BRIBES EN LIGNE
jamais si entêtanteeurydice vertige. une distance       aux depuis le 20 juillet, bribes comme ce mur blanc     l’é  je signerai mon c’est extrêmement et voici maintenant quelques       une       pourqu   la production immense est le théâtre et a la fin il ne resta que langues de plomba la sur la toile de renoir, les i mes doigts se sont ouverts pas même voile de nuità la face aux bronzes de miodrag je n’hésiterai tous ces charlatans qui quand nous rejoignons, en marcel alocco a ce jour-là il lui neuf j’implore en vain très saintes litanies  il y a le je déambule et suis 1. il se trouve que je suis aux barrières des octrois cinq madame aux yeux « voici dans le respect du cahier des station 4 : judas        dans si j’étais un       que je t’enlace gargouille ] heureux l’homme il existe deux saints portant et nous n’avons rien    si tout au long       object       montag  née à antoine simon 21 dernier vers aoi c’est ici, me       dans pour jean-louis cantin 1.- dernier vers aoi montagnesde       au       ton     "       allong la prédication faite dans les carnets dernier vers aoi de mes deux mains dernier vers aoi ce va et vient entre autres litanies du saint nom pas de pluie pour venir cinquième essai tout dernier vers aoi   toutefois je m’estimais   la baie des anges avec marc, nous avons se reprendre. creuser son coupé en deux quand le travail de bernard cette machine entre mes je meurs de soif gardien de phare à vie, au de pareïs li seit la la terre nous madame est une merle noir  pour "si elle est    7 artistes et 1 il est le jongleur de lui il y a des objets qui ont la le ciel est clair au travers f qu’il vienne, le feu bientôt, aucune amarre     &nbs   ces sec erv vre ile antoine simon 30 fragilité humaine.   d’un coté,  martin miguel vient       une franchement, pensait le chef, iv.- du livre d’artiste entr’els nen at ne pui       j̵     extraire       &agrav  le "musée   dits de     hélas,       ruelle les lettres ou les chiffres       sur 1.- les rêves de il n’était qu’un       sur le jouer sur tous les tableaux ce mes pensées restent ce qui importe pour       voyage il aurait voulu être « e ! malvais archipel shopping, la       je pour andré villers 1)     quand j’oublie souvent et dernier vers aoi "la musique, c’est le       tourne       quinze trois (mon souffle au matin la force du corps, toujours les lettres : le plus insupportable chez a ma mère, femme parmi     une abeille de       &ccedi antoine simon 20       ce antoine simon 28 a supposer quece monde tienne si grant dol ai que ne de prime abord, il la communication est vue à la villa tamaris temps de pierres j’ai longtemps références : xavier       maquis dernier vers aoi r.m.a toi le don des cris qui mais non, mais non, tu    il iloec endreit remeint li os les installations souvent, il faut laisser venir madame ouverture d’une       le dernier vers aoi la bouche pleine de bulles     nous a claude b.   comme la rencontre d’une histoire de signes .   six formes de la nu(e), comme son nom autre essai d’un  tu ne renonceras pas.  jésus dans le train premier on préparait nouvelles mises en l’homme est       la 0 false 21 18 aux george(s) (s est la n’ayant pas       st onzième pour martin quatrième essai de certains soirs, quand je si j’avais de son pour ma 1 la confusion des   pour théa et ses station 7 : as-tu vu judas se       la       l̵ raphaËl écrirecomme on se     depuis j’ai ajouté  dans toutes les rues pour michèle gazier 1 des conserves ! exacerbé d’air   (dans le     à travail de tissage, dans écoute, josué, pour anne slacik ecrire est dernier vers aoi À la loupe, il observa légendes de michel chaque automne les des quatre archanges que Ç’avait été la       pass&e deux nouveauté, a l’aube des apaches, pour       marche je suis     son la liberté s’imprime à au labyrinthe des pleursils     au couchant pour frédéric pour maxime godard 1 haute la cité de la musique ….omme virginia par la il ne sait rien qui ne va       é diaphane est le je dors d’un sommeil de ce pays que je dis est       dans le franchissement des   macles et roulis photo 6 le galop du poème me antoine simon 29         or   se à sylvie       dans d’un côté  référencem 1- c’est dans au lecteur voici le premier pour jacky coville guetteurs on croit souvent que le but le texte qui suit est, bien mougins. décembre issent de mer, venent as edmond, sa grande       o (josué avait chaque jour est un appel, une napolì napolì macao grise m1             magnol j’ai travaillé  l’exposition  granz fut li colps, li dux en le nécessaire non     chambre i en voyant la masse aux       dans quand il voit s’ouvrir, tous feux éteints. des les dernières la mastication des après la lecture de descendre à pigalle, se tendresses ô mes envols régine robin, attention beau       object dernier vers aoi allons fouiller ce triangle vous dites : "un deux ce travail vous est     le cygne sur a christiane ainsi fut pétrarque dans     sur la pente dernier vers s’il   que signifie tu le saiset je le vois À max charvolen et le 23 février 1988, il "tu sais ce que c’est f les feux m’ont on trouvera la video deuxième suite etait-ce le souvenir générations cet article est paru dans le j’ai parlé c’est la chair pourtant comme une suite de un jour, vous m’avez temps où les coeurs  la toile couvre les    de femme liseuse "et bien, voilà..." dit je suis occupé ces  il est des objets sur livre grand format en trois démodocos... Ça a bien un les routes de ce pays sont       chaque vous avez antoine simon 15 les oiseaux s’ouvrent pour nicolas lavarenne ma bribes en ligne a    regardant pour jean-marie simon et sa derniers vers sun destre rêves de josué, (ô fleur de courge... je reviens sur des       dans ma chair n’est dernier vers aoi madame, vous débusquez et encore  dits sixième madame déchirée       bonheu cher bernard pur ceste espee ai dulor e vos estes proz e vostre station 3 encore il parle       neige j’aime chez pierre deuxième essai pour gilbert viallat © le château de janvier 2002 .traverse approche d’une dans les hautes herbes paysage de ta tombe  et carles respunt : ma voix n’est plus que tout à fleur d’eaula danse ses mains aussi étaient en ceste tere ad estet ja le 19 novembre 2013, à la pour raphaël       &n dernier vers aoi       apr&eg nos voix f les marques de la mort sur antoine simon 12       sabots       dans j’ai donc       au     longtemps sur outre la poursuite de la mise 5) triptyque marocain   si vous souhaitez       ( grande lune pourpre dont les clere est la noit e la maintenant il connaît le pour martine, coline et laure   adagio   je pour pierre theunissen la temps où le sang se       la       longte me coupé le sonà  “ne pas antoine simon 23 les dessins de martine orsoni       fourr&       je me l’erbe del camp, ki lentement, josué     cet arbre que  zones gardées de mouans sartoux. traverse de ce texte m’a été nous avons affaire à de le lent tricotage du paysage       bien il avait accepté       dans       le " je suis un écorché vif. hans freibach :       pour station 1 : judas quelque temps plus tard, de g. duchêne, écriture le       la pie       " siglent a fort e nagent e madame a des odeurs sauvages il y a dans ce pays des voies       &agrav pour daniel farioli poussant la parol

Accueil > Mots-clés > Artistes > Bartolini

Bartolini

Dernière publication : 15 mars 2008.
Les 3 derniers articles : L’herbier fugace .
Les 3 articles les plus lus : L’herbier fugace .

  • L’herbier fugace

    Ecrit à partir d’un carnet de dessins de Michèle Bartolini. Un document au format flash (réalisé par Marc Bénita) a été présenté au musée Matisse à l’occasion du colloque "l’instant du dessin", en avril (...)


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette