BRIBES EN LIGNE
le ciel de ce pays est tout  de la trajectoire de ce la deuxième édition du       sur derniers     quand petit matin frais. je te     le f toutes mes   j’ai souvent nous lirons deux extraits de       vu genre des motsmauvais genre et la peur, présente dernier vers aoi les premières et combien       enfant ce texte m’a été un soir à paris au       deux macles et roulis photo 3       les   pour le prochain nous avons affaire à de   je n’ai jamais   entrons antoine simon 27       apr&eg l’attente, le fruit chairs à vif paumes où l’on revient toujours les lettres :     extraire là, c’est le sable et antoine simon 11 suite du blasphème de À max charvolen et du bibelot au babilencore une a la fin il ne resta que je serai toujours attentif à marcel alocco a exacerbé d’air pour mireille et philippe histoire de signes . références : xavier il ne s’agit pas de une errance de   la baie des anges station 3 encore il parle j’arrivais dans les ne faut-il pas vivre comme 13) polynésie il y a des objets qui ont la (ô fleur de courge... on préparait       une il aurait voulu être a la femme au     hélas,       en       object langues de plomba la c’est seulement au station 5 : comment je crie la rue mue douleur       au je dors d’un sommeil de rien n’est 1 au retour au moment encore la couleur, mais cette les plus terribles pour michèle gazier 1) nice, le 8 octobre       au ( ce texte a quatrième essai rares rm : nous sommes en la fonction, ouverture d’une dans l’innocence des   que signifie a claude b.   comme     tout autour les étourneaux ! 1. il se trouve que je suis ce jour là, je pouvais  les trois ensembles "et bien, voilà..." dit tant pis pour eux.       le antoine simon 18 cinquième essai tout       le       démodocos... Ça a bien un comment entrer dans une       le   au milieu de bribes en ligne a coupé le sonà  l’écriture troisième essai et  pour de pour jean marie pour andrée la tentation du survol, à À peine jetés dans le 0 false 21 18 lancinant ô lancinant pour michèle  dans toutes les rues le galop du poème me décembre 2001. j’aime chez pierre   le 10 décembre qu’est-ce qui est en       le voudrais je vous dans l’effilé de en 1958 ben ouvre à   tout est toujours en écrirecomme on se     après la chaude caresse de       la face aux bronzes de miodrag dernier vers aoi       le       " deux nouveauté, cliquetis obscène des antoine simon 6 attendre. mot terrible. aucun hasard si se       bien l’art c’est la nice, le 18 novembre 2004       au dernier vers aoi le geste de l’ancienne,       le nos voix       dans "moi, esclave" a intendo... intendo ! j’ai longtemps Éléments - certains soirs, quand je torna a sorrento ulisse torna nous viendrons nous masser chaises, tables, verres, percey priest lakesur les avec marc, nous avons       l̵ le recueil de textes lu le choeur des femmes de et ces mieux valait découper ma mémoire ne peut me franchement, pensait le chef, granz fut li colps, li dux en       dans fin première huit c’est encore à       "     chambre   1) cette vue à la villa tamaris sous l’occupation f qu’il vienne, le feu       &ccedi carles respunt : mi viene in mentemi il s’appelait macles et roulis photo       o       que       &         or  jésus ce qu’un paysage peut au commencement était madame, vous débusquez 1) notre-dame au mur violet  un livre écrit       et raphaËl deuxième antoine simon 19       "       quand quand les mots ce paysage que tu contemplais dernier vers aoi faisant dialoguer cyclades, iii°       &agrav j’entends sonner les   ces sec erv vre ile avant propos la peinture est rossignolet tu la depuis ce jour, le site pour raphaël   3   

les pas de pluie pour venir à propos “la 1254 : naissance de       sur       mouett un titre : il infuse sa livre grand format en trois les lettres ou les chiffres raphaël ce qui fait tableau : ce  zones gardées de ses mains aussi étaient dans le respect du cahier des   est-ce que carmelo arden quin est une       &eacut       deux   iv    vers       fourr& béatrice machet vient de la vie est ce bruissement equitable un besoin sonnerait       alla polenta martin miguel art et accorde ton désir à ta       un sixième pluies et bruines,       grimpa dans les écroulements c’est le grand       marche après la lecture de journée de       la nous savons tous, ici, que max charvolen, martin miguel souvent je ne sais rien de des conserves ! macles et roulis photo 7 j’ai donné, au mois nice, le 30 juin 2000 le temps passe dans la l’instant criblé   un vendredi d’un côté passent .x. portes, et ma foi,       ce rita est trois fois humble. je ne saurais dire avec assez dire que le livre est une   pour olivier       voyage       droite quatrième essai de clquez sur moisissures mousses lichens vous avez ma chair n’est   (dans le pour frédéric       il violette cachéeton dans le patriote du 16 mars allons fouiller ce triangle de toutes les dernier vers aoi je suis celle qui trompe iv.- du livre d’artiste       dans   nous sommes  dernier salut au       au       je le lent déferlement eurydice toujours nue à dimanche 18 avril 2010 nous dernier vers aoi mult est vassal carles de À la loupe, il observa dans le monde de cette régine robin, "je me tais. pour taire. pour michèle gazier 1 issent de mer, venent as (josué avait lentement je sais, un monde se af : j’entends chercher une sorte de       neige frères et toutefois je m’estimais soudain un blanc fauche le et…  dits de     " dernier vers aoi hans freibach :     nous pour philippe elle disposait d’une la bouche pleine de bulles vertige. une distance       au le glacis de la mort tout est prêt en moi pour encore une citation“tu  il y a le deux mille ans nous    courant rien n’est plus ardu  tu vois im font chier       pav&ea le coeur du carissimo ulisse,torna a bientôt, aucune amarre poème pour les amants se deuxième essai maintenant il connaît le tout en vérifiant deux ajouts ces derniers juste un mot pour annoncer les parents, l’ultime inoubliables, les dernier vers aoi       le     &nbs       en un  mise en ligne du texte ce buttati ! guarda&nbs       pass&e on cheval "si elle est samuelchapitre 16, versets 1 non... non... je vous assure, effleurer le ciel du bout des le "patriote",   la production     pourquoi station 1 : judas attendre. mot terrible.       fourmi comme un préliminaire la "le renard connaît les oiseaux s’ouvrent l’impression la plus en cet anniversaire, ce qui le lent tricotage du paysage tous feux éteints. des et voici maintenant quelques dans un coin de nice, même si et encore  dits dernier vers aoi madame chrysalide fileuse macles et roulis photo 4 les cuivres de la symphonie les routes de ce pays sont quand les eaux et les terres ici, les choses les plus trois (mon souffle au matin       descen l’ami michel       la     du faucon edmond, sa grande « voici au programme des actions     à abu zayd me déplait. pas cher bernard giovanni rubino dit je reviens sur des charogne sur le seuilce qui quel ennui, mortel pour       dans  le grand brassage des antoine simon 13 si j’avais de son antoine simon 12    il       sous       ton le tissu d’acier la parol

Accueil > Mots-clés > Artistes > Bourret

Bourret

Dernière publication : 30 décembre 2008.
Les 3 derniers articles : Giotto, décidément... .
Les 3 articles les plus lus : Giotto, décidément... .


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette