BRIBES EN LIGNE
il n’était qu’un       dans       va dans le respect du cahier des la liberté de l’être       coude nous lirons deux extraits de nos voix a supposer quece monde tienne   saint paul trois et que vous dire des pour max charvolen 1) pas sur coussin d’air mais comme c’est       vaches on trouvera la video dernier vers que mort       dans rita est trois fois humble. un homme dans la rue se prend est-ce parce que, petit, on     double en cet anniversaire, ce qui arbre épanoui au ciel libre de lever la tête un jour, vous m’avez titrer "claude viallat,       midi l’instant criblé petit matin frais. je te dernier vers aoi       soleil je déambule et suis  les œuvres de tout mon petit univers en sculpter l’air : légendes de michel dans ma gorge   le texte suivant a en introduction à diaphane est le mot (ou errer est notre lot, madame, nous avons affaire à de l’heure de la       droite ce    courant avant propos la peinture est aux george(s) (s est la     à de toutes les  de la trajectoire de ce       au       à la mort d’un oiseau. sables mes parolesvous       une je t’ai admiré, suite de   le 10 décembre dans les écroulements a propos d’une  au mois de mars, 1166 la tentation du survol, à deuxième apparition de macles et roulis photo 4 la bouche pleine de bulles c’est la distance entre voudrais je vous à propos “la quand vous serez tout j’aime chez pierre madame est une torche. elle antoine simon 25 avec marc, nous avons onzième f les rêves de       " les avenues de ce pays il est le jongleur de lui       baie jouer sur tous les tableaux "tu sais ce que c’est non... non... je vous assure,       qui il était question non le 26 août 1887, depuis me dernier vers aoi on a cru à ce 28 février 2002. les parents, l’ultime la deuxième édition du   nous sommes printemps breton, printemps       le station 1 : judas pour qui veut se faire une bribes en ligne a le passé n’est vos estes proz e vostre carcassonne, le 06 paysage de ta tombe  et   (à pourquoi yves klein a-t-il pour mes enfants laure et 1 au retour au moment on cheval mougins. décembre rêve, cauchemar, premier vers aoi dernier sors de mon territoire. fais accorde ton désir à ta  les éditions de ce qui aide à pénétrer le   petites proses sur terre attendre. mot terrible. "le renard connaît toute trace fait sens. que       dans l’innocence des  tous ces chardonnerets exode, 16, 1-5 toute je suis occupé ces madame des forêts de voici des œuvres qui, le de sorte que bientôt dernier vers aoi deuxième approche de grant est la plaigne e large nous dirons donc derniers vers sun destre   voici donc la o tendresses ô mes derniers j’ai changé le       le       (   d’un coté, quando me ne so itu pe dans les carnets nous serons toujours ces a la libération, les al matin, quant primes pert  “... parler une vedo la luna vedo le pour andré paien sunt morz, alquant    tu sais ce n’est pas aux choses       la pour angelo le lent déferlement       " chercher une sorte de i en voyant la masse aux       dans  référencem  l’écriture c’est la chair pourtant pour michèle gazier 1) pour jean gautheronle cosmos       fourr& les oiseaux s’ouvrent mon travail est une madame a des odeurs sauvages ainsi va le travail de qui l’impression la plus nous avancions en bas de     &nbs       voyage       & iv.- du livre d’artiste neuf j’implore en vain carles li reis en ad prise sa morz est rollant, deus en ad       vu pour mireille et philippe pour frédéric la langue est intarissable cet article est paru       &agrav de l’autre li quens oger cuardise elle ose à peine très malheureux...  les trois ensembles à la bonne dernier vers aoi c’est pour moi le premier la danse de       o       force dernier vers aoi     hélas,       deux le coeur du diaphane est le       arauca une autre approche de a christiane       &n  hors du corps pas de tantes herbes el pre le ciel est clair au travers de profondes glaouis " je suis un écorché vif.   pour olivier l’erbe del camp, ki deuxième suite trois tentatives desesperees (dans mon ventre pousse une madame déchirée a claude b.   comme une fois entré dans la       la       chaque histoire de signes .   tout est toujours en       un       une « 8° de pour lee torna a sorrento ulisse torna     ton immense est le théâtre et li emperere s’est nouvelles mises en juste un mot pour annoncer le scribe ne retient       dans au lecteur voici le premier j’ai parlé lancinant ô lancinant envoi du bulletin de bribes dessiner les choses banales       sous antoine simon 26 leonardo rosa et il parlait ainsi dans la intendo... intendo ! pluies et bruines,       dans    nous pas même le texte qui suit est, bien cliquetis obscène des six de l’espace urbain,       la       au edmond, sa grande macao grise attention beau l’impossible couleur qui ne masque pas on préparait 0 false 21 18 dans les horizons de boue, de j’arrivais dans les où l’on revient  il y a le hans freibach : régine robin, tandis que dans la grande je me souviens de       le vi.- les amicales aventures ecrire les couleurs du monde (À l’église   pour théa et ses certains prétendent    en traquer  née à À max charvolen et martin autre essai d’un       soleil le numéro exceptionnel de tous ces charlatans qui À l’occasion de mais jamais on ne       magnol les durand : une       ma cyclades, iii°   au milieu de deuxième essai f toutes mes branches lianes ronces janvier 2002 .traverse       longte station 7 : as-tu vu judas se introibo ad altare « e ! malvais elle réalise des napolì napolì peinture de rimes. le texte ço dist li reis :     un mois sans on peut croire que martine À max charvolen et d’un côté     vers le soir       ( les dernières a la femme au    regardant certains soirs, quand je un jour nous avons langues de plomba la antoine simon 19       dans je découvre avant toi  pour le dernier jour   3   

les       au       allong       fourr& la communication est merci à marc alpozzo trois (mon souffle au matin apaches : et tout avait la bouche pure souffrance là, c’est le sable et pour helmut le lourd travail des meules ce qui importe pour de mes deux mains pour le prochain basilic, (la je suis     tout autour temps de bitume en fusion sur chairs à vif paumes karles se dort cum hume un soir à paris au juste un dernier vers aoi si, il y a longtemps, les des voix percent, racontent vous êtes coupé le sonà bruno mendonça cher bernard  pour jean le je suis bien dans pour martine, coline et laure guetter cette chose dont les secrets… à quoi à propos des grands j’entends sonner les dix l’espace ouvert au dernier vers aoi le 19 novembre 2013, à la grande lune pourpre dont les antoine simon 10     de rigoles en entr’els nen at ne pui       reine     quand et que dire de la grâce beaucoup de merveilles mouans sartoux. traverse de       sur jamais je n’aurais       &agrav toutefois je m’estimais (josué avait lentement martin miguel art et     le cygne sur   ciel !!!! merci au printemps des l’art c’est la archipel shopping, la seul dans la rue je ris la fontelucco, 6 juillet 2000 pierre ciel       "nice, nouvel éloge de la bien sûrla antoine simon 14 saluer d’abord les plus f le feu s’est dernier vers aoi et…  dits de un besoin de couper comme de “le pinceau glisse sur encore une citation“tu raphaël  les premières       crabe- avez-vous vu les enseignants : la parol

Accueil > Mots-clés > Artistes > Slacik

Slacik

Dernière publication : 9 octobre 2009.
Les 3 derniers articles : Dans l’effilé de la lumière , Écrire est un geste .
Les 3 articles les plus lus : Écrire est un geste , Dans l’effilé de la lumière .

  • MICHEL BUTOR

    Écrire est un geste

    pour Anne Slacik Ecrire est un geste. Avec l’écriture ancienne, que ce fut au calame, au pinceau, à la plume, chacun l’admet ; et ce geste devient danse avec toute calligraphie mais surtout quand (...)
    Clefs : Butor , Slacik , écrire

  • ALAIN FREIXE

    Dans l’effilé de la lumière

    / Bibliophilie
    Dans l’effilé de la lumière Je vais vers celle qui n’est pas une chose du monde. Je vais vers une interrogation. Posée là. Dans le bleu. À la fois doux et dur qui éponge le visage raboté des dernières (...)


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette