BRIBES EN LIGNE
pour maxime godard 1 haute dernier vers aoi bribes en ligne a je crie la rue mue douleur la musique est le parfum de ce va et vient entre et nous n’avons rien les amants se autres litanies du saint nom (josué avait lentement       embarq  il y a le       apr&eg références : xavier la fraîcheur et la       je me mouans sartoux. traverse de     chant de dernier vers que mort arbre épanoui au ciel nu(e), comme son nom exacerbé d’air dans les rêves de la printemps breton, printemps    au balcon tous feux éteints. des ki mult est las, il se dort je t’enfourche ma " je suis un écorché vif.  la toile couvre les dernier vers aoi se placer sous le signe de dans le train premier       la "moi, esclave" a branches lianes ronces « voici temps de pierres sept (forces cachées qui antoine simon 24 deux ce travail vous est (vois-tu, sancho, je suis f les feux m’ont j’ai ajouté onze sous les cercles macles et roulis photo c’est pour moi le premier poussées par les vagues macles et roulis photo 7 histoire de signes . 0 false 21 18       coude  monde rassemblé napolì napolì     le cygne sur   pour théa et ses les cuivres de la symphonie c’est extrêmement r.m.a toi le don des cris qui à propos des grands à la bonne  pour jean le       &eacut antoine simon 32 avec marc, nous avons       enfant À l’occasion de       ruelle on croit souvent que le but traquer ainsi fut pétrarque dans 1. il se trouve que je suis voudrais je vous frères et ce qui aide à pénétrer le dernier vers aoi       gentil dernier vers aoi dans ce pays ma mère faisant dialoguer première       "       bonhe    il       &n       magnol d’ eurydice ou bien de chairs à vif paumes ce jour-là il lui dernier vers aoi       banlie les textes mis en ligne 0 false 21 18  hier, 17 dernier vers aoi des conserves ! carcassonne, le 06 approche d’une cinquième essai tout madame chrysalide fileuse       pass&e       &agrav pour pierre theunissen la le grand combat :  zones gardées de sables mes parolesvous    seule au pas facile d’ajuster le de pareïs li seit la pour martine le coquillage contre il pleut. j’ai vu la madame dans l’ombre des       longte la prédication faite ce qui importe pour ] heureux l’homme quand nous rejoignons, en morz est rollant, deus en ad la communication est ce qui fascine chez       longte à sylvie ne pas négocier ne les installations souvent, ici, les choses les plus le 26 août 1887, depuis en 1958 ben ouvre à   le texte suivant a la liberté s’imprime à a supposer quece monde tienne       &agrav       sur encore une citation“tu les étourneaux ! vous êtes la route de la soie, à pied, a toi le don des cris qui edmond, sa grande qu’est-ce qui est en 0 false 21 18       un attendre. mot terrible. a grant dulur tendrai puis toutefois je m’estimais il y a dans ce pays des voies       le       fourr& dernier vers aoi   six de l’espace urbain, art jonction semble enfin beaucoup de merveilles       pourqu  “la signification pour philippe tout est possible pour qui   que signifie       &agrav     les provisions       baie       bonheu rêves de josué, la vie humble chez les       au quand les mots Être tout entier la flamme le ciel de ce pays est tout j’ai changé le       sur vedo la luna vedo le f tous les feux se sont  de même que les  dans toutes les rues exode, 16, 1-5 toute fin première  la lancinante titrer "claude viallat,       la carissimo ulisse,torna a       dans le temps passe dans la pas sur coussin d’air mais jamais si entêtanteeurydice jusqu’à il y a iv.- du livre d’artiste de toutes les toi, mésange à le lent déferlement ce qui fait tableau : ce       sur la danse de a christiane les routes de ce pays sont antoine simon 30 générations des voiles de longs cheveux       ( lancinant ô lancinant quai des chargeurs de "si elle est de proche en proche tous dans les horizons de boue, de mon cher pétrarque, dernier vers aoi petites proses sur terre dernier vers aoi et je vois dans vos pour egidio fiorin des mots 1) notre-dame au mur violet i en voyant la masse aux antoine simon 14 « amis rollant, de et encore  dits     surgi on cheval   l’oeuvre vit son béatrice machet vient de pour andré douce est la terre aux yeux       la dix l’espace ouvert au carissimo ulisse,torna a mon travail est une       journ& "l’art est-il josué avait un rythme  les trois ensembles pour alain borer le 26     longtemps sur   (à  au mois de mars, 1166       tourne la réserve des bribes  hors du corps pas diaphane est le mot (ou pour maguy giraud et le lourd travail des meules v.- les amicales aventures du       la et tout avait prenez vos casseroles et et il fallait aller debout et  riche de mes passet li jurz, si turnet a j’entends sonner les un jour nous avons troisième essai et rm : d’accord sur intendo... intendo ! derniers vers sun destre cet article est paru dans le       un pure forme, belle muette,       en f dans le sourd chatoiement trois tentatives desesperees vous avez elle ose à peine « 8° de effleurer le ciel du bout des sauvage et fuyant comme dans les hautes herbes on peut croire que martine avant dernier vers aoi f les marques de la mort sur       sur  pour de cinq madame aux yeux le 23 février 1988, il nous avancions en bas de       " le galop du poème me janvier 2002 .traverse j’ai parlé pour max charvolen 1)       au pour frédéric rien n’est plus ardu le soleil n’est pas marché ou souk ou cinquième citationne     le il était question non       cerisi après la lecture de difficile alliage de       " aucun hasard si se dorothée vint au monde pour le prochain basilic, (la j’oublie souvent et j’ai donné, au mois dernier vers aoi antoine simon 10   j’ai souvent le texte qui suit est, bien       jardin je ne sais pas si il faut laisser venir madame       o     depuis       bruyan le coeur du la fonction, si elle est belle ? je   jn 2,1-12 : normal 0 21 false fal l’évidence       soleil quel ennui, mortel pour     " pur ceste espee ai dulor e equitable un besoin sonnerait antoine simon 11 macles et roulis photo 6 ouverture de l’espace la rencontre d’une antoine simon 23 avez-vous vu       le un jour, vous m’avez comme un préliminaire la l’éclair me dure,     pluie du   marcel   un vendredi le corps encaisse comme il dans le monde de cette vue à la villa tamaris       p&eacu le pendu patrick joquel vient de pas de pluie pour venir   né le 7 du bibelot au babilencore une franchement, pensait le chef, mult est vassal carles de premier essai c’est la poésie, à la   iv    vers   ces notes      &       descen pour raphaël  un livre écrit carmelo arden quin est une  ce qui importe pour       deux je meurs de soif pour andrée         en grec, morías est-ce parce que, petit, on la lecture de sainte ses mains aussi étaient dans le pays dont je vous pour m.b. quand je me heurte je sais, un monde se macles et roulis photo 4 antoine simon 26 comme ce mur blanc sculpter l’air : madame des forêts de marie-hélène       va coupé en deux quand leonardo rosa passent .x. portes, sixième la vie est ce bruissement spectacle de josué dit       midi de sorte que bientôt       b&acir antoine simon 17 c’est vrai nous dirons donc antoine simon 31       &ccedi dernier vers aoi antoine simon 20 si tu es étudiant en À la loupe, il observa merci à marc alpozzo (elle entretenait 1- c’est dans       sabots  si, du nouveau juste un  le livre, avec       les  dernières mises  ce mois ci : sub       les  “... parler une à bernadette la parol

Accueil > Mots-clés > Rédacteurs du site > Alberti O.

Alberti O.



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette