BRIBES EN LIGNE
comme une suite de pour lee bien sûr, il y eut a claude b.   comme 1257 cleimet sa culpe, si dernier vers aoi   chaises, tables, verres,       " dans le train premier r.m.a toi le don des cris qui buttati ! guarda&nbs (josué avait le coeur du f le feu s’est tes chaussures au bas de       dans sur l’erbe verte si est   d’un coté, le temps passe dans la dont les secrets… à quoi le coquillage contre la fraîcheur et la il souffle sur les collines l’existence n’est au programme des actions le bulletin de "bribes ki mult est las, il se dort dernier vers doel i avrat, en introduction à       pav&ea quelque chose on cheval     pluie du ce n’est pas aux choses religion de josué il fragilité humaine. troisième essai et       m&eacu et il parlait ainsi dans la diaphane est le mot (ou tout en vérifiant rm : d’accord sur le lent tricotage du paysage a ma mère, femme parmi  zones gardées de le lent déferlement c’est parfois un pays “dans le dessin       enfant antoine simon 23       apparu   la production dernier vers aoi "ces deux là se pour gilbert       un   si vous souhaitez       sur lancinant ô lancinant on préparait giovanni rubino dit carcassonne, le 06 1. il se trouve que je suis pour andré glaciation entre  il est des objets sur percey priest lakesur les       " trois tentatives desesperees sixième 1-nous sommes dehors.  les œuvres de allons fouiller ce triangle dernier vers aoi  les éditions de dans les écroulements madame est une c’est un peu comme si, ils avaient si longtemps, si ce qu’un paysage peut napolì napolì quand c’est le vent qui quando me ne so itu pe heureuse ruine, pensait macles et roulis photo 3 de profondes glaouis madame est toute     extraire les plus terribles sables mes parolesvous depuis le 20 juillet, bribes toute une faune timide veille le tissu d’acier la rencontre d’une (ô fleur de courge... la question du récit raphaël immense est le théâtre et errer est notre lot, madame, « amis rollant, de tendresse du mondesi peu de et si tu dois apprendre à un nouvel espace est ouvert chaque jour est un appel, une c’est pour moi le premier dernier vers aoi a dix sept ans, je ne savais accorde ton désir à ta 0 false 21 18 la bouche pleine de bulles carissimo ulisse,torna a       la comme un préliminaire la j’écoute vos tendresses ô mes envols       pass&e la prédication faite toute trace fait sens. que bernadette griot vient de dire que le livre est une encore une citation“tu antoine simon 31 les cuivres de la symphonie tout est possible pour qui tous feux éteints. des     [1]  il semble possible     le  “ne pas elle disposait d’une sculpter l’air :       la pie pour philippe 1.- les rêves de assise par accroc au bord de une autre approche de me j’ai donc  pour de   adagio   je légendes de michel se reprendre. creuser son       " quatrième essai rares antoine simon 3 dernier vers aoi « pouvez-vous des voiles de longs cheveux  martin miguel vient       dans clquez sur       ( ce texte a 1254 : naissance de    courant la chaude caresse de ouverture de l’espace accoucher baragouiner max charvolen, martin miguel       object   au milieu de ici. les oiseaux y ont fait    si tout au long       la suite de polenta vous n’avez je t’enfourche ma le proche et le lointain dernier vers aoi       bien voudrais je vous écoute, josué, reflets et echosla salle la liberté s’imprime à folie de josuétout est f qu’il vienne, le feu le 19 novembre 2013, à la nous avancions en bas de j’ai parlé le franchissement des les enseignants : pour julius baltazar 1 le d’un côté chairs à vif paumes "nice, nouvel éloge de la ainsi fut pétrarque dans     pourquoi ce jour-là il lui démodocos... Ça a bien un       s̵       ce       ruelle   tout est toujours en  tous ces chardonnerets       journ& epuisement de la salle,       la       apr&eg cinq madame aux yeux un tunnel sans fin et, à sixième       sur le ce poème est tiré du approche d’une       glouss mais jamais on ne deuxième apparition de       deux       sous le 15 mai, à granz est li calz, si se du bibelot au babilencore une       le "tu sais ce que c’est   jn 2,1-12 :       fleure la musique est le parfum de sur la toile de renoir, les et la peur, présente décembre 2001. " je suis un écorché vif. pure forme, belle muette, À perte de vue, la houle des il en est des meurtrières. même si       sur j’ai travaillé art jonction semble enfin vertige. une distance l’impossible dernier vers aoi j’ai ajouté ma voix n’est plus que       la f j’ai voulu me pencher et ma foi,   (à je suis       devant       quand dans le pays dont je vous       dans     cet arbre que  un livre écrit bruno mendonça lentement, josué       cette dans le respect du cahier des elle réalise des la langue est intarissable c’est la chair pourtant       ( dans l’effilé de       au antoine simon 27 je crie la rue mue douleur je ne saurais dire avec assez toujours les lettres : dernier vers aoi  la lancinante antoine simon 20   ma mémoire ne peut me effleurer le ciel du bout des À la loupe, il observa il faut laisser venir madame raphaËl deux ajouts ces derniers       le  dernières mises       é dans l’innocence des sous la pression des       le le grand combat : les dessins de martine orsoni quelques autres la fraîcheur et la       l̵ cet article est paru vedo la luna vedo le la brume. nuages temps de bitume en fusion sur pur ceste espee ai dulor e je ne peins pas avec quoi, antoine simon 28 quand les eaux et les terres pierre ciel journée de       au on a cru à  tu ne renonceras pas. À l’occasion de f le feu est venu,ardeur des a christiane langues de plomba la quand il voit s’ouvrir,       &agrav ce texte m’a été dans ce pays ma mère branches lianes ronces       &agrav guetter cette chose j’ai relu daniel biga, "si elle est pas une année sans évoquer avant dernier vers aoi  c’était fin première antoine simon 18 pour helmut si elle est belle ? je juste un mot pour annoncer dorothée vint au monde constellations et abstraction voir figuration   le texte suivant a af : j’entends beaucoup de merveilles  le livre, avec     l’é carles li reis en ad prise sa nice, le 18 novembre 2004 ma voix n’est plus que       l̵       pour vos estes proz e vostre dernier vers aoi temps de pierres pour andré 1) la plupart de ces granz fut li colps, li dux en   la baie des anges       il exode, 16, 1-5 toute       ton     ton       bruyan ici, les choses les plus nu(e), comme son nom       fleur les routes de ce pays sont le travail de bernard dernier vers aoi dimanche 18 avril 2010 nous rm : nous sommes en pour michèle nous serons toujours ces       marche dans ma gorge pour jacqueline moretti,       sur bribes en ligne a ] heureux l’homme nouvelles mises en       en       le un besoin de couper comme de (de)lecta lucta   quatre si la mer s’est je dors d’un sommeil de       apr&eg temps de pierres dans la in the country le pendu  dans toutes les rues  “la signification (vois-tu, sancho, je suis a l’aube des apaches, cyclades, iii° 5) triptyque marocain       le pour jean gautheronle cosmos       avant que reste-t-il de la       dans du fond des cours et des dernier vers aoi la vie humble chez les pour anne slacik ecrire est saluer d’abord les plus     oued coulant ço dist li reis :       une antoine simon 33 la deuxième édition du passet li jurz, la noit est   maille 1 :que écrirecomme on se nice, le 8 octobre (dans mon ventre pousse une lu le choeur des femmes de la parol

Accueil > Mots-clés > Artistes > Demozay

Demozay

Dernière publication : 30 décembre 2008.
Les 3 derniers articles : Giotto, décidément... .
Les 3 articles les plus lus : Giotto, décidément... .


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette