BRIBES EN LIGNE
al matin, quant primes pert       é temps où le sang se       enfant antoine simon 23  l’exposition        le ma voix n’est plus que et tout avait pure forme, belle muette,   iv    vers à bernadette a propos d’une le corps encaisse comme il       journ& pour anne slacik ecrire est       à       le religion de josué il carles li reis en ad prise sa le soleil n’est pas tous ces charlatans qui "si elle est deuxième apparition de assise par accroc au bord de le coeur du ce poème est tiré du       ce leonardo rosa ses mains aussi étaient mais jamais on ne       descen glaciation entre « amis rollant, de noble folie de josué, antoine simon 33 non... non... je vous assure, dernier vers aoi À la loupe, il observa dans le monde de cette attendre. mot terrible.       l̵ merle noir  pour bruno mendonça madame porte à tu le sais bien. luc ne       pav&ea nice, le 8 octobre i mes doigts se sont ouverts jouer sur tous les tableaux rêves de josué,   pour adèle et régine robin, printemps breton, printemps       pav&ea martin miguel art et il n’est pire enfer que tendresses ô mes envols dernier vers aoi dernier vers aoi   en grec, morías josué avait un rythme le "patriote", poème pour   un 0 false 21 18 deux nouveauté, pour michèle aueret  née à les petites fleurs des  “la signification à propos des grands       midi la communication est       " bribes en ligne a       dans la légende fleurie est ce pays que je dis est effleurer le ciel du bout des sixième dans ce pays ma mère macles et roulis photo 4       je charogne sur le seuilce qui f toutes mes tous feux éteints. des     dans la ruela face aux bronzes de miodrag       dans   saint paul trois cyclades, iii° il en est des meurtrières. la littérature de station 4 : judas  dernier vers aoi le 2 juillet clers fut li jurz e li merci au printemps des pour ma     son aux george(s) (s est la  la lancinante  tu ne renonceras pas. en introduction à encore une citation“tu « pouvez-vous carissimo ulisse,torna a   entrons À l’occasion de pour jean-marie simon et sa carles respunt :   1) cette       la  “comment     surgi rien n’est plus ardu introibo ad altare       jardin dernier vers aoi  c’était     au couchant   tout est toujours en pour jean-louis cantin 1.- j’ai ajouté comme ce mur blanc temps de pierres couleur qui ne masque pas d’un bout à le coquillage contre pas même       la c’est seulement au bernard dejonghe... depuis et si au premier jour il l’art c’est la les grands  dernier salut au il avait accepté mon cher pétrarque,       la antoine simon 28 antoine simon 16 les doigts d’ombre de neige vos estes proz e vostre       st       avant  pour le dernier jour (en regardant un dessin de il s’appelait à la mémoire de violette cachéeton à sylvie       allong "et bien, voilà..." dit  tous ces chardonnerets vi.- les amicales aventures thème principal : ce       allong vous dites : "un je rêve aux gorges au seuil de l’atelier epuisement de la salle, six de l’espace urbain, allons fouiller ce triangle le passé n’est le texte qui suit est, bien c’est une sorte de bel équilibre et sa autre citation"voui soudain un blanc fauche le    il       sur       reine le lent déferlement  mise en ligne du texte branches lianes ronces intendo... intendo ! 1) la plupart de ces lancinant ô lancinant madame est une torche. elle dernier vers aoi f qu’il vienne, le feu j’ai relu daniel biga, rêve, cauchemar, vedo la luna vedo le la liberté s’imprime à bien sûr, il y eut antoine simon 11 nous savons tous, ici, que nous dirons donc       l̵ le glacis de la mort l’instant criblé "mais qui lit encore le passet li jurz, si turnet a       quand       le "l’art est-il immense est le théâtre et dernier vers aoi morz est rollant, deus en ad dernier vers que mort le bulletin de "bribes suite du blasphème de il existe au moins deux sainte marie, de prime abord, il in the country autres litanies du saint nom suite de tendresse du mondesi peu de ce qu’un paysage peut       un le ciel est clair au travers quand les mots antoine simon 20       banlie grande lune pourpre dont les       magnol       neige le recueil de textes madame, vous débusquez ce qui fascine chez c’était une dernier vers aoi dernier vers aoi   ce texte m’a été iv.- du livre d’artiste clers est li jurz et li   l’oeuvre vit son       nuage       coude     oued coulant béatrice machet vient de et  riche de mes dernier vers aoi antoine simon 3 c’est la peur qui fait  “s’ouvre       baie un verre de vin pour tacher     nous       ( la question du récit mougins. décembre madame a des odeurs sauvages mult ben i fierent franceis e     de rigoles en mouans sartoux. traverse de       object le travail de bernard quelque temps plus tard, de  on peut passer une vie quand nous rejoignons, en tout mon petit univers en j’ai travaillé comment entrer dans une 1257 cleimet sa culpe, si  l’écriture cette machine entre mes antoine simon 13 il aurait voulu être     cet arbre que       fleure se reprendre. creuser son dernier vers aoi le 15 mai, à dernier vers aoi temps où les coeurs       au nice, le 30 juin 2000 approche d’une trois tentatives desesperees       " si, il y a longtemps, les 0 false 21 18 toutes ces pages de nos             neige dans un coin de nice, avec marc, nous avons "ah ! mon doux pays, chercher une sorte de saluer d’abord les plus la mort, l’ultime port, pur ceste espee ai dulor e       dans je serai toujours attentif à certains prétendent f les feux m’ont la mastication des samuelchapitre 16, versets 1 antoine simon 14 quand vous serez tout torna a sorrento ulisse torna a christiane ma mémoire ne peut me pour maxime godard 1 haute À perte de vue, la houle des la bouche pure souffrance beaucoup de merveilles normal 0 21 false fal fin première f le feu s’est       sur juste un carmelo arden quin est une granz fut li colps, li dux en     m2 &nbs le temps passe dans la lorsqu’on connaît une j’entends sonner les la pureté de la survie. nul on trouvera la video deuxième suite petit matin frais. je te mise en ligne envoi du bulletin de bribes af : j’entends       l̵ de la pour lee le plus insupportable chez de pareïs li seit la il semble possible     sur la l’illusion d’une antoine simon 24       "       deux un tunnel sans fin et, à       bien difficile alliage de j’ai donné, au mois comme un préliminaire la et il parlait ainsi dans la       la ce va et vient entre accoucher baragouiner dessiner les choses banales pas de pluie pour venir c’est ici, me       sabots c’est extrêmement c’est la chair pourtant       le quant carles oït la       fourr& inoubliables, les « voici giovanni rubino dit si elle est belle ? je o tendresses ô mes       les       apr&eg dans l’innocence des 5) triptyque marocain le 19 novembre 2013, à la un trait gris sur la granz est li calz, si se       pass&e       entre quelque chose       voyage       vaches a ma mère, femme parmi l’attente, le fruit un soir à paris au       au   jn 2,1-12 : et nous n’avons rien on a cru à écoute, josué, souvent je ne sais rien de abu zayd me déplait. pas antoine simon 7 karles se dort cum hume 1) notre-dame au mur violet me     "       sur dernier vers aoi       soleil ce jour là, je pouvais paroles de chamantu   pour théa et ses outre la poursuite de la mise pour    7 artistes et 1 et encore  dits dernier vers aoi madame est toute fragilité humaine.  au mois de mars, 1166 la parol

Accueil > Mots-clés > Artistes > César

César

Dernière publication : 29 avril 2010.
Les 3 derniers articles : Une vie de château .
Les 3 articles les plus lus : Une vie de château .

info portfolio

César, 1959
  • MARCEL ALOCCO

    Une vie de château

    Arman, César, un air de famille

    D’un côté le Marseillais César, (qui se flattait d’avoir été à Paris le plus ancien étudiant des Beaux-Arts, pour profiter du Resto. U’ : misère ! lui qui plus tard se piquerait de faire bonne cuisine (...)
    Clefs : Arman , César , Alocco


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette