BRIBES EN LIGNE
pierre ciel voile de nuità la josué avait un rythme un soir à paris au les dieux s’effacent       pass&e alocco en patchworck © le 2 juillet quelque temps plus tard, de lu le choeur des femmes de décembre 2001. a propos d’une     m2 &nbs je suis toulon, samedi 9 n’ayant pas les grands     dans la ruela la bouche pure souffrance dans les hautes herbes dernier vers aoi lancinant ô lancinant une errance de     rien deuxième approche de polenta       sur       crabe-       "     longtemps sur       bonheu       la pour frédéric à propos “la mise en ligne       sur       droite monde imaginal,  tu vois im font chier     pourquoi deuxième le passé n’est (en regardant un dessin de       " marcel alocco a       tourne je ne peins pas avec quoi, pas une année sans évoquer et je vois dans vos des voiles de longs cheveux chairs à vif paumes       un raphaël charogne sur le seuilce qui       la granz fut li colps, li dux en eurydice toujours nue à les avenues de ce pays troisième essai et travail de tissage, dans       marche       soleil encore une citation“tu derniers références : xavier       je me j’ai longtemps       apr&eg beaucoup de merveilles pour mireille et philippe toute trace fait sens. que je n’hésiterai mon cher pétrarque, dernier vers aoi     depuis le "patriote", dernier vers aoi attendre. mot terrible.    de femme liseuse à la bonne le scribe ne retient mult ben i fierent franceis e tendresses ô mes envols sur la toile de renoir, les       antoine simon 29 allons fouiller ce triangle écrirecomme on se     "       " sept (forces cachées qui la vie est ce bruissement c’est la peur qui fait je me souviens de madame dans l’ombre des il pleut. j’ai vu la       &agrav abu zayd me déplait. pas si, il y a longtemps, les lorsqu’on connaît une de profondes glaouis toutefois je m’estimais       l̵ a la femme au diaphane est le mot (ou de soie les draps, de soie "l’art est-il   ces notes rêve, cauchemar,       ce    courant       un la vie est dans la vie. se il en est des noms comme du nous viendrons nous masser       m&eacu       sur le galop du poème me pour mes enfants laure et       pass&e deux mille ans nous j’ai changé le   maille 1 :que       o (dans mon ventre pousse une ainsi alfred… la vie humble chez les la lecture de sainte dieu faisait silence, mais les textes mis en ligne cliquetis obscène des heureuse ruine, pensait pluies et bruines, poème pour  référencem dans l’innocence des je m’étonne toujours de la       é la communication est rm : nous sommes en la gaucherie à vivre, antoine simon 23 montagnesde       la bientôt, aucune amarre nice, le 18 novembre 2004       b&acir diaphane est le dorothée vint au monde je déambule et suis quel étonnant       alla outre la poursuite de la mise la pureté de la survie. nul mesdames, messieurs, veuillez       sur en ceste tere ad estet ja   est-ce que    regardant les plus vieilles g. duchêne, écriture le quai des chargeurs de     surgi il y a dans ce pays des voies antoine simon 9 pour le prochain basilic, (la noble folie de josué, lentement, josué quand les mots    nous  les œuvres de dernier vers aoi je meurs de soif madame déchirée     sur la antoine simon 12 macles et roulis photo 3 face aux bronzes de miodrag faisant dialoguer le proche et le lointain le temps passe dans la       glouss 1-nous sommes dehors. ce monde est semé station 3 encore il parle     pluie du       gentil je reviens sur des nous lirons deux extraits de rm : d’accord sur   je n’ai jamais       la pour qui veut se faire une là, c’est le sable et franchement, pensait le chef, mi viene in mentemi comme une suite de raphaËl ce jour là, je pouvais   le texte suivant a    au balcon tout mon petit univers en  si, du nouveau       vu s’ouvre la dans le pays dont je vous de mes deux mains       rampan in the country f les marques de la mort sur patrick joquel vient de chercher une sorte de       dans en cet anniversaire, ce qui       jardin carles li reis en ad prise sa  avec « a la clers fut li jurz e li       sur couleur qui ne masque pas il ne reste plus que le rita est trois fois humble. pour michèle gazier 1  tous ces chardonnerets sables mes parolesvous seul dans la rue je ris la       cette li quens oger cuardise j’ai en réserve bel équilibre et sa À max charvolen et martin       grappe "et bien, voilà..." dit       voyage  jésus et que dire de la grâce (ma gorge est une   si vous souhaitez       dans pour martine, coline et laure gardien de phare à vie, au       la   six formes de la percey priest lakesur les ma voix n’est plus que   macles et roulis photo 6  au travers de toi je pour michèle saluer d’abord les plus carcassonne, le 06 mais non, mais non, tu je suis occupé ces       le ….omme virginia par la ils s’étaient       dans dernier vers aoi j’ai perdu mon martin miguel art et       l̵       le napolì napolì dernier vers aoi les cuivres de la symphonie pour yves et pierre poher et il n’y a pas de plus pour michèle aueret il existe au moins deux où l’on revient       cyclades, iii°       va 0 false 21 18 l’homme est macles et roulis photo 7 la question du récit petites proses sur terre entr’els nen at ne pui granz est li calz, si se ici. les oiseaux y ont fait accorde ton désir à ta le 19 novembre 2013, à la   saint paul trois       la pour merle noir  pour dernier vers aoi  l’exposition        bonhe  “... parler une vous avez j’arrivais dans les       sous     au couchant ecrire sur dans un coin de nice, et voici maintenant quelques sixième nouvelles mises en dans l’innocence des pour jacky coville guetteurs comment entrer dans une clquez sur on dit qu’agathe on a cru à il arriva que     nous madame aux rumeurs de prime abord, il folie de josuétout est     le (ô fleur de courge... mille fardeaux, mille vous êtes o tendresses ô mes antoine simon 15 les installations souvent,       devant s’égarer on un verre de vin pour tacher madame porte à preambule – ut pictura un besoin de couper comme de pour maguy giraud et elle réalise des juste un mot pour annoncer       pav&ea j’ai donné, au mois       fourr&     du faucon laure et pétrarque comme douce est la terre aux yeux       deux et si au premier jour il   j’ai souvent 1- c’est dans bien sûr, il y eut antoine simon 26       dans comme ce mur blanc   se       et tu  hors du corps pas c’est ici, me encore la couleur, mais cette antoine simon 11       fourr&       juin un temps hors du   encore une ouverture de l’espace       les ce qui aide à pénétrer le abstraction voir figuration    tu sais histoire de signes . max charvolen, martin miguel     l’é   entrons il en est des meurtrières.  dans le livre, le pas sur coussin d’air mais et c’était dans l’une des dernières derniers vers sun destre       dans dix l’espace ouvert au       il le lent déferlement de tantes herbes el pre       bruyan       le avec marc, nous avons de pareïs li seit la quelques autres et la peur, présente v.- les amicales aventures du       force dernier vers aoi a ma mère, femme parmi la poésie, à la coupé en deux quand ce qui fascine chez antoine simon 33 carmelo arden quin est une   nous sommes jamais je n’aurais mougins. décembre j’entends sonner les immense est le théâtre et un titre : il infuse sa la parol

Accueil > Mots-clés > Rédacteurs du site > Cosculluela

Cosculluela

Dernière publication : 18 février 2009.
Les 3 derniers articles : Un mot s’esseule .
Les 3 articles les plus lus : Un mot s’esseule .


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette