BRIBES EN LIGNE
  encore une onze sous les cercles pas même  “... parler une       m&eacu vous deux, c’est joie et       quinze moisissures mousses lichens     chambre dans le pain brisé son dans le ciel du la force du corps, suite du blasphème de       &ccedi passet li jurz, la noit est ensevelie de silence,       dans ainsi alfred… polenta histoire de signes .  mise en ligne du texte j’ai longtemps  “la signification tandis que dans la grande non, björg,     extraire a ma mère, femme parmi a propos de quatre oeuvres de la route de la soie, à pied, r.m.a toi le don des cris qui lentement, josué  un livre écrit et nous n’avons rien exode, 16, 1-5 toute noble folie de josué, ce pays que je dis est 1254 : naissance de     &nbs       s̵ madame, c’est notre présentation du   né le 7       pour       dans madame est une torche. elle       pav&ea à propos des grands grande lune pourpre dont les et voici maintenant quelques antoine simon 7 “le pinceau glisse sur s’ouvre la ce carles respunt :  l’exposition        en un  tu ne renonceras pas.       la pie écrirecomme on se   anatomie du m et deux nouveauté,       et la danse de coupé le sonà (josué avait lentement pour andré villers 1)       sur 1. il se trouve que je suis les lettres ou les chiffres       la       dans un soir à paris au       "   se que reste-t-il de la       les un nouvel espace est ouvert quel étonnant pour martin le franchissement des c’est vrai et ma foi, temps où le sang se pour michèle aueret  pour jean le f les feux m’ont avant dernier vers aoi       je       nuage       longte la prédication faite feuilleton d’un travail rossignolet tu la mise en ligne d’un pour andré cinq madame aux yeux thème principal : i mes doigts se sont ouverts c’était une ma voix n’est plus que       &n les plus terribles 1) la plupart de ces face aux bronzes de miodrag je rêve aux gorges maintenant il connaît le       ( antoine simon 29 pour m.b. quand je me heurte    courant antoine simon 5 les parents, l’ultime le coquillage contre dernier vers aoi       " nécrologie       embarq attelage ii est une œuvre un besoin de couper comme de depuis ce jour, le site c’est seulement au       en je n’hésiterai       &n a la femme au au rayon des surgelés       bonhe       fourr& madame aux rumeurs  tu vois im font chier faisant dialoguer madame est toute       fourr& ainsi fut pétrarque dans la fraîcheur et la 1) notre-dame au mur violet on a cru à       à iv.- du livre d’artiste il souffle sur les collines       cette pour egidio fiorin des mots un titre : il infuse sa jouer sur tous les tableaux n’ayant pas  les éditions de antoine simon 28       voyage Éléments - la main saisit rêves de josué, etait-ce le souvenir dernier vers aoi encore la couleur, mais cette       vu de mes deux mains descendre à pigalle, se accoucher baragouiner    seule au       assis pour le prochain basilic, (la dernier vers aoi     &nbs quelque chose violette cachéeton napolì napolì de tantes herbes el pre ils avaient si longtemps, si d’ eurydice ou bien de  “comment dernier vers aoi et ces le ciel est clair au travers montagnesde 0 false 21 18 le ciel de ce pays est tout dernier vers aoi  improbable visage pendu c’est le grand et encore  dits li emperere s’est le vieux qui bal kanique c’est grant est la plaigne e large une il faut dire les Ç’avait été la dans le train premier       la le lent déferlement       m̵ « 8° de “dans le dessin du fond des cours et des     ton poème pour       midi il était question non       montag la communication est   est-ce que rien n’est plus ardu préparation des au matin du antoine simon 10 quand les eaux et les terres première  dans le livre, le mouans sartoux. traverse de ce qui aide à pénétrer le dernier vers aoi quand sur vos visages les       la       arauca je suis celle qui trompe  l’écriture dernier vers aoi les avenues de ce pays ce texte m’a été       fleure vue à la villa tamaris raphaël       marche       je         or       l̵ nous avancions en bas de iloec endreit remeint li os       je me troisième essai  au travers de toi je       droite entr’els nen at ne pui quatre si la mer s’est l’évidence l’heure de la dernier vers aoi pour michèle gazier 1)       neige nous serons toujours ces macles et roulis photo 1   je n’ai jamais dernier vers aoi l’homme est ils s’étaient en introduction à       au le géographe sait tout   adagio   je ajout de fichiers sons dans de prime abord, il douze (se fait terre se       en sequence 6   le       apr&eg ouverture de l’espace       retour       pourqu À max charvolen et martin       fourmi dernier vers aoi quand les couleurs zacinto dove giacque il mio monde imaginal, en ceste tere ad estet ja antoine simon 6 deuxième apparition c’est une sorte de mm si c’est ça creuser, ses mains aussi étaient       &agrav       le    au balcon antoine simon 31       un si, il y a longtemps, les pour mes enfants laure et ] heureux l’homme on cheval je reviens sur des à bernadette je ne peins pas avec quoi, printemps breton, printemps       vaches       st madame dans l’ombre des       nuage chaque jour est un appel, une j’ai ajouté       un toute trace fait sens. que    il leonardo rosa (ô fleur de courge... cinquième citationne le 26 août 1887, depuis j’aime chez pierre je ne sais pas si les premières temps de bitume en fusion sur    regardant antoine simon 12 madame des forêts de       au quel ennui, mortel pour a la fin il ne resta que antoine simon 2 sainte marie, dernier vers aoi cet article est paru dans le (dans mon ventre pousse une ma chair n’est dans le pays dont je vous       &n       sous sixième le tissu d’acier li emperere par sa grant recleimet deu mult portrait. 1255 : pour andré 13) polynésie " je suis un écorché vif. dieu faisait silence, mais       dans  référencem     m2 &nbs       sur       "       la chairs à vif paumes       devant       la des voix percent, racontent est-ce parce que, petit, on il ne reste plus que le pour jean-marie simon et sa clere est la noit e la vous dites : "un temps où les coeurs dessiner les choses banales pour robert il en est des noms comme du mais non, mais non, tu       dernier vers aoi l’eau s’infiltre lu le choeur des femmes de on croit souvent que le but station 4 : judas  deuxième suite dernier vers aoi  on peut passer une vie soudain un blanc fauche le et c’était dans     sur la pente ecrire sur  dernières mises nice, le 8 octobre spectacle de josué dit a claude b.   comme là, c’est le sable et raphaël ce n’est pas aux choses il faut laisser venir madame       l̵ des quatre archanges que pour maxime godard 1 haute       maquis rimbaud a donc ouverture d’une       "             au a l’aube des apaches,       dans  ce qui importe pour gardien de phare à vie, au antoine simon 9 pour daniel farioli poussant   iv    vers et…  dits de une autre approche de dernier vers aoi   dernier vers aoi       entre trois (mon souffle au matin Être tout entier la flamme     tout autour       l̵ les dernières     dans la ruela ma voix n’est plus que laure et pétrarque comme la parol

Accueil > Mots-clés > Rédacteurs du site > Badin P.

Badin P.

Dernière publication : 10 octobre 2009.
Les 3 derniers articles : Pas à Pas 81 , Pas à Pas 80 , Pas à Pas 79 .
Les 3 articles les plus lus : Pas à Pas 40 , Pas à Pas 36 , Pas à Pas 20 .

  • PAUL BADIN

    Pas à Pas 1

    conversation souterraine avec Jean-François Dubois

    Se placer sous le signe de l’enfance, autant qu’on le peut encore : fraîcheur, fragilité, révolte, éclairs… D’emblée, viser la recherche personnelle de quelque chose de fort en soi, avec le moins de je (...)
    Clefs : Badin P.

  • PAUL BADIN

    Pas à Pas 2

    conversation souterraine avec Jean-François Dubois

    Saluer d’abord les plus malheureux. Mais devant tant de malheurs et d’aussi maigres moyens, la naïveté risque de jouer de mauvais tours. Comment éviter l’odieuse caricature : l’aide à la chaîne, la (...)
    Clefs : Badin P.

  • PAUL BADIN

    Pas à Pas 3

    conversation souterraine avec Jean-François Dubois

    La mort d’un oiseau. Accompagné jusqu’aux limites. Aimé au-delà… Les enfants savent cela.
    Clefs : Badin P.

  • PAUL BADIN

    Pas à Pas 4

    conversation souterraine avec Jean-François Dubois

    Le vieux qui s’arrête de vivre ? L’insondable mystère et le scandale du choix. Mais que choisir ? Et toi qui avait tout misé sur ta retraite tardive, que pouvais-tu en attendre, père, après le long (...)
    Clefs : Badin P.

  • PAUL BADIN

    Pas à Pas 5

    conversation souterraine avec Jean-François Dubois

    Que d’heures d’ennui avalées bon gré mal gré dans d’interminables réunions mal préparées, mal conduites et dont chacun sait qu’elles ne changeront rien ni fondamentalement ni minusculement. Entre (...)
    Clefs : Badin P.

  • PAUL BADIN

    Pas à Pas 6

    La gaucherie à vivre, quasi-baudelairienne (cf. L’Albatros), humble de surcroît : assez juste définition aussi de l’écriture, dans son processus d’élaboration et de (...)
    Clefs : Badin P.

  • PAUL BADIN

    Pas à Pas 7

    Les étourneaux ! on a envie de crier, on en crie encore, de retour à la table du soir autour de la soupe fumante. Ils bouffent tout, vident une vigne, un champ, en moins de temps qu’il n’en faut (...)
    Clefs : Badin P.

  • PAUL BADIN

    Pas à Pas 8

    Le nécessaire non respect de l’excès de soi-même… ce qu’il faut d’humour inexorable pour ne pas se plaindre, pour éviter de s’attarder trop sur soi. Car on trouve effectivement pire (...)
    Clefs : Badin P.

  • PAUL BADIN

    Pas à Pas 9

    Printemps breton, printemps des grandes landes, de la solitude même du silence.
    Clefs : Badin P.

  • PAUL BADIN

    Pas à Pas 10

    Le proche et le lointain honorés dans le toilettage de la terre. Beauté de ce travail. Et le silence calme par-dessus la campagne quand le soir, tiré au cordeau, se (...)
    Clefs : Badin P.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette