BRIBES EN LIGNE
"et bien, voilà..." dit  epître aux il souffle sur les collines         or autres litanies du saint nom 1-nous sommes dehors. raphaël 0 false 21 18   iv    vers       nuage li quens oger cuardise       midi je me souviens de       pass&e f les rêves de jusqu’à il y a douce est la terre aux yeux gardien de phare à vie, au je reviens sur des       le  la lancinante du bibelot au babilencore une  ce mois ci : sub À perte de vue, la houle des     dans la ruela j’écoute vos       dans dans la caverne primordiale  le livre, avec le "patriote", je découvre avant toi pour pierre theunissen la       l̵       sur pour robert     après depuis ce jour, le site madame des forêts de il s’appelait       le bien sûrla lancinant ô lancinant de l’autre     sur la pente temps de cendre de deuil de printemps breton, printemps sainte marie, f j’ai voulu me pencher on préparait tu le sais bien. luc ne monde imaginal, lentement, josué ne pas négocier ne f le feu s’est       sur le dernier vers aoi heureuse ruine, pensait régine robin, Être tout entier la flamme       quinze huit c’est encore à       j̵       le à cri et à si, il y a longtemps, les sept (forces cachées qui macles et roulis photo 6 mise en ligne d’un côté et combien quel ennui, mortel pour etait-ce le souvenir dernier vers aoi l’heure de la   pour le prochain vue à la villa tamaris   je ne comprends plus       au   anatomie du m et « h&eacu tes chaussures au bas de ecrire sur descendre à pigalle, se tous ces charlatans qui 0 false 21 18 quant carles oït la  les éditions de cinquième essai tout antoine simon 17       jardin neuf j’implore en vain (vois-tu, sancho, je suis tendresse du mondesi peu de j’ai perdu mon pour marcel etudiant à la rencontre d’une  le "musée dernier vers aoi   les lettres ou les chiffres l’évidence jouer sur tous les tableaux       coude le ciel est clair au travers avec marc, nous avons preambule – ut pictura     m2 &nbs       &n     l’é saluer d’abord les plus apaches :  jésus ce 28 février 2002.       les   un c’est extrêmement       montag la force du corps,  pour le dernier jour station 1 : judas le recueil de textes napolì napolì 1257 cleimet sa culpe, si comme c’est     vers le soir outre la poursuite de la mise sequence 6   le paroles de chamantu pas même    regardant   au milieu de en cet anniversaire, ce qui écrirecomme on se tout en travaillant sur les je t’enlace gargouille  pour de dernier vers aoi     double effleurer le ciel du bout des antoine simon 2 des quatre archanges que martin miguel art et   pour théa et ses la question du récit quand vous serez tout ce qui fait tableau : ce       "  “comment       p&eacu non... non... je vous assure, iloec endreit remeint li os rêve, cauchemar, janvier 2002 .traverse mille fardeaux, mille ce n’est pas aux choses pour mes enfants laure et 10 vers la laisse ccxxxii dorothée vint au monde f le feu m’a c’est parfois un pays mon cher pétrarque, deuxième essai       ( pour raphaël il n’est pire enfer que 1254 : naissance de clquez sur       un l’existence n’est l’instant criblé "moi, esclave" a pour michèle gazier 1 et que dire de la grâce dont les secrets… à quoi  il y a le  je signerai mon torna a sorrento ulisse torna que reste-t-il de la le 28 novembre, mise en ligne on croit souvent que le but le bulletin de "bribes  un livre écrit f le feu s’est       &n et ces j’ai parlé ajout de fichiers sons dans langues de plomba la       le     le depuis le 20 juillet, bribes       le de pareïs li seit la mise en ligne d’un deuxième suite un trait gris sur la fragilité humaine. dernier vers s’il       jonath ici, les choses les plus branches lianes ronces beaucoup de merveilles j’ai ajouté à la mémoire de dernier vers aoi       un     sur la       la       à violette cachéeton   en grec, morías premier essai c’est ce poème est tiré du       banlie       droite de soie les draps, de soie       la pie       dans       pour julius baltazar 1 le un temps hors du   maille 1 :que couleur qui ne masque pas approche d’une À l’occasion de pour michèle gazier 1) aux barrières des octrois un verre de vin pour tacher       dans       au  monde rassemblé sixième antoine simon 9 c’est ici, me max charvolen, martin miguel lu le choeur des femmes de la mastication des       les pour andré le coquillage contre pour frédéric dernier vers aoi si j’avais de son madame, on ne la voit jamais       aujour       object nu(e), comme son nom rien n’est plus ardu on a cru à  de la trajectoire de ce  tu vois im font chier ma mémoire ne peut me dans le patriote du 16 mars la fraîcheur et la elle disposait d’une faisant dialoguer trois tentatives desesperees madame a des odeurs sauvages au labyrinthe des pleursils toutes sortes de papiers, sur macles et roulis photo 4    au balcon sixième « amis rollant, de l’illusion d’une dernier vers que mort si grant dol ai que ne     hélas, la vie humble chez les       pour poème pour vous n’avez       reine que d’heures jamais je n’aurais       neige pour egidio fiorin des mots où l’on revient toutes ces pages de nos la vie est ce bruissement       et pour max charvolen 1) (À l’église   né le 7 je serai toujours attentif à     à la route de la soie, à pied, l’attente, le fruit ce qui fascine chez à la bonne  hors du corps pas       la       l̵ dix l’espace ouvert au       six       dans granz fut li colps, li dux en dans l’innocence des antoine simon 15 nouvelles mises en une il faut dire les je ne peins pas avec quoi, les avenues de ce pays deuxième essai le pour martine morz est rollant, deus en ad et encore  dits pour jean-marie simon et sa dernier vers aoi (dans mon ventre pousse une mi viene in mentemi un jour, vous m’avez   ces sec erv vre ile passet li jurz, la noit est       temps de bitume en fusion sur a toi le don des cris qui les installations souvent,       en un dans le respect du cahier des chaque automne les pour       sur il y a dans ce pays des voies eurydice toujours nue à j’ai longtemps quand il voit s’ouvrir, présentation du       baie       la antoine simon 6 traquer merle noir  pour  dans toutes les rues soudain un blanc fauche le je sais, un monde se de profondes glaouis 1) la plupart de ces antoine simon 18 au programme des actions marie-hélène       bonhe dans les hautes herbes pas sur coussin d’air mais un tunnel sans fin et, à la danse de le samedi 26 mars, à 15       grappe je déambule et suis la terre nous mon travail est une chercher une sorte de i.- avaler l’art par a la femme au les étourneaux ! il en est des meurtrières. pluies et bruines, et ma foi, abstraction voir figuration giovanni rubino dit 1.- les rêves de i en voyant la masse aux vous avez ] heureux l’homme pour gilbert À max charvolen et martin       fourr& les dernières et tout avait       sous antoine simon 23 suite de (josué avait lentement rita est trois fois humble. "ces deux là se    nous genre des motsmauvais genre       une       sur les grands     tout autour j’entends sonner les le vieux qui un besoin de couper comme de poussées par les vagues pour le prochain basilic, (la pas une année sans évoquer quai des chargeurs de dans l’effilé de       st sables mes parolesvous la parol

Accueil > Mots-clés > Artistes > Barbi

Barbi

Dernière publication : 30 décembre 2008.
Les 3 derniers articles : Giotto, décidément... .
Les 3 articles les plus lus : Giotto, décidément... .


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette