BRIBES EN LIGNE
ce texte m’a été     du faucon diaphane est le poème pour       assis il y a dans ce pays des voies vous avez la pureté de la survie. nul  au travers de toi je lorsqu’on connaît une 10 vers la laisse ccxxxii       bien ne pas négocier ne il en est des noms comme du raphaËl le coeur du un trait gris sur la j’ai perdu mon madame, vous débusquez     nous dimanche 18 avril 2010 nous    au balcon une errance de 0 false 21 18 pas facile d’ajuster le       sur     cet arbre que madame est une torche. elle dorothée vint au monde a toi le don des cris qui c’est la distance entre       mouett       longte antoine simon 25       il pour jean marie de soie les draps, de soie       s̵ le lent déferlement coupé en deux quand d’un côté la vie est dans la vie. se ici, les choses les plus décembre 2001. le 26 août 1887, depuis religion de josué il    en il n’est pire enfer que cet univers sans       au j’ai travaillé issent de mer, venent as       nuage tout mon petit univers en mille fardeaux, mille diaphane est le mot (ou la bouche pleine de bulles dernier vers que mort       l̵     chant de je dors d’un sommeil de       la     pluie du ce qui fascine chez présentation du     de rigoles en       coude       &eacut et tout avait dernier vers aoi pas de pluie pour venir descendre à pigalle, se   3   

les les étourneaux ! l’appel tonitruant du il en est des meurtrières. deuxième approche de gardien de phare à vie, au       &agrav       sur le tu le sais bien. luc ne frères et nous serons toujours ces ce monde est semé les petites fleurs des       ma difficile alliage de si elle est belle ? je 13) polynésie dont les secrets… à quoi buttati ! guarda&nbs madame est une de profondes glaouis   que signifie iloec endreit remeint li os     [1]  dans la caverne primordiale de pa(i)smeisuns en est venuz       le  “comment  tu vois im font chier mise en ligne d’un       quinze au matin du poussées par les vagues rien n’est pour alain borer le 26 toute une faune timide veille 1-nous sommes dehors. à la bonne de pareïs li seit la mes pensées restent       la pour julius baltazar 1 le j’ai changé le antoine simon 3 des voiles de longs cheveux sauvage et fuyant comme des quatre archanges que    il pour michèle saluer d’abord les plus 1- c’est dans à antoine simon 17       dans       banlie   maille 1 :que   le 10 décembre     le cygne sur li emperere par sa grant       " non... non... je vous assure,       midi dernier vers aoi   les dessins de martine orsoni le plus insupportable chez c’est la chair pourtant       au j’aime chez pierre comme c’est  le "musée autres litanies du saint nom a dix sept ans, je ne savais nous savons tous, ici, que les premières on trouvera la video quel étonnant la danse de  mise en ligne du texte cinq madame aux yeux à propos des grands 1) notre-dame au mur violet   la baie des anges carmelo arden quin est une   saint paul trois le 28 novembre, mise en ligne     oued coulant       &n       maquis j’écoute vos dernier vers aoi 0 false 21 18 il ne s’agit pas de certains soirs, quand je       neige  c’était pour jacky coville guetteurs f le feu s’est 1. il se trouve que je suis       st première "la musique, c’est le       soleil  “... parler une la vie humble chez les       à   je n’ai jamais vous n’avez madame a des odeurs sauvages “dans le dessin j’ai parlé bernadette griot vient de    seule au pour maguy giraud et le galop du poème me 1.- les rêves de vous avez       l̵       glouss je suis bien dans rossignolet tu la     ton   un et ces « 8° de et je vois dans vos le glacis de la mort max charvolen, martin miguel lu le choeur des femmes de   ciel !!!! madame aux rumeurs       &n f le feu s’est       vu       deux madame, on ne la voit jamais sa langue se cabre devant le "le renard connaît       ruelle     extraire « voici marché ou souk ou i mes doigts se sont ouverts dans l’effilé de i.- avaler l’art par  les trois ensembles       dans envoi du bulletin de bribes une autre approche de je n’ai pas dit que le un jour nous avons imagine que, dans la traquer ço dist li reis :   est-ce que (de)lecta lucta   les parents, l’ultime « amis rollant, de bruno mendonça pour andré villers 1) dans le monde de cette et voici maintenant quelques l’éclair me dure, tout à fleur d’eaula danse au lecteur voici le premier  “s’ouvre le 19 novembre 2013, à la j’ai en réserve antoine simon 33 un soir à paris au pour andré ma voix n’est plus que       arauca charogne sur le seuilce qui  dernières mises f les feux m’ont en introduction à       p&eacu tout est prêt en moi pour  hors du corps pas tendresses ô mes envols vertige. une distance antoine simon 6       je inoubliables, les       le       aujour antoine simon 29   marcel les oiseaux s’ouvrent pour nicolas lavarenne ma     un mois sans la poésie, à la       allong   entrons       qui madame dans l’ombre des même si       sabots attelage ii est une œuvre    regardant c’était une  il est des objets sur       six       object "ah ! mon doux pays,     les provisions ma voix n’est plus que       le mouans sartoux. traverse de pluies et bruines, li emperere s’est il souffle sur les collines dans le train premier douze (se fait terre se le coquillage contre antoine simon 26   adagio   je je meurs de soif       les avant dernier vers aoi bien sûrla le geste de l’ancienne, bernard dejonghe... depuis       cette       ce on cheval       d&eacu n’ayant pas       embarq ce qui fait tableau : ce je suis       dernier vers aoi       dans très saintes litanies karles se dort cum hume le ciel est clair au travers       je carcassonne, le 06 l’ami michel ki mult est las, il se dort faisant dialoguer antoine simon 5 et si au premier jour il il y a tant de saints sur  tous ces chardonnerets a grant dulur tendrai puis dernier vers aoi antoine simon 11 quatrième essai de maintenant il connaît le après la lecture de il était question non  epître aux et si tu dois apprendre à  la toile couvre les       pav&ea deuxième suite li quens oger cuardise je t’enlace gargouille pour yves et pierre poher et autre essai d’un  dans toutes les rues c’est le grand ma mémoire ne peut me       fleure     depuis dieu faisait silence, mais  ce mois ci : sub       reine accoucher baragouiner       ton       un nouvel espace est ouvert dans les carnets pour andré à propos “la dernier vers aoi         grappe béatrice machet vient de mon travail est une toutefois je m’estimais errer est notre lot, madame, cliquetis obscène des le franchissement des     au couchant d’ eurydice ou bien de raphaël "l’art est-il je t’enfourche ma l’art n’existe le corps encaisse comme il la lecture de sainte siglent a fort e nagent e quel ennui, mortel pour des voix percent, racontent pour anne slacik ecrire est antoine simon 27 sables mes parolesvous de toutes les ce qui aide à pénétrer le       apr&eg sous l’occupation le temps passe si vite,  martin miguel vient       gentil comme une suite de si, il y a longtemps, les 1 la confusion des  le grand brassage des       fleur moisissures mousses lichens la chaude caresse de tant pis pour eux.       fourr& le grand combat : dans l’innocence des la parol

Accueil > Mots-clés > Artistes > Buraglio

Buraglio



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette