BRIBES EN LIGNE
  jn 2,1-12 : la vie est ce bruissement       rampan   ces notes a l’aube des apaches, histoire de signes . l’heure de la       que       la le temps passe dans la  tu vois im font chier       voyage pour michèle aueret on croit souvent que le but au lecteur voici le premier rêves de josué, antoine simon 26     tout autour li emperere par sa grant pour julius baltazar 1 le constellations et f toutes mes       apparu     quand dernier vers aoi pour jacky coville guetteurs macles et roulis photo 1 elle réalise des       sur autres litanies du saint nom ensevelie de silence, écoute, josué, le coquillage contre       j̵ un homme dans la rue se prend       sur     sur la pente       juin 0 false 21 18 pour jean marie sur l’erbe verte si est sur la toile de renoir, les et que dire de la grâce trois tentatives desesperees       voyage       pav&ea dernier vers aoi       l̵ je rêve aux gorges au labyrinthe des pleursils       dans et ma foi, antoine simon 10 « amis rollant, de pour jean-louis cantin 1.- ce qui fascine chez dans le respect du cahier des la brume. nuages a la femme au j’entends sonner les la terre a souvent tremblé       au diaphane est le mot (ou n’ayant pas dernier vers aoi il existe deux saints portant     &nbs des conserves !   au milieu de ce 28 février 2002. mais non, mais non, tu une errance de (josué avait lentement     surgi le recueil de textes dernier vers aoi     vers le soir       voyage       en r.m.a toi le don des cris qui       la pie       glouss marcel alocco a  hier, 17 À la loupe, il observa (josué avait la terre nous       vu m1       sa langue se cabre devant le comment entrer dans une dernier vers aoi   six de l’espace urbain, le samedi 26 mars, à 15       et tu j’ai perdu mon toutes sortes de papiers, sur       " ma voix n’est plus que après la lecture de pour yves et pierre poher et cet article est paru première  l’écriture rare moment de bonheur, 1 au retour au moment le temps passe si vite,       m̵ carmelo arden quin est une soudain un blanc fauche le       je n’hésiterai art jonction semble enfin suite de       je me   marcel le passé n’est monde imaginal, raphaËl pluies et bruines,       apr&eg dans les carnets de prime abord, il là, c’est le sable et tromper le néant       parfoi j’écoute vos  dernières mises arbre épanoui au ciel   né le 7 cet article est paru dans le ce poème est tiré du 1 la confusion des       allong  on peut passer une vie       avant       bonhe f le feu s’est s’égarer on exacerbé d’air   (dans le       crabe-       enfant troisième essai qu’est-ce qui est en tandis que dans la grande et la peur, présente ecrire les couleurs du monde il tente de déchiffrer,       bien (ô fleur de courge... dentelle : il avait le plus insupportable chez       longte       le       arauca polenta le 2 juillet       le deuxième essai pour jean-marie simon et sa nice, le 30 juin 2000 aux barrières des octrois et encore  dits une autre approche de antoine simon 13 je m’étonne toujours de la       &agrav il faut aller voir il semble possible       ( macles et roulis photo 7 mon travail est une antoine simon 33 juste un les petites fleurs des Ç’avait été la l’instant criblé       embarq il en est des meurtrières.   nous sommes tout en travaillant sur les la communication est       au quand les mots "si elle est tu le sais bien. luc ne i.- avaler l’art par passet li jurz, si turnet a     pourquoi j’arrivais dans les       alla station 7 : as-tu vu judas se       entre le lent tricotage du paysage pour michèle gazier 1 toi, mésange à de pareïs li seit la       sur mise en ligne bel équilibre et sa j’ai longtemps un tunnel sans fin et, à madame dans l’ombre des imagine que, dans la af : j’entends granz est li calz, si se       &n les premières la chaude caresse de    seule au quelque temps plus tard, de quand sur vos visages les   en grec, morías vous n’avez pas même  un livre écrit mise en ligne d’un beaucoup de merveilles nous dirons donc madame est une errer est notre lot, madame,       sur le démodocos... Ça a bien un f les feux m’ont dernier vers aoi   la production       pass&e charogne sur le seuilce qui "pour tes quand c’est le vent qui ( ce texte a traquer 10 vers la laisse ccxxxii       &agrav       le dernier vers aoi « e ! malvais "moi, esclave" a   l’oeuvre vit son très saintes litanies tout mon petit univers en glaciation entre l’appel tonitruant du le nécessaire non je crie la rue mue douleur li emperere s’est j’ai ajouté l’existence n’est on préparait moi cocon moi momie fuseau le texte qui suit est, bien rien n’est       la  les œuvres de       une deux ce travail vous est "mais qui lit encore le       p&eacu       &n    si tout au long le 26 août 1887, depuis à la mémoire de branches lianes ronces       fleure c’est ici, me 13) polynésie nouvelles mises en antoine simon 2  de la trajectoire de ce morz est rollant, deus en ad dernier vers aoi   sequence 6   le je suis       nuage       deux je reviens sur des passent .x. portes, temps où les coeurs zacinto dove giacque il mio lancinant ô lancinant   pour adèle et       soleil       &agrav       ...mai et il fallait aller debout le ciel est clair au travers vedo la luna vedo le       le ma voix n’est plus que     l’é  jésus quando me ne so itu pe non... non... je vous assure, tendresse du mondesi peu de mille fardeaux, mille on a cru à dans les horizons de boue, de pour mon épouse nicole dorothée vint au monde     après dernier vers aoi       dans ce jour-là il lui Éléments - a supposer quece monde tienne nice, le 18 novembre 2004 il faut laisser venir madame inoubliables, les ecrire sur       devant j’ai travaillé janvier 2002 .traverse deuxième approche de ici. les oiseaux y ont fait des quatre archanges que le pendu       la au seuil de l’atelier le ciel de ce pays est tout rm : d’accord sur cinquième essai tout le géographe sait tout   voici donc la     " dans le pain brisé son       neige pour mireille et philippe et combien ce qui importe pour de la pour martine que reste-t-il de la poussées par les vagues  c’était f le feu m’a       qui   le texte suivant a percey priest lakesur les       su introibo ad altare       l̵ tes chaussures au bas de aucun hasard si se a christiane abu zayd me déplait. pas si, il y a longtemps, les       un       une livre grand format en trois vous avez sixième  pour jean le religion de josué il les lettres ou les chiffres temps où le sang se sauvage et fuyant comme ce qui fait tableau : ce frères et toulon, samedi 9 dernier vers aoi       " guetter cette chose dernier vers aoi f les rêves de certains prétendent la liberté de l’être   six formes de la à propos des grands tout le problème saluer d’abord les plus       marche il souffle sur les collines       la attendre. mot terrible.       droite en 1958 ben ouvre à descendre à pigalle, se douce est la terre aux yeux maintenant il connaît le tendresses ô mes envols       dans c’est parfois un pays       aux     pluie du station 4 : judas  au rayon des surgelés un jour nous avons  zones gardées de pour les textes mis en ligne la mort, l’ultime port, la force du corps, douze (se fait terre se la parol

Accueil > Mots-clés > Rédacteurs du site > Legendre
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette