BRIBES EN LIGNE
certains prétendent même si   le 10 décembre onzième   je ne comprends plus       &agrav assise par accroc au bord de ne faut-il pas vivre comme ils sortent buttati ! guarda&nbs f les rêves de dimanche 18 avril 2010 nous la musique est le parfum de lentement, josué       &eacut légendes de michel pour jacqueline moretti, grant est la plaigne e large ce pays que je dis est livre grand format en trois un temps hors du rimbaud a donc et ma foi,   saint paul trois À peine jetés dans le l’éclair me dure,       voyage six de l’espace urbain, mise en ligne preambule – ut pictura sculpter l’air : premier essai c’est       cerisi (vois-tu, sancho, je suis je déambule et suis       s̵   la production madame est toute ma chair n’est et je vois dans vos eurydice toujours nue à on peut croire que martine       les able comme capable de donner   un  née à ecrire les couleurs du monde si, il y a longtemps, les et combien       voyage dernier vers aoi petit matin frais. je te li emperere par sa grant i mes doigts se sont ouverts dernier vers aoi     après     depuis un soir à paris au       sur et si tu dois apprendre à pour ma exode, 16, 1-5 toute  au travers de toi je    en À perte de vue, la houle des passet li jurz, la noit est pour jean-louis cantin 1.- branches lianes ronces       sur le       dans deux ajouts ces derniers   j’ai souvent en cet anniversaire, ce qui c’est pour moi le premier l’homme est antoine simon 14     l’é un nouvel espace est ouvert ço dist li reis :       dans       au ce monde est semé dans les hautes herbes       "  dernier salut au halt sunt li pui e mult halt  epître aux la chaude caresse de autre citation"voui       coude toute une faune timide veille dans les écroulements macles et roulis photo 3 dentelle : il avait pour qui veut se faire une à propos des grands la route de la soie, à pied, "mais qui lit encore le en ceste tere ad estet ja pas une année sans évoquer 10 vers la laisse ccxxxii   1) cette chercher une sorte de du fond des cours et des       jonath au seuil de l’atelier       il cet article est paru comme une suite de nos voix pour marcel quand les eaux et les terres j’ai donc ce qui importe pour tendresse du mondesi peu de       etait-ce le souvenir les dernières   l’oeuvre vit son apaches : ils s’étaient la brume. nuages deuxième approche de de la       six de profondes glaouis nous lirons deux extraits de la mastication des       fourmi viallat © le château de       grappe les textes mis en ligne   je n’ai jamais       sur le le passé n’est antoine simon 13 comme c’est voile de nuità la printemps breton, printemps de sorte que bientôt aux george(s) (s est la raphaël  les trois ensembles  “la signification sixième       et 1 au retour au moment derniers vers sun destre aux barrières des octrois       é       avant temps où les coeurs temps où le sang se ajout de fichiers sons dans a ma mère, femme parmi dernier vers aoi beaucoup de merveilles a christiane  hors du corps pas a la libération, les le 23 février 1988, il       la pour martine tout est prêt en moi pour “le pinceau glisse sur iv.- du livre d’artiste "le renard connaît       " références : xavier quel ennui, mortel pour "la musique, c’est le       un d’ eurydice ou bien de j’ai parlé au labyrinthe des pleursils       entre       je pluies et bruines, la tentation du survol, à entr’els nen at ne pui       quand       retour antoine simon 16   adagio   je pour andré villers 1) le pendu autres litanies du saint nom clers fut li jurz e li pour martin  “ce travail qui  “s’ouvre tant pis pour eux. premier vers aoi dernier ce qui aide à pénétrer le       l̵ dernier vers aoi   encore une       apparu reprise du site avec la       soleil macles et roulis photo siglent a fort e nagent e le soleil n’est pas en introduction à madame porte à a propos d’une       vu mouans sartoux. traverse de o tendresses ô mes il s’appelait  jésus Ç’avait été la il ne sait rien qui ne va intendo... intendo ! mesdames, messieurs, veuillez       le recleimet deu mult macles et roulis photo 4 sors de mon territoire. fais li quens oger cuardise       sur dans ma gorge nous viendrons nous masser       voyage quatre si la mer s’est rêves de josué,     hélas, le travail de bernard pour jean-marie simon et sa « amis rollant, de au lecteur voici le premier dans l’innocence des       en ] heureux l’homme que d’heures le 26 août 1887, depuis nouvelles mises en 0 false 21 18       le  pour de    il       j̵  “... parler une quatrième essai de   d’un coté, les premières et il parlait ainsi dans la je ne sais pas si attendre. mot terrible.  il y a le   maille 1 :que ce qu’un paysage peut « 8° de       reine tromper le néant si elle est belle ? je les installations souvent, antoine simon 26       vu lorsqu’on connaît une  “ne pas pas sur coussin d’air mais il faut aller voir j’ai ajouté j’ai longtemps passent .x. portes,   ces notes       m̵  on peut passer une vie   que signifie dernier vers aoi dire que le livre est une       fleur il en est des meurtrières. antoine simon 7 pour jean gautheronle cosmos     pourquoi il faut laisser venir madame le lent déferlement       pav&ea  les éditions de       c’est la chair pourtant présentation du ouverture de l’espace je dors d’un sommeil de 1- c’est dans     du faucon pour gilbert quai des chargeurs de ouverture d’une       à f tous les feux se sont il pleut. j’ai vu la macao grise       &agrav       la pie jamais si entêtanteeurydice avez-vous vu dans les carnets       la À max charvolen et martin       quinze       la la fonction, raphaël les avenues de ce pays la force du corps, fin première je reviens sur des pour jacky coville guetteurs cher bernard       mouett samuelchapitre 16, versets 1   la baie des anges monde imaginal, antoine simon 19       deux macles et roulis photo 7   ciel !!!! un tunnel sans fin et, à c’est ici, me la cité de la musique il ne s’agit pas de     double       la     quand …presque vingt ans plus bernard dejonghe... depuis ma voix n’est plus que       pass&e les plus vieilles  si, du nouveau deuxième apparition une il faut dire les d’un côté "tu sais ce que c’est dernier vers aoi la question du récit     un mois sans max charvolen, martin miguel c’était une lancinant ô lancinant toutes ces pages de nos comme ce mur blanc     surgi les dieux s’effacent les amants se les routes de ce pays sont rien n’est archipel shopping, la dernier vers aoi   pour andrée pas de pluie pour venir je t’enfourche ma c’est la peur qui fait martin miguel art et  le livre, avec "et bien, voilà..." dit si grant dol ai que ne le 19 novembre 2013, à la       une       &       va    courant à la bonne quatrième essai rares neuf j’implore en vain       le me macles et roulis photo 6 la bouche pleine de bulles vous avez   en grec, morías       ce l’évidence quand les mots       ton       en   pour adèle et il tente de déchiffrer, gardien de phare à vie, au       je me       fourr& pour m.b. quand je me heurte outre la poursuite de la mise       allong carissimo ulisse,torna a  improbable visage pendu la pureté de la survie. nul  pour jean le la parol

Accueil > Mots-clés > Artistes > Jasper Johns

Jasper Johns

Dernière publication : 3 juillet 2009.
Les 3 derniers articles : Le temps passe , Constellations , Illusions d’optique .
Les 3 articles les plus lus : I. Projet , Objets familiers , Lettres .


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette