche quelques autres f le feu m’a polenta coupé en deux quand       nuage le géographe sait tout premier vers aoi dernier bribes en ligne a merci à marc alpozzo       l̵ dernier vers aoi       " dernier vers aoi l’existence n’est l’impossible ouverture d’une petites proses sur terre des quatre archanges que "je me tais. pour taire. rimbaud a donc       en un       quel ennui, mortel pour iv.- du livre d’artiste    si tout au long dans le monde de cette ce poème est tiré du dernier vers aoi giovanni rubino dit dans les hautes herbes       sur       ruelle toulon, samedi 9 aux george(s) (s est la         &n allons fouiller ce triangle religion de josué il ne faut-il pas vivre comme 1) la plupart de ces carissimo ulisse,torna a juste un mot pour annoncer au rayon des surgelés journée de       les       vu ce qui fait tableau : ce macles et roulis photo 7 ma voix n’est plus que   3   

les présentation du 0 false 21 18 envoi du bulletin de bribes générations l’art n’existe pas de pluie pour venir 5) triptyque marocain paysage de ta tombe  et prenez vos casseroles et sculpter l’air : tandis que dans la grande À la loupe, il observa temps de cendre de deuil de tout à fleur d’eaula danse   que signifie tu le saiset je le vois il n’est pire enfer que       sur outre la poursuite de la mise f dans le sourd chatoiement normal 0 21 false fal pluies et bruines,       un antoine simon 33 printemps breton, printemps   ces notes antoine simon 2     sur la antoine simon 18 un besoin de couper comme de me l’instant criblé pour martine       bruyan   pour théa et ses       " 1. il se trouve que je suis j’ai travaillé pierre ciel       object i.- avaler l’art par cliquetis obscène des  hier, 17       l̵ rita est trois fois humble. antoine simon 31 antoine simon 26       vu dans la caverne primordiale préparation des antoine simon 24 le 28 novembre, mise en ligne   nous sommes intendo... intendo ! ainsi alfred… un tunnel sans fin et, à sauvage et fuyant comme un soir à paris au bientôt, aucune amarre il n’était qu’un       rampan la gaucherie à vivre, c’est une sorte de     dans la ruela bruno mendonça avez-vous vu       sur le en cet anniversaire, ce qui thème principal : pour frédéric bel équilibre et sa j’aime chez pierre     chambre (À l’église glaciation entre introibo ad altare       pav&ea j’entends sonner les mise en ligne d’un       la       " lorsque martine orsoni la langue est intarissable c’est extrêmement       reine et combien antoine simon 23 je suis sables mes parolesvous un titre : il infuse sa de la deuxième suite la vie est ce bruissement  tu ne renonceras pas. où l’on revient pas facile d’ajuster le       &agrav tu le sais bien. luc ne la bouche pure souffrance seins isabelle boizard 2005 à à propos “la à la mémoire de  dans toutes les rues       apr&eg 0 false 21 18 pour andré villers 1)       la dernier vers aoi  référencem       et il fallait aller debout une il faut dire les régine robin, je meurs de soif     une abeille de etait-ce le souvenir le travail de bernard f le feu s’est réponse de michel       au   tout est toujours en f toutes mes je t’ai admiré, l’évidence accoucher baragouiner    seule au a ma mère, femme parmi le temps passe dans la je n’ai pas dit que le travail de tissage, dans       en           les provisions le passé n’est 1.- les rêves de c’est un peu comme si, tout est prêt en moi pour       &n attelage ii est une œuvre archipel shopping, la       arauca       un       vaches       pass&e de profondes glaouis dans le respect du cahier des madame, vous débusquez jouer sur tous les tableaux       b&acir       &n pour alain borer le 26 suite de je suis celle qui trompe       magnol descendre à pigalle, se  un livre écrit dernier vers aoi pour le prochain basilic, (la "et bien, voilà..." dit dernier vers aoi moisissures mousses lichens pour andrée je t’enlace gargouille de prime abord, il deux mille ans nous il y a des objets qui ont la le geste de l’ancienne, antoine simon 7 les installations souvent, madame porte à       soleil dernier vers s’il a dix sept ans, je ne savais       p&eacu À max charvolen et martin 1257 cleimet sa culpe, si tout le problème pour m.b. quand je me heurte béatrice machet vient de « h&eacu macles et roulis photo 3 arbre épanoui au ciel       il 1254 : naissance de "l’art est-il « amis rollant, de a propos de quatre oeuvres de dernier vers aoi     au couchant mise en ligne il aurait voulu être dernier vers aoi merci au printemps des   très malheureux...  je signerai mon paien sunt morz, alquant et voici maintenant quelques buttati ! guarda&nbs le 2 juillet la galerie chave qui 10 vers la laisse ccxxxii  dans le livre, le i mes doigts se sont ouverts monde imaginal, la deuxième édition du pour mon épouse nicole deuxième essai le et encore  dits la terre nous  il y a le cher bernard lancinant ô lancinant mi viene in mentemi "pour tes  jésus  les œuvres de j’ai changé le tout en travaillant sur les ce n’est pas aux choses cette machine entre mes f j’ai voulu me pencher  l’exposition  encore la couleur, mais cette la prédication faite de pa(i)smeisuns en est venuz     nous je t’enfourche ma ( ce texte a les routes de ce pays sont pour robert       qui       entre entr’els nen at ne pui  les trois ensembles       le       (   anatomie du m et       les derniers         or mieux valait découper madame chrysalide fileuse je désire un « pouvez-vous il y a tant de saints sur station 7 : as-tu vu judas se       au essai de nécrologie,   1) cette       la       le   si vous souhaitez       dans sors de mon territoire. fais c’est parfois un pays l’impression la plus clquez sur dans les carnets tous ces charlatans qui  on peut passer une vie       &ccedi la mort, l’ultime port, de toutes les   pour le prochain fin première au commencement était pour julius baltazar 1 le       st ce monde est semé       six et si tu dois apprendre à bernadette griot vient de antoine simon 14 « voici antoine simon 27 dernier vers aoi ils s’étaient mon travail est une napolì napolì en 1958 ben ouvre à moi cocon moi momie fuseau       &n       la autre citation maintenant il connaît le   la production en introduction à   au milieu de ouverture de l’espace clere est la noit e la in the country antoine simon 5 là, c’est le sable et et c’était dans  née à que reste-t-il de la et nous n’avons rien dans les carnets     cet arbre que carles respunt : l’appel tonitruant du   d’un coté, quand il voit s’ouvrir, dans le patriote du 16 mars pas même accorde ton désir à ta       sur       au pour mes enfants laure et la parol

Accueil > Mots-clés > Artistes > Gasc

Gasc

Dernière publication : 28 mars 2015.
Les 3 derniers articles : Odyssées furtives, 12 , Odyssées furtives, 11 , Odyssées furtives, 10 .
Les 3 articles les plus lus : Odyssées furtives, 9 , Odyssées furtives, 3 , Odyssées furtives, 1 .

  • RAPHAEL MONTICELLI

    Odyssées furtives, 1

    12 fictions pour Anne-Valérie Gasc

    UNE Il faut dire les rêves de Madame. Chargés de poudres. On pourrait les dire scintillants. Madame les poursuit, les traque, les retient. Ses doigts et ses lèvres en sont colorés. Et dans ses (...)
    Clefs : Gasc

  • RAPHAEL MONTICELLI

    Odyssées furtives, 2

    12 fictions pour Anne-Valérie Gasc

    / Monographies
    DEUX Ce travail vous est apparu d’abord –d’emblée- comme un questionnement de l’urbanité, des relations –ou des non-relations- dans la ville : vous avez vu Anne-Valérie Gasc investir tout un (...)

  • RAPHAEL MONTICELLI

    Odyssées furtives, 3

    / Monographies
    TROIS (mon souffle au matin s’épr[ ] les ailes lèvent l’ombre creuse ailes mes yeux ouverts ma vie soleil allié aveugle le jour vient entre nuit et clarté le vent voix douces bronzées des femmes (...)

  • RAPHAEL MONTICELLI

    Odyssées furtives, 4

    QUATRE Si la mer s’est arrêtée ici dans l’apaisement définitif de ce qui meurt dit Madame-des-voyages c’est que tu dois en préserver l’image au besoin avec des moyens de fortune fragiles et précaires. (...)
    Clefs : Gasc

  • RAPHAEL MONTICELLI

    Odyssées furtives, 5

    Première publication : 1er janvier 2005 / Monographies
    CINQ Madame aux yeux chargés des airs du large. Elle nage sur la crête au dessus des toits et soudain plonge. Elle recueille avec l’opiniâtreté lente des anges, des bribes de vie, des gestes (...)

  • RAPHAEL MONTICELLI

    Odyssées furtives, 8

    Première publication : 1er janvier 2005 / Monographies
    HUIT C’est encore à Graz que vous l’avez entendue dire : « Sysiphe ne s’arrête pas »7… Elle non plus. Roulant son même discours, les mêmes mots, la même boule dans le même espace. Vous non plus vous (...)

  • RAPHAEL MONTICELLI

    Odyssées furtives, 9

    Première publication : 1er janvier 2005 / Monographies
    NEUF J’implore en vain le retour de l’illusion des lendemains Ici c’est l’heure trop inquiète Le chemin aux mille détours La filature des insectes L’espace ouvert au fond des puits (...)

  • RAPHAEL MONTICELLI

    Odyssées furtives, 10

    Première publication : 1er janvier 2005 / Monographies
    DIX L’espace ouvert au fond des puits Le frémissement des pales L’horizon sans cesse en chute Ses lunes vibrantes au sol Ce qui fuit et qui renaît Sous les cercles enchevêtrés (...)

  • RAPHAEL MONTICELLI

    Odyssées furtives, 11

    Première publication : 1er janvier 2005 / Monographies
    ONZE Sous les cercles enchevêtré Ils sont venus de toutes parts Les anciens compagnons d’armes Il y avait à conquérir Tant de terres endeuillées Ils sont venus tenant aux dents La (...)

  • RAPHAEL MONTICELLI

    Odyssées furtives, 12

    Première publication : 1er janvier 2005 / Monographies
    DOUZE (se fait terre se sait vent et bruit [ ] tu sens filer hésiter se figer la chaleur air épaissi chants sourds air poudre tourne gorge sèche l e bruit l’air qui pousse expulse des (...)


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette