BRIBES EN LIGNE
pas facile d’ajuster le       vu je suis celle qui trompe il était question non pas même       &agrav sur la toile de renoir, les antoine simon 18 printemps breton, printemps   1) cette ce paysage que tu contemplais très saintes litanies   ciel !!!! nous serons toujours ces       au vedo la luna vedo le     dans la ruela f le feu est venu,ardeur des pour martine "ah ! mon doux pays, dire que le livre est une       sur le j’ai donné, au mois de pa(i)smeisuns en est venuz merci à la toile de dorothée vint au monde un tunnel sans fin et, à antoine simon 25 les parents, l’ultime l’appel tonitruant du       la n’ayant pas dans un coin de nice, carcassonne, le 06       la       dans face aux bronzes de miodrag ma mémoire ne peut me le "patriote", preambule – ut pictura sept (forces cachées qui on dit qu’agathe dans ce périlleux difficile alliage de clquez sur pour mireille et philippe la rencontre d’une station 3 encore il parle       le la mort d’un oiseau.    en écrirecomme on se a grant dulur tendrai puis madame est une       cerisi lancinant ô lancinant livre grand format en trois un verre de vin pour tacher  il est des objets sur de pareïs li seit la il souffle sur les collines où l’on revient       tourne eurydice toujours nue à je crie la rue mue douleur dentelle : il avait       montag zacinto dove giacque il mio station 4 : judas  dernier vers aoi dernier vers aoi portrait. 1255 :  dernier salut au       longte ce jour là, je pouvais s’égarer on r.m.a toi le don des cris qui   (dans le le grand combat :   iv    vers jouer sur tous les tableaux   la baie des anges       un pour raphaël       un passet li jurz, si turnet a poème pour onzième l’une des dernières       grimpa     les fleurs du "l’art est-il       dans     oued coulant       &n mille fardeaux, mille que reste-t-il de la le ciel de ce pays est tout cyclades, iii° antoine simon 30 pour martine, coline et laure la mastication des quel ennui, mortel pour     l’é martin miguel art et moisissures mousses lichens f tous les feux se sont et c’était dans dernier vers aoi bernard dejonghe... depuis genre des motsmauvais genre     " allons fouiller ce triangle pur ceste espee ai dulor e       sur antoine simon 9 villa arson, nice, du 17   le texte suivant a et il parlait ainsi dans la la cité de la musique d’un côté deuxième approche de     surgi a toi le don des cris qui j’écoute vos       é dans les carnets quand nous rejoignons, en là, c’est le sable et les cuivres de la symphonie       alla vous deux, c’est joie et carissimo ulisse,torna a   clers est li jurz et li quai des chargeurs de       &agrav       aux       j̵ des conserves ! troisième essai et il ne sait rien qui ne va antoine simon 26       dans dans les horizons de boue, de       sur deux nouveauté, dans le train premier pas sur coussin d’air mais premier vers aoi dernier chaque jour est un appel, une       au   on n’est souvent je ne sais rien de       sur       pav&ea       neige buttati ! guarda&nbs       qui tout le problème art jonction semble enfin il arriva que spectacle de josué dit c’est parfois un pays antoine simon 13 1. il se trouve que je suis       &agrav et que vous dire des au matin du       six juste un mot pour annoncer       glouss les installations souvent, “dans le dessin on préparait la bouche pure souffrance       arauca les étourneaux ! gardien de phare à vie, au       descen un temps hors du       gentil vous avez i en voyant la masse aux dernier vers aoi pour robert sixième nice, le 18 novembre 2004 iloec endreit remeint li os madame, on ne la voit jamais       object       allong je rêve aux gorges   dits de la prédication faite le coquillage contre       soleil madame porte à marie-hélène ecrire les couleurs du monde  l’exposition        neige nous lirons deux extraits de l’existence n’est a la libération, les démodocos... Ça a bien un couleur qui ne masque pas percey priest lakesur les nous avons affaire à de       le dans les hautes herbes       dans       sur issent de mer, venent as     pluie du quant carles oït la à la mémoire de diaphane est le dans le respect du cahier des dans le pays dont je vous ...et poème pour voudrais je vous chairs à vif paumes exode, 16, 1-5 toute j’ai en réserve régine robin, comme ce mur blanc le proche et le lointain       enfant       voyage       à faisant dialoguer en cet anniversaire, ce qui       " il en est des noms comme du heureuse ruine, pensait  pour le dernier jour  dernières mises la liberté de l’être       fleur pour gilbert jamais je n’aurais       le aux barrières des octrois       embarq dernier vers aoi       &eacut madame dans l’ombre des in the country       parfoi les plus terribles et je vois dans vos       &agrav g. duchêne, écriture le li emperere s’est bal kanique c’est       dans  “... parler une granz fut li colps, li dux en sculpter l’air :  jésus antoine simon 12       allong immense est le théâtre et       le ma chair n’est pour le prochain basilic, (la       l̵ le 19 novembre 2013, à la nos voix avec marc, nous avons « e ! malvais j’arrivais dans les je déambule et suis de la chaises, tables, verres, le scribe ne retient     &nbs   tout est toujours en       au f les feux m’ont  hors du corps pas inoubliables, les tous ces charlatans qui dernier vers que mort le nécessaire non trois (mon souffle au matin       " à propos “la       il toute une faune timide veille poussées par les vagues       longte     les provisions  avec « a la cinq madame aux yeux       va 1 la confusion des dernier vers aoi antoine simon 28     quand deuxième apparition de toujours les lettres : 1.- les rêves de antoine simon 15 je suis       object le franchissement des Être tout entier la flamme     extraire tromper le néant dernier vers aoi j’ai longtemps f le feu s’est   ces notes voile de nuità la station 1 : judas 1- c’est dans tendresse du mondesi peu de douze (se fait terre se dernier vers aoi la force du corps, nous viendrons nous masser ce texte m’a été leonardo rosa dernier vers aoi       (ô fleur de courge... c’est seulement au       sur f les marques de la mort sur vertige. une distance traquer antoine simon 22 je t’ai admiré,   est-ce que   si vous souhaitez "moi, esclave" a les amants se       nuage s’ouvre la de prime abord, il nécrologie toulon, samedi 9 certains soirs, quand je il faut aller voir la mort, l’ultime port,     le cygne sur à la bonne       force ce pays que je dis est deuxième     depuis depuis le 20 juillet, bribes la communication est j’ai relu daniel biga, si elle est belle ? je ce ce texte se présente mouans sartoux. traverse de vous êtes accoucher baragouiner se reprendre. creuser son arbre épanoui au ciel je ne sais pas si normalement, la rubrique encore une citation“tu       voyage présentation du       &n cet article est paru dans le entr’els nen at ne pui (dans mon ventre pousse une       le tant pis pour eux. (À l’église ses mains aussi étaient 1254 : naissance de essai de nécrologie, max charvolen, martin miguel la danse de   né le 7     rien antoine simon 27 et ces dans le patriote du 16 mars ce qu’un paysage peut  hier, 17 fontelucco, 6 juillet 2000 pour helmut janvier 2002 .traverse il n’était qu’un antoine simon 10 passet li jurz, la noit est dans ma gorge rossignolet tu la la parol

Accueil > Mots-clés > Artistes > Dolla

Dolla

Dernière publication : 15 février 2010.
Les 3 derniers articles : Galerie Catherine Issert, Saint Paul , "La parole dite par un oeil", de Noël Dolla .
Les 3 articles les plus lus : "La parole dite par un oeil", de Noël Dolla , Galerie Catherine Issert, Saint Paul .

  • MARCEL ALOCCO

    "La parole dite par un oeil", de Noël Dolla

    Première publication : novembre 1995 / article dans revue
    Nice, novembre 1995, Al Dante, janvier 1996, (titré par la rédaction « d’un peintre l’autre… ») Un livre écrit par un peintre dans la collection "Esthétiques". Il y sera donc question (...)

  • MARCEL ALOCCO

    Galerie Catherine Issert, Saint Paul

    Date de rédaction : 3 avril 1999
    Aucun hasard si se trouvent réunis Galerie Catherine Issert, à Saint-Paul, quatre artistes qui ont eu des liens avec notre région. Tous quatre figurent dans « L’introduction à L’école de Nice » (...)
    Clefs : Dolla , Pagès , Viallat , Dezeuze


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette