BRIBES EN LIGNE
dernier vers aoi   bruno mendonça 7) porte-fenêtre j’aime chez pierre des quatre archanges que juste un normalement, la rubrique c’est pour moi le premier       je qu’est-ce qui est en maintenant il connaît le dans le respect du cahier des a dix sept ans, je ne savais       sur    de femme liseuse     [1]  pour raphaël a la femme au       six de soie les draps, de soie il y a tant de saints sur l’appel tonitruant du       sur seul dans la rue je ris la       les antoine simon 19 pour robert tendresse du mondesi peu de vertige. une distance dernier vers aoi  improbable visage pendu le 26 août 1887, depuis nous viendrons nous masser antoine simon 10 l’erbe del camp, ki sables mes parolesvous mult est vassal carles de     &nbs  hors du corps pas nous serons toujours ces       s̵ nous dirons donc les petites fleurs des deux nouveauté, antoine simon 20 le 26 août 1887, depuis paysage de ta tombe  et antoine simon 21 deuxième essai avez-vous vu l’ami michel spectacle de josué dit (la numérotation des sainte marie, les routes de ce pays sont antoine simon 25       la sur l’erbe verte si est       sur le bien sûrla le texte qui suit est, bien       &n       grimpa  de la trajectoire de ce (ma gorge est une la tentation du survol, à "je me tais. pour taire. "moi, esclave" a coupé le sonà passet li jurz, la noit est  pour le dernier jour la fraîcheur et la  le grand brassage des pas facile d’ajuster le     après       la vue à la villa tamaris un jour nous avons le "patriote", dernier vers que mort    si tout au long le samedi 26 mars, à 15       midi gardien de phare à vie, au toi, mésange à merci à marc alpozzo les cuivres de la symphonie 1. il se trouve que je suis que d’heures j’ai perdu mon antoine simon 7 pour       pourqu les amants se quand les eaux et les terres la vie est dans la vie. se   j’ai souvent    seule au passet li jurz, si turnet a attention beau dernier vers aoi je t’enfourche ma descendre à pigalle, se la mort, l’ultime port, générations dix l’espace ouvert au       dans rm : nous sommes en trois (mon souffle au matin pour lee (elle entretenait 1254 : naissance de cher bernard et que vous dire des o tendresses ô mes dans l’innocence des écoute, josué, la bouche pleine de bulles       "   le texte suivant a très malheureux... poème pour       la et si au premier jour il a propos de quatre oeuvres de f qu’il vienne, le feu c’est la chair pourtant leonardo rosa madame, on ne la voit jamais c’est la distance entre on peut croire que martine a la fin il ne resta que sequence 6   le  “ne pas janvier 2002 .traverse ce poème est tiré du et nous n’avons rien 0 false 21 18 je désire un       é       b&acir       le onzième       fleur la terre nous ce grande lune pourpre dont les au lecteur voici le premier branches lianes ronces des conserves !     de rigoles en ajout de fichiers sons dans pour daniel farioli poussant   pour théa et ses   que signifie il s’appelait première c’est la peur qui fait “le pinceau glisse sur non... non... je vous assure, la communication est l’heure de la la question du récit       st de pareïs li seit la    nous       au vous avez       pass&e   ces notes elle ose à peine    courant     un mois sans je n’ai pas dit que le       sur le grand combat :    en       ton marché ou souk ou tout est possible pour qui et c’était dans marie-hélène       object       &n exode, 16, 1-5 toute j’arrivais dans les le plus insupportable chez   la baie des anges nous lirons deux extraits de nice, le 8 octobre       sur avec marc, nous avons ils sortent         &n immense est le théâtre et “dans le dessin ce va et vient entre une il faut dire les autre citation"voui       l̵       dans       dans pour jean marie  il y a le effleurer le ciel du bout des un temps hors du     &nbs de prime abord, il le lent déferlement pour alain borer le 26  un livre écrit le scribe ne retient j’écoute vos         or   l’oeuvre vit son tendresses ô mes envols bribes en ligne a alocco en patchworck © pour jean-louis cantin 1.-  avec « a la si grant dol ai que ne antoine simon 2 dans les carnets glaciation entre dernier vers aoi granz est li calz, si se f le feu est venu,ardeur des raphaËl il souffle sur les collines antoine simon 18       mouett dernier vers aoi antoine simon 32     tout autour       dans quel étonnant les plus vieilles à propos des grands langues de plomba la merci au printemps des dans ma gorge       " dernier vers aoi noble folie de josué,     pluie du       tourne lorsque martine orsoni nous avancions en bas de À l’occasion de "tu sais ce que c’est       voyage     quand carissimo ulisse,torna a 1257 cleimet sa culpe, si tous feux éteints. des un nouvel espace est ouvert la galerie chave qui toutes ces pages de nos       la       un 5) triptyque marocain non, björg,   la production v.- les amicales aventures du si j’étais un le coeur du       en       sur       je mes pensées restent  monde rassemblé il n’est pire enfer que un trait gris sur la       sur le dernier vers aoi le coquillage contre a grant dulur tendrai puis  je signerai mon carissimo ulisse,torna a  tous ces chardonnerets hans freibach : granz fut li colps, li dux en marcel alocco a       m̵ que reste-t-il de la mise en ligne d’un j’ai travaillé c’était une ici, les choses les plus       &agrav       bonhe titrer "claude viallat,       pav&ea suite du blasphème de certains soirs, quand je dernier vers aoi dernier vers aoi   un verre de vin pour tacher il y a des objets qui ont la et encore  dits le travail de bernard pour frédéric       longte trois tentatives desesperees       su je ne sais pas si deuxième suite je suis bien dans À perte de vue, la houle des le franchissement des pas une année sans évoquer ils avaient si longtemps, si au commencement était       la   marcel couleur qui ne masque pas dernier vers aoi la vie est ce bruissement grant est la plaigne e large quelque temps plus tard, de outre la poursuite de la mise le temps passe si vite, dans le monde de cette dans le pain brisé son "nice, nouvel éloge de la prenez vos casseroles et régine robin,   dits de     rien à la bonne       au  si, du nouveau       au et te voici humanité       et j’ai donné, au mois    au balcon quand sur vos visages les dimanche 18 avril 2010 nous antoine simon 13 pour pierre theunissen la " je suis un écorché vif.  ce qui importe pour d’un bout à  les œuvres de 0 false 21 18 et ces printemps breton, printemps vous dites : "un "mais qui lit encore le tromper le néant f le feu s’est 10 vers la laisse ccxxxii     l’é pierre ciel d’abord l’échange des thème principal : Éléments - abu zayd me déplait. pas madame est toute une autre approche de   on n’est       au rm : d’accord sur dans le train premier macles et roulis photo       le d’ eurydice ou bien de lu le choeur des femmes de villa arson, nice, du 17 nu(e), comme son nom ce pays que je dis est       une       au       voyage l’illusion d’une       il nouvelles mises en  l’exposition        assis dans ce pays ma mère fragilité humaine.       pass&e percey priest lakesur les     chant de deuxième       dans journée de reflets et echosla salle morz est rollant, deus en ad moi cocon moi momie fuseau la parol

Accueil > Mots-clés > Rédacteurs du site > Butor

Butor

Dernière publication : 9 novembre 2009.
Les 3 derniers articles : À l’écrivain , Trois années de révolution poétique , Au lever du soleil .
Les 3 articles les plus lus : Préliminaires - a , La germination des cyclades , L’atelier de Man Ray .

info portfolio

Badin Butor, oeure croisée Michel Butor © M. Monticelli

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette