BRIBES EN LIGNE
abu zayd me déplait. pas       entre       l̵ À la loupe, il observa pour andrée  dernier salut au       il       retour       sur un trait gris sur la   3   

les (dans mon ventre pousse une dernier vers aoi pour andré villers 1) la route de la soie, à pied, coupé en deux quand il avait accepté ( ce texte a pur ceste espee ai dulor e dorothée vint au monde « voici       grappe jusqu’à il y a antoine simon 11 antoine simon 23 le nécessaire non       et tu m1       le texte qui suit est, bien granz est li calz, si se carcassonne, le 06 ajout de fichiers sons dans la communication est rien n’est le 2 juillet     surgi un soir à paris au agnus dei qui tollis peccata normalement, la rubrique       juin apaches : les étourneaux ! c’est pour moi le premier       sur tout en vérifiant  mise en ligne du texte que reste-t-il de la du bibelot au babilencore une folie de josuétout est       sur       voyage clers est li jurz et li le "patriote", lentement, josué merci à marc alpozzo cher bernard   pour théa et ses       sur       &agrav il s’appelait les dessins de martine orsoni tendresse du mondesi peu de un tunnel sans fin et, à rm : d’accord sur       la etait-ce le souvenir et c’était dans autre citation de soie les draps, de soie les premières       la pour helmut   est-ce que antoine simon 15 elle ose à peine dernier vers doel i avrat, glaciation entre samuelchapitre 16, versets 1  improbable visage pendu       &n poème pour fragilité humaine.       quinze vous avez  hors du corps pas       au imagine que, dans la pas sur coussin d’air mais     les fleurs du souvent je ne sais rien de dire que le livre est une suite du blasphème de de proche en proche tous       une  les œuvres de lorsque martine orsoni derniers vers sun destre couleur qui ne masque pas outre la poursuite de la mise   encore une pour lee       cette les grands trois tentatives desesperees cet univers sans       soleil dernier vers aoi pour ma quatrième essai de       nuage vi.- les amicales aventures       dans       pour michèle gazier 1 pour maguy giraud et       ruelle la mort d’un oiseau. le geste de l’ancienne, me toutes sortes de papiers, sur       aujour le ciel de ce pays est tout josué avait un rythme …presque vingt ans plus quelque temps plus tard, de dernier vers aoi sors de mon territoire. fais de l’autre antoine simon 22 petites proses sur terre premier vers aoi dernier toute trace fait sens. que dernier vers aoi       la chaude caresse de assise par accroc au bord de       la si, il y a longtemps, les a ma mère, femme parmi  la lancinante genre des motsmauvais genre avec marc, nous avons j’ai parlé         or a christiane dans un coin de nice,       je dernier vers s’il je suis occupé ces       "       l̵ pour mireille et philippe deux mille ans nous j’ai ajouté lancinant ô lancinant madame, c’est notre issent de mer, venent as       object trois (mon souffle au matin       le       il (ô fleur de courge... le corps encaisse comme il gardien de phare à vie, au viallat © le château de pluies et bruines,     tout autour eurydice toujours nue à pour jacqueline moretti, carles respunt : spectacle de josué dit je ne saurais dire avec assez pour daniel farioli poussant la brume. nuages   d’un coté, f le feu s’est préparation des       reine   si vous souhaitez le franchissement des       pour       &eacut   temps où le sang se je me souviens de napolì napolì         &n l’ami michel deuxième essai nice, le 18 novembre 2004 il souffle sur les collines tromper le néant clers fut li jurz e li diaphane est le mot (ou antoine simon 13 madame porte à et ces il pleut. j’ai vu la troisième essai et dans le respect du cahier des       arauca  les trois ensembles coupé le sonà quando me ne so itu pe paroles de chamantu l’une des dernières f toutes mes dans ce pays ma mère sous l’occupation merle noir  pour temps de pierres dans la je t’enlace gargouille pour robert la vie est ce bruissement   né le 7 toi, mésange à ne faut-il pas vivre comme lorsqu’on connaît une accoucher baragouiner ensevelie de silence, antoine simon 33 douce est la terre aux yeux l’erbe del camp, ki pas une année sans évoquer constellations et ma chair n’est d’abord l’échange des dans les hautes herbes       fourr&  ce mois ci : sub 1-nous sommes dehors. lu le choeur des femmes de des voiles de longs cheveux       au on dit qu’agathe le vieux qui ouverture d’une suite de quatrième essai rares dans le train premier « pouvez-vous les dieux s’effacent       l̵ ce pays que je dis est   1) cette d’un bout à dernier vers aoi la fraîcheur et la       " "le renard connaît antoine simon 10 clquez sur l’attente, le fruit entr’els nen at ne pui     &nbs ses mains aussi étaient de profondes glaouis quand les mots ils sortent       vaches tout est possible pour qui j’ai travaillé  de même que les   se pour pierre theunissen la antoine simon 24       la  au travers de toi je (de)lecta lucta   passent .x. portes, quand c’est le vent qui madame a des odeurs sauvages laure et pétrarque comme able comme capable de donner  “... parler une antoine simon 20 inoubliables, les   un vendredi f tous les feux se sont les textes mis en ligne ainsi alfred… pour egidio fiorin des mots le travail de bernard  pour de nos voix       sous sables mes parolesvous toujours les lettres : la deuxième édition du quelques textes madame est toute chaque automne les       m&eacu       ton  le livre, avec dans les écroulements des voix percent, racontent     quand à la bonne f le feu est venu,ardeur des ce poème est tiré du on préparait cyclades, iii° l’impression la plus le pendu       au en ceste tere ad estet ja charogne sur le seuilce qui comme ce mur blanc la mastication des régine robin, (À l’église de tantes herbes el pre       la descendre à pigalle, se antoine simon 27 dernier vers aoi l’éclair me dure, quatre si la mer s’est dans les carnets l’impossible a propos de quatre oeuvres de rare moment de bonheur, pour martin "si elle est abstraction voir figuration       ma les doigts d’ombre de neige       le       au histoire de signes . les durand : une si elle est belle ? je       fleure le soleil n’est pas en cet anniversaire, ce qui dernier vers aoi   pour mon épouse nicole que d’heures  jésus       au les oiseaux s’ouvrent marcel alocco a       allong etudiant à       rampan au matin du       la pie je ne peins pas avec quoi, j’écoute vos quelques autres f qu’il vienne, le feu " je suis un écorché vif. encore la couleur, mais cette  dans le livre, le       banlie dernier vers aoi le numéro exceptionnel de la mort, l’ultime port, il existe au moins deux seul dans la rue je ris la       sur       les       p&eacu nous serons toujours ces nu(e), comme son nom sculpter l’air : madame est la reine des       en antoine simon 5 et combien immense est le théâtre et       ( bien sûr, il y eut il semble possible   je ne comprends plus portrait. 1255 : thème principal : sur la toile de renoir, les       &n ma voix n’est plus que sauvage et fuyant comme quand vous serez tout       un "je me tais. pour taire.       droite  pour le dernier jour la fonction,       allong       sur carissimo ulisse,torna a les petites fleurs des j’arrivais dans les vous deux, c’est joie et deuxième approche de dieu faisait silence, mais   (à la parol

Accueil > Mots-clés > Artistes > Demozay

Demozay

Dernière publication : 30 décembre 2008.
Les 3 derniers articles : Giotto, décidément... .
Les 3 articles les plus lus : Giotto, décidément... .


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette