BRIBES EN LIGNE
« e ! malvais dernier vers aoi       l̵     chant de noble folie de josué, fin première antoine simon 28 genre des motsmauvais genre       maquis c’est le grand toute trace fait sens. que buttati ! guarda&nbs macles et roulis photo 6 nice, le 8 octobre antoine simon 14  hier, 17 dernier vers aoi       fourr&     tout autour on cheval raphaël ce poème est tiré du pour yves et pierre poher et       sur       arauca j’ai parlé il existe au moins deux dessiner les choses banales       les dernier vers aoi c’est la chair pourtant dernier vers aoi   dans ce pays ma mère ce n’est pas aux choses l’impression la plus trois tentatives desesperees les dessins de martine orsoni     sur la       avant   en grec, morías eurydice toujours nue à       à monde imaginal, j’ai longtemps au matin du il souffle sur les collines       au il ne sait rien qui ne va       nuage antoine simon 13       le nous avons affaire à de     vers le soir toi, mésange à et il fallait aller debout af : j’entends clers est li jurz et li   si vous souhaitez les étourneaux ! je ne sais pas si le coquillage contre trois (mon souffle au matin rien n’est sauvage et fuyant comme       &ccedi 0 false 21 18       &n dernier vers aoi madame, vous débusquez À perte de vue, la houle des  on peut passer une vie  tous ces chardonnerets antoine simon 30       ce     son la deuxième édition du il n’était qu’un dimanche 18 avril 2010 nous temps où les coeurs    seule au la chaude caresse de le ciel est clair au travers effleurer le ciel du bout des       bien     double pur ceste espee ai dulor e le temps passe dans la       au la route de la soie, à pied,     ton le soleil n’est pas bal kanique c’est encore une citation“tu dans un coin de nice,       dans       entre religion de josué il on préparait art jonction semble enfin al matin, quant primes pert antoine simon 25 autre essai d’un epuisement de la salle,   voici donc la à la mémoire de sous l’occupation antoine simon 33       le       sur percey priest lakesur les tout mon petit univers en d’ eurydice ou bien de il ne reste plus que le les petites fleurs des vous deux, c’est joie et  les œuvres de     nous il en est des meurtrières. immense est le théâtre et j’ai ajouté raphaËl je découvre avant toi "la musique, c’est le       aux lorsqu’on connaît une antoine simon 6   1) cette quel étonnant le 2 juillet ce monde est semé au labyrinthe des pleursils tout le problème   je n’ai jamais et combien dieu faisait silence, mais  “... parler une on peut croire que martine       embarq  de même que les béatrice machet vient de j’ai en réserve       d&eacu  l’écriture       marche de mes deux mains la fonction,   que signifie si tu es étudiant en  les premières le glacis de la mort       rampan pure forme, belle muette,       longte elle réalise des pas sur coussin d’air mais  tu vois im font chier rare moment de bonheur,       va  le "musée      & reflets et echosla salle 5) triptyque marocain pour daniel farioli poussant       sur sculpter l’air : autre petite voix deuxième suite quand sur vos visages les       voyage ( ce texte a       reine si elle est belle ? je le grand combat : antoine simon 22       la aux george(s) (s est la voudrais je vous douze (se fait terre se il s’appelait       je la littérature de       grimpa la poésie, à la       & f les feux m’ont je meurs de soif la pureté de la survie. nul envoi du bulletin de bribes     une abeille de première sables mes parolesvous       deux ma chair n’est       enfant granz fut li colps, li dux en on a cru à     surgi branches lianes ronces cinquième essai tout       &agrav marché ou souk ou assise par accroc au bord de         or un verre de vin pour tacher tout est prêt en moi pour       ce vertige. une distance       il premier vers aoi dernier   on n’est cet article est paru me rm : d’accord sur paien sunt morz, alquant "tu sais ce que c’est pas facile d’ajuster le a grant dulur tendrai puis pourquoi yves klein a-t-il   pour adèle et "je me tais. pour taire. mult est vassal carles de 0 false 21 18 il avait accepté    7 artistes et 1 quando me ne so itu pe       vaches quelques autres seul dans la rue je ris la ce qui aide à pénétrer le       une cher bernard dernier vers aoi patrick joquel vient de un titre : il infuse sa mise en ligne pour anne slacik ecrire est outre la poursuite de la mise rêve, cauchemar, temps où le sang se les cuivres de la symphonie       je ce jour là, je pouvais  “ne pas       il la légende fleurie est       la nouvelles mises en "ah ! mon doux pays, démodocos... Ça a bien un    tu sais     pluie du dernier vers aoi       l̵ saluer d’abord les plus dernier vers aoi d’un côté passent .x. portes, d’un bout à  dernières mises l’illusion d’une la vie est dans la vie. se ] heureux l’homme c’est seulement au le bulletin de "bribes introibo ad altare morz est rollant, deus en ad certains prétendent la vie humble chez les réponse de michel madame est toute     &nbs “dans le dessin       le aux barrières des octrois le 15 mai, à madame est une torche. elle préparation des on dit qu’agathe  monde rassemblé pas une année sans évoquer depuis ce jour, le site ma voix n’est plus que       le quelque temps plus tard, de des conserves !     les provisions       allong       " f tous les feux se sont dernier vers aoi laure et pétrarque comme     au couchant j’arrivais dans les dernier vers aoi fragilité humaine.       sur (en regardant un dessin de       l̵     pourquoi traquer très malheureux... f qu’il vienne, le feu station 4 : judas  a christiane la prédication faite de soie les draps, de soie archipel shopping, la un jour, vous m’avez     les fleurs du attendre. mot terrible. dernier vers aoi halt sunt li pui e mult halt il aurait voulu être quelque chose je dors d’un sommeil de reprise du site avec la écoute, josué, en ceste tere ad estet ja merci à marc alpozzo j’aime chez pierre   saint paul trois l’ami michel mais non, mais non, tu moisissures mousses lichens ce 28 février 2002. i mes doigts se sont ouverts une autre approche de carles respunt :       la   la rencontre d’une   le 10 décembre les parents, l’ultime pour martine, coline et laure a supposer quece monde tienne       neige polenta jamais je n’aurais zacinto dove giacque il mio       et c’est pour moi le premier       sur il était question non le scribe ne retient   né le 7       " nos voix troisième essai et Être tout entier la flamme antoine simon 5  martin miguel vient macles et roulis photo 3       un station 3 encore il parle  dans le livre, le il semble possible       grappe ce qui importe pour       une  mise en ligne du texte       le quai des chargeurs de il pleut. j’ai vu la     depuis a la fin il ne resta que le galop du poème me derniers vers sun destre attelage ii est une œuvre le temps passe si vite, la mort, l’ultime port, josué avait un rythme vous dites : "un pour michèle gazier 1) c’est la peur qui fait       les temps de cendre de deuil de à sylvie encore la couleur, mais cette dernier vers aoi       la bruno mendonça ce qui fascine chez le coeur du sous la pression des neuf j’implore en vain allons fouiller ce triangle "ces deux là se     cet arbre que       sur le tu le sais bien. luc ne lentement, josué temps de bitume en fusion sur la bouche pleine de bulles se reprendre. creuser son       soleil dix l’espace ouvert au la parol

Accueil > Mots-clés > Lieux > musée

musée

Dernière publication : 20 juillet 2008.
Les 3 derniers articles : Regards de biais , Comme une suite de la villanelle , Survol d’une oeuvre .
Les 3 articles les plus lus : Les dessins de Georges Bauquier , Survol d’une oeuvre , Comme une suite de la villanelle .


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette