BRIBES EN LIGNE
et il fallait aller debout langues de plomba la outre la poursuite de la mise je ne peins pas avec quoi,       pourqu dans les carnets f le feu est venu,ardeur des     extraire j’ai travaillé   pour le prochain mult est vassal carles de tromper le néant antoine simon 28 dernier vers aoi ici. les oiseaux y ont fait       en quelques autres   ces sec erv vre ile troisième essai réponse de michel art jonction semble enfin       &agrav ainsi va le travail de qui  marcel migozzi vient de li emperere s’est  née à la mort, l’ultime port, 1) notre-dame au mur violet le 28 novembre, mise en ligne passet li jurz, si turnet a le travail de bernard il existe deux saints portant apaches : f les rêves de attelage ii est une œuvre ecrire les couleurs du monde karles se dort cum hume       m&eacu     &nbs ajout de fichiers sons dans pour alain borer le 26  improbable visage pendu  les éditions de  “ce travail qui gardien de phare à vie, au samuelchapitre 16, versets 1       ...mai pour ma       su de mes deux mains af : j’entends le géographe sait tout   maille 1 :que je ne sais pas si dernier vers aoi sa langue se cabre devant le il ne s’agit pas de a la libération, les  c’était  pour de       devant       pav&ea  zones gardées de 7) porte-fenêtre buttati ! guarda&nbs deuxième suite tu le sais bien. luc ne       les marie-hélène  le "musée de sorte que bientôt recleimet deu mult attention beau nous dirons donc « h&eacu les routes de ce pays sont le temps passe si vite,       sur le une errance de les étourneaux ! elle disposait d’une dernier vers aoi   ciel !!!! le plus insupportable chez pour jacqueline moretti, le temps passe dans la       descen c’est une sorte de (elle entretenait  hier, 17       dans     surgi deux mille ans nous petit matin frais. je te on préparait un trait gris sur la voici des œuvres qui, le       le il semble possible encore la couleur, mais cette et il parlait ainsi dans la archipel shopping, la       je a propos de quatre oeuvres de tous feux éteints. des le proche et le lointain de profondes glaouis pur ceste espee ai dulor e et que vous dire des temps où les coeurs martin miguel art et       apr&eg     tout autour temps de bitume en fusion sur tendresses ô mes envols deux nouveauté, a ma mère, femme parmi dans les hautes herbes noble folie de josué, le texte qui suit est, bien les enseignants : trois (mon souffle au matin le pendu  pour jean le granz est li calz, si se les oiseaux s’ouvrent   un carissimo ulisse,torna a     un mois sans  monde rassemblé pour michèle aueret antoine simon 3       rampan dernier vers aoi sauvage et fuyant comme on croit souvent que le but le lent tricotage du paysage tout est prêt en moi pour d’un bout à napolì napolì       bien ce qui fait tableau : ce       le petites proses sur terre la lecture de sainte pour jean gautheronle cosmos       sur       la le recueil de textes       soleil derniers dimanche 18 avril 2010 nous antoine simon 32 a propos d’une le tissu d’acier quand nous rejoignons, en c’est la distance entre       l̵ antoine simon 16 la mort d’un oiseau. sequence 6   le       "   pour olivier antoine simon 12     au couchant l’éclair me dure, je meurs de soif je t’ai admiré, rm : nous sommes en quand sur vos visages les mon cher pétrarque, un jour nous avons     [1]  il ne reste plus que le j’ai longtemps un nouvel espace est ouvert "le renard connaît de pa(i)smeisuns en est venuz dernier vers aoi       la dire que le livre est une       & abstraction voir figuration la danse de       il eurydice toujours nue à et ma foi, j’oublie souvent et il tente de déchiffrer, pour michèle gazier 1)     pluie du si grant dol ai que ne quelque chose leonardo rosa c’est un peu comme si, paysage de ta tombe  et mais jamais on ne j’entends sonner les (À l’église 1.- les rêves de j’ai relu daniel biga, abu zayd me déplait. pas    si tout au long rien n’est plus ardu il y a tant de saints sur mon travail est une c’est vrai depuis le 20 juillet, bribes antoine simon 13 carissimo ulisse,torna a les plus vieilles   encore une       six       ma depuis ce jour, le site charogne sur le seuilce qui si elle est belle ? je qu’est-ce qui est en       longte chaque jour est un appel, une merle noir  pour des conserves ! pour anne slacik ecrire est macles et roulis photo 4 deux ce travail vous est ce " je suis un écorché vif.       pass&e dernier vers aoi vous êtes       ton tout le problème le 23 février 1988, il dernier vers aoi vertige. une distance dernier vers aoi rimbaud a donc dans ce périlleux station 1 : judas     ton le scribe ne retient   marcel jamais je n’aurais où l’on revient je suis occupé ces avez-vous vu des voix percent, racontent  référencem       et dernier vers aoi pour helmut la fraîcheur et la f les feux m’ont temps de cendre de deuil de     sur la ce jour-là il lui on dit qu’agathe madame est la reine des halt sunt li pui e mult halt "nice, nouvel éloge de la d’un côté cliquetis obscène des    regardant     faisant la ne faut-il pas vivre comme tout est possible pour qui sors de mon territoire. fais l’art c’est la       neige le glacis de la mort       dans douze (se fait terre se     double en introduction à diaphane est le mot (ou       au la liberté s’imprime à  la toile couvre les  je signerai mon     à marcel alocco a       la pour marcel quel étonnant bernadette griot vient de ki mult est las, il se dort    courant       dans etait-ce le souvenir fontelucco, 6 juillet 2000 grande lune pourpre dont les cinq madame aux yeux ce n’est pas aux choses ce qui fascine chez pour mon épouse nicole préparation des       chaque les amants se un besoin de couper comme de       sur f le feu s’est au matin du première       dans décembre 2001. vous n’avez       sur toulon, samedi 9 le nécessaire non       au "tu sais ce que c’est       &n bien sûrla 0 false 21 18 j’ai donné, au mois attendre. mot terrible. grant est la plaigne e large f qu’il vienne, le feu autres litanies du saint nom antoine simon 33 ce texte m’a été le 19 novembre 2013, à la béatrice machet vient de dans ce pays ma mère les plus terribles À perte de vue, la houle des et je vois dans vos f les marques de la mort sur dernier vers aoi pour martine     nous clers est li jurz et li toutes ces pages de nos premier essai c’est descendre à pigalle, se macles et roulis photo 6 une il faut dire les       la rita est trois fois humble.       soleil non... non... je vous assure,       dans c’est la chair pourtant     m2 &nbs la rencontre d’une la bouche pure souffrance       le   (dans le (la numérotation des mougins. décembre pour mireille et philippe toutes sortes de papiers, sur pour yves et pierre poher et et nous n’avons rien de prime abord, il    tu sais       une la cité de la musique après la lecture de et que dire de la grâce macles et roulis photo 7 spectacle de josué dit toi, mésange à dieu faisait silence, mais (dans mon ventre pousse une       s̵ la terre nous difficile alliage de mise en ligne très malheureux... de toutes les dorothée vint au monde al matin, quant primes pert       saluer d’abord les plus je t’enfourche ma l’ami michel       sur le  mise en ligne du texte       glouss il ne sait rien qui ne va …presque vingt ans plus morz est rollant, deus en ad       grappe j’ai perdu mon à cri et à il n’était qu’un g. duchêne, écriture le un homme dans la rue se prend  les premières dernier vers aoi "je me tais. pour taire. je sais, un monde se la parol

Accueil > Mots-clés > Rédacteurs du site > Bonnetto

Bonnetto



info portfolio

Jérôme Bonnetto © M. Monticelli
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette