BRIBES EN LIGNE
 l’écriture vous n’avez pour nicolas lavarenne ma 1 la confusion des huit c’est encore à   saint paul trois al matin, quant primes pert certains soirs, quand je le proche et le lointain pour andré merci au printemps des j’ai donné, au mois g. duchêne, écriture le l’impression la plus (josué avait le galop du poème me (de)lecta lucta     marcel 1-nous sommes dehors. je n’hésiterai préparation des  jésus     les fleurs du la lecture de sainte les avenues de ce pays comme un préliminaire la le franchissement des dire que le livre est une carles li reis en ad prise sa ce pays que je dis est   adagio   je halt sunt li pui e mult halt       b&acir antoine simon 10 un besoin de couper comme de le temps passe si vite, à propos des grands neuf j’implore en vain tandis que dans la grande pourquoi yves klein a-t-il carmelo arden quin est une nu(e), comme son nom de tantes herbes el pre       la et nous n’avons rien À la loupe, il observa   si vous souhaitez depuis le 20 juillet, bribes comme c’est dieu faisait silence, mais j’ai parlé nous avons affaire à de f les marques de la mort sur siglent a fort e nagent e       fleur  les œuvres de   né le 7 j’entends sonner les  improbable visage pendu dernier vers s’il à cri et à au commencement était rêve, cauchemar, quand c’est le vent qui la prédication faite un temps hors du sur la toile de renoir, les ma chair n’est deux ajouts ces derniers       apparu toi, mésange à       le avant dernier vers aoi dernier vers aoi un jour, vous m’avez       dans  “s’ouvre j’écoute vos   c’est seulement au       &n au rayon des surgelés madame, on ne la voit jamais d’un côté nice, le 8 octobre clere est la noit e la (dans mon ventre pousse une essai de nécrologie, mes pensées restent     à macles et roulis photo 6 se reprendre. creuser son je suis occupé ces       montag c’est vrai non, björg, able comme capable de donner dernier vers aoi références : xavier deuxième apparition de la mastication des     m2 &nbs j’ai ajouté napolì napolì "la musique, c’est le       nuage d’ eurydice ou bien de si j’avais de son la tentation du survol, à il ne s’agit pas de (À l’église la danse de       bonheu       au attendre. mot terrible.  la toile couvre les "si elle est pour m.b. quand je me heurte il y a tant de saints sur viallat © le château de trois (mon souffle au matin  marcel migozzi vient de  tous ces chardonnerets       en la littérature de quand il voit s’ouvrir, la légende fleurie est       juin je t’enfourche ma r.m.a toi le don des cris qui antoine simon 21 un jour nous avons     "     chant de le travail de bernard le lent tricotage du paysage quel étonnant encore une citation“tu clers est li jurz et li quatrième essai de    seule au       pav&ea rm : nous sommes en antoine simon 29       &ccedi poussées par les vagues       dans reprise du site avec la comme ce mur blanc dernier vers aoi "mais qui lit encore le jusqu’à il y a je serai toujours attentif à a la fin il ne resta que       avant sous l’occupation paien sunt morz, alquant la réserve des bribes madame déchirée marché ou souk ou maintenant il connaît le rare moment de bonheur, faisant dialoguer je ne peins pas avec quoi, ajout de fichiers sons dans     [1]        "       grimpa antoine simon 6 À max charvolen et martin ils s’étaient “le pinceau glisse sur sur l’erbe verte si est « h&eacu " je suis un écorché vif. temps de pierres je m’étonne toujours de la       la pie dix l’espace ouvert au ...et poème pour agnus dei qui tollis peccata  tu vois im font chier petit matin frais. je te pour martine, coline et laure bientôt, aucune amarre       bien antoine simon 5       enfant     les provisions tendresses ô mes envols a dix sept ans, je ne savais dernier vers aoi (la numérotation des et que dire de la grâce  c’était sixième les cuivres de la symphonie très malheureux... première antoine simon 9 bien sûr, il y eut dans les carnets     dans la ruela v.- les amicales aventures du cliquetis obscène des       ce il tente de déchiffrer, prenez vos casseroles et pas facile d’ajuster le       m̵ f les rêves de il avait accepté       je me       crabe-       au antoine simon 15 pour helmut le numéro exceptionnel de ecrire les couleurs du monde       et tu dans ma gorge je t’ai admiré, Être tout entier la flamme je ne saurais dire avec assez un soir à paris au dernier vers que mort  les éditions de raphaËl pour gilbert temps de cendre de deuil de toute trace fait sens. que que reste-t-il de la "nice, nouvel éloge de la le recueil de textes la brume. nuages       cette les petites fleurs des       dans  dernier salut au spectacle de josué dit envoi du bulletin de bribes c’était une       droite       cerisi la galerie chave qui présentation du   un vendredi je ne sais pas si f le feu m’a encore la couleur, mais cette       pass&e     sur la       bonhe ….omme virginia par la l’attente, le fruit À max charvolen et   le texte suivant a l’instant criblé ce poème est tiré du pour pierre theunissen la     sur la pente comme une suite de       la l’art n’existe s’égarer on madame, c’est notre macles et roulis photo 7 le vieux qui  il est des objets sur pour marcel de soie les draps, de soie pour michèle aueret carcassonne, le 06       grappe temps où le sang se       le  si, du nouveau madame dans l’ombre des dernier vers aoi grant est la plaigne e large dont les secrets… à quoi fragilité humaine. toujours les lettres : la vie est dans la vie. se des conserves ! dernier vers aoi "tu sais ce que c’est la terre a souvent tremblé moi cocon moi momie fuseau       "  il y a le madame chrysalide fileuse   pour le prochain elle réalise des de l’autre dans le respect du cahier des assise par accroc au bord de       & onzième je dors d’un sommeil de dans les rêves de la dernier vers aoi trois tentatives desesperees a claude b.   comme vos estes proz e vostre       en un     une abeille de       une rien n’est plus ardu est-ce parce que, petit, on quand vous serez tout       m̵ quand nous rejoignons, en je déambule et suis dans l’innocence des elle disposait d’une temps où les coeurs jamais je n’aurais ils avaient si longtemps, si       &eacut paroles de chamantu     le derniers station 1 : judas noble folie de josué, j’ai perdu mon bal kanique c’est       le max charvolen, martin miguel aux barrières des octrois comment entrer dans une dernier vers aoi tout le problème les étourneaux ! j’arrivais dans les un verre de vin pour tacher antoine simon 16 travail de tissage, dans merci à la toile de a ma mère, femme parmi dans le patriote du 16 mars le lent déferlement dernier vers aoi régine robin, pas sur coussin d’air mais effleurer le ciel du bout des       &agrav  je signerai mon des quatre archanges que madame a des odeurs sauvages eurydice toujours nue à     un mois sans o tendresses ô mes quelques textes dernier vers aoi         &n toutes sortes de papiers, sur fontelucco, 6 juillet 2000       " le plus insupportable chez quatrième essai de genre des motsmauvais genre pour qui veut se faire une  un livre écrit m1       ne pas négocier ne patrick joquel vient de toulon, samedi 9 et il parlait ainsi dans la mais non, mais non, tu moisissures mousses lichens les premières li quens oger cuardise cinquième essai tout  “la signification   encore une et si tu dois apprendre à le 23 février 1988, il 10 vers la laisse ccxxxii l’art c’est la       au la question du récit si tu es étudiant en lu le choeur des femmes de suite du blasphème de   la baie des anges un trait gris sur la       vaches tant pis pour eux. i en voyant la masse aux ( ce texte a c’est ici, me on trouvera la video       sous   j’ai souvent pour andré villers 1)       voyage la parol

Accueil > Mots-clés > Rédacteurs du site > Riera

Riera

Dernière publication : 2 août 2010.
Les 3 derniers articles : JE N’AI TOUJOURS RIEN DIT AU JARDIN , Sur le jersey de laine , POESIE : pourquoi ? comment ? .
Les 3 articles les plus lus : JE N’AI TOUJOURS RIEN DIT AU JARDIN , Tandis que je nais , Sur le jersey de laine .

info portfolio

Nathalie Riera, mars 2009 Nathalie Riera © N. Riera
  • NATHALIE RIERA

    Tandis que je nais

    Clquez sur l’icône ci-dessous pour accéder au texte

  • NATHALIE RIERA

    Que yo, ...

    « Que yo, Sancho, naci para vivir muriendo » - Cervantes, Don Quichotte (Vois-tu, Sancho, je suis né pour mourir ma vie) « QUE YO, … » Le temps est à écouter rumeur de vent de mer le centre en (...)
    Clefs : poésie , Riera

  • NATHALIE RIERA

    Dans une fraction de temps

    Un temps hors du temps, l’esprit ne le conçoit pas… pourtant, pourtant le désir l’exige. Mario Luzi « Stat » - A l’image de l’homme, 1999 (pour le texte original) Dans une fraction de temps (...)
    Clefs : poésie , Riera

  • POESIE : pourquoi ? comment ?

    Texte écrit à partir d’une proposition de l’atelier Loyan (Laurent Campagnolle)
    Clefs : Riera

  • NATHALIE RIERA

    Sur le jersey de laine

    Extrait du recueil "ClairVision" aux éditions Publie.net, collection « L’inadvertance » (2009).
    Clefs : poésie , Riera

  • NATHALIE RIERA

    JE N’AI TOUJOURS RIEN DIT AU JARDIN

    (à Axel) De paix les traits du visage et rires de ruisseau tressés de brindilles j’oublie robes et chaussures le crayon de l’été me dessine mes obscures allégories Reliures du Temps (des rayures (...)
    Clefs : poésie , Riera


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette