BRIBES EN LIGNE
l’art n’existe 5) triptyque marocain   la production j’écoute vos les installations souvent,       &n j’ai donné, au mois se placer sous le signe de raphaël langues de plomba la ce qui fascine chez les oiseaux s’ouvrent dans le pain brisé son s’ouvre la       la pie antoine simon 6 lorsqu’on connaît une la fraîcheur et la pour frédéric       deux la bouche pleine de bulles     oued coulant traquer une fois entré dans la f le feu m’a passet li jurz, si turnet a antoine simon 2 la galerie chave qui     après tant pis pour eux.       neige antoine simon 12 1) la plupart de ces ma chair n’est       " le lourd travail des meules et ma foi, ainsi alfred… diaphane est le sainte marie,       sur (À l’église       un il en est des noms comme du j’ai travaillé la littérature de imagine que, dans la le proche et le lointain monde imaginal,    au balcon  référencem quel étonnant le 15 mai, à le grand combat : f les rêves de les amants se  tu vois im font chier  avec « a la       aujour a l’aube des apaches, sables mes parolesvous la réserve des bribes essai de nécrologie, le géographe sait tout "tu sais ce que c’est ici. les oiseaux y ont fait je ne sais pas si un jour, vous m’avez bientôt, aucune amarre un titre : il infuse sa deuxième essai le pour lee la liberté s’imprime à       la       "       le autre essai d’un de mes deux mains attelage ii est une œuvre 0 false 21 18    de femme liseuse et nous n’avons rien deuxième approche de     tout autour   d’un coté, dans un coin de nice, réponse de michel dernier vers que mort troisième essai et       b&acir   voici donc la de soie les draps, de soie iloec endreit remeint li os quai des chargeurs de pour ma pour alain borer le 26   que signifie ce 28 février 2002. tous feux éteints. des a propos d’une pour jacky coville guetteurs max charvolen, martin miguel glaciation entre les avenues de ce pays mise en ligne d’un vous avez (vois-tu, sancho, je suis les plus vieilles introibo ad altare madame est une sous la pression des tout est prêt en moi pour a la fin il ne resta que       sur le halt sunt li pui e mult halt je m’étonne toujours de la m1       effleurer le ciel du bout des références : xavier       parfoi       jardin       les ce jour là, je pouvais antoine simon 33 rêve, cauchemar,  les éditions de dernier vers s’il pour marcel ainsi fut pétrarque dans       " la vie est dans la vie. se merci à la toile de     vers le soir « e ! malvais antoine simon 15 dernier vers doel i avrat, régine robin,   tout est toujours en dorothée vint au monde la liberté de l’être mult est vassal carles de nous lirons deux extraits de       object       deux edmond, sa grande la musique est le parfum de       dans quand vous serez tout       & « 8° de pour michèle gazier 1       &agrav c’est un peu comme si, clquez sur moi cocon moi momie fuseau spectacle de josué dit pour mireille et philippe dernier vers aoi a dix sept ans, je ne savais a claude b.   comme       marche pour qui veut se faire une même si les étourneaux !       bonhe avez-vous vu       sur  “la signification noble folie de josué, trois (mon souffle au matin la poésie, à la il y a des objets qui ont la assise par accroc au bord de sequence 6   le la pureté de la survie. nul       la bribes en ligne a madame est la reine des issent de mer, venent as des quatre archanges que a propos de quatre oeuvres de ( ce texte a       le       au macles et roulis photo 4 comme ce mur blanc carmelo arden quin est une je t’enfourche ma là, c’est le sable et f j’ai voulu me pencher heureuse ruine, pensait pour michèle gazier 1) rêves de josué,   ces notes     faisant la     sur la de l’autre       sur  mise en ligne du texte dernier vers aoi   (à  le grand brassage des quand c’est le vent qui le franchissement des pour martin je ne peins pas avec quoi,       dans toute une faune timide veille antoine simon 22  la toile couvre les       fleure face aux bronzes de miodrag dans ce périlleux "et bien, voilà..." dit la brume. nuages   se normalement, la rubrique       midi le 2 juillet station 4 : judas  que d’heures (ma gorge est une tout le problème   le 10 décembre quatrième essai rares dans les horizons de boue, de dans le respect du cahier des le recueil de textes   pour olivier antoine simon 30       allong et la peur, présente       dans       les sept (forces cachées qui   je ne comprends plus   pour théa et ses f le feu s’est pourquoi yves klein a-t-il pour andré       je       une cyclades, iii° l’heure de la       le temps où les coeurs au matin du c’est la peur qui fait  hors du corps pas sur l’erbe verte si est temps de pierres dans la       journ& karles se dort cum hume       quinze si grant dol ai que ne je rêve aux gorges       sur       dans cliquetis obscène des       rampan 1254 : naissance de la bouche pure souffrance et te voici humanité religion de josué il   un vendredi cinquième citationne je t’ai admiré, ne faut-il pas vivre comme dernier vers aoi la mort d’un oiseau. a toi le don des cris qui j’ai ajouté un verre de vin pour tacher epuisement de la salle, après la lecture de nous savons tous, ici, que pour m.b. quand je me heurte tendresse du mondesi peu de j’ai perdu mon raphaËl je suis occupé ces dernier vers aoi       apparu       sabots     chant de       m̵ le texte qui suit est, bien une errance de station 7 : as-tu vu judas se beaucoup de merveilles       " mouans sartoux. traverse de r.m.a toi le don des cris qui neuf j’implore en vain       le       la     un mois sans abu zayd me déplait. pas depuis le 20 juillet, bribes au lecteur voici le premier       vu   saint paul trois     double merle noir  pour pour martine dire que le livre est une sa langue se cabre devant le  marcel migozzi vient de pour 1) notre-dame au mur violet des voiles de longs cheveux    nous ce pays que je dis est tout en travaillant sur les cinq madame aux yeux bien sûrla rimbaud a donc comme une suite de       et       voyage nice, le 8 octobre de sorte que bientôt chaises, tables, verres, il tente de déchiffrer, le soleil n’est pas jusqu’à il y a dernier vers aoi ….omme virginia par la la mort, l’ultime port, nous viendrons nous masser       fourr& dernier vers aoi ki mult est las, il se dort o tendresses ô mes antoine simon 26       le       crabe- station 1 : judas elle ose à peine si, il y a longtemps, les       é il arriva que     son       le marie-hélène paysage de ta tombe  et vous dites : "un patrick joquel vient de écrirecomme on se       nuage quando me ne so itu pe dans les hautes herbes voudrais je vous couleur qui ne masque pas c’est parfois un pays l’impossible pas même etudiant à onzième de toutes les tandis que dans la grande il ne sait rien qui ne va bernadette griot vient de li emperere par sa grant et voici maintenant quelques       deux de la       pav&ea etait-ce le souvenir       dans       sur derniers vers sun destre le temps passe dans la pure forme, belle muette,       la nous avons affaire à de marché ou souk ou reflets et echosla salle temps de cendre de deuil de       le (en regardant un dessin de     &nbs il en est des meurtrières. vous êtes et que dire de la grâce  “ne pas       banlie ma mémoire ne peut me   maille 1 :que pas sur coussin d’air mais reprise du site avec la ils avaient si longtemps, si       droite seul dans la rue je ris la       &eacut ecrire sur la parol

Accueil > Mots-clés > Artistes > Scheffel

Scheffel

Dernière publication : 14 février 2009.
Les 3 derniers articles : Éloge du traitement de texte .
Les 3 articles les plus lus : Éloge du traitement de texte .

  • MICHEL BUTOR

    Éloge du traitement de texte

    pour Helmut Scheffel J’ai longtemps rêvé sur l’ordinateur, même lorsque c’était une lourde machine qu’il fallait refroidir avec circulation d’eau et dans laquelle on introduisait l’information sous (...)
    Clefs : Butor , Scheffel , écrire


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette