BRIBES EN LIGNE
      vu d’un bout à références : xavier d’abord l’échange des ce n’est pas aux choses a propos d’une deuxième essai le l’art c’est la madame aux rumeurs madame, vous débusquez ce 28 février 2002. dorothée vint au monde constellations et       fourr& voile de nuità la mise en ligne       "  née à un verre de vin pour tacher ce jour là, je pouvais       sur je ne saurais dire avec assez pour qui veut se faire une etudiant à poussées par les vagues un jour nous avons tes chaussures au bas de       au présentation du comment entrer dans une samuelchapitre 16, versets 1 au seuil de l’atelier polenta a la fin il ne resta que ce jour-là il lui c’est parfois un pays temps où les coeurs arbre épanoui au ciel "nice, nouvel éloge de la     sur la pente dernier vers que mort d’ eurydice ou bien de à bernadette deuxième apparition mon travail est une (ma gorge est une "la musique, c’est le       ce  jésus je t’enlace gargouille    en les doigts d’ombre de neige quand vous serez tout       quand     tout autour et te voici humanité giovanni rubino dit que reste-t-il de la macles et roulis photo 4 et je vois dans vos un nouvel espace est ouvert la communication est tout mon petit univers en antoine simon 20 au lecteur voici le premier lancinant ô lancinant vedo la luna vedo le janvier 2002 .traverse antoine simon 25 c’est la peur qui fait       entre la vie est ce bruissement       m̵       bonheu première nu(e), comme son nom dernier vers aoi j’ai changé le À max charvolen et martin     l’é       au       la   maille 1 :que introibo ad altare tout en vérifiant    nous       pass&e face aux bronzes de miodrag       deux dessiner les choses banales là, c’est le sable et    au balcon   (à quatrième essai de je me souviens de traquer douze (se fait terre se     [1]  madame a des odeurs sauvages       bonhe et voici maintenant quelques       m̵       aux j’oublie souvent et ce qui importe pour macles et roulis photo 6 saluer d’abord les plus pour le prochain basilic, (la quai des chargeurs de       ton       magnol heureuse ruine, pensait c’est seulement au temps de bitume en fusion sur f toutes mes     chambre       il rêve, cauchemar, je déambule et suis g. duchêne, écriture le   entrons paroles de chamantu       il et si tu dois apprendre à       dans j’ai relu daniel biga,   1) cette la chaude caresse de bribes en ligne a antoine simon 17 able comme capable de donner il tente de déchiffrer, mes pensées restent c’est la distance entre ma chair n’est il en est des meurtrières.     pourquoi pour marcel  mise en ligne du texte derniers       aujour pour robert j’arrivais dans les je suis peinture de rimes. le texte granz fut li colps, li dux en comme un préliminaire la quand c’est le vent qui à propos des grands       ...mai pur ceste espee ai dulor e     " démodocos... Ça a bien un   voici donc la       un dans le monde de cette et que vous dire des immense est le théâtre et f les rêves de béatrice machet vient de marie-hélène    de femme liseuse pour anne slacik ecrire est pour lee on dit qu’agathe spectacle de josué dit pour temps où le sang se religion de josué il     hélas,       la régine robin, chaque jour est un appel, une dernier vers aoi dernier vers aoi raphaël difficile alliage de     depuis buttati ! guarda&nbs je t’enfourche ma lu le choeur des femmes de antoine simon 28 dernier vers aoi  la toile couvre les le bulletin de "bribes clere est la noit e la soudain un blanc fauche le mouans sartoux. traverse de à propos “la       chaque       d&eacu et il fallait aller debout percey priest lakesur les trois tentatives desesperees franchement, pensait le chef, si, il y a longtemps, les       les le coeur du pour mon épouse nicole toujours les lettres : une errance de         &n le lent tricotage du paysage raphaËl la prédication faite ils avaient si longtemps, si       au bruno mendonça       longte   je n’ai jamais rita est trois fois humble.       & antoine simon 32 le ciel est clair au travers dans le pays dont je vous le samedi 26 mars, à 15 sous la pression des f les marques de la mort sur dernier vers aoi et que dire de la grâce de toutes les  les trois ensembles passet li jurz, si turnet a (en regardant un dessin de pour michèle gazier 1 rien n’est plus ardu       un pour jean-marie simon et sa « e ! malvais       "       les on trouvera la video me recleimet deu mult   jn 2,1-12 : f le feu s’est f qu’il vienne, le feu le tissu d’acier quatre si la mer s’est …presque vingt ans plus toutes ces pages de nos seins isabelle boizard 2005 toute trace fait sens. que charogne sur le seuilce qui Éléments - quelques autres   encore une "pour tes       &ccedi       bien madame, on ne la voit jamais autre essai d’un     les fleurs du eurydice toujours nue à ce qui aide à pénétrer le décembre 2001. suite du blasphème de     cet arbre que le coquillage contre torna a sorrento ulisse torna     double josué avait un rythme c’est vrai la fraîcheur et la sur l’erbe verte si est       qui il arriva que dont les secrets… à quoi  epître aux envoi du bulletin de bribes quatrième essai rares attendre. mot terrible. pure forme, belle muette, encore la couleur, mais cette ce 1.- les rêves de beaucoup de merveilles ce qu’un paysage peut  pour le dernier jour "si elle est suite de la mort, l’ultime port,       glouss dans le respect du cahier des merci à la toile de "mais qui lit encore le   3   

les antoine simon 26       coude laure et pétrarque comme       cerisi       sur le j’ai perdu mon il s’appelait equitable un besoin sonnerait   le texte suivant a un trait gris sur la dernier vers aoi au labyrinthe des pleursils deux ce travail vous est mais non, mais non, tu pour andrée les amants se et c’était dans 1-nous sommes dehors.       alla "tu sais ce que c’est       &agrav le 23 février 1988, il le vieux qui sous l’occupation quand nous rejoignons, en vous deux, c’est joie et toi, mésange à  zones gardées de antoine simon 16 très saintes litanies moisissures mousses lichens et ma foi,  ce mois ci : sub troisième essai et d’un côté si j’étais un 7) porte-fenêtre maintenant il connaît le art jonction semble enfin  “ce travail qui au programme des actions antoine simon 24 non... non... je vous assure, antoine simon 13 j’ai en réserve c’était une quel étonnant dernier vers aoi premier essai c’est la route de la soie, à pied,       banlie    si tout au long après la lecture de les plus terribles dernier vers aoi effleurer le ciel du bout des ici. les oiseaux y ont fait       l̵ viallat © le château de   un vendredi       deux des quatre archanges que des voix percent, racontent       l̵ dernier vers aoi  “... parler une l’art n’existe à la mémoire de       le la terre a souvent tremblé fontelucco, 6 juillet 2000 dernier vers aoi       force pas facile d’ajuster le       nuage c’est ici, me quant carles oït la  improbable visage pendu tous feux éteints. des la deuxième édition du vous n’avez   je ne comprends plus aucun hasard si se dans ce pays ma mère attelage ii est une œuvre descendre à pigalle, se le scribe ne retient  “la signification jamais je n’aurais pour andré       le       vu la musique est le parfum de légendes de michel chercher une sorte de dire que le livre est une « pouvez-vous madame dans l’ombre des et tout avait très malheureux... les textes mis en ligne cinquième essai tout sainte marie,       sur (elle entretenait       sur les parents, l’ultime pour mes enfants laure et la parol

Accueil > Mots-clés > Artistes > Mohen

Mohen

Dernière publication : 18 mars 2010.
Les 3 derniers articles : Terrils .
Les 3 articles les plus lus : Terrils .

  • RAPHAËL MONTICELLI

    Terrils

    Pour Daniel Mohen

    1.- Les rêves de naissance attendent dans des veines de sève durcie Quand j’ai voulu approcher ma bouche de celle des enfers, ils m’ont saisi. Tu en portes la trace au bout de tes pinceaux. 2.- (...)


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette